Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Les salles de shoot


kerguel

Quelle est votre opinion sur la création de salles de shoot ?  

31 membres ont voté

  1. 1.

    • Vous êtes franchement pour
      5
    • Vous êtes plutôt pour
      11
    • Vous êtes plutôt contre
      6
    • Vous êtes franchement contre
      9


Messages recommandés

Les salles de consommation supervisée de drogues dites salles de shoot

Un extrait de l'article de 20 minutes :

http://www.20minutes...hoot-c-est-quoi

Roselyne Bachelot était tentée de les expérimenter, mais la ministre de la Santé s'est heurtée aux sensibilités de sa famille politique. Mais une salle de shoot comment ça marche, et à quoi ça sert? Explications.

Que se passe-t-il dans une salle de consommation supervisée?

Lorsqu'un toxicomane arrive, il est pris en charge en deux temps. D'abord l'accueil par un travailleur social, qui vérifie notamment qu'il est un usager habituel de drogue, et teste le produit qu'il a en sa possession. L'usager est ensuite enregistré administrativement, puis passe à la salle de consommation, où il est pris en charge par du personnel soignant qui lui donne les notions d'hygiène et d'asepsie de base, et lui montre comment utiliser correctement les kits stériles à usage unique.

Pourquoi monter de telles structures?«L'objectif est triple», explique Jean-Pierre Couteron, président de l'Association nationale des intervenants en toxicomanie et addictologie (Anitea). La «réduction des risques», d'abord, qui permet de limiter les risques d'overdose et de transmissions de maladies. Mais c'est également «une porte d'entrée dans les soins» pour ces patients particulièrement difficiles à approcher, l'occasion de «nouer une relation» avec eux, de les «remettre debout» puis d'envisager un travail de sevrage. Mais la pratique «participe aussi à la sécurité publique», assure le spécialiste, qui explique qu'il est préférable que «ceux qui de toute façon s'injecteront le produit» le fassent «dans des lieux sécurisés plutôt que des cages d'escalier».

Est-ce que cela fonctionne ailleurs?

En Europe, il y a une bonne cinquantaine de structures, selon Jean-Pierre Couteron. Notamment en Espagne, en Suisse, en Hollande, au Luxembourg, en Allemagne. Et il existe ce type de salles à Sidney, ou encore à Vancouver. «Tout n'est pas forcément transposable tel quel en France», prévient l'addictologue, d'où selon lui l'intérêt d'expérimenter avant de déployer au niveau national. «Cela ne représenterait sans doute pas plus d'une dizaine de centres en France», estime-t-il.

Est-ce que ça marche?

Oui, selon un rapport de l'Inserm qui présente un retour d'expérience positif sur ce type de politique en Europe. C'est ce rapport qui a conduit Roselyne Bachelot à prendre position en faveur de l'expérimentation de ces centres en France. Au rayon des satisfactions: la consommation n'augmente pas, les nuisances liées aux injections dans la rue diminuent, et des populations qui échappent aux services sociaux et médicaux prennent contact avec les soins. La diminution du nombre de contamination par les hépatites ou le VIH n'est cependant pas avérée. Mais pour Jean-Pierre Couteron, qui rappelle que de nombreuses études sont encore en cours à ce sujet, on manque de recul pour évaluer le succès du dispositif.

(Suis pas certain de réussir à mettre en forme ce sondage et les modos tous partis à la plage Pffffffff lapleunicheuse )

Modifié par Roukmoute
Sondage modifié pour qu'il n'y ait qu'une seule réponse possible. Je retourne à la bronzette. ;)
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le tout est de savoir si l'on considère les toxicos comme des délinquants (version Fillon) ou comme des malades (version Bachelot).

De savoir, aussi, si l'on veut enrayer ce fléau en tentant de le contrôler (version Bachelot) ou le laisser tel quel pour en faire un argument sécuritaire supplémentaire (version???)

Personnellement je les considère plus comme des victimes qu'autre chose et je crois qu'il est bon de tout tenter de dissuader ceux qui peuvent encore l'être de continuer à consommer cette merde, d'éviter toute maladie supplémentaire à ceux gravement atteints...et de lutter farouchement - mais de façon efficace et pas forcément spectaculaire- contre tout trafic de cette sorte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

On a déjà assez de soucis avec les consommateurs de substances légales, on ne va pas non plus en rajouter une couche. Franchement contre. J'ai pas envie que, dans 10/15 ans, ma fille qui a actuellement 2 ans et demi se retrouve défoncée, déformée au canabis etc...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le tout est de savoir si l'on considère les toxicos comme des délinquants (version Fillon) ou comme des malades (version Bachelot).

De savoir, aussi, si l'on veut enrayer ce fléau en tentant de le contrôler (version Bachelot) ou le laisser tel quel pour en faire un argument sécuritaire supplémentaire (version???)

Personnellement je les considère plus comme des victimes qu'autre chose et je crois qu'il est bon de tout tenter de dissuader ceux qui peuvent encore l'être de continuer à consommer cette merde, d'éviter toute maladie supplémentaire à ceux gravement atteints...et de lutter farouchement - mais de façon efficace et pas forcément spectaculaire- contre tout trafic de cette sorte.

L'intérêt des salles de shoot n'est pas de lutter contre le fléau de la drogue c'est uniquement de prendre en charge les drogués dans un souci d'hygiène pour eux mêmes.

Pour enrayer la drogue c'est prévention et répression. Ben oui.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Question à Roselyne Bachelot.

Est-il prévu que les salles de shoot soient agréées à la Caisse de Prévoyance. Un AC ou un ADC pourrait passer prendre sa dose avant de prendre son service. Je sors :Smiley_39::Smiley_39: :Smiley_39:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'intérêt des salles de shoot n'est pas de lutter contre le fléau de la drogue c'est uniquement de prendre en charge les drogués dans un souci d'hygiène pour eux mêmes.

Pour enrayer la drogue c'est prévention et répression. Ben oui.

C'est bien ce que j'ai dit...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui me désole dans cette affaire, c'est qu'il n'y ait pas eu de débat en France, Fillon ayant balayé l'idée d'un revers de la main...

Peut-être que Fillon compte utiliser ce sondage sur le Web du Cheminot. :blush: :blush:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'intérêt des salles de shoot n'est pas de lutter contre le fléau de la drogue c'est uniquement de prendre en charge les drogués dans un souci d'hygiène pour eux mêmes.

Pour enrayer la drogue c'est prévention et répression. Ben oui.

bien d'accord avec toi d'ailleurs les expériences faites dans d'autres pays ...même en suisse ont montrée l'intérêt de cette politique , moins de risque de sida , hépatites..maladies remboursée par la sécu , mais surtout cela permet que des accrocs décrochent ce qui me semble un bon résultat..

répression ,répression certain n'ont que ce mot à la bouche mais est ce que la répression qui a toujours eu cours a fait diminuer le nombre de drogués et diminué les épidémies..?? il faut etre pragmatique et non camper sur des idéologies actuellement dépassées.

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bien d'accord avec toi d'ailleurs les expériences faites dans d'autres pays ...même en suisse ont montrée l'intérêt de cette politique , moins de risque de sida , hépatites..maladies remboursée par la sécu , mais surtout cela permet de des accrocs décrochent ce qui me semble un bon résultat..

répression ,répression certain n'ont que ce mot à la bouche mais est ce que la répression qui a toujours eu cours a fait diminuer le nombre de drogués et diminué les épidémies..?? il faut etre pragmatique et non camper sur des idéologies actuellement dépassées.

La répression concerne d'avantage les trafiquants que les consommateurs. S'il n'y avait pas de trafiquants, il y aurait bien moins de drogués. Non?

Modifié par kerguel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut-être serait-il plus intelligent de tout faire pou agir en amont de ce fléau qu'est la drogue plutôt que de créer des espaces où l'on prend en charge un type qui a touché le fond en le laissant se détruire chaque jour un peu plus dans l'espoir qu'encadré et soutenu il décrochera.

Peut-être que ça marche pour quelques uns, mais quand-bien même, je suis totalement contre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité louis44

Franchement contre, comme pour les allocs en bons d'achat, j'estime qu'il s'agit encore d'une de ces idées foireuses qui nous tombent par flopées à chaque rentrée pour faire oublier aux français la corruption générale du politique (affaireS Woerth), les impôts, la reprise du turbin, et les enfumages passés et à venir...

C'est même inutile d'en débattre, ce serait donner de l'importance à cette stratégie politique du "n'importe quoisme".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pas d'accord avec toi louis, moi je suis plutôt pour.

Justification:

-Mesure sociale à l'égard d'une population plus qu'à la marge et désireuse de réinsertion.

-Diminution des risques de maladies épidémiques très graves.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est même inutile d'en débattre

Mine de rien, c'est un problème de santé publique au moins aussi peu ridicule que celui de la grippe H1N1, donc, si, j'estime qu'il faut en débattre. Et je dis ça, car je n'ai pas d'avis sur la question, puisque je n'ai pas eu l'occasion d'entendre des experts ; dans cette affaire, je n'ai entendu que Bachelot et Fillon (qui ont prouvé que ce n'étaient pas des sommités en la matière).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Franchement contre, comme pour les allocs en bons d'achat, j'estime qu'il s'agit encore d'une de ces idées foireuses qui nous tombent par flopées à chaque rentrée pour faire oublier aux français la corruption générale du politique (affaireS Woerth), les impôts, la reprise du turbin, et les enfumages passés et à venir...

C'est même inutile d'en débattre, ce serait donner de l'importance à cette stratégie politique du "n'importe quoisme".

Franchement pour parce que :

- ça évite des maladies graves comme précisé un peu partout dans le sujet. Il faut savoir que ceux qui tentent de décrocher en utilisant un produit de substitution comme la méthadone se shootent dans des conditions épouvantables. Dans des toilettes publiques, avec tous les risques de contamination que cela comporte. Ils ont sans doute une seringue à usage unique, mais tout le reste, ils le récupèrent ici et là. Ne se désinfectent pas non plus. Et comme dis plus haut, les maladies contractées sont remboursées par la sécu.

Et pour les alloc en bon d'achat, franchement pour aussi, ça évitera à certains de se payer le dernier ecran plat sur le dos des gamins.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On a déjà assez de soucis avec les consommateurs de substances légales, on ne va pas non plus en rajouter une couche. Franchement contre. J'ai pas envie que, dans 10/15 ans, ma fille qui a actuellement 2 ans et demi se retrouve défoncée, déformée au canabis etc...

je ne te le souhaite pas ,mais si par malheur ta fille avait des problémes de drogue d'ici 10/15 ans (c'est un risque qui existe) tu serais peut être bien content que l'on recherche des solutions alternatives pour qu'elle décroche et qu'elle ne risque pas d'avoir des maladie trés graves en + de sa dépendance..Ce n'est pas enrajouter une couche comme tu l'écris, c'est essayer de sortir ceux qui sont dedans car c'est une maladie l'addiction à une drogue, illiicte ou licite comme l'alcool , le tabac..l'addiction est une maladie...et l'on doit trouver toutes les thérapies qui soignent.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut-être serait-il plus intelligent de tout faire pou agir en amont de ce fléau qu'est la drogue plutôt que de créer des espaces où l'on prend en charge un type qui a touché le fond en le laissant se détruire chaque jour un peu plus dans l'espoir qu'encadré et soutenu il décrochera.

Peut-être que ça marche pour quelques uns, mais quand-bien même, je suis totalement contre.

ça marche pour qq uns c'est prouvé , leurs interdire par idéologie...c'est faire peu de cas des autres , de ceux qui succombe à cette maladie c'est presque de la non assistance , pourquoi ne pas supprimer les cures de désintoxication des acoolos pendant que l'on y est...

100% pour les salles...

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Allez on va se facher avec ceux qui sont contre :

Si on les ecoute, il faut laisser les drogués se piquer, se shooter dans la rue, dans une cage d'escalier, devant les gosses...

les laisser crever la gueule ouverte dans le caniveau.... Aucune aide, rien ???

Donc moi je dirai qu'on laisse egalement crever les malades alcooliques (cyrrhose et autres...), ainsi que les fumeurs...

Pourquoi les soigner ???? ils ont qu'a crever de leur fumée, cancer de la gorge, des poumons....Et en plus ils ruinent la sécu ces salauds !!!!

Les salles de shoot ne sont pas des incitations a la drogue bien entendu... C'est le raccourci le plus simpliste,

C'est un accompagnement sanitaire, et social si possible, le drogué a eu sa faiblesse,

comme le fumeur et l'alcoolique..... on aide bien ces 2 catégories, pourquoi n'aiderait on pas les drogués,

Peut etre que c'est parce qu'ils cotisent avec la taxation sur ces 2 catégories de drogues (douces ???)...

L'addict a toutes ces drogues, (alcool, clope, drogues dures) ont eu un jour un moment de faiblesse, et on plongé tete baissée...

Pourquoi le fumeur fume ??? parce que ses potes lui ont dit," vas y tu seras cool !!", pour faire bien devant les potes, ou, se la peter.."moi je fume"

Question débilité, ya pas pire je crois !!!!

Donc je suis 100% d'accord avec l'ouverture d'un veritable débat sur ce sujet....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si on les ecoute, il faut laisser les drogués se piquer, se shooter dans la rue, dans une cage d'escalier, devant les gosses...

les laisser crever la gueule ouverte dans le caniveau.... Aucune aide, rien ???

L'ouverture de salles de shoot va-t-elle empêcher ces comportements? Je n'y crois pas....

Par contre, si cette disposition peut sauver la vie à certains "accros", en encadrant leur consommation, alors çà en vaut la peine...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut !

Personellement, je suis pour !

Il ne s'agit pas d'inciter les gens à venir se droguer mais d'offrir du materiel stérile à usage unique pour que les drogués puissent se droguer dans les meilleures conditions d'hygiène. J'entends par là qu'on n'empechera pas un drogué au crac de se droguer vous le savez je le sais tout le monde le sait ! Simplement eviter au mieux les maladies infectieuses ce n'est, en soit, pas une mauvaise idée ... En tout cas je pense aussi que le sujet mérite d'être débattu. Je pense après qu'il ne faut pas tomber dans la psychose que tout le monde va se droguer ...... Chacun est soumis à lui même et je pense qu'avec ou sans ces salles de shoot ou peut un jour y être confronté ... Après, il faut faire le tri dans ces fréquentations aussi !

Ben

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Un article d'AFP du 24 09 2010

Salles de consommation de drogue: élus UMP et PS demandent l'expérimentation

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j3shsyM3MB1xxWQCnp8LeUr2DIkw

Salles de consommation de drogue: élus UMP et PS demandent l'expérimentation

PARIS — Des élus locaux de droite, de gauche et centristes ont demandé vendredi à Paris que l'Etat adopte les mesures juridiques permettant l'ouverture, "au moins à titre expérimental", de salles de consommation de drogue en France.

"Il s'agit simplement d'un geste de réduction des risques" encourus par les toxicomanes", a précisé Patrick Padovani, médecin et adjoint UMP au sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin: "à aucun moment on ne s'engage en faveur de la dépénalisation", lors d'une conférence de presse commune des élus à la mairie de Paris.

Le maire de la capitale Bertrand Delanoë, dans un communiqué, s'est déclaré "favorable à l'ouverture d'au moins un centre de consommation" dans le cadre d'une "expérimentation validée par l'Etat".

L'association Elus, Santé Publique & Territoires (ESPT), qui rassemble des élus UMP, MoDem, Nouveau Centre, Verts, PS et PCF en charge de la santé dans quelque 60 villes regroupant 8 millions d'habitants, a travaillé sur le sujet depuis un an, interrogeant une vingtaine d'experts et se rendant à Bilbao (Espagne) et Genève (Suisse), où des salles existent déjà.

Principale conclusion d'ESPT: "Il est souhaitable que l'Etat adopte les dispositifs juridiques permettant aux collectivités qui le souhaitent de créer, au moins à titre expérimental, des centres de consommation", selon un communiqué.

Le fonctionnement des salles, réservées aux "usagers majeurs" et respectant l'anonymat, associerait "les autorités policières et judiciaires", selon l'ESPT, qui souhait un "nécessaire équilibre entre les impératifs de santé publique et de sécurité publique".

Ces lieux "sauvent des vies et améliorent la situation des riverains" et la sécurité, a assuré le docteur Laurent El Ghozi, maire adjoint (PS) à Nanterre et président d'ESPT.

Début août, le Premier ministre François Fillon avait jugé ces dispositifs "ni utiles, ni souhaitables".

Allant dans le même sens, 77 députés et sénateurs UMP ont rendu publique vendredi une "Charte des élus contre les drogues", estimant que "les débats sur la dépénalisation et la mise en place de centres d'injection nuisent à la lisibilité du message de prévention".

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot, la secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano ainsi que M. Gaudin avaient prôné une concertation sur l'opportunité d'expérimenter ces salles en France, sur recommandation de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale).

Une idée de reportage pour Jean Luc Delarue :blush:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...