Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour à tous.

Je plante le décor. Cheminote depuis 17 ans, mécanote, depuis 13 ans, je demande une mutation depuis presque 9 ans afin de me rapprocher de chez moi (pacsée, pas d enfant). J ai eu des contacts, mais j avais pas le "profil conducteur" recherché 🤷

J ai tenu jusqu ici en prenant un temps partiel pour pouvoir être un peu chez moi. Hors, là, je craque, j explose en vol. Je n arrive plus à aller bosser et je quand j y vais, je sens que je ne suis pas au top de la sécurité. Bref, psychologiquement, je suis au fond du gouffre, je cache que je suis sous AD (compatible avec la conduite), mais ça ne suffit plus pour tenir. Je fais des crises d angoisse quasi quotidiennement. Je suis aussi fatiguée physiquement a force de porter des valises, de faire les trajets de plus de 5h, j ai pris du poids, la totale

Ma question: quelles seraient les conditions pour faire appliquer la reforme, sachant qu ils ne semblent pas vouloir de moi, dans ma région? Si je vois le médecin du travail, peut il émettre un avis favorable à ma réforme, ou fera t il d abord une demande de reclassement, au risque de me retrouver a faire des missions encore plus loin de chez moi?

J ai déjà lu le doc de la CPR, mais ça reste bien obscur tout ça, et pas facile à comprendre quand on a le cerveau à l envers.

Dans l espoir d avoir des pistes et des réponses, une bonne semaine à tous

 

 

 

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Salut, je comprend très bien ta situation, la mienne s'en approchant à la différence que j'ai en plus un enfant handicapé, j'ai moi même une reconnaissance de travailleur handicapé, conséquence de 25 ans à m'user la santé à changer des rails dans les tunnels Parisiens du RER C et une demande de mutation classée prioritaire médicale depuis 20 ans...

ça fait personnellement 1 an que je suis en arrêt et je te le dis franchement, ne cherche pas d'aide de la part de la SNCF car tu n'en obtiendras aucune, ce qui va avant tout l'intéresser c'est de se débarrasser de toi à moindre coût vue que tu ne lui sert plus à rien...On vie à l'époque du cheminot jetable après utilisation, ceux qui te dirons le contraire sont encore en activité et fier de travailler pour la France, rappelle toi on était pareil avant de nous retrouver dans cette merde, ils déchanterons peut être un jour, mais ça sera trop tard...

Je te conseil de te rapprocher de ton médecin du travail et surtout de l'assistante sociale SNCF de ton lieu d'habitation qui pourra te renseigner et t'aider à te diriger vers une réforme ou une maladie longue durée, mais n'oublie jamais qu'eux même travaillent pour la SNCF...en ce qui me concerne j'ai l'impression qu'ils sont surtout là pour m'éviter de faire une connerie...pas sur qu'ils y arrivent car à force de me pousser à bout, je commence à me dire que je n’ai plus grand chose à perdre...

Méfie toi des RRH comme de la peste et surtout ne crois pas un mot de ce qu'ils te racontent, ce sont des politiciens, ils ne m'ont apportés que de fausses promesses, ils profiterons plutôt du fait que tu sois diminuée pour essayer de te la faire à l'envers...Je parle par expérience.

Officiellement si tu fais une demande de mise à la réforme, la CPR estimera que tu n'as d'autres choix et donc refusera de te communiquer le montant de ta pension.

D'après mon médecin d'établissement (elle l'a déjà vue), ton établissement peut faire la demande à la CPR pour en connaitre le montant...mais c'est à son bon vouloir, donc loin d'être gagné.

Quoi qu'il en soit, si tu obtiens une réforme et que tu dois signer des documents, je te conseil fortement de prendre un avocat pour te protéger car n'oublie jamais que la SNCF n'est plus une grande famille, qu'elle n'a aucun état d'âme et qu'elle ne te fera pas de cadeaux, la règle c'est la méfiance...

Courage à toi...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je te remercie pour ta réponse. 

Je me suis tournée vers les assistantes sociales de ma région et j ai reçu les mêmes conseils que les tiens. J ai fait valoir une ALD pour ma dépression et je vais bientôt avoir un dossier rqth complet. Une fois tout validé, je me tournerai vers mon doc du travail, en espérant qu il n aura pas changé...

je me ferai aider par un avocat pour toute signature de document et j ai quelques bons contacts à sud au cas où 

il est vrai que cette entreprise à bien changé en 20 ans. C est triste de voir la dépréciation du travail fourni par la base, le peu de considération de l humain. Je ne suis plus fière de faire partie de ce jeu de dupes et quand je vois les nouveaux déjà formatés à leurs objectifs, ça me fait peine pour eux, et peur pour l avenir du ferroviaire, surtout niveau sécurité, qui passe après la régularité et ponctualité selon Pecresse. Ça promet

je te souhaite, moi aussi bon courage, et ne leur facilite pas la tâche, c est tout ce qu ils attendent de nous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, LE BRAS a dit :

la CPR estimera que tu n'as d'autres choix et donc refusera de te communiquer le montant de ta pension.

Ci-après calcul d'une pension de réforme, à la louche moyennant quelques variables éventuelles.  

Prendre les éléments de rémunération comptant pour la retraite, diviser par 25 et multiplier par le nombre d'années de service. Faire éventuellement un correctif avec le minimum de pension : 1243,79 (somme à diviser encore par 25 et multiplier par le nombre d'années) et prendre ce résultat si plus favorable que le calcul précédent.

Il s'agit en fait d'une pension de retraite à jouissance immédiate, sans décote, indépendante de l'âge normal d'ouverture des droits, mais bien entendu proportionnelle à la durée de service. 

Le 17/08/2021 à 18:56, Dantevil a dit :

je demande une mutation depuis presque 9 ans afin de me rapprocher de chez moi (pacsée, pas d enfant). J ai eu des contacts, mais j avais pas le "profil conducteur" recherché

Une demande de changement de résidence pour convenance personnelle est régie par des règles, dont il convient (normalement !) qu'elles soient appliquées, sinon à quoi bon ?  Ces demandes devant être traitées dans la limite des emplois à pourvoir dans le lieu recherché et par ordre chronologique (en tenant compte le cas échéant d'une priorité médicale et/ou sociale), il n'y a pas de place pour une sélection sur la base d'un quelconque profil. C'est seulement une question de grade.

image.png.aa79a7c3485445ed24ba12663a7d272d.png

Je vais me faire l'avocat du Diable (la direction !) mais dans la situation exposée, considérant effectivement qu'il est toujours mieux d'habiter et de travailler dans la même zone géographique, là ou se trouve qui sa famille, qui son conjoint ou assimilé, la solution est peut-être que le compagnon songe aussi de son côté à se rapprocher de sa compagne. 

La réforme suppose une inaptitude totale et définitive à tout emploi à la SNCF.

 

 

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Planonyme, je suis bien au courant de tout ça, merci. Mais mon mari étant fonctionnaire, c est la même galère. De plus nous sommes propriétaires et pour le prix de notre maison, c est un clapier que nous trouverions en région parisienne.

pour ce qui est de l ordre chronologique, je suis en haut du listing et pacsée. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, Dantevil a dit :

pour ce qui est de l ordre chronologique, je suis en haut du listing et pacsée. 

Donc, dès qu'il y aura un emploi disponible à grade identique au lieu d'affectation demandé vous devriez bénéficier de ce changement de résidence. Ça peut prendre de nombreuses années (la preuve) mais ça doit se faire dans un délai qui devrait pouvoir être plus ou moins prévisible dans le cadre de la gestion prévisionnelle (aussi) des emplois et des compétences. Vous devez avoir un acteur RH dans votre établissement spécialement dédié à ça.  Ces précisions car vous avez évoqué que vous n'auriez "pas eu le profil" (sic).

Modifié par PLANONYME
Faute de frappe
  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, PLANONYME a dit :

Donc, dès qu'il y aura un emploi disponible à grade identique au lieu d'affectation demandé vous devriez bénéficier de ce changement de résidence. Ça peut prendre de nombreuses années (la preuve) mais ça doit se faire dans un délai qui devrait pouvoir être plus ou moins prévisible dans le cadre de la gestion prévisionnelle (aussi) des emplois et des compétences. Vous devez avoir un acteur RH dans votre établissement spécialement dédié à ça.  Ces précisions car vous avez évoqué que vous n'auriez "pas eu le profil" (sic).

pour le profil ce doit être du fait qu'elle n'a pas une "spécialisation (avec la découpe en activités) " conduite qui correspond a celle de l'établissement ou elle veut être mutée.. du genre transilien vers fret par exemple ..  (si ce n'est un coup de fils entre directeurs d'ET sur d'autres points )

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Jackv, c est exactement ça. Je passerai du transilien au TER. La première UP, m a dit pas le profil, la second, dans ma région d habitation a jugé que j habitais trop loin. Parce que st raph/paris, c est bien connu, c est juste à côté 🙄

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 9 heures, Dantevil a dit :

pour ce qui est de l ordre chronologique, je suis en haut du listing et pacsée. 

Alors là, prudence parce qu'une place dans un listing n'est jamais figée, des personnes encore plus prioritaire peuvent venir en tête de liste et faire descendre ceux qui sont en haut et quand au PACS, c'est comme pour le mariage, cela n'est pas forcément durable

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...
Le 10/10/2021 à 18:54, ADC01 a dit :

Alors là, prudence parce qu'une place dans un listing n'est jamais figée, des personnes encore plus prioritaire peuvent venir en tête de liste et faire descendre ceux qui sont en haut et quand au PACS, c'est comme pour le mariage, cela n'est pas forcément durable

Entièrement d'accord, il y a 15 ans ma RRH m'avait dit que j'étais 6ème national sur le listing vue le caractère médical de ma demande, mais que c'était du pipeau car le 8ème venait d'être muté, juste parce qu’il était à 2 ans de la retraite et que ça arrangeait bien la région Bretagne...

Je n’ai pas eu de nouvelles de ce fameux listing depuis au moins 10 ans, je ne savais même pas qu'il existait encore...mais j'ai pu voir arriver des tas de jeunes embauchés à des postes correspondant à ma qualif près de chez moi durant toutes ces années pendant que moi je pourrissait à Paris, preuve que l'entreprise n'en a rien à faire de nous...

J'ai pu constater durant mes 25 ans de carrière que les seuls collègues ayant réussi à quitter Paris étaient quasiment tous délégués syndicaux...j'en ai discuté avec eux et ils m'ont confirmer que cela pouvais aider...mais cela demande beaucoup de temps et d’investissement que je n'avais pas vue le temps que me prend déjà mon enfant handicapé...

j'ai donc demandé à un délégué proche de moi si le syndicat pouvait appuyer ma demande...il m'a répondu que les syndicats ne m’aideraient pas car je ne serait surement pas remplacé et que le but du syndicat n'était pas de voir les effectifs locaux se réduire...donc les syndicats ne t'aideront pas non plus, à moins d'être délégué...

Si tu vise une mutation, l'idéal c'est que ta région veuille se séparer de toi (pourrie leur la vie) et que tu intéresse la région que tu demande, donc évite les inaptitudes.

Ou alors le gros coup de piston...mais il faut connaitre la bonne personne dans la région que tu demande...

Je suis désolé de te présenter un tableau aussi noir et corrompu, mais ça ne sert à rien de se voiler la face, ça t’évitera les tonnes de déceptions que j'ai du subir au fil des ans .

Courage à toi...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 08/10/2021 à 23:24, Dantevil a dit :

Je te remercie pour ta réponse. 

Je me suis tournée vers les assistantes sociales de ma région et j ai reçu les mêmes conseils que les tiens. J ai fait valoir une ALD pour ma dépression et je vais bientôt avoir un dossier rqth complet. Une fois tout validé, je me tournerai vers mon doc du travail, en espérant qu il n aura pas changé...

 

J'aurais une question à te poser,

Est-ce que tu as obtenus le status de longue maladie de la part du médecin conseil de la CPR ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...