Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonsoir,

J'espère que ce sujet n'a pas été abordé, sinon un gentil modérateut se chargera de le fusionner avec un éventuel sujet existant :)

Donc cette question me brûle les lèvres, la CIWL existe-elle toujours aujourd'hui? Pas de site commercial, sauf un site qui reprend tout ce qui et droits et diffusion..

Dois-je en déduire que depuis la fin des voiture-lits en France et des services de restauration sur Tgv, la CIWL n'a plus d'activité ferroviaire? Je pensais à cela en écrivant sur le fil consacré à Thello: pourquoi, avec l'ouverture du rail à la concurences, ne pas "ressusciter" cette compagnie pour assurer d'éventuelles relations nocturnes? Avec le standing qu'elle avait jusqu'à sa disparition, la clientèle serait au rendez-vous, même pour des voitures-lits.

Petites question subsidiaires: qui a herité des archives, des uniformes, etc ? Quelqu'un sait où était le sège parisien de la compagnie?

Modifié par Esperluette
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, j'avais mal lu l'article :(

"La compagnie, avec l'obtention successive, en 2010, du contrat de restauration sur les TGV-Est et Alleo (France-Allemagne hors Thalys) et celui du service à bord des nouveaux trains de nuit Thello France-Italie, puis, en 2013, sur l'ensemble des TGV et Intercités, marque un retour en force sur le marché ferroviaire français"

Du coup je vais m'auto-répondre :) : J'étais persuadé que la cie avait disparu après être cédée par Accor, elle a été acquise par le groupe Newrest, et de fait devenue Newrest WagonsLits http://www.newrest.eu/fr/activites/rail

Mais il s'agit uniquement de restauration, plus de service de voiture-lits

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la question des archives est intéressante... espérons que les déménagements, fusions et acquisitions successives ne leur ont pas porté préjudice! Une grande partie se trouve probablement aux Archives du Monde du Travail, à Roubaix, qui conservent de nombreuses archives industrielles, dont celles des grandes compagnies.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A propos du siège parisien, j'avais vu un petit film de l'INA, des années 70-80, on y voyait notamment la salle du conseil d'administration, sa grande table et ses sièges cossus. Dans un angle trônait un immense portrait de Nagelmackers.. je vais essayer de retrouver cette vidéo, mais peut-être l'as-tu déjà vue!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Les orient express CIWL sont passé d'Accor a SNCF il y a quelques années pour info..

Attention, il y a au moins une erreur dans l'article de Wikipédia...

La 4160 fut bien exposée à Bruxelles et à "train capital" à Paris, mais elle n'a jamais roulé, à ma connaissance, sur le VSOE qui est anglais.

Pour compléter ton messages, Nécro, il faudrait dire plutôt que le "Pulmann Orient Express" du groupe Accor est devenu l'"Orient Express" SNCF... Si je suis si précis sur ce point, c'est que ce sont 2 marques déposées.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah, technicentre, tu tombes bien, j'ai quelque chose pour toi!

http://www.ina.fr/video/CAF97075695/les-wagons-restaurants-video.html

Deux-trois p'tites questions:

- quelle est le type de voiture (à compartiments), vers 1:30 ?

- Si le capitole disposait d'un restaurant, ça ne devait pas être une CIWL ? (because bleu+rouge, bof..)

- qui pouvait vraiment s'offrir un repas? ils m'ont l'air de passagers de 1ère classe..

Quand je vois le serveur qui passe avec son plat rempli de sauce, je me dis qu'il devait avoir un sacré équilibre!

J'aime bien le témoignage du gars qui dit "c'est cher, la viande est toujours la même, c'est pas propre..."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

-Voiture à compartiments 1min30: DEV sauf erreur de ma part (ça remonte à si loin) mais pas réussi à reconnaître si DEV inox ou AO. Les portes des compartiments ont de vraies serrures alors que les UIC ont des bloquoirs sans verrou.

-Restau du capitole: 2 possibilités, soit restau rouge (même après passage des autres voitures en GC, car un certain nombre de ces voitures étaient limité à 200 et équipées câblots 660V) ou restau grand confort (les vrais "ragouts" des gens du matériel, car l'eau de lavage machine tombait sur le bogie côté cuisine...) mais il y en a eu très peu de construites.

Pour ce qui est de la couleur extérieure des voitures, tu n'es pas devant des voitures "normales" mais devant des voitures TEE... Donc, la robe extérieure comme intérieure est spécifique. C'est pour ces raisons et des différences de construction plus soignées que les clubs sont toutes issues de ces voitures.

-Qui pouvait s'offrir le wagon restaurant? Moi, je ne suis pas issu d'une famille cheminote... Donc, étant gamin, j'ai très peu pris le train... Le wagon restaurant, restauration à la place, encore moins, trop cher de toute façon...

Si, en plus, tu rajoutes le prix des billets pour nous, tu as la réponse... Même le chariot ambulant nous était interdit.

Maintenant, après mon entrée à la SNCF, j'ai essayé une fois le grill express et mangé x fois soit en bar corail, bar RGP, bar TGV... Tout à fait correct...

Mais c'est sur que le summum fut tout de même les TGVA inauguraux que j'ai accompagné... Tu prends de la nourriture de traiteur haut de gamme (Fauchon pour ne pas citer), du personnel, du matériel neuf et repéré et essayé par ce personnel et tu arrives à un "petit mâchon" pas dégueulasse du tout...

Pour ce qui est du numéro d'équilibriste des serveurs, rien d'inventé, tout un art... Et très peu d'accident...

Pour info, les restau, quelque soit le type, devaient être données 4 heures avant le départ du train pour que la brigade puisse s'installer. On avait plus le droit de passer dedans, sauf à leur demande sinon on se faisait jeter... Personne ne s'y risquait sans autorisation du chef...

La dernière brigade CIWL (7 personnes) complète a disparue dans les années 90. Ils ne roulaient plus que sur des spéciaux et bossaient à Charolais le reste de l'année...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A propos du siège parisien, j'avais vu un petit film de l'INA, des années 70-80

J'ai retrouvé la vidéo:

http://www.ina.fr/video/CPA78051396

On voit la salle du conseil d'administration à 3:40, avec notre Jean des Sleeping-Cars national.

Le siège était boulevard Haussmann, et a été vendu au début des années 90. Je me demande ce qu'est devenue la salle, avec sa fresque en relief représentant l'Europe? Si le bâtiment a été "façadisé", elle ne doit plus en rester grand chose. Le même sort que la grande carte de France au 88, rue St Lazare?

@technicentre: merci pour tes anecdotes! j'ai toujours été curieux de la manière dont les restaurants fonctionnaient. 7 personnes c'est énorme pour une voiture...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...