Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Energie.


Messages recommandés

A l’heure où s’établit le budget 2005, l’addition énergétique pour la SNCF est lourde. Avec une hausse de 45 % pour le gasoil en 2005, par rapport à une facture qui s’élevait en 2004 à 103 millions d’euros pour 267 millions de litres. <:br> Pour l’électricité, la facture était l’an passé de 432 millions d’euros pour 8,5 milliard de kW/h. Sur ce terrain, la SNCF s’en sort mieux. Alors que la hausse de l’électricité aurait été évaluée à 30 %, selon le prix du marché industriel, sa facture passe « seulement » à 467 millions d’euros. Raison essentielle : la SNCF a pu contenir la hausse d’EDF en diversifiant les achats entre Electrabel, Poweo, Gazelis, et les périodes d’achats. Pour 2006, une nouvelle hausse de 30 %, équivalant à 100 millions d’euros, est redoutée. Avec ses 8,5 milliards, essentiellement liés à la traction, la SNCF est le troisième consommateur français d’électricité derrière Eurodif, spécialiste du nucléaire et de l’enrichissement de l’uranium, et RTE, réseau de transport de l’électricité, équivalent de RFF pour l’électricité. A titre de comparaison, la SNCB consomme 2 milliards de kW/h et la DB produit 60 % de son électricité.

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il fut une époque, pas si lointaine, où la SNCF produisait une partie de son courant de traction grâce à sa filiale la SHEM.

Ben maintenant on le lui achete vu qu'ELECTRABEL a racheté la SHEM , qui lui meme a été repris par Vivendi :Smiley_01:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...