Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Machine vapeur en 1980 en banlieue ?


Croque-odile

Messages recommandés

Récit d’exaspération de Claude, 59 ans, de Montmorency (Val-d’Oise) empruntant quotidiennement la ligne H de la SNCF, entre la gare du Nord et Deuil-Montmagny.

Il a écrit hier au Syndicat des transports d’Ile-de-France pour manifester sa colère. « J’admets que parfois des problèmes puissent affecter le service, mais le régime auquel on est soumis depuis quelque temps frise la maltraitance :

trains supprimés, trains courts aux heures de pointe —de préférence après un train supprimé bien sûr— et bulletins de retard erronés. » Claude déplore que la SNCF communique sur ses nouvelles rames, mises en service l’an dernier, tout en négligeant ses usagers, malmenés et pas seulement par les intempéries. « J’ai connu les trains de banlieue dans les années 1980 lorsque des motrices à vapeur étaient en service, raconte-t-il. A l’époque, l’exactitude de la SNCF était un modèle ! » D.P.

(Source: Le Parisien 23/12/10)

Lu cet article dans le Parisien.

Des motrices à vapeur en 1980 ??

Je suis sceptique.

Y-en avait-il encore quelque part ou s'agit-il d'une confusion ou d'une erreur de dates ?

Les pros de la banlieue, si vous passez par là...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Récit d’exaspération de Claude, 59 ans, de Montmorency (Val-d’Oise) empruntant quotidiennement la ligne H de la SNCF, entre la gare du Nord et Deuil-Montmagny.

Il a écrit hier au Syndicat des transports d’Ile-de-France pour manifester sa colère. « J’admets que parfois des problèmes puissent affecter le service, mais le régime auquel on est soumis depuis quelque temps frise la maltraitance :

trains supprimés, trains courts aux heures de pointe —de préférence après un train supprimé bien sûr— et bulletins de retard erronés. » Claude déplore que la SNCF communique sur ses nouvelles rames, mises en service l’an dernier, tout en négligeant ses usagers, malmenés et pas seulement par les intempéries. « J’ai connu les trains de banlieue dans les années 1980 lorsque des motrices à vapeur étaient en service, raconte-t-il. A l’époque, l’exactitude de la SNCF était un modèle ! » D.P.

(Source: Le Parisien 23/12/10)

Lu cet article dans le Parisien.

Des motrices à vapeur en 1980 ??

Je suis sceptique.

Y-en avait-il encore quelque part ou s'agit-il d'une confusion ou d'une erreur de dates ?

Les pros de la banlieue, si vous passez par là...

peut etre parle t-il du chauffage des rames ,une voiture chaudière qui chauffait les wagons ,où on pouvait voir la vapeur s'échapper des raccords entre ceux ci !

j'ai effectivement connu ça sur paris nord jusqu'à début 80

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Je me souviens d'un débat televisé en 2001 ou Guillaume Pépy devait repondre a des élus sur les retards des trains, en banlieue.

Ces élus avaient ressorti un recueil horaires des anciennes compagnies, et, ils mettaient en avant qu'en 1910,

tel train mettait moins de temps qu'aujourd'hui pour aller d'un point A, au point B....

Bien entendu, ils ne mentionnaient pas le trafic férré de l'époque par rapport a celui d'aujourd'hui, ni de la desserte voyageurs.....

Tout ca pour en revenir au fait que 2010 n'a plus rien a voir par rapport a 1980....

En revanche, il est clair que la maintenance laisse a désirer sur certains matériels,...

Une remise a niveau serait nécessaire sur certains sites.....

Des voitures qui ont le chauffage en panne depuis plusieurs mois alors que nous sommes en hiver est inadmissible...

Faut peut être aussi regarder le roulement rames, on doit être en flux très tendu, et, elles ne restent pas assez longtemps aux ateliers pour une vraie réparation ???

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...
Invité SNCF 21

et si ce "témoignage" était fabriqué de toutes pièces par le journal ? Et à plus forte raison par un journaliste inculte de la chose ferroviaire ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le premier pays d'Europe de l'Ouest à avoir supprimé totalement les machines à vapeur, c'est la Grande-Bretagne en août 1968, ensuite l'Espagne Renfe 71 ou 72, puis par ordre chronologique la France 1973 (1) et enfin l'Allemagne DB et de 1976 ou 77 ?

(1) comme le dit Roukmoute. le dernier train à roulé de en 1974, mais il s'agissait d'une circulation exceptionnelle les derniers dépôts vapeurs à la SNCF étaient Nevers Sarreguemines et Narbonne (trains réguliers en 1973)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Bon... :blush: Je vais rouvrir les bouquins...

Bien que la dernierre TB à avoir tiré des voyageurs date du 14/12/62, il y en as eu encore d'autres après sur la ligne pour deervir la gare marchandises de vincennes-fontenay, de reuilly, ou encore l'embranchement de bel-air.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien que la dernierre TB à avoir tiré des voyageurs date du 14/12/62, il y en as eu encore d'autres après sur la ligne pour deervir la gare marchandises de vincennes-fontenay, de reuilly, ou encore l'embranchement de bel-air.

Sur la Bastille les trains étaient en traction vapeur jusqu'à la transformation en RER RATP en 1969.

Après l'électrification il n'y a plus eu de vapeurs sur cette ligne y compris "pour desservir la gare marchandises de vincennes-fontenay, de reuilly, ou encore l'embranchement de bel-air." car le dépôt de Nogent sur Marne a été rasé.

Les dessertes marchandises vers Brie Comte Robert et PC étaient effectuées par des 63000 SNCF de je sais pas où (Paris Lyon ?)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les dessertes marchandises vers Brie Comte Robert et PC étaient effectuées par des 63000 SNCF de je sais pas où (Paris Lyon ?)

dépôt de Villeneuve St Georges, par BB 63500 ou même Y 7100/7400

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le premier pays d'Europe de l'Ouest à avoir supprimé totalement les machines à vapeur, c'est la Grande-Bretagne en août 1968, ensuite l'Espagne Renfe 71 ou 72, puis par ordre chronologique la France 1973 (1) et enfin l'Allemagne DB et de 1976 ou 77 ?

(1) comme le dit Roukmoute. le dernier train à roulé de en 1974, mais il s'agissait d'une circulation exceptionnelle les derniers dépôts vapeurs à la SNCF étaient Nevers Sarreguemines et Narbonne (trains réguliers en 1973)

ensuite, le dépôt CFTA de Gray a définitivement clôturé la traction vapeur en 1975, avec les 140 C 22 et 287 (qui étaient encore présentes en rotonde de Chalindrey en 1981 !)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

dépôt de Villeneuve St Georges, par BB 63500 ou même Y 7100/7400

Merci TRAM21 ça doit être ç !

La desserte était effectuée par des CRMV, il y avait un dépôt important des PTT (poteaux) à desservir à Santeny

Modifié par Mak
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

dépôt de Villeneuve St Georges, par BB 63500 ou même Y 7100/7400

Merci TRAM21 ça doit être ç !

La desserte était effectuée par des CRMV, il y avait un dépôt important des PTT (poteaux) à desservir à Santeny

Les 63000 / 63500 entraient sur le réseau RATP à Sucy en Brie. Parc ontre, à cette époque là, les CRMV étaient cantonnés au triage et faisceaux de VSG/VON. C'était donc des conducteurs de ligne habilités réglementation RATP qui faisaient ces trains...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les 63000 / 63500 entraient sur le réseau RATP à Sucy en Brie. Parc ontre, à cette époque là, les CRMV étaient cantonnés au triage et faisceaux de VSG/VON. C'était donc des conducteurs de ligne habilités réglementation RATP qui faisaient ces trains...

Oui tu as sans doute raison, par contre la situation a dû évoluer, j'ai effectué un parcours en cabine vers 1985 et à cette époque il s'agissait de CRMV et rentrée sur la RATP à Vincennes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui tu as sans doute raison, par contre la situation a dû évoluer, j'ai effectué un parcours en cabine vers 1985 et à cette époque il s'agissait de CRMV et rentrée sur la RATP à Vincennes.

Euh..... Vincennes???? Il y avait juste la branche Reuilly- Vincennes qui était encore active, avec une aiguille située juste avant le tunnel vers Nation. Mais cette branche Vincennes Reuilly était indépendante de la SNCF (niveau réglementation, par contre, je ne sais pas ce qu'il en était....) Ce qui est sur, c'est que les wagon ressortaient à Sucy avec ceux qui venaient de chez le débitant de boissons à Fontenay sous Bois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Euh..... Vincennes???? Il y avait juste la branche Reuilly- Vincennes qui était encore active, avec une aiguille située juste avant le tunnel vers Nation. Mais cette branche Vincennes Reuilly était indépendante de la SNCF (niveau réglementation, par contre, je ne sais pas ce qu'il en était....) .

Pas du tout,il y avait un raccordement sur la PC vers la Porte Dorée en direction de Masséna !

Cette ligne n'était pas indépendante de la SNCF il y avait juste une bif à Porte Dorée pour aller soit vers Reuilly soit vers Masséna (via PC), réglementation Sncf (et RATP)mais pas de répétition des signaux à partir de Vincennes...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...