Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Grève Des Crl Du Dépôt De Nîmes


Messages recommandés

Non non tu as raison

d'ailleurs la retraite a 50ans tu t'en fous le 13eme mois aussi le P4 n'en parlons pas

je me trompe?

non car si tu es bien content de tout ca demande toi qui te l'a fait avoir

tu dois faire parti de cette population qui ne fait jamais greve mais qui est bien content de profiter des avantages gagnes par ceux qui perdent de l'argent

Quand aux usagers le jour ou il n'y aura plus de greve peut etre qu'ils le regreteront (prix des billets, reduction sociale, securite....)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute facon, aujourd'hui on fait des grèves pour tout et n'importe qu'oi !!!!! Mais regardez les gens dehors qui prennent le train !! Ils en ont plus que MARRE de vos putain de grèves !!!! On n'est même plus crédible aux yeux de tout le monde à cause de ces GREVES !!!!

Alors évoluez un peu !!!! Mai 68 c'est fini depuis longtemps.

Mais je sais j'ai tords et vous (les syndicats) vous avez raison bien sûr !!!!

Ne t'en déplaise, des syndicats très représentatifs quels qu'ils soient (car élus par une grosse majorité surtout à la sncf ou l'abstention est très faible) ont forcément raison sinon ils prendraient une claque aux élections ce qui n'est pas le cas.

si on continue dans la direction actuelle nous n'aurons plus besoin de faire grève car on aura tout perdu

mais cela ne doit pas te déranger car comme le dit si bien Blondin tu n'en as rien à foutre de tes acquis

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ne t'en déplaise, des syndicats très représentatifs quels qu'ils soient (car élus par une grosse majorité surtout à la sncf ou l'abstention est très faible) ont forcément raison sinon ils prendraient une claque aux élections ce qui n'est pas le cas.

si on continue dans la direction actuelle nous n'aurons plus besoin de faire grève car on aura tout perdu

mais cela ne doit pas te déranger car comme le dit si bien Blondin tu n'en as rien à foutre de tes acquis

Vous avez toujours le meme discourt viv à vis de ceux qui ne pensent pas comme vous !!! Enfin bref !!

Mais n'oubliez pas que maintenant, les règles ont changées. Les concurents sont là qu'on le veuille ou non ET QUE L ON FASSE GREVE OU PAS !!! et que l'on va le regréter un jour si cela continu à ce rythme là avec les grèves.

Je suis pour le droit de grêve mais là cela se retourne contre nous franchement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour Chritophe L :

La durée du travail en 2006 va être augmenté de 7h à cause de la journée de solidarité (le lundi de Pentecôte) imposée par le gouvernement de droite avec le soutien actif du MEDEF. Les économistes ont estimé que le nombre d'emplois perdus en France suite à cette mesure serait de 50.000 en moyenne annuelle. Es-tu d'accord ?

Si demain, au nom de la solidarité, ce même gouvernement nous demande de travailler une autre journée supplémentaire pour les handicapés, la recherche contre le cancer ou la grippe aviaire, la sécurité routière ou la lutte contre la pollution... que feras-tu ?

Si après demain il en rajoute une couche

en demandant de travailler une heure de solidarité par journée de travail pour ... (je te laisse le choix...),

en demandant la transformation d'une journée de congé en journée de travail pour ....

Que feras-tu ?

Si nous ne résistons pas aujourd'hui aux mauvais coups, demain il sera trop tard...

Budget 2006 de la SNCF : 2750 suppressions d'emplois... en particulier au FRET !

Qui dirige la SNCF, le Pays, les entreprises, les multinationales, les fonds de pensions, , l'Europe, le monde ?

Allez vive les directives européennes qui les unes après les autres font exploser les services publics, ouvrent les portes des restructurations et privatisations puis des délocalisations (charbons, aciers, textile, automobile...). Où en est le niveau de production industriel de la France ?

Qui amplifie les choix économiques et stratégiques : le passage de la charge à l'essieux des camions routiers de 38 T à 42 tonnes par exemple (Bruxelles, ministère des transport et celui des finances). Va donc voir le compte rendu du dernier Conseil d'Administration de la SNCF : le directeur Fret annonce le risque de perte de 750.000 tonnes de Fret à ce titre et pas à un autre !

Ne te trompes pas de cible : les responsables de la situation économique ne sont pas du côté des salariés, ils sont à chercher en face.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour Chritophe L :

La durée du travail en 2006 va être augmenté de 7h à cause de la journée de solidarité (le lundi de Pentecôte) imposée par le gouvernement de droite avec le soutien actif du MEDEF. Les économistes ont estimé que le nombre d'emplois perdus en France suite à cette mesure serait de 50.000 en moyenne annuelle. Es-tu d'accord ?

Si demain, au nom de la solidarité, ce même gouvernement nous demande de travailler une autre journée supplémentaire pour les handicapés, la recherche contre le cancer ou la grippe aviaire, la sécurité routière ou la lutte contre la pollution... que feras-tu ?

Si après demain il en rajoute une couche

en demandant de travailler une heure de solidarité par journée de travail pour ... (je te laisse le choix...),

en demandant la transformation d'une journée de congé en journée de travail pour ....

Que feras-tu ?

Si nous ne résistons pas aujourd'hui aux mauvais coups, demain il sera trop tard...

Budget 2006 de la SNCF : 2750 suppressions d'emplois... en particulier au FRET !

Qui dirige la SNCF, le Pays, les entreprises, les multinationales, les fonds de pensions, , l'Europe, le monde ?

Allez vive les directives européennes qui les unes après les autres font exploser les services publics, ouvrent les portes des restructurations et privatisations puis des délocalisations (charbons, aciers, textile, automobile...). Où en est le niveau de production industriel de la France ?

Qui amplifie les choix économiques et stratégiques : le passage de la charge à l'essieux des camions routiers de 38 T à 42 tonnes par exemple (Bruxelles, ministère des transport et celui des finances). Va donc voir le compte rendu du dernier Conseil d'Administration de la SNCF : le directeur Fret annonce le risque de perte de 750.000 tonnes de Fret à ce titre et pas à un autre !

Ne te trompes pas de cible : les responsables de la situation économique ne sont pas du côté des salariés, ils sont à chercher en face.

Tu ne m'enlèveras pas de la tête que les grêves sont responsables d'une partie du transfert du FRET du rail vers la route.

Quand aux 7 heures de travail supplémentaire, sur une année en plus !!!!!!!!! c'est vrai que c'est de l'esclavage !!!!!! vous me faite bien rire nonmais . surtout ne raconte pas ca à des gens du privé sinon tu vas te faire lincher !!!!!! lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quels arguments !

Bref tout est de la faute des grèves, des grévistes et de ces fainéants de cheminots (Sur neuf cinq fainéants...)

C'est vrai que quand nous sommes passés de 39 à 35 h

ça ne faisait jamais que 4 heures...Bof

Si demain on repasse à 40h : on en reparlera !

Tiens je te conseille la lecture de l'article de presse qui suit, je viens de tomber dessus par hasard, j'en profite.

La France, en perte de compétivité, affiche un déficit commercial abyssal[/size]

PARIS (AFP) - 11/01/2006 15h43 - La France s'achemine vers un déficit commercial historique pour 2005, une contre-performance liée en partie à la flambée du pétrole mais surtout au manque de compétitivité de ses exportations, de moins en moins en phase avec la demande mondiale, selon les économistes.

"Mais où s'arrêtera le déficit extérieur français ?", s'interroge mercredi l'économiste Marc Touati, de Natexis Banques Populaires, après l'annonce mercredi par les Douanes d'une nouvelle détérioration de la balance commerciale.

En novembre, l'écart entre les exportations et les importations de l'Hexagone s'est encore creusé de plus de 3 milliards d'euros, ce qui porte à presque 23 milliards le déficit cumulé sur les onze premiers mois de 2005, contre 8,35 milliards pour l'ensemble de l'année 2004.

Au vu de ces chiffres "il est très probable que le déficit avoisinera les 25 milliards en 2005, un record absolu dans l'histoire économique française", a déploré M. Touati, interrogé par l'AFP, rappelant que la précédente "annus horribilis" remonte à 1982, où le déficit avait atteint 14,3 milliards.

Première explication de cette dérive: la facture énergétique, souligne Nicolas Claquin, économiste de HSBC France. La course folle des prix du pétrole a nettement renchéri le prix des importations, "expliquant pour moitié la dégradation de la balance commerciale", note-t-il. Entre 2004 et 2005, le déficit énergétique s'est creusé de plus de 8 milliards d'euros, selon les Douanes.

Autre souci, la consommation des Français: restée dynamique malgré la faible évolution de leur pouvoir d'achat, elle porte de plus en plus sur des produits venus d'ailleurs, ce qui alourdit encore les importations.

Mais ces éléments n'expliquent pas tout. "Le déficit extérieur français n’est pas simplement dû à la facture pétrolière et à la demande intérieure appréciable de la France, mais surtout au manque de compétitivité structurelle de ses exportations", juge ainsi Marc Touati.

Car malgré la remontée du dollar face à l'euro, qui avantage les produits européens, et un commerce mondial toujours dynamique, les exportations françaises "ne décollent pas depuis six mois", constate Nicolas Bouzou, économiste de Xerfi.

Les ventes de la France en 2005 devraient atteindre "un plafond de 350 milliards d'euros (...) à comparer aux presque 800 milliards d'euros d'exportations allemandes", souligne Marc Touati.

Car contrairement à l'Allemagne, championne de la vente de biens d'équipement, la France "manque de secteur phare capable de tirer les exportations", mis à part l'aéronautique, explique Nicolas Claquin. Elle voit aussi s'éroder ses positions sur des marchés qui constituaient autrefois ses points forts, comme l'automobile.

Les exportateurs français demeurent aussi trop tournés vers la zone euro (plus de 50% de leurs ventes), "lanterne rouge de la croissance mondiale depuis quatre ans", relève Marc Touati. Alors que l'Allemagne est elle partie à l'assaut des pays émergents.

Ces faiblesses structurelles font craindre aux économistes un nouveau déficit important en 2006, même si "l'accentuation de la baisse de l'euro" et "la reprise de la demande intérieure en Allemagne" pourraient donner un coup de pouce aux carnets de commande des industriels, estime M. Bouzou.

Le gouvernement devrait prochainement se pencher sur le commerce extérieur: l'économiste Patrick Artus doit remettre un rapport au Premier ministre Dominique de Villepin dans les prochaines semaines.

Le lien

http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_articl...02.ydw04apa.xml

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quels arguments !

Bref tout est de la faute des grèves, des grévistes et de ces fainéants de cheminots (Sur neuf cinq fainéants...)

C'est vrai que quand nous sommes passés de 39 à 35 h

ça ne faisait jamais que 4 heures...Bof

Si demain on repasse à 40h : on en reparlera !

Tiens je te conseille la lecture de l'article de presse qui suit, je viens de tomber dessus par hasard, j'en profite.

La France, en perte de compétivité, affiche un déficit commercial abyssal[/size]

PARIS (AFP) - 11/01/2006 15h43 - La France s'achemine vers un déficit commercial historique pour 2005, une contre-performance liée en partie à la flambée du pétrole mais surtout au manque de compétitivité de ses exportations, de moins en moins en phase avec la demande mondiale, selon les économistes.

"Mais où s'arrêtera le déficit extérieur français ?", s'interroge mercredi l'économiste Marc Touati, de Natexis Banques Populaires, après l'annonce mercredi par les Douanes d'une nouvelle détérioration de la balance commerciale.

En novembre, l'écart entre les exportations et les importations de l'Hexagone s'est encore creusé de plus de 3 milliards d'euros, ce qui porte à presque 23 milliards le déficit cumulé sur les onze premiers mois de 2005, contre 8,35 milliards pour l'ensemble de l'année 2004.

Au vu de ces chiffres "il est très probable que le déficit avoisinera les 25 milliards en 2005, un record absolu dans l'histoire économique française", a déploré M. Touati, interrogé par l'AFP, rappelant que la précédente "annus horribilis" remonte à 1982, où le déficit avait atteint 14,3 milliards.

Première explication de cette dérive: la facture énergétique, souligne Nicolas Claquin, économiste de HSBC France. La course folle des prix du pétrole a nettement renchéri le prix des importations, "expliquant pour moitié la dégradation de la balance commerciale", note-t-il. Entre 2004 et 2005, le déficit énergétique s'est creusé de plus de 8 milliards d'euros, selon les Douanes.

Autre souci, la consommation des Français: restée dynamique malgré la faible évolution de leur pouvoir d'achat, elle porte de plus en plus sur des produits venus d'ailleurs, ce qui alourdit encore les importations.

Mais ces éléments n'expliquent pas tout. "Le déficit extérieur français n’est pas simplement dû à la facture pétrolière et à la demande intérieure appréciable de la France, mais surtout au manque de compétitivité structurelle de ses exportations", juge ainsi Marc Touati.

Car malgré la remontée du dollar face à l'euro, qui avantage les produits européens, et un commerce mondial toujours dynamique, les exportations françaises "ne décollent pas depuis six mois", constate Nicolas Bouzou, économiste de Xerfi.

Les ventes de la France en 2005 devraient atteindre "un plafond de 350 milliards d'euros (...) à comparer aux presque 800 milliards d'euros d'exportations allemandes", souligne Marc Touati.

Car contrairement à l'Allemagne, championne de la vente de biens d'équipement, la France "manque de secteur phare capable de tirer les exportations", mis à part l'aéronautique, explique Nicolas Claquin. Elle voit aussi s'éroder ses positions sur des marchés qui constituaient autrefois ses points forts, comme l'automobile.

Les exportateurs français demeurent aussi trop tournés vers la zone euro (plus de 50% de leurs ventes), "lanterne rouge de la croissance mondiale depuis quatre ans", relève Marc Touati. Alors que l'Allemagne est elle partie à l'assaut des pays émergents.

Ces faiblesses structurelles font craindre aux économistes un nouveau déficit important en 2006, même si "l'accentuation de la baisse de l'euro" et "la reprise de la demande intérieure en Allemagne" pourraient donner un coup de pouce aux carnets de commande des industriels, estime M. Bouzou.

Le gouvernement devrait prochainement se pencher sur le commerce extérieur: l'économiste Patrick Artus doit remettre un rapport au Premier ministre Dominique de Villepin dans les prochaines semaines.

Le lien

http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_articl...02.ydw04apa.xml

Et oui c'est la réalité tout simplement.

le pays est concurensé de partout mais quand on veut faire des réformes pour remonter la barre, tout le monde dit "pas touche à mes acquis" ! On tourne en rond quoi ! Regardez les pays proche de nous, Ils nous passent devant petit à petit. C'est çà le Français. Il à de la gueule mais quand il faut bosser, ya plus personne. C'est pas moi qui le dit, c'est un voisin allemand. ça fait réfléchir !

Allez j'arrête de vous embêter et vous laissent à vos réactions. nonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et pourquoi on ne pourrait pas faire évoluer la société dans un sens progressite tout en maintenant et améliorant les acquis sociaux?

On est capable de faire de progrès technologiques (je ne vais pas faire la liste), et on serait incapable d'envisager des progrès sociaux nécessaires.

on ne va quand même pas faire de la marche arrière? Si ?

Pour en revenir aux agents de conduite de Nimes , sujet du fil...

tout le monde convient que la productivité est en forte augmentation, que les cheminots ont fait des efforts considérables (trafic, technologies, formation, ...)

et en échange on devrait retourner vingt ou trente ans en arrière sur nos jours de congés ?

Au nom de quoi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et pourquoi on ne pourrait pas faire évoluer la société dans un sens progressite tout en maintenant et améliorant les acquis sociaux?

On est capable de faire de progrès technologiques (je ne vais pas faire la liste), et on serait incapable d'envisager des progrès sociaux nécessaires.

on ne va quand même pas faire de la marche arrière? Si ?

Ton raisonnement est très bon mais faudrait il encore que tout le monde possede les memes regles du jeux mais hélas ce n'est pas et ne sera pas encore une vérité vrai.

encore une fois, avec cette concurence féroce, si on ne se retrousse pas les manches au lieu de pleurnicher pour un rien, on va se faire bouffer mais là, il sera trop tard. C'est ma conviction. Je ne veux pas dire que cela me plait mais on ne peut rien contre cette mondialisation féroce.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ton raisonnement est très bon mais faudrait il encore que tout le monde possede les memes regles du jeux mais hélas ce n'est pas et ne sera pas encore une vérité vrai.

encore une fois, avec cette concurence féroce, si on ne se retrousse pas les manches au lieu de pleurnicher pour un rien, on va se faire bouffer mais là, il sera trop tard. C'est ma conviction. Je ne veux pas dire que cela me plait mais on ne peut rien contre cette mondialisation féroce.

On commence par rogner les congés sur juillet et aout sous prétexte de concurrence ou de manque de personnel et aprés ?

Et bien on essaiera de vous entuber sur les primes tractions toujours pour être compétitifs par rapport aux petits polonais.

Je suis sûr qu'un syndicat progressiste va signé un accord pour renoncer aux primes tractions.

Mais comme cela ne suffira pas et bien on rallongera la durée hebdomadaire du travail .

Nous reviendrons aux 40 heures mais payées 35 car il faut bien penser aux actionnaires n'est ce pas.

Et puis si vous faites les méchants le nain qui sera à cette époque locataire de l'Elysée vous enverra son armée de robocops vous faire reprendre le boulot à coup de batte dans le c..

nonmais

Modifié par ___
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On commence par rogner les congés sur juillet et aout sous prétexte de concurrence ou de manque de personnel et aprés ?

Et bien on essaiera de vous entuber sur les primes tractions toujours pour être compétitifs par rapport aux petits polonais.

Je suis sûr qu'un syndicat progressiste va signé un accord pour renoncer aux primes tractions.

Mais comme cela ne suffira pas et bien on rallongera la durée hebdomadaire du travail .

Nous reviendrons aux 40 heures mais payées 35 car il faut bien penser aux actionnaires n'est ce pas.

Et puis si vous faites les méchants le nain qui sera à cette époque locataire de l'Elysée vous enverra son armée de robocops vous faire reprendre le boulot à coup de batte dans le c..

nonmais

Avec des "si" on peut dire plein de choses. Faut pas voir tout noir non plus !! C'est pas bon pour le moral.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute facon, aujourd'hui on fait des grèves pour tout et n'importe qu'oi !!!!! Mais regardez les gens dehors qui prennent le train !! Ils en ont plus que MARRE de vos putain de grèves !!!! On n'est même plus crédible aux yeux de tout le monde à cause de ces GREVES !!!!

Alors évoluez un peu !!!! Mai 68 c'est fini depuis longtemps.

Mais je sais j'ai tords et vous (les syndicats) vous avez raison bien sûr !!!!

Je ne suis pas un syndicat... Je ne parle pas au nom d'un ou plusieurs syndicat, mais en nom propre.

Tu es d'où ?

Modifié par katamiaw
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et pourquoi on ne pourrait pas faire évoluer la société dans un sens progressite tout en maintenant et améliorant les acquis sociaux?

Et tu crois qu'ils se battent pour quoi les conducteurs de Nîmes ??? et bien pour garder un aquis social, que les anciens ont réussi à négocier grace à une grosse grève (un peu plus d'un mois me semble-t-il, si je me souviens bien des dires des anciens). Cet accord semblait bien encré et qu'il n'était pas possible de le remettre en cause... ben non...

Juste une simple question … en quoi consiste cette modification du protocole ?

Peut-être une réponse dans la partie privée …

Cette modification fait suite à la difficulté de la programmation de couvrir les trains l'été avec le protocole actuel car il y aurait trop d'agents en congés en même temps. La particularité de Nîmes est d'avoir un fort traffic durant les mois d'été par rapport au reste de l'année.

La modification du protocole vise donc à réduire le pourcentage d'agents en congés en même temps. Pour cela la direction propose (impose) des périodes de congés allant de Mai à Octobre..... alors que le protocole actuel va de Juin à Septembre, ainsi que de réduire le nombre de jours de congés de ces périodes.

Les alternatives proposées par les syndicats sont en gros de garder la réduction des périodes, mais de baisser le pourcentage d'agents en congés au même moment en modifiant le montage des périodes, sans toucher à l'emplitude Juin / Septembre.

Dans le montage proposé par le direction, les agents sont trés fortement pénalisés, de plus pour ceux en congés en Mai et Octobre... c'est le top pour des congés d'été... revoltages

Au final des montages différents pour arriver au même résultat, sauf que la direction souhaite imposer SON protocole.

D'aprés les syndicats il y aurait 55 à 60 % de grévistes, la grève a été reconduite aprés l'AG de cette fin d'aprés-midi, et il y a une manifestation de prévue demain à la Direction Régionnale de Montpellier.

Modifié par katamiaw
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je confirme Grève reconduite.

De tout coeur avec les ADC de Nîmes. Il ne faut pas qu'ils lachent.

Il y en a marre de cette direction qui essaye de tirer les ADC vers le bas, de remettre en cause tous les accords obtenues de haute luttes.

Il est à se demander si vraiment la direction veut améliorer le dialogue social ou le pourrir. Elle ne cherche que l'affrontement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Aprés une manifestation à la direction régionnale de Montpellier ce matin, il y a eu discussion des agents venus en nombre (entre 80 et 100 agents sur les 240 que compte Nîmes) de 9h45 à 12h00, puis les syndicats se sont retrouvés avec la direction l'aprés-midi pour tenter de trouver un accord.

Je n'ai plus en tête les détails de cet accord (que je publierai dés que possible), mais bien tard dans l'aprés-midi, celui-ci a été trouvé et approuvé.

Reprise du travail, demain matin 8h00.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Réponse pour Katamiaw

Je ne savais pas que l'on pouvait insérer sans problème des tracts sans se faire censurer

Merci de l'info je n'hésiterais pas la prochaine fois lapleunicheuse

Salut,

Tout comme certains l'ont déjà fait plusieurs fois en les mettant en fichiers joints (PDF) ou comme je l'ai fais ici en images (800 maxi de largeur), tu peux publier des tracts sur le forum sans problèmes, tant que cela ne devient pas de la polution de sujet ou de la propagande.

Sinon en paralléle au forum, j'étudie la possibilité d'avoir une interface permettant de publier/archiver des tracts et autres documents (hors documents internes SNCF)...

Ce forum ressemble à ses membres et deviendra ce que ces membres voudront en faire. Ca a toujours été comme ça, ça le restera.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.