Aller au contenu

Mak

Membre
  • Compteur de contenus

    4 870
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Tout ce qui a été posté par Mak

  1. "je mettais un point d'honneur à rouler au trait pour rattraper le moindre retard" Moi aussi bien sûr et certainement la plupart des mécanos, mais même en faisant de son mieux, inévitablement on freine un peu trop tôt à l'approche d'une zone et on perd quelques secondes. De même certains gagnent du temps en freinant à 160 en tête de quai, mais faut pas se louper et ça peut être de l'inconscience... Je pense que même les fois où je pensais avoir roulé au trait sur tout le parcours, un technicien aurait pu me sortir un enregistrement me démontrant qu'un conducteur "parfait" aurais sans doute pu encore gagner 3 à 5 %
  2. Pas d'accord ! Si la vitesse autorisée est 100, rouler exactement à 100 (*) est très difficile, voire impossible, si le gars arrive à 98%, il doit être vraiment très bon ! (*) sans compter la différence entre la vitesse réelle et la vitesse affichée..
  3. "Le gabarit P400 se développe partout en Europe sauf en France qui privilégie les autoroutes ferroviaires au moyen de la technique Modalohr". Relis ce qui a été écrit, les responsables ferroviaires français, ont fait le choix d’entraver le gabarit P400 généralisé en Europe, soit ils sont incompétents, soit ils font le choix délibéré d’entraver le ferroviaire. Bien sûr ça ne représente pas tout le fret, mais dans la guerre d’anéantissement du fret que mènent ces responsables , ces semble-t-il, saboteurs, le P400 est l’une des batailles clé de leur stratégie mortifère de destruction de l'outil ferroviaire.
  4. Le P 400, ce n'est pas la possibilité "de charger de plus gros conteneurs pour plus de profits", c'est juste le gabarit utilisé dans toute l'Europe. Exclure la France de ce gabarit a pour le ferroviaire les mêmes conséquences que pour le routier si on décrétait que "désormais les autoroutes sont interdites aux camions de plus de 2m de largeur !"
  5. « Dans son rôle de défense des intérêts de ses membres, le GNTC a invité lors de son assemblée générale plusieurs grands témoins européens qui ont enrichi ce débat. À l'initiative de 145 trains combinés à travers l'Europe, LKW Walter via Andréas Zink, son directeur général, a notamment souligné le retard pris par le réseau national dans le déploiement du gabarit ferroviaire P400 ouvrant la voie aux trains plus lourds et plus longs. "Le gabarit P400 se développe partout en Europe sauf en France qui privilégie les autoroutes ferroviaires au moyen de la technique Modalohr". » Ben voilà ! Tout est dit : la France qui privilégie les autoroutes ferroviaires, fortement déficitaires, au moyen de la technique Modalohr". Les avantages sont les suivants : Cela permet à la SNCF de rester le seul opérateur sur les axes accessibles uniquement à Modalohr Cela empêche le développement du fret ferroviaire sur les axes non équipés P 400, au profit du routier sensé être plus générateur de recettes fiscales Ca permet d’acheter des wagons hors de prix à Lohr, avec, peut être ,un renvoi d’ascenseur sous forme de dons à des partis politiques https://www.lantenne.com/Le-GNTC-reclame-des-engagements-forts-de-la-part-des-pouvoirs-publics_a27854.html
  6. Mak

    Trains autonomes

    Rotterdam Les navettes autonomes de seconde génération prennent leur retraite après 1,5 millions de kilomètres parcourus sur la première ligne de minibus autonome du monde... (photo 2gett there)
  7. Je résume : pas assez de voyageurs, on supprime, trop de voyageurs on annule ! Bravo !
  8. "Le lobby du tout-routier est à l’œuvre et s’acharne sur le train des primeurs" Tout est dit un "lobby", des activistes qui travaillent les décisionnaires pour prendre des décisions en leur faveur, et en face il n'y a rien pour les contrecarrer et surtout pas le "yes-man" Pépy !
  9. Mak

    Le Brexit

    En attendant si j’en crois ton propre message : Brexit : Boris Johnson convoqué par la justice pour "mensonges La démocratie exige un leadership responsable et honnête de la part de personnes occupant des fonctions publiques", a plaidé jeudi dernier l'avocat Lewis Power devant le tribunal de Westminster. "Le Royaume-Uni n'a jamais envoyé ou donné 350 millions de livres par semaine", a-t-il pointé. Boris Johnson "savait que ce chiffre était faux. Néanmoins, il a choisi de le répéter, encore et encore", a-t-il relevé Un homme politique est convoqué en justice pour mensonges, ce qui est étonnant vu de France. Si Boris est relaxé au motif qu’il s’agit de simples éxagérations de campagne politique, ok En revanche, s’il est condamné, c’est une autre histoire : on aura un scrutin impacté par les déclarations d’un homme politique officiellement condamné pour mensonge. Pour moi c’est suffisant pour faire invalider le scrutin ! Et il ne faut pas oublier que dans les pays Anglo saxons l’escroquerie n’est pas le 8° art comme en France. Si en France tu achètes des meubles en pin de Norvège, livrés par traineau avec des rennes directement en provenance de l’authentique scierie du Père Nöel, tout le monde va se foutre de ta gueule à commencer par le juge. Dans les pays anglo saxons, c’est une autre histoire et le Père Noël a intérêt à justifier de son identité avec une carte officielle de Père Noël et que ses victimes soient des crétins avec 50 de QI ne jouera pas en faveur du faux Père Noël , bien au contraire !
  10. Mak

    Le Brexit

    "L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge." Boris Johnson et Farage ont bien, par l’emploi de manœuvres frauduleuses (de fausses déclarations sur les montants de taxes soit disantes dues à l’Europe) trompé des personnes physiques (les électeurs) en les déterminant à leur fournir un service : un bénéfice politique. Et oui, ceux qui les ont cru ont été naïfs, comme la plupart des victimes d’escroqueries d'ailleurs, mais ça n’absout pas les escrocs pour autant !
  11. "fait sortir le train de la gare et met le convoi à l'abri dans le tunnel de Saint-Rambert." J'imagine qu'il a du se passer d'autorisation de départ, mais a t'il franchi un signal fermé pour mettre le train à l'abri ?
  12. Mak

    Le Brexit

    Dans ce cas les choses sont claires : les électeurs ont été trompés par une fraude électorale de grande envergure, dont on a le coupable, le scrutin frauduleux doit être annulé !
  13. La question c'était sur la VU Dreux Granville était en protection arrière sur les sections à double voie jusqu'à un époque récente... Il y a également une P AR sur la section à DV de la ligne Chalons Sommesous
  14. Relis ton titre Jaquv ! :Des trains électriques ! Donc même avec la clim et les prises USB, c'est quand même mieux que le Diesel !
  15. Merci pour cette précision Jacquv, dont acte il y a eu aussi de la P AR en Vu, jusqu'à quand selon toi ? En tous cas il me semble que dès les années 80 c'était terminé...
  16. Il me semble qu'il n' y a pas de protection AR sur toutes les lignes en VU, et pour cause le garde ne peut expédier un train dans l'autre sens que s'il est complet et il ne peut pas expédier de train dans le même sens si l'autre gare ne confirme pas la libération du canton...
  17. Mak

    actualités écologiques

    "et qu'on y peut pas grand chose." Pas tout à fait, le documentaire montrait un incendie de forêt en Allemagne et pointait l'absence de défrichage. Selon le journaliste il y a très peu d'incendies de forêts en Afrique, parce que contrairement à l'Europe elle est entretenue. Pour moi le reportage ne conclue pas à un constat d'échec :'on y peut pas grand chose.", mais au contraire il propose bien, des alternatives à cette situation...
  18. Parfaitement d'accord ! C'est aux spécialistes de trouver l'équilibre entre diminution du risque d'incendie et préservation de biotopes indispensables à certaines espèces... C'est sûr que "ya ka fo kon" ne suffit pas !
  19. Avec le réchauffement climatique, les taillis sont devenus des bombes à retardement prêts à s'enflammer à la moindre étincelle, y compris dans le nord de l'Allemagne. Donc oui ça coûte très cher à ramasser, c'est peut être ce que pensaient les 44 morts victimes de Camp Fire en Californie... Arrêtons de subventionner le transport routier et affectons ces subventions à la prévention des feux de forêts ! En Californie l'absence de défrichage a permis d'économiser des millions de $, avec un retour de bâton de plusieurs milliards !
  20. Qu'est ce que c'est que cette dispense de protection (arrière ?) ? Je croyais, qu'il n'y avait pas de protection AR en VU ?
  21. La réponse c'est KM315 ,qui la donne, indirectement, dans "Le fret ferroviaire" "Certes c'est un à deux trains par jours, mais combien d'autres disparaissent sans bruit du fait des fermetures des lignes capillaires ou d'embranchements organisées méthodiquement" Tous ces capillaires et ces EP qui disparaissent discrètement, c'est du transport routier et du CO² en plus, qu'une ruineuse action de com avec des trains hydrogène soi disant écolo, mais en fait encore plus polluants, ne sauront compenser. Mais c'est sûr, même s'il est plus efficace en termes de lutte contre le CO² de simplement maintenir l'existant, en terme de COM, c'est zéro : pas de petits fours et de ruban tricolore à couper ! Qui parle de terres arables ? Les forêts sont en permanence menacées d'incendies gigantesques, faute de défrichement. Tous ces taillis, qu'il est urgent de nettoyer c'est autant de bois de chauffage et de carburant gratuit à valoriser...
  22. Toutes les réponses sont dans le rapport SIMIAN qui préconise l’hydrogène, tout en reconnaissant que l’hydrogène est actuellement produite par vaporeformage. Cependant : "Mais aujourd’hui, l’hydrogène obtenu par électrolyse reste encore trop cher. Selon Alstom, c’est néanmoins la solution de référence dès lors qu’il est nécessaire d’avoir des trains à grande autonomie." « Obtenu par électrolyse , l’hydrogène gris ou vert est encore bien trop cher » Et ensuite on tombe dans les conditionnels, mais ça pourrait devenir moins cher si on trouve de nouveaux procédés, si le prix de l’électricité baisse fortement etc etc !! "Concernant le gaz naturel, une centaine de matériels circulent dans le monde en étant alimenté au gaz naturel, soit avec ce seul carburant, soit souvent en solution hybride avec du gazole. Selon la société GRDF, le GNV (gaz naturel pour véhicule) permet de diminuer les pollutions locales : - 95 % pour les particules fines et – 30 % pour les NOx. Si le GNV est du biométhane, les émissions de CO2 sont diminuées de 80 %" cette solution n’est guère étudiée en France pour le moment, principalement parce que ce n’est pas une solution zéro émission. Ben voilà ! Le rapport reconnait que des solutions fiables et peu couteuses existent avec des diminutions des pollutions locales : - 95 % pour les particules fines et – 30 % pour les NOx. Si le GNV est du biométhane, les émissions de CO2 sont diminuées de 80 % Mais cette solution n’est guère étudiée en France pour le moment, principalement parce que ce n’est pas une solution zéro émission !!! Autrement dit on préconise l’équipement ruineux de quelques trains zéro émission locales (mais fortes émissions à la raffinerie, en attendant un lointain et hypothétique progrès de l’electrolyse) Alors qu’on pourrait facilement convertir la plus grande partie du parc en solution émissions de CO2 sont diminuées de 80 % Qui recherche la lune, ne voit pas les étoiles ! Rapport SIMIAN extrait : "Deux technologies (batteries et hybrides) sont l’objet d’études et de projets nombreux en France comme à l’étranger. Il est certain qu’elles donneront lieu, un peu partout dans le monde, à des expérimentations et à des circulations de plus en plus nombreuses. Entre la solution des batteries (en mode hybride ou non) et de l’hydrogène, la filière ferroviaire se divise. La société Bombardier estime que le développement de la technologie de l’hydrogène sera précédé du développement de technologies avec batteries, sur lesquelles elle se concentre présentement. Cette technologie serait, selon Bombardier, d’autant plus compétitive qu’elle serait associée à des électrifications moins chères de voies ferrées. La société Alstom a aussi développé et commercialisé des trains hybrides pour la SNCF. Mais Alstom pense que la technologie hybride batteries-gazole, même si elle est immédiatement disponible et doit se déployer à court terme, ne répondra pas à long terme à l’objectif du zéro émission fixé ou prévisible dans de nombreux pays. C’est pourquoi Alstom a développé la technologie de l’hydrogène pour les trains régionaux allemands, et se propose d’adapter cette brique technologique à des trains régionaux français. La société Alstom, qui maîtrise la technologie de l’hydrogène et a lancé le Coradia iLint en Allemagne, est prête, contrairement à Bombardier, à étudier sans attendre l’intégration de la technologie de l’hydrogène sur des trains régionaux en exploitation, comme pour les trains de fret et les circulations techniques (trains de manœuvre, trains de travaux, locotracteurs, etc.)4 . Mais aujourd’hui, l’hydrogène obtenu par électrolyse reste encore trop cher. Selon Alstom, c’est néanmoins la solution de référence dès lors qu’il est nécessaire d’avoir des trains à grande autonomie. Obtenu par électrolyse , l’hydrogène gris ou vert est encore bien trop cher. Aujourd’hui, les grosses infrastructures d’électrolyse donnent de l’hydrogène à 100 ou 200 euros par MWh, soit de 4 à 6 euros par kilogramme (prix à la sortie de l’électrolyseur), si leur durée de fonctionnement est supérieure à 7 000 heures par an. Ce prix doit être augmenté des coûts de compression (de 30 à 350 ou 700 bars). Au total, le prix de l’hydrogène gris ou vert est proche de 10 euros par kilogramme. Pour le CEA, le coût actuel de l’hydrogène obtenu par électrolyse pourrait diminuer de 4 euros à 2 euros par kilogramme entre 2018 et 2030 (objectif de 50 euros par MWh), à condition que l’électrolyseur soit assez grand, que sa durée d’utilisation régulière soit longue et que le prix de l’électricité soit suffisamment bas. Selon le CEA, de nouvelles technologies (électrolyse à haute température, etc.) contribueront à faire vite baisser les coûts. L’Allemagne10 a fait le choix de l’hydrogène issu du vaporéformage pour ses premières circulations ferroviaires. Mais les Länder allemands n’étaient pas tous de cet avis. L’hydrogène produit par vaporéformage de méthane émet beaucoup de dioxyde de carbone. 26 % du CO2 émis par l’industrie française provient de sa production d’hydrogène. https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/cge/Rapports/Rap2018/CGE_R2018-03MA_Verdissement_flotte_ferroviaire.pdf
  23. Tu inverses la charge de la preuve ! La production d’hydrogène carburant à partir de méthane dégage plus de CO² que la combustion directe du méthane : c’est prouvé. C’est donc à toi de démontrer le contraire. En revanche, si on veut réduire le CO² d’autres solutions fonctionnent très bien, comme l’utilisation du ferroviaire au lieu de la route, par exemple. Solutions qui mettent en colère la FNTR, en revanche le gaspillage des fonds publics dans des projets stupides, ça ne gêne pas la FNTR...
  24. C’est tout à ton honneur, cher Jacquv, d’être préoccupé par les problèmes, bien réels, de dégagement de CO², mais ceux qui préconisent la solution hydrogène pour réduire la teneur en CO² sont des menteurs et des escrocs. Réduire les dégagements de CO² c’est possible ! Par exemple avec la séquestration à la source, mais ça implique une augmentation importante (et pas populaire du prix de l’énergie) La voiture ou le train à hydrogène sont des gadgets pour donner le change, quand on est trop lâche pour s’attaquer vraiment au problème, avec des solutions qui, forcément, fâchent . Que des charlots à Légion d’Honneur se fassent les propagandistes de l’hydrogène a de la cohérence :ça leur permet de se faire mousser, de se faire des petites conférences bien rétribuées, etc : ils y trouvent leur compte. Si toi aussi tu y trouvais ton compte et que tu étais invité tous frais payés à de luxueux séminaires sur ‘l’Hydrogène énergie de l’avenir », je me dirais c’est pas très moral, mais bravo à Jacquv, il a trouvé une bonne opportunité d’arrondir sa retraite, mais le plus triste c’est que c’est même pas le cas et c’est en toute bonne foi que tu embrayes sur le discours bien rodé d’escrocs et lobbyistes en costume cravate, qui soit en persuadé ne doivent pas oublier de se servir au passage, eux…
  25. Il serait plus honnête de dire que les émissions de CO² des trains à hydrogène sont supérieures à celles des trains à pétrole, mais qu'elles sont produites à distance à la raffinerie . On est dans le même cas que le métro électrique non polluant de Las Vegas, si on veut bien fermer les yeux sur le train de charbon journalier englouti par la centrale...
×
×
  • Créer...