Aller au contenu

assouan

Modérateur
  • Compteur de contenus

    15 668
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    40

assouan a gagné pour la dernière fois le 6 octobre

assouan a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

8 403 Explosif

2 abonnés

À propos de assouan

  • Rang
    Eternel Train Bleu...
  • Date de naissance 25/03/2004

Infos Personnelles

  • Ville
    Paris

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Métier & Lieu
    Service public

Me Contacter

Visiteurs récents du profil

47 887 visualisations du profil
  1. Les correspondances sont gérées : 1/ par des textes réglementaires qui prévoient les « délais d’attente » des trains. En général la règle est que quand il y a un train pour la même destination dans les deux heures, la correspondance n’est pas assurée 2/ par les centres opérationnels (TER, TGV, Transilien) qui s’accordent entre eux sur le retard éventuel d’un train pour assurer une correspondance et transmetttent cette information en gare (avec un numéro d’autorisation). Les agents encore présents sur les quais sont supposés donc respecter les décisions prises plus haut (parce qu’ils n’ont pas la vision de ce qui se passe en ligne ou dans la gare d’après).
  2. Si on pouvait discuter de ça dans le sujet approprié ? (je rapatrierai les messages demain)
  3. « Ces événements bien qu’exceptionnels ne sont pas improbables » Voici, à mon humble avis, la phrase (de l’Inspection du Travail) qui change tout et va être bien difficile à contrer....
  4. Oh p...n ! Ça va faire des vagues... (ce n’est pas le moment d’avoir la case « agent d’accompagnement » cochée sur son CAF)
  5. Svp : on peut rester sur le fond du sujet et pas repartir (encore) en HS sur le statut des uns et des autres ?
  6. Tu es au courant qu'il n'y en a presque plus :( ?
  7. Des perruches ? Elles ont dû se sauver... (l'arbre à coings est un cognassier )
  8. assouan

    RER NG

    Moins capacitaire en places assises. Plus capacitaire en comptant assis et debouts (si je me souviens bien). Et cela ne concerne pas la C.
  9. J'ai le souvenir de plusieurs droits de retrait impromptus : après le viol d'une contrôleur à Toulouse, après des coups de couteau dans un Asct je ne sais plus où.... Oui les cheminots peuvent avoir peur et partir en droit de retrait non prévisible, en réaction à une situation angoissante (faudrait retrouver celle des agents Ratp qui avaient tout arrêté aussi après une agression très violente début des années 2000). Oui les voyageurs sont directement touchés dans leurs déplacements. Et en bavent. Il ne devrait pas y avoir d'antagonisme entre les deux.... hélas....
  10. On est bien d'accord que le truc compliqué c'est qu'il n'y aura plus de procédure uniforme et que à chaque gare il faudra connaître les spécificités locales Sur le fond : à Paris-Lyon les trains de la ligne R devaient recevoir une autorisation de départ (maintenant ils partent en EAS) ; en gros les Adc partaient jusqu'à Montargis ou Montereau en Transilien EAS mais il fallait un coup de palette à Paris-Lyon (peut-être à Moret quand le chef de service était là). Soyons clairs : quelle était la valeur ajoutée ? D'autant que l'on n'était pas d'accord sur les gestes métiers : "tu peux fermer tes portes" / "non je ne les ferme que quand le signal est ouvert" etc... Et dans le même temps, tous les jours, on donnait le départ à un Adc qui ne voyait pas le signal.... et qui avançait "en appliquant sa réglementation" jusqu'à le voir. Franchement je ne crois pas que ce soit l'affaire du signal qui pose problème mais celle du "service du train achevé" : l'Adc va devoir vérifier qu'il n'y a pas une mère avec poussette en train de monter à bord ; que l'accompagnement des PMR est terminé (va falloir se parler d'ailleurs), que le groupe d'enfants en colo a fini d'embarquer... etc.... Ca c'est pas encore bien bouclé et - peut-être ? - risqué
  11. HS suite au choc mais la question de Daegan était : "Est ce que l'ADC n'a pas déclenché le SAR en voyant qu'il y avait obstacle sur le PN ?" Donc avant le choc...
  12. Ah ben pour moi c'est plutôt une directive de l'EPSF.... ? Pour s'aligner sur un texte Européen... Je ne crois pas puisque l'Autorisation de Mouvement (AUM) reste bien de la responsabilité du gestionnaire des circulations ? A toutes fins utiles le texte EPSF (version 2) : https://securite-ferroviaire.fr/filtre-2-renseignement/moyen-acceptable-de-conformite
  13. A titre personnel je trouve que le sujet de l'Aum n'avait pas grand chose à faire avec l'accident de PN dans les Ardennes mais puisque le sujet a été porté à cette occasion il semblerait que la direction l'ait pris en compte : "La SNCF étudie notamment la possibilitéjuridique et technique de repousser de quelques mois la nouvelle procédure de départ des trains" https://www.sncf.com/sites/default/files/press_release/SNCF_Greve-sans-preavis-VF.pdf
  14. On va relativiser : d’abord l’evolution des autorisations de départ n’a rien à voir avec l’accident de PN qui nous intéresse ici ? Ensuite, cela fait bien longtemps que des mécanos partent en marche à vue jusqu’a voir le signal et que -par ailleurs - les postes doivent fermer en urgence les signaux : rien de nouveau sous le soleil.... On revient au sujet ? Svp.!
  15. assouan

    RER NG

    Euh.... on peut rester sur le RER NG siouplait ? Je sens venir des disgressions sur les retraites ^^
×
×
  • Créer...