Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonsoir à tous !

J'ai une petite question qui relève de l'acoustique et des propriétés des matériaux.

Quelques secondes avant qu'un train arrive sur une portion de voie, il est comme précédé par des sortes de crépitements sur la voie, qu'il passe à grande vitesse ou qu'il entre en gare.

Je me demande à quoi c'est dû : propagation du son plus rapide sur le métal que dans l'air ??

J'ai déjà posé la question à des élèves ingénieurs mais ils n'étaient ni vraiment d'accord sur la réponse :Smiley_75: ni très sûrs d'ailleurs.

J'attends vos lumières de spécialistes controleursncf !

Noémie

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous !

J'ai une petite question qui relève de l'acoustique et des propriétés des matériaux.

Quelques secondes avant qu'un train arrive sur une portion de voie, il est comme précédé par des sortes de crépitements sur la voie, qu'il passe à grande vitesse ou qu'il entre en gare.

Je me demande à quoi c'est dû : propagation du son plus rapide sur le métal que dans l'air ??

J'ai déjà posé la question à des élèves ingénieurs mais ils n'étaient ni vraiment d'accord sur la réponse :Smiley_75: ni très sûrs d'ailleurs.

J'attends vos lumières de spécialistes controleursncf !

...d'ailleurs, les indiens mettaient leurs oreilles sur le rail, pour préparer son arrivé !

...pas fous les indiens...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me suis aussi posé cette question quelques fois. Une explication m'est venue de mon pauvre savoir de l'infra circule: peut-être ces "crépitements" sont dus à la mise sous tension de la voie provoquée par le retour du circuit de traction à l'approche de la circulation. En effet, ce bruit ressemble légèrement à celui que l'on entend dans les caténaires lorsque le panto se met en contact avec la caténaire. Mais bien évidemment, ces explications sont purement intuitives. Il faudrait un pro de l'équipement pour répondre à cette interrogation!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me suis aussi posé cette question quelques fois. Une explication m'est venue de mon pauvre savoir de l'infra circule: peut-être ces "crépitements" sont dus à la mise sous tension de la voie provoquée par le retour du circuit de traction à l'approche de la circulation. En effet, ce bruit ressemble légèrement à celui que l'on entend dans les caténaires lorsque le panto se met en contact avec la caténaire. Mais bien évidemment, ces explications sont purement intuitives. Il faudrait un pro de l'équipement pour répondre à cette interrogation!

Cela peut etre egalement le crepitement du ballast qui s'ecrase sous l'arrivée de la masse du train

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

...d'ailleurs, les indiens mettaient leurs oreilles sur le rail, pour préparer son arrivé !

...pas fous les indiens...

Ok je comprends tout ! La SNCF jugeant cette pratique trop dangereuse de nos jours, elle a innové en créant des rails plus bruyants, pour qu'on entende les crépitements sans avoir à descendre sur les rails et y coller l'oreille. Astucieux :cool:. Mais il parait qu'une association d'usagers malentendants se seraient plaints, d'où les panneaux d'affichage "train à l'approche" pour que tout le monde tombe d'accord.

Et dire que certains osent faire des critiques...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Google-Kerguel a ecore frappé !!

Une reponse claire sur le sujet mdrmdr

La seule chose que j'aurais pu dire c'est que ce bruit propagé dans le rail et entendu avant l'arrivée du train, était dû à une propagation de vibrations provoquées par le train lui-même.

Ce bruit peut-être utilisé pour préaviser un annonceur de chantier qu'il va apercevoir un train et qu'il s'apprête à pousser de la trompe d'appel ; attention tout de même aucun texte ne prévoit ceci. :cool:

Il faut avouer que Google est très bien informé mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos réponses ! Mention spéciale à Kerguel, c'est très intéressant :Smiley_48:.

Le document ne donne pas la réponse par A + B mais on peut en déduire que ce sont tout simplement les capacités des métaux à transmettre le son plus rapidement que l'air qui sont en jeu, vu que ce qu'on entend n'est ni plus ni moins le bruit de... roues sur des rails, soit un glissement et des chocs de temps en temps.

Chomi c'est vrai que j'ai pensé ça aussi parce la façon dont le bruit se produit est vraiment particulière, surtout sur les lignes de RER, comme si on avait d'un coup "allumé un interrupteur". Mais tous les rails ne sont pas électrifiés, non ? L'électricité joue peut-être un rôle cela dit : du coup on part vers d'autres interrogations :Smiley_39:.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans l'absolu, et malgré les contraintes voulues imposées aux voies pour qu'elles ne bougent, un rail à l'echelle d'une 1/2 masse de train ressemble à une corde de guitare..

En courbe, il n'existe pas de roulement parfait, mais qu'un minime glissement entre les roues d'un même essieu existe, on a à faire à des solicitations vibratoires...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans l'absolu, et malgré les contraintes voulues imposées aux voies pour qu'elles ne bougent, un rail à l'echelle d'une 1/2 masse de train ressemble à une corde de guitare..

Fabrice

Je ne m'y connais qu'à peine mais ça ne semble pas étonnant. En plus des variations de température, les rails ont de quoi "grincer des dents".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.