Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Mak

Membre
  • Compteur de contenus

    5 187
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Mak

  1. Oui ,ben ça c’est le point de vue de Politis, moi je crois plutôt qu’en ouvrant le réseau à d’autres opérateurs, on assistera à l’émergence de solutions nouvelles qui n’auraient jamais percées avec l’opérateur unique. Les petites lignes, comme ils disent ont beaucoup plus de chances d’être sauvées, si elles sont exploitées par RDT13 ou CFTA que si elles le sont par un opérateur aux ordres d’un pouvoir centralisateur et Parisien déconnecté de la réalité provinciale…
  2. Pourquoi ne pas remercier, électoralement, ceux qui ne veulent pas voir de trains CFF à Belfort ?
  3. Il y a une balance avantages/inconvénients à mettre en place : à Lyon la montée par toutes les portes dans le bus a été supprimée il y a quelques années et la montée obligatoire par l’avant entraîne de nombreux retards et perturbations et perte de fréquentation, inéluctablement. Est-ce que récupérer 10 M sur la fraude resquille vaut vraiment le coup, si on en perd 100 en compliquant la vie des usagers ? En l’occurrence le cadre en col blanc qui ne paye pas son billet est un resquilleur, cependant le décideur politique qui manipule les chiffres est bel et bien un fraudeur en
  4. Tu déformes mes propos Jacquv ! Je ne cautionne aucune fraude, mais ne pas sanctionner les grands fraudeurs, c'est donner une excuse en or aux "gagne-petit" de la fraude, et c'est pas très juste !
  5. https://twitter.com/CEVENOL_TRAIN La Vice-Présidente aux Transports en Région Auvergne-Rhône-Alpes, rappelle lors du Colloque "Mobilité" d'Alleyras du 27 septembre 2019, le refus de l'Etat, de contribuer au financement de la rénovation de la ligne du Cévenol en AURA, alors qu'il y contribue en Occitanie...
  6. Je ne suis ni étudiant rédigeant une thèse, ni plaignant en justice, simplement un humble contributeur... Donc j’ai pas de chiffres à fournir et ce n’est pas mon rôle. En revanche, j’ai lu à maintes reprises en divers endroits (associations d’usagers, organisations syndicales, etc) que des devis de rénovation étaient volontairement gonflés, que des fréquentations de trains ou de lignes volontairement sous estimée ou surestimées (Nantes Chateaubriant) Le fait de ne pas avoir de chiffres précis à opposer, ne veut pas dire que ce type de fraude n’existe pas. Cette fraude en
  7. Pour être encore plus exact "la partie métallique" qui supporte le câble rayonnant, est en fait un profilé non métallique en matériaux composite...
  8. fraude nom féminin 1. Tromperie ou falsification punie par la loi. Celui qui prend le train sans payer est un fraudeur (A). C’est entendu ! Celui qui supprime une desserte par train, en manipulant les chiffres de fréquentation ou en proposant un devis de rénovation des voies surévalué est aussi un fraudeur (B) (*) La justice vient de condamner un fraudeur de type A, qui a causé un préjudice à la société de 416 €, bravo ! Il ne lui reste plus maintenant qu’à s’occuper des fraudeurs de type B, où le préjudice ne s’exprime plus en € mais dizaine
  9. Le RE 18173 ( Belfort TGV-Bienne) s'apprête à croiser en gare de Courtemaîche En gare de Porrentruy Basel SBB (photos Mak septembre 2019)
  10. Moi, j'adorerais que mon train de La Flèche Au Mans soit en retard ! Mais pour ça il faudrait qu'il y ait déjà un train !
  11. Oui, mais Richard FERRAND c'est battu et il en est fier, pour le maintien de la ligne aérienne ultra déficitaire Paris Quimper ! (Dans la série, il n'en rate pas une celui là !)
  12. La ligne Le Mans la Flèche a été supprimée en 1969 et La Flèche Tours a peut être été possible mais avant guerre !
  13. Ce n'est pas ce que prévoie la Directive Eurovignette : les redevances kilométriques doivent être intégralement fléchées vers les Transports, c'est à dire amélioration des réseaux routiers ferroviaires et fluviaux... C'est sûr que Bercy n'appréciera pas...
  14. A l'évidence, ce n'est pas la trajectoire de Macron !
  15. Zorba écrivait : Comme le rappelait feu Chirac en parlant de Sarkozy son ministre des finances aux positions rétives, "C'est moi qui décide et lui qui exécute". Pareil avec Pepy et rien ne changera avec Farandou : Ce sera Macron qui décidera et le PDG de SNCF qui exécutera. Blofeld Non, fort heureusement. Vous oubliez la règle de l’autonomie de gestion dont dispose SNCF déjà en tant qu’EPIC et qui sera encore renforcée en tant que SA. Il ne faut pas confondre l’affichage politique, pour rassurer les foules en faisant croire que et le fonctionnement quotidien.
  16. Dans les années 70 il y avait très peu d’autoroutes et le tonnage et la vitesse des camions étaient plus limités qu’actuellement, donc ils étaient plus pénalisés que maintenant et par ailleurs l’Etat consacrait des sommes importantes au train et au développement des ITE( plus de 9000)
  17. Tout à fait d'accord avec toi ADC, mais Blofeld ne semble pas être d'accord...
  18. Donc selon vous, l'EPIC fait ce qu'il veut et nous , on a plus qu'à boucher le déficit, sans avoir à poser nos conditions ?
  19. Tout à fait d'accord, il reste un espoir : un règlement européen qui imposera qu'on le veuille ou non une redevance PL avec fléchage obligatoire des recettes. Cela permettra à nos très lâches dirigeants d'avoir un prétexte pour enfin appliquer ce qu'ils auraient du faire depuis longtemps. "C'est le cœur serré et contraints et forcés que nous mettons en vigueur la redevance PL,..." mais les circonstances, l'Europe, bla,bla
  20. Un Epic c'est presqu'une administration, donc le Directeur se conforme aux vœux de sa tutelle. Je sais bien que les Ministres passent et les Directeurs restent, mais si le Ministre sait ce qu'il veut c'est lui qui décidera en fin de compte et c'est normal ! Parce que si c'était la situation que tu décris, ça voudrais dire que l'Administration ou l'EPIC font ce qu'ils veulent ! Le but c'est quand même qu'ils appliquent les orientations du gouvernement, que ça leur plaise ou non ?
  21. Oui , enfin celui qui dirige, c'est celui qui tient les cordons de la bourse, donc autonomie toute relative...
  22. A l’impossible nul n’est tenu, lorsque les dirigeants SNCF disent, compte tenu du contexte : "on laisse tomber tout le fret sauf quelques trains complets encore rentables" ils sont dans leur rôle. Il sont dans la situation d'un général qui devant la supériorité de l'ennemi, bat en retraite... Celui qui n’est pas dans son rôle c’est l’Etat Français qui dit « il faut moins de camions !", tout en refusant d’appliquer les mesures décidées par l’UE qui vont dans ce sens
  23. Mais, en même temps, s'agissant d'une entreprise publique c'est normal, non ?
  24. "Thomas Portes pointe la responsabilité du gouvernement : "Il essaye de se défausser sur la direction de la SNCF mais jusqu'à aujourd'hui encore la SNCF est une entreprise publique et le président de la SNCF est nommé par le président de la République", souligne-t-il. Il poursuit : "Si le gouvernement dit à la direction de la SNCF que la priorité c'est de faire du fret, la SNCF se pliera aux directives du gouvernement". " C’est très Macronien : le gouvernement dit à la direction de la SNCF de faire du fret, et en même temps on ne prend aucune mesure qui pourraient déplaire à la FNT
  25. Extrait de l'Express : "Le 25 juin, des élus du CSE (Comité social et économique) de Fret SNCF avaient fait part de leurs inquiétudes quant à la nouvelle organisation de leur activité et sa filialisation. "Fret SNCF va disparaître car rien ne permet aujourd'hui de relancer l'activité : aucune stratégie, aucune ambition, aucun investissement structurant, aucune organisation commerciale", avaient-ils déclaré devant la presse après une réunion du CSE au cours de laquelle la direction devait leur présenter le plan de filialisation, comme l'avait rapporté l'AFP." Les élus font une
×
×
  • Créer...