Aller au contenu

Christophe

Membre SNCF
  • Compteur de contenus

    2 889
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 018 Explosif

À propos de Christophe

  • Rang
    Thalys

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. C'est, me semble t'il, ce que souhaite (Entre autres ? Je ne sais plus) la CGPME ; un régime unique à l'ensemble des personnes qui travaillent avec des complémentaires propres à chaque branche.
  2. 05 décembre 2019 : Pour rappel, le 05 décembre 2019 (premier jour) : Total : 55,6%. Conducteurs 85,7% ; contrôleurs 74,3% ; aiguilleurs 57%. Les chiffres, selon George Ribeill, au début du conflit de 1995 (les catégories ne sont pas les mêmes qu'aujourd'hui) : 24 novembre 1995 (premier jour) : Total : 64,5%. Exécution 69,4% ; conducteurs 85% ; contrôleurs 82% ; maîtrise 58,5% ; cadres 34%. 26 novembre 1995 : Total : 31% Conducteurs 77% 28 novembre 1995 : Total : 43,9% Exécution 50,7% ; conducteurs 89,5% ; contrôleurs 74,1% ; maîtrise 31% ; cadres 9,9% N'oublions pas que le conflit de 1995 regroupait des revendications internes et de politique générale. Pour les 27 jours de 1985/86 je n'ai trouvé pour seule information qu'une moyenne de 31% de grévistes.
  3. Bonjour Virustoo, Vous proposez un régime autonome, or lesdits régimes autonomes seront absorbés dans le régime unique.
  4. Bonjour, Les raisons des conditions sociales spécifiques aux chemins de fer sont bien souvent méconnues par les cheminots eux-mêmes. Il en est probablement de même dans d'autres industries «historiques». Les récits de Vincenot sont également instructifs. Clause qui, quoi qu'en disent certains, a toujours été parmi les multiples propositions -ce qui ne signifie pas qu'elle était préférée- pour la transition souhaitée par le gouvernement (tout comme la génération... 1979 en lieu et place de la 1963). Encore une fois, quoi qu'en disent certains, on trouve de nombreuses informations ou débats dépassionnés et éclairants (c'est sûr qu'avec Elkabbach ou BFM c'est mort) dans la presse/radio nationale ou LCP.
  5. Grand Est : Il semblerait que la SNCF demande aux voyageurs qui souhaitent se rendre de Strasbourg à Mulhouse de passer par l'Allemagne avec des trains allemands... Qui ne circulent pas ! En effet, les Allemands limiteront leurs trains régionaux à la frontière (en l'occurence Kehl) de mercredi soir à au moins lundi matin.
  6. Christophe

    Rapatriement

    On évite ainsi l'excès de sel de la nourriture servie dans les avions... Remarque, s'ils ont compensé par de l'alcool... Je me suis toujours demandé si la santé du personnel navigant était altérée par cet excès.
  7. Bonsoir, Oui. Sans compter la mise à jour d'Ares et les nouvelles règles d'utilisation du téléphone qui font suite à la collision de Boulzicourt applicables sans délai (à savoir aujourd'hui le 03 décembre).
  8. Bonjour, Les TGV à 1 niveau ont une trappe d'évacuation, les 26000 des barres pour faciliter la sortie d'urgence des cabines (depuis l'incident de Belfort), je ne vois rien de tel sur les TGV Duplex. Comment le conducteur sécurise t'il sa sortie ?
  9. Ce rapport-ci nous informe bien que les voyageurs sont sortis de train de leur propre chef. M. Mathis fait probablement référence à un autre document.
  10. De quel rapport parle M. Mathis ? Dans le rapport public de la Direction générale de l'audit et des risques il est écrit que lorsque le conducteur quitte la cabine de conduite, il voit -déjà !- les voyageurs sortir du train de leur propre initiative. Selon un tract, les voyageurs se seraient blessés en descendant du train. On entend et on lit beaucoup de choses... Souvenir personnel des années 90 : environ 150 voyageurs qui descendent d'un train arrêté à 1 kilomètre de son terminus. Bah oui, «on a des correspondances» ! La foule a cheminé sur la piste jusqu'aux quais au vu et au su du conducteur du train, du poste d'aiguillage et des autres circulations (aucun train n'avait été arrêté). Le contrôleur, dépassé, était resté à bord.
  11. Un gars de mon équipe (quand j'étais encore aux ateliers) avait également démissionné et puis avait été réembauché. C'était avant que j'arrive dans cette unité et, selon les dires des uns et des autres, cela s'était joué de peu (démission et réadmission dans le même établissement).
  12. Bonsoir, De manière générale, non exhaustive et de tête, les marque suivantes ont des usines en France (mais pas que !) : Michelin (Clermont, Troye ?) ; Bridgestone (Béthune) ; Continental (Sarreguemines) ; Laurent (pneus rechapés en Bourgogne). Cela ne prend pas en compte les sous-marques ou entreprises absorbées (Kleber par exemple). L'origine du pneu se trouve dans l'inscription après le mot DOT (inconvénient : il faut connaitre les codes des usines). Les derniers pneus que j'ai achetés étaient des BKT (même pas en radial, ni vraiment français ou européen) ...
  13. Bonjour Bibloc, Si j’ai bien compris Blofeld : Chaque opérateur choisira d’utiliser les portes d’embarquement ou pas (une espèce de régime «portes ouvertes» ou «portes fermées» ?).. C’est peut-être pour cela que le dispositif est généralement installé à l’entrée des quais et non en travers du quai transversal (comme en Grande-Bretagne ou en banlieue). - Je précise que je ne connais pas la configuration des toutes les installations en France - Si Blofeld pouvait confirmer / infirmer...
  14. Zut, je n'ai pas vu que l'information était déjà diffusée. Mon message peut par conséquent être supprimé.
×
×
  • Créer...