Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Pepy favorable à l'expérimentation de la concurrence sur les lignes intérieures


Messages recommandés

Guillaume Pepy est favorable à l'expérimentation de la concurrence sur les lignes intérieures en France en attendant la loi européenne libéralisant les marchés ferroviaires nationaux de transport de passagers.

L'expérimentation de la concurrence sur les lignes intérieures "est une solution", a dit le président de la SNCF dans un interview dans l'édition hebdomadaire de La Tribune. "En 1997, une loi avait permis des expérimentations dans six régions. Ce type d'approche me paraît une bonne méthode pour un sujet aussi complexe", a déclaré Guillaume Pepy.

L'interview complète ici  

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pas mal d'information intéressante sur le lien:

La date appartient aux Parlements européen et français.

Comme dirigeant de SNCF, je n'ai pas à être favorable ou défavorable à l'ouverture à la concurrence.

...

nous étudions la possibilité d'installer, au début des quais, des systèmes de portes d'embarquement qui se ferment si le voyageur ne dispose pas de son billet, à l'image de ce qui se pratique en Espagne( :Smiley_26:   ). Avec un tel système, le temps du contrôle à bord est largement libéré pour faire du service. Toutes ces transformations se feront avec les salariés d'aujourd'hui. Il n'y a pas de plan social à SNCF et il n'y en aura pas. L'enjeu est d'enrichir les compétences des salariés.

...

Aujourd'hui, les deux tiers des contrôleurs sont recrutés parmi les vendeurs, les agents d'accueil ou les autres cheminots. Et beaucoup de cheminots du fret ont réussi leur indispensable reconversion dans l'entreprise, pour le plus grand bien de tous.

C'est positif, une volonté d'avancer en embarquant tout le monde.

Il faut garder espoir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et si l'on testait l'ouverture à la concurrence à la présidence de la SNCF ?

 

Christophe

​Certes, mais pas avant que la nouvelle organisationSNCF3 issue de son cerveau fonctionne et donne des résultats encourageants, notamment en remboursant la dette ferroviaire de 1 Mrd€/an (allez, du courage, plus que 40 ans pour tout rembourser).

Ceci dit, il n'y avait pas que cela dans l'article et c'est pour cela que je me suis permis d'en extraire d'autres lignes plus positives, moins polémiques comme GP n'a pas être favorable ou défavorable à la concurrence: il subit le fait et s'adaptera aux ukases politiques.

C'est une nuance avec le titre du fil

 

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas pourquoi ces gens là parlent "d'expérimentation"!

S'ils veulent de la concurrence, que ces nouvelles entreprises embauchent leur personnel, achètent leur train, construisent leur dépot/centre de maintenance.......vu qu'on n'arrête pas de nous bassiner à longueur de journée qu'avec le privé ça sera mieux, pas besoin d'expérimentation puisqu'à les entendre/les lire, ils sont meilleurs que nous, leurs trains ne seront pas en retard, il n'y aura pas d'incidents d'infrastructures/matériels, ni suicides ni actes de malveillance.....tout ces "désagréments" resteront uniquement sur les trains SNCF!

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

que ces nouvelles entreprises embauchent leur personnel, achètent leur train, construisent leur dépot/centre de maintenance, achètent les terrains, construisent et entretiennent leur voies.......vu qu'on n'arrête pas de nous bassiner à longueur de journée qu'avec le privé ça sera mieux,

Effectivement, une bonne expérience consisterait déjà de demander à ces merveilleuses entreprises si parfaites de reposer à leurs frais la voie sur une ligne fermée depuis des lustres, de l'exploiter en totale autonomie avec leur personnel et leur matériel selon les moindres volontés des élus et des usagers tout en pratiquant des prix ridiculement bas, tout ça bien évidemment à leurs risques et périls. Ca serait bien, non ?

Hélas, on me dit dans l'oreillette que ce ne serait pas possible puisque la SNCF doit être au service de ses concurrents.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me demande quand même si le plus vifs acharnés sur ce dogme, n'ont pas mis le ton un poil en dessous depuis deux années ( ressenti personnel ..)

SNCF deglingue comme elle le peut toutes ses relations qui lui paraissent moins rentables que d'autres, car la population, dans sa grande globalité, se pauperise à un point jamais connu....

Une EF Privé ne viendra jamais faire des trains pour gagner pas grand chose, autant mettre des moyens dans du vraiment rentable, ou ne pas faire....l'experience du Fret est désormais parfaitement tirée...

D'autres EF nationales de nos voisins, venir chasser sur des relations internationales, à temps de parcours faible, type Benelux...pourquoi Pas....

Trenitalia, sur Nantes Bordeaux...je me gausse...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me demande quand même si le plus vifs acharnés sur ce dogme, n'ont pas mis le ton un poil en dessous depuis deux années ( ressenti personnel ..)

SNCF deglingue comme elle le peut toutes ses relations qui lui paraissent moins rentables que d'autres, car la population, dans sa grande globalité, se pauperise à un point jamais connu....

Une EF Privé ne viendra jamais faire des trains pour gagner pas grand chose, autant mettre des moyens dans du vraiment rentable, ou ne pas faire....l'experience du Fret est désormais parfaitement tirée...

D'autres EF nationales de nos voisins, venir chasser sur des relations internationales, à temps de parcours faible, type Benelux...pourquoi Pas....

Trenitalia, sur Nantes Bordeaux...je me gausse...

Fabrice

​C'est justement là le soucis principal. Il est normal qu'une entreprise veuille quelques chose de rentable. C'est contre nature qu'une entreprise fasse des choses a perte. Pour ce genre peu rentable, voir déficitaire, c'est sensé être le "service public". Mais comme Macron et bien d'autre avant lui ont décidé que l'état devait se comporter comme un entreprise, ben on tombe dans le contre-nature inverse, comment un service public peut il être rentable ?

 

Vous avez deux heures pour répondre ...

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​C'est justement là le soucis principal. Il est normal qu'une entreprise veuille quelques chose de rentable. C'est contre nature qu'une entreprise fasse des choses a perte. Pour ce genre peu rentable, voir déficitaire, c'est sensé être le "service public". Mais comme Macron et bien d'autre avant lui ont décidé que l'état devait se comporter comme un entreprise, ben on tombe dans le contre-nature inverse, comment un service public peut il être rentable ?

 

Vous avez deux heures pour répondre ...

​Un service public n'est jamais rentable, car cette notion n'existe pas.

un service public se doit d'être efficace dans la tâche qui lui a été confié et au juste coût (c'est à dire acceptable pour la collectivité).

Après suffit d'ajuster le curseur de l'acceptabilité...en clair jusqu'à combien on peut accepter de mettre pour tel ou tel service. et à combien estime t'on le taux de recouvrement du financement nécéssaire.

reste une dernière question : ce qui a pu être un service public(délégué ou non) dans le passé, l'est il tout autant de nos jour en terme de nécessité, de besoin ?

je prendrais deux exemple : la distribution d'eau ou d’électricité ne posent aucune question tant c'est évident.

Pour d'autres, à chacun d'y réfléchir sans parti pris ......et avec le recul nécéssaire.

 

une base de réfléxion :

L'expression service public peut avoir deux significations :

  • Au sens fonctionnel, il s'agit d'une activité destinée à satisfaire un besoin d'intérêt général, présentant un lien spécial avec une personne publique. Ce lien peut tenir à la création de l'activité, à son fonctionnement ou à son contrôle, qui sont influencés de façon déterminante par une personne publique.

à mon sens y a matière à discuter des pages et des pages....

Modifié par capelanbrest
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Assez simple à repondre:

Quand un pouvoir estime que la mobilité des personnes est un besoin essentiel de la Société, gage de developpement économique, de part le fait que plus de personnes peuvent bouger pour travailler, se former, s'eduquer, plus elle y gagne, elle finance alors la chose..

Ce même pouvoir estimant que le nombre de personnes utiles à la prosperité ( chgt de valeurs: bessoin essentiel revu dans le prisme de l'interet economique ) est devenu bien moindre, aucune raison valable de sponsoriser les deplacements des "traines savates", et autres "sans Dents", ce dans un contexte global de bien moindre redistribution des richesses....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les entreprises ferroviaires "privées"(Transdev) qui se déclarent favorables à l'ouverture à la concurrence ne sont pas contre le service public. Au contraire elles sont pour le développement du service public, qui leur donne des opportunités de chiffre d'affaires. 

Elles estiment qu'elles sont capables de rendre le service au public de manière efficace et moins cher pour la collectivité que les EF historiques et réclament des délégations de service public mises en concurrence

Consulter le site internet de KEOLIS, filiale du groupe SNCF, dont l'ambition déclarée est de : 

  • Proposer aux collectivités des solutions sur mesure de mobilité globale adaptées à leur contexte et à leurs contraintes financières.

Pour Keolis, l’ouverture progressive du secteur ferroviaire européen à la concurrence représente de nombreuses opportunités en termes de développement économique et de transfert de compétences et d’expertises. 

Modifié par Zouzou27
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les entreprises ferroviaires "privées"(Transdev) qui se déclarent favorables à l'ouverture à la concurrence ne sont pas contre le service public. Au contraire elles sont pour le développement du service public, qui leur donne des opportunités de chiffre d'affaires. 

Elles estiment qu'elles sont capables de rendre le service au public de manière efficace et moins cher pour la collectivité que les EF historiques et réclament des délégations de service public mises en concurrence

Consulter le site internet de KEOLIS, filiale du groupe SNCF, dont l'ambition déclarée est de : 

  • Proposer aux collectivités des solutions sur mesure de mobilité globale adaptées à leur contexte et à leurs contraintes financières.

Pour Keolis, l’ouverture progressive du secteur ferroviaire européen à la concurrence représente de nombreuses opportunités en termes de développement économique et de transfert de compétences et d’expertises. 

​Bine évidemment qu'elle ne sont pas contre le fait d'être déléguées à une mission de service public....puisque c'est selon elles le seul moyen de gagner de l'argent sans gros risques.....

Pour autant les collectivités ne sont plus des lapins de 6 semaines et saven négocier les les contrats de délégations selon les enjeux qui sont les leurs...

dans un autre registre Keolis est délégués à l'exploitation du réseaux de TC brestois.....sous la marque Bibus....!

voila 3 ans qu'elle perd un fric fou.....qui se chiffre en M d'euros depuis 2012 date d'entrée en service de la ligne A du tram et du redéploiement du réseau de bus...

 

Comme quoi les affaires ne sont pas aussi simples qu'elles n'y paraissent et sans doute est ce une des raisons pour laquelle ça ne se bouscule pas(entre autres) aux portillons...

et ça n'est qu'un exemple parmi d'autres sur le territoire français....

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.