Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Volonté D'aboutir Ou Inconscience


Messages recommandés

Bonjour,

Je suis sapeur Pompier Volontaire et aussi "Client" de la SNCF.

Je comprends parfaitement qu'on puisse faire grêve, mais pas n'importe comment.

Nos conditions en tant que Pompiers, ne sont pas terrible, mais on fait notre métier

et qu'on ne me dise pas que je pouvais faire autre chose comme métier, car qui ira

éteindre les incendies ou porter secours aux personnes en danger.

Paralyser la région, n'apporte rien de bon. Lorsque l'on est pris dans les embouteillages

et qu'il y a un incendie à etteindre, c'est pas facile. Et cette maison qui brûle, pourrait

être la vôtre, c'est peut-être votre famille qui vient d'avoir un accident. Nous nous ne

faisons pas de différences, quelque soit la personne nous lui portons secours.

Une possibilité de négociation vous est offerte, pourquoi ne pas modérer cette grêve

et aller discuter de vos conditions... Là ce sont des vies qui sont en danger tous les jours

Pensez-y et pensez à nous qui faisons notre travail et notre devoir de pompiers

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nos conditions en tant que Pompiers, ne sont pas terrible, mais on fait notre métier

et qu'on ne me dise pas que je pouvais faire autre chose comme métier, car qui ira

éteindre les incendies ou porter secours aux personnes en danger.

C'est ce qu'on nous dit quand on explique nos conditions de travail alors pourquoi pas à toi...

Pour le reste, on ne va pas accepter n'importe quoi sous prétexte qu'il ne faut pas qu'il y ait d'embouteillage.

Toi qui est pompier et fréquente quotidiennement les services d'urgence, pense aux conditions de travail qui se dégradent de plus en plus à l'hopital public. Voila ce qui arrive quand on ne peut plus se défendre.

Rassure toi, le gvrt arrivera peut être à nous casser (avec l'aide précieuse de certains de nos collègues lotrela ), mais tu n'y gagneras probablement pas. Une privatisation entrainerait sans conteste une augmentation des tarifs et une baisse de qualité du service (régularité, sécurité...). Par contre, on serait peut être un poil plus payé, nous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est ce qu'on nous dit quand on explique nos conditions de travail alors pourquoi pas à toi...

Pour le reste, on ne va pas accepter n'importe quoi sous prétexte qu'il ne faut pas qu'il y ait d'embouteillage.

Toi qui est pompier et fréquente quotidiennement les services d'urgence, pense aux conditions de travail qui se dégradent de plus en plus à l'hopital public. Voila ce qui arrive quand on ne peut plus se défendre.

Rassure toi, le gvrt arrivera peut être à nous casser (avec l'aide précieuse de certains de nos collègues lotrela ), mais tu n'y gagneras probablement pas. Une privatisation entrainerait sans conteste une augmentation des tarifs et une baisse de qualité du service (régularité, sécurité...). Par contre, on serait peut être un poil plus payé, nous.

Détrompes-toi, je suis daccord avec toi, mais pas sur les méthodes : puisque c'est le gouvernement qui bloque et par la même occasion votre direction, qui vous a mis en place des contrats de travail lamentables. Pourquoi ne pas profiter de votre force en manifestant sous les fenêtres du ministre du travail et de vos directions. Eux, ils s'en fichent de vos conditions et des usagers (je péréfére le mot clients), ils sont peinards dans leurs bureaux et la grêve ne les touchent pas.

Puisque tu invoquait l'Hôpital : j'ai amené aux urgences une petite fille d'à peine 10 ans, gravement brulée. Ces parents ne peuvent pas venir la voir, ils dépendent des trains et des bus. Elle disait à une infirmière : dites au monsieur qui conduit le train s'il veut bien amener mes parents.... C'est triste mais ce sont vos dirigeants qui en sont la cause, c'est eux qu'il faut bloquer... C'est pas bien pour un pompier de dire cela, mais cela vaudrait le coup de se rendre sous leurs fenêtres....

Modifié par sapeurpompier95
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Puisque tu invoquait l'Hôpital : j'ai amené aux urgences une petite fille d'à peine 10 ans, gravement brulée. Ces parents ne peuvent pas venir la voir, ils dépendent des trains et des bus. Elle disait à une infirmière : dites au monsieur qui conduit le train s'il veut bien amener mes parents....

Evidemment, c'est touchant ce que tu racontes, mais bon, je pourrais t'objecter qu'on pourrait demander aux chauffeurs de taxi un geste de solidarité en emmenenant les parents gratuitement...Tu vois ce que je veux dire ?

Et tu nous dit d'aller manifester dans les rues...Mais pour pouvoir, il faut être en grève, sinon, on bosse et on ne peut pas se réunir à suffisamment, or si on est en grève, les trains ne roulent pas....

Et en plus, ça empêcherait également les pompiers de se deplacerlibrement.

Certains d'entre nous se défendent, et on ne bloque pas les routes comme les routiers ou les paysans, on ne bloque pas délibérément les gens: on cesse simplement le travail comme le droit de grève nous le permet.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi ne pas profiter de votre force en manifestant sous les fenêtres du ministre du travail et de vos directions.

Ok, pourquoi pas ! mais quand les cheminots iront défiler, QUI conduira les trains ? Il n'y a pas que la conduite d'ailleurs les autres opérateurs de sécurité dont je suis doivent aussi être à leurs postes. Alors comme nous ne pouvons pas encore être à deux endroits à la fois, comme fait-on ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi ne pas profiter de votre force en manifestant sous les fenêtres du ministre du travail et de vos directions.

Ok, pourquoi pas ! mais quand les cheminots iront défiler, QUI conduira les trains ? Il n'y a pas que la conduite d'ailleurs les autres opérateurs de sécurité dont je suis doivent aussi être à leurs postes. Alors comme nous ne pouvons pas encore être à deux endroits à la fois, comme fait-on ?

Je réponds à vos deux posts. Je me suis peut-être mal exprimé : Je conçoit la grêve et je respecte la grêve. Puisqu'il y a une grêve, les personnes nécessaires à l'acheminement des grévistes restent pour mettre en place un ou plusieurs trains spéciaux et s'il faut le refaire, vous établissez un roulement. Je sais, cela ne doit pas aussi facile à dire qu'à faire et je le comprends, mais on peut tenter le coup, puisque vous n'avez rien à perdre, si ce n'est ce que l'état et vos dirigeants vous ont déjà pris...

Dans ce mouvement, j'ai l'impression que vos syndicats et vos chefs vous laissent un peu dans l'abandon. Ils ne se manifestent pas beaucoup et franchement, ils en sont où. Ils utilisent encore des méthodes d'une autre époque et entre la base et les responsables, il y a un fossé.... C'est à eux de s'unir entre-eux pour agir, plutôt que d'essayer de tirer la couverture vers eux, sans penser aux autres. Une grêve a été décidée et je pense que c'est à l'ensemble des cheminots de décider, les syndicats étant là pour faire la liaison entre les revendications des cheminots et le gouvernement et vos dirigeants. J'ai la vague impression qu'ils sont défaitistes et qu'en fin de compte, ils ne sont pas touchés par cette grêve (en attendant, vous nêtes pas payés et eux ils le sont par vos cotisations et autres ...) Je sais c'est pas gentil pour les syndicats, mais c'est la base qui fait tout le boulot, qui se gele dehors et qui subit les privation avec sa famille, pas eux. Donc, qu'est-ce qu'ils font à part de se contredire ? on se le demande. Lorsqu'un conflit se retrouve politisé, c'est pas bon

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

malheureusement ce genre de conflit touche une partie de la population modeste et qui n'a pas besoin de ca en plus,comme beaucoup de mes collègues j'en suis conscient et ne me laisse pas indifférent.

Le problème est que la politique a toujour été de laisser aller au conflit sans discuter,on laisse pourir la situation et après on voit...... c'est lamentable

Je n'en avait pas conscience avant de rentrer a la sncf

Il est fort dommage pour tout le monde que les dirigeants ne comprennent que le rapport de force.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je réponds à vos deux posts. Je me suis peut-être mal exprimé : Je conçoit la grêve et je respecte la grêve. Puisqu'il y a une grêve, les personnes nécessaires à l'acheminement des grévistes restent pour mettre en place un ou plusieurs trains spéciaux et s'il faut le refaire, vous établissez un roulement. Je sais, cela ne doit pas aussi facile à dire qu'à faire et je le comprends, mais on peut tenter le coup, puisque vous n'avez rien à perdre, si ce n'est ce que l'état et vos dirigeants vous ont déjà pris...

Dans ce mouvement, j'ai l'impression que vos syndicats et vos chefs vous laissent un peu dans l'abandon. Ils ne se manifestent pas beaucoup et franchement, ils en sont où. Ils utilisent encore des méthodes d'une autre époque et entre la base et les responsables, il y a un fossé.... C'est à eux de s'unir entre-eux pour agir, plutôt que d'essayer de tirer la couverture vers eux, sans penser aux autres. Une grêve a été décidée et je pense que c'est à l'ensemble des cheminots de décider, les syndicats étant là pour faire la liaison entre les revendications des cheminots et le gouvernement et vos dirigeants. J'ai la vague impression qu'ils sont défaitistes et qu'en fin de compte, ils ne sont pas touchés par cette grêve (en attendant, vous nêtes pas payés et eux ils le sont par vos cotisations et autres ...) Je sais c'est pas gentil pour les syndicats, mais c'est la base qui fait tout le boulot, qui se gele dehors et qui subit les privation avec sa famille, pas eux. Donc, qu'est-ce qu'ils font à part de se contredire ? on se le demande. Lorsqu'un conflit se retrouve politisé, c'est pas bon

je ne dirais pas politise ,mais sur un fond de perte de representativite au election .

pour resume j'ai l'impression que c'est celui qui degaine la reprise le 1er qui a perdu,c'est pour cela que les dirigeants sont discret .

c'est mon analyse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je conçoit la grêve et je respecte la grêve. Puisqu'il y a une grêve, les personnes nécessaires à l'acheminement des grévistes restent pour mettre en place un ou plusieurs trains spéciaux et s'il faut le refaire, vous établissez un roulement. Je sais, cela ne doit pas aussi facile à dire qu'à faire et je le comprends, mais on peut tenter le coup, puisque vous n'avez rien à perdre, si ce n'est ce que l'état et vos dirigeants vous ont déjà pris...

L'élaboration d'un plan de transport est très complexe. Ce que vous proposez nécessiterait l'adhésion et l'implication des directions nationales et régionales d'entreprise à ce principe: impossible!

Dans ce mouvement, j'ai l'impression que vos syndicats et vos chefs vous laissent un peu dans l'abandon. Ils ne se manifestent pas beaucoup et franchement, ils en sont où. Ils utilisent encore des méthodes d'une autre époque et entre la base et les responsables, il y a un fossé.... C'est à eux de s'unir entre-eux pour agir, plutôt que d'essayer de tirer la couverture vers eux, sans penser aux autres. Une grêve a été décidée et je pense que c'est à l'ensemble des cheminots de décider, les syndicats étant là pour faire la liaison entre les revendications des cheminots et le gouvernement et vos dirigeants. J'ai la vague impression qu'ils sont défaitistes et qu'en fin de compte, ils ne sont pas touchés par cette grêve (en attendant, vous nêtes pas payés et eux ils le sont par vos cotisations et autres ...) Je sais c'est pas gentil pour les syndicats, mais c'est la base qui fait tout le boulot, qui se gele dehors et qui subit les privation avec sa famille, pas eux. Donc, qu'est-ce qu'ils font à part de se contredire ? on se le demande. Lorsqu'un conflit se retrouve politisé, c'est pas bon

On ne peux pas mettre tout le monde dansle même panier.

Certaines OS travaillent à l'unité, qui est effectivement le meilleur gage d'efficacité pour les salariés.

D'autres essaient de "tirer leur épingle du jeu", c'est à dire de conquérir des parts de marché (nouvelles adhésions), peu importe le prix global pour les salariés. Ces OS n'hésitent pas à quitter l'unité et à se désolidariser de l'intérêt majoritaire à la moindre occasion.

Je regrette également cet état de fait, lié à l'existence de trop nombreuses OS minoritaires, qui sont obligées de se démarquer des autres pour exister.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je suis sapeur Pompier Volontaire et aussi "Client" de la SNCF.

Je comprends parfaitement qu'on puisse faire grêve, mais pas n'importe comment.

Nos conditions en tant que Pompiers, ne sont pas terrible, mais on fait notre métier

et qu'on ne me dise pas que je pouvais faire autre chose comme métier, car qui ira

éteindre les incendies ou porter secours aux personnes en danger.

Paralyser la région, n'apporte rien de bon. Lorsque l'on est pris dans les embouteillages

et qu'il y a un incendie à etteindre, c'est pas facile. Et cette maison qui brûle, pourrait

être la vôtre, c'est peut-être votre famille qui vient d'avoir un accident. Nous nous ne

faisons pas de différences, quelque soit la personne nous lui portons secours.

Une possibilité de négociation vous est offerte, pourquoi ne pas modérer cette grêve

et aller discuter de vos conditions... Là ce sont des vies qui sont en danger tous les jours

Pensez-y et pensez à nous qui faisons notre travail et notre devoir de pompiers

Salut a toi.

Ecoute perso, je suis également SPV. De là à dire que nos conditions ne sont pas terribles j'ai un peu de mal a comprendre. Certes on pourrait attendre parfois un peu plus ... que ce que nous avons mais nous ne sommes que volontaires et faisons ce métier par passion. Nous sommes volontaires, si "nos conditions" ne nous plaisent plus, rien ne nous empèche de resilier ou de ne pas renouveler notre engagement - en apartée, la moyenne d'un engagement de SP volontaire est de 7.5ans, il y a certes une crise dans le volontariat, mais en aucun cas je n'irais me plaindre de quoi que ce soit.

Pour revenir au sujet initial, il ne faut pas non plus pousser. Apparemment tu est en région parisienne, certes la grève accentue la fréquentation des routes, mais y a t'il vraiment énormément de différence avec la circulation normale ou de toute facon tu retrouves toujours des automobilistes distraits ou égoistes qui ne cédent pas les priorités aux véhicules de secours.

Arretons ces amalgames un peu simplistes.

PS HS : une grande pensée pour ce pompier Mort Au Feu hier, sincères condoléances à sa famille et prompt rétablissement au sapeur blessé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

PS HS : une grande pensée pour ce pompier Mort Au Feu hier, sincères condoléances à sa famille et prompt rétablissement au sapeur blessé.

Aux dernières nouvelles, le blessé serait décédé ( entendu à la radio ce matin ).

Respect et condoléances...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut a toi.

Ecoute perso, je suis également SPV. De là à dire que nos conditions ne sont pas terribles j'ai un peu de mal a comprendre. Certes on pourrait attendre parfois un peu plus ... que ce que nous avons mais nous ne sommes que volontaires et faisons ce métier par passion. Nous sommes volontaires, si "nos conditions" ne nous plaisent plus, rien ne nous empèche de resilier ou de ne pas renouveler notre engagement - en apartée, la moyenne d'un engagement de SP volontaire est de 7.5ans, il y a certes une crise dans le volontariat, mais en aucun cas je n'irais me plaindre de quoi que ce soit.

Pour revenir au sujet initial, il ne faut pas non plus pousser. Apparemment tu est en région parisienne, certes la grève accentue la fréquentation des routes, mais y a t'il vraiment énormément de différence avec la circulation normale ou de toute facon tu retrouves toujours des automobilistes distraits ou égoistes qui ne cédent pas les priorités aux véhicules de secours.

Arretons ces amalgames un peu simplistes.

PS HS : une grande pensée pour ce pompier Mort Au Feu hier, sincères condoléances à sa famille et prompt rétablissement au sapeur blessé.

Les conditions de vie en région Parisienne ne sont pas folichones surtout lorsque l'on est reçu à coups de cailloux dans les citées sensibles ou lorsque l'on tombe dans de véritables traquenards organisés par des bandes... Il y a quand même d'énormes différences entre une circulation dite normale et plus de 200 Kms de bouchons avec des automobilistes agressifs et énervés. Encore une fois, je le redis, je n'ai rien contre nos amis cheminots, mais plein de ressentiments envers leur direction et le gouvernement qui fait trainer les choses pour garder sois-disant la face.

Nous avons été trés peiné de la mort de l'un des nôtres et je présente toutes mes condoléances à sa famille. Beaucoup d'entre-nous tombent victimes de leur devoir et à chaque fois on meurt un peu avec eux. Bien sur on peut faire autrechose comme métier, mais si tout le monde laisse tomber qui ira éteindre les incendies et secourir les victimes ?

Notre fléaut en banlieu Parisienne, ce sont les attaques de bandes organisées contre les pompiers (médecins, policiers, facteurs y compris) et on laisse faire. D'ou ma révolte, peut être pas légitime contre ce pouvoir qui laisse les choses s'envenimer

Modifié par sapeurpompier95
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Notre fléaut en banlieu Parisienne, ce sont les attaques de bandes organisées contre les pompiers (médecins, policiers, facteurs y compris) et on laisse faire. D'ou ma révolte, peut être pas légitime contre ce pouvoir qui laisse les choses s'envenimer

Pouvoir qui arrête pas de claironner qu'il a fait de ce probléme d'insécurité son cheval de bataille, mais que sur le terrain rien ne change mais ça s'aggrave. :Smiley_15:

Mais bon, le non concerné est persuadé que Sarko et sa police font du bon travail, alors tout baigne. lotrela

En tous cas, être pompier c'est une vocation. Personne fait ce metier pour le salaire ou les à côtés, et ça mérite le plus grand des respects. mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Lorsqu'un conflit se retrouve politisé, c'est pas bon

conflit politisé.... par qui ? vaste débat ....Mais dès que tu demandes 2 euros d'augmentation , tu fais de la politique car mais mets les finances de ta boîte , de l'état etc en péril !Dès que tu va contester l'éventuelle franchise médical à venir ...tu fais de la politique car tu remet en cause les directives d 'un gvrt qui vient d'être élu ....Par contre , les média informent mais ne font pas de politique....Par contre , les syndicats...eux font de la politiques même lorsqu'ils s'opposent à la fermeture d'un service public , d'une entreprise etc..puisque ces décisions sont prises par des politiques où ont des fondements , à priori , économiques . Oui , lorsque je conteste une décision gouvernementale ....je fais de la politique .par contre ceux qui approuvent ces mêmes directives gouvernementales ne font pas de politique

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×
×
  • Créer...