Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Et Une Couche Sur Les Régimes Spéciaux -


Messages recommandés

Ce soir à la télé...

Sarkozy s'engage à "réformer les régimes spéciaux" et à "revaloriser les petites retraites"

PARIS (AP) - Le candidat UMP Nicolas Sarkozy s'est engagé lundi soir à "réformer les régimes spéciaux" s'il est élu en 2008 et à "revaloriser les petites retraites".

Interrogé sur la question du minimum vieillesse, le ministre de l'Intérieur a précisé sur TF1 lors de l'émission "J'ai une question à vous poser" comprendre le problème "des trois millions de personnes" qui vivent avec environ "650 euros". "On ne peut pas vivre avec cela".

"Si je suis président de la République, la question de l'amélioration du pouvoir d'achat des petites retraites est centrale, et pour cela il faut dégager des recettes", a-t-il ajouté.

Et le ministre de rappeler que d'"un côté on a des toutes petites retraites" et "de l'autre il y a les retraites des régimes spéciaux, 1,1 million de retraités pour 500.000 cotisants qui n'ont pas été réformés".

"Il y a une catégorie de Français, je ne les stigmatise pas, qui est toujours à 37 années et demi de cotisation, ce n'est pas normal", a jugé Nicolas Sarkozy. "Ceux qui sont à 37 ans et demi de cotisation on doit les porter à 40 ans, dégager des marges de manoeuvre et les trois 3 millions de retraités qui ont à peine au-dessus du minimum vieillesse on doit les augmenter".

"En 2008 on doit reposer la question des régimes des retraites", a poursuivi Nicolas Sarkozy. "Si je suis élu président de la République, je ferai la réforme des régimes spéciaux et je poserai la question des petites retraites. Plus d'argent pour les petites retraites, moins d'avantages pour les régimes spéciaux". AP

Aujourd'hui notre retraite est calculée sur la base du nombre d'annuités de travail, le tout sur 37,5 années...

Demain ce sera sur 40... puis 42 en 2012...

ou alors il faudra reculer l'âge de la retraite de 55 à 60 puis 65...

sauf que l'âge moyen à l'embauche n'est plus de 18/20 ans depuis longtemps mais bien plus proche des 25 aujourd'hui et des 30 dans quelques années (études obligent...)

ça équivaut donc à une baisse des pensions

35 années de travail sur 37,5 ...

35 années de travail sur 40 puis sur 42...

Je sors pas de polytechnique mais je sais faire une division...

Si en plus on calcule la base sur les 25 meilleures années et non plus sur la dernière position acquise... ça en dit long sur l'effondrement du niveau de la pension... de tous les retraités en perspectives...

Et qu'est-ce que ça changera aux petites retraites : il y en aura encore plus !

Sarko dans le texte ! merci le démago !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 268
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Images publiées

Ce soir à la télé...

Sarkozy s'engage à "réformer les régimes spéciaux" et à "revaloriser les petites retraites"

PARIS (AP) - Le candidat UMP Nicolas Sarkozy s'est engagé lundi soir à "réformer les régimes spéciaux" s'il est élu en 2008 et à "revaloriser les petites retraites".

Interrogé sur la question du minimum vieillesse, le ministre de l'Intérieur a précisé sur TF1 lors de l'émission "J'ai une question à vous poser" comprendre le problème "des trois millions de personnes" qui vivent avec environ "650 euros". "On ne peut pas vivre avec cela".

"Si je suis président de la République, la question de l'amélioration du pouvoir d'achat des petites retraites est centrale, et pour cela il faut dégager des recettes", a-t-il ajouté.

Et le ministre de rappeler que d'"un côté on a des toutes petites retraites" et "de l'autre il y a les retraites des régimes spéciaux, 1,1 million de retraités pour 500.000 cotisants qui n'ont pas été réformés".

"Il y a une catégorie de Français, je ne les stigmatise pas, qui est toujours à 37 années et demi de cotisation, ce n'est pas normal", a jugé Nicolas Sarkozy. "Ceux qui sont à 37 ans et demi de cotisation on doit les porter à 40 ans, dégager des marges de manoeuvre et les trois 3 millions de retraités qui ont à peine au-dessus du minimum vieillesse on doit les augmenter".

"En 2008 on doit reposer la question des régimes des retraites", a poursuivi Nicolas Sarkozy. "Si je suis élu président de la République, je ferai la réforme des régimes spéciaux et je poserai la question des petites retraites. Plus d'argent pour les petites retraites, moins d'avantages pour les régimes spéciaux". AP

Aujourd'hui notre retraite est calculée sur la base du nombre d'annuités de travail, le tout sur 37,5 années...

Demain ce sera sur 40... puis 42 en 2012...

ou alors il faudra reculer l'âge de la retraite de 55 à 60 puis 65...

sauf que l'âge moyen à l'embauche n'est plus de 18/20 ans depuis longtemps mais bien plus proche des 25 aujourd'hui et des 30 dans quelques années (études obligent...)

ça équivaut donc à une baisse des pensions

35 années de travail sur 37,5 ...

35 années de travail sur 40 puis sur 42...

Je sors pas de polytechnique mais je sais faire une division...

Si en plus on calcule la base sur les 25 meilleures années et non plus sur la dernière position acquise... ça en dit long sur l'effondrement du niveau de la pension... de tous les retraités en perspectives...

Et qu'est-ce que ça changera aux petites retraites : il y en aura encore plus !

Sarko dans le texte ! merci le démago !

Bonjour

Il se dit proche du peuple mais il ne connait que des gens qui ont de l'argent.

Effectivement en tant que démagogue il est très fort ,est ce qu'il parle des 100 euros de franchise pour les soins ou encore de l'augmentation de la TVA ,ou encore la privatisation de l'éducation ,est il prêt à lacher toutes ses fonctions pour la campagne électorale ,dévoilé son patrimone(comme il avait promi) ,etc .....

Effectivement en tant que démagogue il est très fort mais ce qui est malheureux c'est qu'une partie du peuple de base dit se reconnaitre dans cet usurpateur.

Jean Luc Porquet à écrit un livre intitulé "le petit démagogue "aux éditions La Découverte (très intereessant)

Bonne journée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

On sait de toute façon ce qu'il faudra faire au lendemain de l'élection si c'est Sarkozy qui passe !!

Cet homme, n'a eu de cesse dans sa vie politique de monter dans son propre camp, les gens les uns contre les autres, et il tente désormais de le faire avec les Français.

Mais il était tout de même assez pitoresque hier soir ! Il ne connait à la SNCF que le métier de conducteur de TGV !!! comme Fillon d'ailleurs ou encore Estrosi et Cie.

J'ai encore la naïveté de croire qu'il ne sera pas élu. Tout cela est cousu de fil blanc, c'est trop beau pour lui: il monte dans les sondages pendant que de l'autre côté ça baisse.

Et puis je crois encore dans la capacité des français à ne pas se faire berner et d'utiliser leur sens critique.

Pauvres Jaurès et Blum !! ils doivent faire des bonds là-haut !

Petit cheminot

mon espace de discussion !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut revoltages

Pour ma part, lapleunicheuse j'ai aussi regardé cette émission, par curiosité. J'ai été scandalisé cartonrouge par l'attitude de Sarkozy et par certains de ces propos. Pour moi, paroles, paroles et paroles... Il ne fera pas la moitié de ce qu'il dit si il est élu mais il ne manquera pas de réformer notre régime. revoltages

Bon, en attendant, si il est élu et qu'il nous réforme la retraite, étant donné que j'ai que 21 ans et demi et même pas deux ans de métier (retraite loin), le régime spécial de ma retraite à le temps d'etre réformé et rétabli...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A-t-il songé à ce que génèrerait un allongement du temps de travail et faire des 35h hebdomadaires un minimum.

Les personnes qui passent 40h par semaine au boulot passent moins de temps auprès de leur famille: perte des repères par les enfants, tensions et éclatement des familles.

Là où 7 personnes travaillent 40h, il y en a 8 qui travaillent 35. Donc un allongement dutemps de travail passe par une augmentation du chômage. Il est d'ailleurs prouvé que les 35h ont créé des emplois.

Cotiser 40 ans au lieu de 37,5, ça fait qu'on libère une place pour un jeune 2,5 ans plus tard ou bien que les patrons, au lieu de payer l'ancienneté d'un emplyé vont le licencier. Le chômage va augmenter.

Ainsi de suite. Son analyse antisociale va nous mener à la catastrophe. Mais seulement ses copains Bouygues et compagnie vont ramollir les cervelles de tous ces braves gens qui ne se rendront finalement pas compte de grand chose. Surtout que la police sera là pour maintenir l'ordre et la sécurité. On aura pas le droit de faire tout ce qu'on veut, mais on sera tranquile. Au boulot le jour, dans les pantoufles le soir devant la télé et puis dodo. Les enfants seront bien encadrés et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Ce cher homme avoue gagner mensuellement 11000€, mais estime largement les mériter au vu du travail qu'il accomplit. Quand on a un salaire de ce genre, on ne se dresse pas en donneur de leçons. Il y en a beaucoup qui travaillent largement aussi dur que lui si ce n'est plus mais qui ne gagnent même pas le dixième de ce qu'il touche. Ils ne sont pas satisfaits, mais ne peuvent pas le dire, de peur de tout perdre.

Alors le guignol, ça suffit, y'en a marre. Quand est ce que les gens vont être moins cons bon sang? On leur fourre tout et n'importe quoi dans le fondement avec de la toile Emery, ils en pleurent mais en redemandent. Comment est on tombés si bas?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que ce soit du coté du PS ou de l'UMP, les regimes speciaux seront , de toute facon, réformés...

La ou il faudra se battre, ce sera sur l'amenagement des rallonges d'activités, comme par exemple un mi temps payé plein temps entre 50 et 60 ans...

En tout cas, il est clair que la strategie de Sarkozy est de monter les un contre les autres, les riches contre les pauvres, les cheminots contre les usagers, ceux qui "beneficient " de regimes speciaux contre ceux qui partent a 60 ans, mais aussi les jeunes contre les vieux, les "racailles" contre les gens qui bossent, les chomeurs contre ceux qui travaillent...

Il dit de manière implicite :"Si vous, la majorité, vous vous sentez lèsés, c'est a cause de telle minorité", mais en fin de compte cela sert a detourner les gens des agissements du gouvernement à la solde du MEDEF... Et la desctruction programmés de la solidarité nationale et du ciment de la cohésion qui devrait régir les rapports humains.

Pour finir :

« Du fleuve qui déborde on dit qu’il est violent Mais du lit qui l’enserre nul ne dira qu’il est violent » Bertolt BRECHT

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ibrahima

Il faut se battre pour préserver nos droits et ne pas partir battus d'avance. Même s'il est vrai au P.S. l'intention est moins publique mais présente quand même.

Ibrahima

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A-t-il songé à ce que génèrerait un allongement du temps de travail et faire des 35h hebdomadaires un minimum.

Les personnes qui passent 40h par semaine au boulot passent moins de temps auprès de leur famille: perte des repères par les enfants, tensions et éclatement des familles.

Avant-guerre la durée du travail devait etre superieure a 45h par semaine et les familles n'etaient pas éclatée comme aujourd'hui, donc l'explication est ailleurs (changement des modes de vie...).

Que ce soit du coté du PS ou de l'UMP, les regimes speciaux seront , de toute facon, réformés...

La ou il faudra se battre, ce sera sur l'amenagement des rallonges d'activités, comme par exemple un mi temps payé plein temps entre 50 et 60 ans...

Je partage la même analyse; droite ou gauche ces régimes seront condamnés dans les années a venir car le reste de la population ne veux plus de catégories ayant des avantages qu'ils n'ont pas. Reste qu'a mon sens nos syndicats devraient songer aux contre-parties a demander a la supression des ces régimes (heures de nuits revues a la hausse, deplacement, dérogations....) car il ne fait aucun doute que ces régimes sont malheureusement condamnés.

Je sais que ça va hérisser le poil de certains mais c'est ainsi.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je partage la même analyse; droite ou gauche ces régimes seront condamnés dans les années a venir car le reste de la population ne veux plus de catégories ayant des avantages qu'ils n'ont pas. Reste qu'a mon sens nos syndicats devraient songer aux contre-parties a demander a la supression des ces régimes (heures de nuits revues a la hausse, deplacement, dérogations....) car il ne fait aucun doute que ces régimes sont malheureusement condamnés.

Je sais que ça va hérisser le poil de certains mais c'est ainsi.....

C'est valable dans l'autre sens alors. Le "reste de population" dont tu parles, ne doit pas toucher quoique ce soit en avantage que nous n'avons pas. Sinon faut demander aussi l'abolition.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ibrahima

La population (à juste titre) est pour le retraite à 55 ans des pompiers. Le régime de retraite de l'armée et de la police ne sera pas touché (tant mieux pour eux, ils échappent ainsi à la bêtise poujadiste ) et là les médias sont très discrets. Devinez pourquoi.

La peau des cheminots c'est tout ce que la vindict populaire désire...

Avec ce que gagne le sinistre candidat, il aurait pu prendre sa ( grasse) retraite à 50 ans.

Ibrahima

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec ce que gagne le sinistre candidat, il aurait pu prendre sa ( grasse) retraite à 50 ans.

N'a-t'il pas annoncé qu'il gagnait 11000 €/mois pour sa fonction de ministre de l'intérieur ?

Comment peut-on payer l'ISF avec ça... Y a un truc !!!

ou alors, c'est le trousseau de Cécilia qui est pris en compte nonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut se battre pour préserver nos droits et ne pas partir battus d'avance. Même s'il est vrai au P.S. l'intention est moins publique mais présente quand même.

Ibrahima

Je ne suis pas cheminot, tres bientot je l'espere, et si c'est le cas, je me battrai a vos coté pour eviter l'effondrement du regime special de retraite SNCF

Je ne veut alimenter aucune polemique la dessus, ce que je dis n'engage que moi. Mais il me semble que , parfois, il existe d'autres strategies que celle de l'opposition systematique. A partir du moment ou la législation est defavorable aux regimes speciaux, ce qui devrait se produire rapidement, lutter contre revient finalement à repousser l'application des reformes , qui seront appliquées de toute facon à un moment ou à un autre.

Je n'ai jamais été syndiqué mais je suis curieux de nature et j'ai eu l'occasion de discuter avec des dirigeants locaux CGT. Eux se battent pour la preservation des emplois et contre les delocalisations sauvages dans l'est lyonnais. Leur combat est salutaire mais, à partir du moment ou un plan social est mis en place, lutter contre les licenciements revient toujours a les repousser, ils seront apliqués ... Lutter contre une delocalisation revient à repousser la date de demenagement de l'entreprise, elle parvient de toute facon à ses fins, au bout de quelques années de combat, à partir...

Les licenciements economiques, les delocalisations, tout comme les regimes speciaux, sont ou seront appliqués parce que la legislation le permet... Tou se passe au gouvernemental et le parlement, ce sont eux qui ont le dernier mot. Dans ce contexte, ne vaudait il mieux pas negocier des grosses primes de licenciement au lieu de chercher à preserver l'emploi?

Dans le meme esprit, ne vaut il mieux pas negocier l'amenagement de l'allongement de la durée de cotisation plutot que de se confronter à une lutte qui ne servira qu'à repousser de quelques années la reforme des regimes speciaux?

Il existe une autre solution : le poids de la rue. Concernant les manifs anti CPE, force est de constater que 3 mois de luttes massives dans la rue font plier le gouvernement...

Modifié par thesofasurfer
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ibrahima

En effet, j'ai compris d'ailleurs que tu as aller être embauché comme contractuel, il faut savoir que des contractuels ont étés mis au cadre permanent par la suite.

Et n'oublions pas que si cette agression contre les statuts est commise, celà générera un très couteux turn-over à la S.N.C.F. car les inconvénients de nos métiers vont demeurer. Investir dans la formation d'un candidat qui du jour au lendemain partira ailleurs car rien le retiendra, je ne pense pas qu'en termes comptables se soit valable. Et que dire des avancés obtenues par les cheminots qui ont bénéficié au privé ? A terme celà se retournera contre le régime privé.

Ibrahima

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En effet, j'ai compris d'ailleurs que tu as aller être embauché comme contractuel, il faut savoir que des contractuels ont étés mis au cadre permanent par la suite.

Et n'oublions pas que si cette agression contre les statuts est commise, celà générera un très couteux turn-over à la S.N.C.F. car les inconvénients de nos métiers vont demeurer. Investir dans la formation d'un candidat qui du jour au lendemain partira ailleurs car rien le retiendra, je ne pense pas qu'en termes comptables se soit valable. Et que dire des avancés obtenues par les cheminots qui ont bénéficié au privé ? A terme celà se retournera contre le régime privé.

Ibrahima

Vrai pour les contractuels, vrai il y a quelques années pour les avancées qui ont beneficie au privé, mais on parle d'un sujet beaucoup plus vaste qui concerne tous les francais...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vrai pour les contractuels, vrai il y a quelques années pour les avancées qui ont beneficie au privé, mais on parle d'un sujet beaucoup plus vaste qui concerne tous les francais...

Il faut se rendre à l'évidence: un Sarko au pouvoir, c'est une catastrophe nationale. Seuls les mieux lotis actuellement s'en sortiront. La désillusion de ceux qui le soutiennent sera cruelle. Le bien être des français (j'entends par là les gens qui vivent sur le sol français) et le cadet de ses soucis. Il veut le pouvoir, l'ordre et la sécurité.Il est prêt à tout pour ça et l'a encore prouvé la semaine dernière avec l'affaire des RG.

Le problème c'est qu'on sait ce qu'il veut, mais c'est à peu près le seul actuellement à vouloir quelque chose... nonmais

J'en suis venu à penser que peut être si Le Pen arrive au pouvoir, il sera tellement bridé par l'opposition qua ça sera peut être moins pire que si Sarko passe. Mais c'est vraiment jouer avec les allumettes et jamais je ne pourrai glisser un tel bulletin dans l'urne!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En effet, j'ai compris d'ailleurs que tu as aller être embauché comme contractuel, il faut savoir que des contractuels ont étés mis au cadre permanent par la suite.

je te remercie de l'attention que portes sur mon cas Ibrahima nonmais , j'aimerais apporter la precision que je ne suis pas encore embauché et qu'il me reste le P3 et la VM à reussir... L'embauche ne sera acquise que quand je signerai ma promesse d'embauche, et ce jour la vous serez au courant, croyez moi nonmais

Pour info, je ne sais pas encore si je serai contractuel ou CP, sachant que j'ai effectué mon service national et que je suis dans ma 31 eme année... Je prendrai ce qu'on me porposera de toute facon.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'en suis venu à penser que peut être si Le Pen arrive au pouvoir, il sera tellement bridé par l'opposition qua ça sera peut être moins pire que si Sarko passe. Mais c'est vraiment jouer avec les allumettes et jamais je ne pourrai glisser un tel bulletin dans l'urne!

Je suis bien d'accord avec toi mais que faire ???

L'éléctorat de gauche (dont je fais partie) ne fera certainement pas les mêmes bétises qu'il y a 5 ans en prenant le scrutin du 1er tour pour un "Défouloir" mais la qualité de la candidate devant représenter cette gauche ne tiendra pas la route.

Pour le moment, j'ignore pour qui voter mais je suis certain de savoir pour qui je ne voterai pas.

Je crains que cela se termine entre la peste et le choléra. nonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien le bonjour

J'en suis venu à penser que peut être si Le Pen arrive au pouvoir, il sera tellement bridé par l'opposition qua ça sera peut être moins pire que si Sarko passe. Mais c'est vraiment jouer avec les allumettes et jamais je ne pourrai glisser un tel bulletin dans l'urne!

nonmais

juste un probleme c est qu'avec lepen il n'y aura plus d'opposition il n'y aura même pas d'election legislative il prendra les plein pouvoir et basta tous ceux qui ne seront pas d'accord avec lui .......................; nonmais

quand a la revision de notre regime de retraite il faudra bien y passer helas

merci de votre attention

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut se rendre à l'évidence: un Sarko au pouvoir, c'est une catastrophe nationale. Seuls les mieux lotis actuellement s'en sortiront. La désillusion de ceux qui le soutiennent sera cruelle. Le bien être des français (j'entends par là les gens qui vivent sur le sol français) et le cadet de ses soucis. Il veut le pouvoir, l'ordre et la sécurité.Il est prêt à tout pour ça et l'a encore prouvé la semaine dernière avec l'affaire des RG.

Le problème c'est qu'on sait ce qu'il veut, mais c'est à peu près le seul actuellement à vouloir quelque chose... nonmais

J'en suis venu à penser que peut être si Le Pen arrive au pouvoir, il sera tellement bridé par l'opposition qua ça sera peut être moins pire que si Sarko passe. Mais c'est vraiment jouer avec les allumettes et jamais je ne pourrai glisser un tel bulletin dans l'urne!

Droite ou gauche a ce niveau je ne voie pas de différence, rappele-toi l'affaire des ecoutes de l'Elysée sous F. Mitérrands

Modifié par Vinces
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Droite ou gauche a ce niveau je ne voie pas de différence, rappele-toi l'affaire des ecoutes de l'Elysée sous F. Mitérrands

Oui, tu as raison, mais j'étais bien jeune à cette époque...

Arghhh... on est dans la m**** nonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ibrahima

Le défaitisme (faudra faire avec, faut y passer...) est notre pire ennemi, le travail de sape médiatique a de ce point de vue bien fonctionné.

Combien entrent à la S.N.C.F. avec comme motivation la sacro-sainte "garantie de l'emploi" (malgré tout relative quand on approfondit la question) ?

Et bien que ceux-là sachent qu'ils ne tarderont pas à s'asseoir également dessus si la destruction de notre régime de retraite passe. Après s'être attaqué à ce point de notre statut, il n'y aucune raison pour que tout le reste ne suivent pas.

Ibrahima

Modifié par ibrahima
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avant-guerre la durée du travail devait etre superieure a 45h par semaine et les familles n'etaient pas éclatée comme aujourd'hui, donc l'explication est ailleurs (changement des modes de vie...).

Je partage la même analyse; droite ou gauche ces régimes seront condamnés dans les années a venir car le reste de la population ne veux plus de catégories ayant des avantages qu'ils n'ont pas. Reste qu'a mon sens nos syndicats devraient songer aux contre-parties a demander a la supression des ces régimes (heures de nuits revues a la hausse, deplacement, dérogations....) car il ne fait aucun doute que ces régimes sont malheureusement condamnés.

Je sais que ça va hérisser le poil de certains mais c'est ainsi.....

c'est parti certains vont négocier notre régime de retaites

il faut surtout ne pas céder à la panique et commencer à brader nos retraites!!!!!!!!!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le défaitisme (faudra faire avec, faut y passer...) est notre pire ennemi, le travail de sape médiatique a de ce point de vue bien fonctionné.

Je ne pense pas que ce soit du defaitisme mais plutot du réalisme, a partir du moment où, dans la société une tres grande majorité de personnes ne veulent plus des regimes speciaux, ceux-ci sont condamné a terme...... D'autant que je n'ai pas entendu un reprensentant d'un parti politique defendre ces regimes speciaux. (Cela ne veux pas dire que cette idée me plait)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est parti certains vont négocier notre régime de retaites

il faut surtout ne pas céder à la panique et commencer à brader nos retraites!!!!!!!!!!!!!

A mon sens il y a deux possibilités;

- refuser le principe de la modification des regimes spéciaux mais accepter d'en discuter afin d'obtenir des compensations.

- refuser toute modification des régimes spéciaux quitte a aller dans le mur - et c'est ce qui se passera si on n'applique pas le point ci-dessus (Si N.Sarkosy est elu je ne voie pas comment on pourrait s'y opposer etant donné qu'une majorité des Français l'aura élu, en principe pour son programme)

Ceci dit je sais ce qui se passera; nos syndicats refuseront tout dialogue, une loi mettant fin aux régimes spéciaux sera votée a l'assemblée grace a la majorité en place et on sera b....... en beauté. la-dessus nos syndicats nous expliquerons qu'on a perdus car nous n'etions pas tous unitaire et que c'est la faute des agents qui ne sont pas battus avec eux ......

Il n'y a pas besoin d'etre extralucide pour savoir que cela se passera ainsi.

Pour les personnes qui pensent qu'on peut se battre, j'aimerais qu'ils m'expliquent comment ils iront a l'encontre de la volonté de la population.

Ceci n'est pas du défaitisme, c'est malheureusement de la logique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...