Aller au contenu
Le Web des Cheminots

tchou62

Membre
  • Compteur de contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

Infos Métier

  • Entreprise
    retraité SNCF
  • Service
    Traction
  1. J'ajoute que le coin est "délicat" car les potences portent les signaux des 2 voies banalisées en courbe, qui plus est. un de mes anciens CRL n'avait réalisé qu'il approchait du signal à la vue du CRO dans la voie.....et avait franchi HLP le carré de quelques mètres! Je croisque, si l'on avait accès aux stats du coin,on verrait que la complexité des lieux et des itinéraires n'a pas aidé! A mon humble avis!
  2. Il n'y a pas que le bruit! Il y a le confort du voyageur.... Je m'explique, les semelles fontes sensées nettoyer les tables de roulement des essieux, provoquent des microfacettes sur les tables de roulement lors des freinages. D'ou bruit de roulement et vibrations à la clé pour le voyageur....mais c'est gratuit! (ce qui devient rare!!!). J'ai participé à des tests de semelles composites sur PSL-LH à 160. Certes, pour le conducteur, le comportement au freinage est vraiment différent, mais les distances d'arrêt sont grosso modo les mêmes, à condition d'en tenir compte lors de la conduite! Pa
  3. En ce qui concerne la clôture électrique.....c'est souvent en pissant dessus qu'on comprend!!
  4. Quel que soit l'automatisme en service, une avarie seule est - en principe - rattrapée par l'ADC. Maintenant, si l'ADC superpose une erreur humaine (quelle qu'en soit la raison, distraction, stress, soucis, malaise, etc, ! )............!
  5. c'est une règle un peu sordide: un train a déraillé, " pas de victime, seul le conducteur est décédé"........ combien de fois ai-je entendu cette phrase!
  6. Quelqu'un pourrait-il me dire à quelle vitesse "moyenne" un corail traverse, en général, la gare de Brétigny?
  7. On n'imagine pas les catastrophes provoquées par les connexions deffectueuses, génératrices d'énormément de chaleur! Combien de locs ont brûlé de la sorte ! Il en est de même pour les connexions domestiques....
  8. OUI... enfin, quand on les utilisait tous les jours..."Grosse Fatigue", Il fallait hurler pour se parler en ligne, l'extincteur à droite arrivait à se décrocher dans les secousses... et immanquablement en Rever, lorsque l'on remontait sur la loc tout était par terre! ( carnet de bord, GD, et tout ce qui pouvait tomber...) Très faible freinage HLP...... le mot est faible ( en réalité, lors de la mise en service du KVB, elles auraient dû être indicée MA 80!) Mais des locs indestructibles, peu nerveuses en charge mais capables, bien conduites, de ne perdre que 3' sur un rapide V160 Le Havre-P
  9. Aux dernières nouvelles, si pas ferraillé depuis, il y en a un au Havre dans l'"ex UP Traction" qui plus est modifié pour faire les trains écoles avec rupture d'attelage en ligne.... Que j'ai pratiqué en tant que formateur!
  10. Bonjour! Je ne suis pas tout à fait d'accord! Le grand défaut des 16000, puisque je ne connais qu'elles, les courants d'air glacials en cabine... et le bruit infernal des ventilateurs. Quant aux suspensions, j'estime que c'était du velours par rapport à un express sur 17000- qui elles, te supprimait tout vide intervertèbre...- et , avec un profil de roue en bon état, une autostabilité du bogie bluffante quand on pense à l'époque de conception. Je n'ai jamais eu peur sur une 16000, mais sur une 17000... avec un agent d'Achères en investigation bogies......!
  11. Certains 63500 étaient équipés d'antipatinage par coupure de l'effort de traction... Si ce n'est pas le cas sur celui-ci, il y a du avoir un fameux patinage, qui s'entend (je parle par expérience) , crissements... à condition de conduire fenêtre ouverte! Ceci pour le REX quand vous aurez réparé! et bon courage!
  12. Reste aussi les corail Paris Nord - Boulogne sur Mer: traction électrique jusqu'à Amiens en 16000, puis 67400 jusqu'à Boulogne. Le chemin de fer de Papa quoi! Il ne doit plus y avoir beaucoup de cas similaires en France...
  13. Oui justement, le désamorçage de la pompe à huile par mise à l'air de la crépine d'aspiration! Ne pas oublier qu'une bonne partie de l'huile est en ballade dans le groupe lors de son fonctionnement...
  14. Bonjour! En tant qu'ancien conducteur diesel SNCF j'ai conduit 63,66,67,68000. Une constante se produisait toujours lorsque le niveau d'huile était un peu faible, arrêt ou quasi arrêt lors des freinage un peu appuyés: l'huile partait vers l'avant du carter et le déjaugeage provoquait le désarmement du relais de niveau mini d'huile moteur. Un complément et l'avarie avait disparue...! Si cela peut vous aider! Cordialement.
×
×
  • Créer...