Aller au contenu
ancien

Le Brexit

Recommended Posts

il y a 39 minutes, Mak a dit :

"L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge."

 

Et oui, ceux qui les ont cru ont été naïfs, comme la plupart des victimes d’escroqueries d'ailleurs, mais ça n’absout pas les escrocs pour autant !

histoires d’escroqueries il y a bien sur l’escroc ...mais souvent celui qui se fait  escroquer c'est parce qu'on lui fait miroiter des avantages qu'il obtiendra et que les autres n'en bénéficieront pas. . mais là l’escroquerie n'est pas directement financière et avec un peu de jugeote ,avec tous les moyens de s'informer  des électeurs pouvaient avoir des doutes ..

 et comme déjà ecrit..voter est un acte responsable ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, jackv a dit :

histoires d’escroqueries il y a bien sur l’escroc ...mais souvent celui qui se fait  escroquer c'est parce qu'on lui fait miroiter des avantages qu'il obtiendra et que les autres n'en bénéficieront pas. . mais là l’escroquerie n'est pas directement financière et avec un peu de jugeote ,avec tous les moyens de s'informer  des électeurs pouvaient avoir des doutes ..

 et comme déjà ecrit..voter est un acte responsable ..

 En attendant si j’en crois ton propre message :

Brexit : Boris Johnson convoqué par la justice pour "mensonges

La démocratie exige un leadership responsable et honnête de la part de personnes occupant des fonctions publiques", a plaidé jeudi dernier l'avocat Lewis Power devant le tribunal de Westminster. "Le Royaume-Uni n'a jamais envoyé ou donné 350 millions de livres par semaine", a-t-il pointé. Boris Johnson "savait que ce chiffre était faux. Néanmoins, il a choisi de le répéter, encore et encore", a-t-il relevé

Un homme politique est convoqué en justice pour mensonges, ce qui est étonnant vu de France.

Si Boris est relaxé au motif qu’il s’agit de simples éxagérations de campagne politique, ok

En revanche, s’il est condamné, c’est une autre histoire : on aura un scrutin impacté par les déclarations d’un homme politique officiellement condamné pour mensonge.

Pour moi c’est suffisant pour faire invalider le scrutin !

Et il ne faut pas oublier que dans les pays Anglo saxons l’escroquerie n’est pas le  8° art comme en France.

Si  en France tu achètes des meubles en pin de Norvège, livrés par traineau avec des rennes directement en provenance de l’authentique scierie du Père Nöel, tout le monde va se foutre de ta gueule à commencer par le juge.

Dans les pays anglo saxons, c’est une autre histoire et le Père Noël a intérêt à justifier de son identité avec une carte officielle de Père Noël  et que ses victimes soient des crétins avec 50 de QI ne jouera pas en faveur du faux Père Noël , bien au contraire  !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 7 heures, Mak a dit :

"L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge."

Boris Johnson et Farage ont bien, par l’emploi de manœuvres frauduleuses (de fausses déclarations sur les montants de taxes soit disantes dues à l’Europe) trompé des personnes physiques (les électeurs) en les déterminant à leur fournir un service : un bénéfice politique.

Et oui, ceux qui les ont cru ont été naïfs, comme la plupart des victimes d’escroqueries d'ailleurs, mais ça n’absout pas les escrocs pour autant !

Avec Boris Johnson, on a évidemment affaire à un politicien qui n'est pas un perdreau de l'année en matière de communication et de construction de "discours" reçus par ses fans dans le sens qu'il souhaite. Ce n'est pas le premier qui sait susciter l'enthousiasme ou la haine dans une partie de la population. Tout le monde ne vérifie pas mot par mot et ligne à ligne, en faisant expliciter et clarifier, très loin de là. Et "il est bon à la télé" (il a du style, il a la voix forte, il coupe la parole) pour ceux à qui il est susceptible de plaire. Il ne cherche à plaire, ni à toi, ni à moi, ni aux mordus du "remain".

 

Le vote du Royaume Uni a eu lieu le 23 juin 2016. Boris Johnson a déjà répondu sur l'accusation de mensonges la veille 22 juin, lors d'une interview dans l'émission "Good Morning Britain" sur la chaîne ITV.

 

En ce qui concerne l'inscription apparaissant sur son bus de campagne

"We send the EU £350 million a week - let's fund our NHS instead." [National Health Service, la "sécu" du Royaume Uni],

il a déclaré en résumé que pour lui, le sujet n'était pas une querelle de chiffres, mais celui de la souveraineté du Parlement du Royaume Uni."Let’s take back control" dit un slogan de la campagne pré-référendum. 

 

Pour lui, les 350 millions de livres par jour représentent la somme qui n'est pas contrôlée par le Parlement britannique, mais par Bruxelles, via les traités dont il faut sortir et le vote annuel du Parlement européen. Il n'y a pas lieu selon lui d'en déduire la "réduction" obtenue par Mme Thatcher en 1984, et encore moins les investissements effectués sur le territoire du Royaume Uni par l'Union européenne, décidés par des fonctionnaires de Bruxelles et non pas souverainement par le Parlement britannique.

 

Il a défendu la séparation entre les deux parties du slogan écrit sur le bus : il n'y est pas écrit que le NHS allait bénéficier de 350 millions de livres après le Brexit. C'est factuellement vrai. Y en a qui auraient compris autre chose ?

 

Interview (animée) toujours disponible :

https://www.youtube.com/watch?v=Vp2jUbNtNVA

 

Modifié par PN407

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, zoreglube a dit :

Le plus favorable est un « soft Brexit », ou Brexit doux, qui instaurerait, selon le texte signé entre les deux parties à l’automne 2018, une période de transition de presque deux ans, le temps de négocier un accord commercial.

À l’opposé, un « hard Brexit », ou Brexit dur, sans accord, aurait pour effet immédiat de reléguer le Royaume-Uni au rang de « pays tiers ». Les relations commerciales avec l’Union européenne seraient alors régies par les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ce qui se traduirait par le rétablissement des droits de douane avec tous les pays ou il n'y aurait plus d'accord...

 et B J peut etre nouveau premier ministre fait compagne pour le hard..avec les encouragements de Trump qui veux placer sa marchandise au R.U.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...