Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Tranche de vie partagée avec la SNCF


Messages recommandés

Petite histoire ordinaire d'un "usager" de votre belle entreprise. Je serais bien content d'avoir une réaction des principaux intéressés: c'est à dire VOUS!

Le train Corail Lunéa 4894 du 24 mai 2010 a subit un retard de plus de 3h30 par rapport à son heure d'arrivée prévue à Metz le 25 à 08h24. Ce retard était apparemment dû au déraillement d'un autre train sur le trajet. Bon, jusque là aucun grief, cet événement était imprévisible.

Un bon cas d'école pour tester l'efficacité de cette belle entreprise qu'est la SNCF. Alors, résumons mon expérience:

1. Embarquement à Cannes à 20h32 (voiture couchette), aucun contrôle de billets. On m'avait informé que la SNCF faisait un contrôle strict des passagers, principalement dans les voitures couchettes pour s'assurer de la sécurité des passagers et vérifier la bonne attribution des places réservées. Ce soir-là, aucun contrôleur en vue. Bon...

2. Vers 6h du matin, regard furtif à travers la vitre: on passe la gare de Dole. Tiens, bizarre de passer par Dole pour aller à Metz? Me serais-je trompé de train? Je me rends au bout du wagon: un écriteau indique bien que ce train va en direction de Luxembourg. Je retourne me coucher.

3. 7h30, discussions animées dans le couloir. Nous venons de passer Mulhouse et nous nous dirigeons apparemment vers Strasbourg. Les passagers se posent des questions, on cherche des explications, pas d'information. Nous n'avons toujours pas vu de contrôleur, ni entendu de message expliquant la situation. Les passagers se rendent compte qu'ils n'arriveront pas à Metz à l'heure prévue, on ne sait même pas si ce train nous y amènera. On téléphone ici et là pour prévenir qu'on ne se rendra pas au travail à l'heure, on prévient les personnes censées attendre à la gare... toujours aucun personnel SNCF en vue.

4. 8h45. Tiens, une casquette SNCF. Le gars est assailli de questions. Apparemment très serein, il n'a pas l'air de se rendre compte qu'il est payé pour assister les clients - il doit nous prendre pour des usagers. A moins qu'il s'en rende compte, mais qu'il s'en moque. On finit par apprendre quand même que le détour est dû à une perturbation sur la ligne. Aucune autre information ne nous sera donnée. Ni l'itinéraire restant, ni l'heure approximative d'arrivée. Je lui suggère d'utiliser le système audio pour informer tous les passagers de la situation. Pas de réponse. Il disparait.

5. Arrivée à Strasbourg. Des cartons bruns sont empilés sur le quai. On ouvre les portes des wagons et on empile deux ou trois de ces cartons en bout de chaque wagon à coté de la porte des toilettes. Le bruit court que ce sont des rations alimentaires. Toujours aucune information. Quelques personnes s'agglutinent autour de ces cartons puis reviennent avec de plus petites boites en carton, serait-ce un repas? J'y vais, j'enjambe la flaque d'eau qui s'est échappée des toilettes mais n'a pas encore atteint la pile de cartons, récupère une boite et retourne dans mon compartiment. Toutes les prises électriques du couloir sont occupées à recharger les batteries des téléphones portables.

Une étiquette sur ma boite indique la date de péremption: 10 juillet 2011!! Tu parles d'un repas frugal! Un taboulé qui reste mangeable pendant plus d'un an! Je goute pour voir. Immangeable. On nous donne des rations militaires de survie! Tiens, un petit message accompagne ce festin. Je lis (extrait):

Voyageurs Assistance - Agir Pour Vous

Madame, Mademoiselle, Monsieur, vous venez de subir un retard important dans votre voyage. Malgré tous nos efforts, nous n'avons pu vous offrir aujourd'hui un service correspondant à nos engagements et à vos attentes. Sachez que nous mettons tout en œuvre pour vous informer, vous apporter notre assistance et atténuer les désagréments occasionnés par cet incident...

Ca frise le cynisme.

Au revers de ce papier un autre message:

... la SNCF vous accorde une compensation en cas de retard de ses trains Grandes Lignes: l'Engagement Horaire Garanti (en majuscule s'il vous plait). Cette compensation est délivrée pour tous les retards à partir de 30 min dont la cause est imputable à la SNCF...

Votre avis nous intéresse! A la descente de votre train, un questionnaire vous sera remis, permettant d'exprimer votre opinion sur le service rendu par les équipes d'assistance en gare et à bord des trains.

Ah, quand même! Une compensation et un questionnaire prévus à l'arrivée!

Je garde le message et jette la boite et son contenu à la poubelle. Je tiendrai bien encore une à deux heures.

6. 12h08, arrivée en gare de Metz. Message audio habituel donnant les correspondances et informations diverses sur le quai et tout à la fin, une phrase laconique du style: la SNCF s'excuse du retard occasionné.

Point final.

Pas d'"équipe d'assistance" à l'arrivée, ni de questionnaire... M'aurait-on donné un coup de pied au cul accompagné du fameux "Casse-toi, pauv'con", que l'effet aurait été le même.

Alors là non, ça ne se passera pas comme ça. Direction le guichet. Queue de quelques minutes - je ne suis plus à cela prêt - on me dit qu'on ne peut rien ici, il faut que je me rende à la bulle d'accueil. Direction la bulle d'accueil donc. Et là qu'apprends-je? Que des instructions ont été données par la direction centrale de ne pas distribuer d'"enveloppes", que le problème occasionné est censé être connu des passagers et que ceux-ci ont soi-disant été informés à la gare de départ! J'en reste bouche bée! J'objecte, la personne assise à son guichet me répond qu'elle fait juste son boulot et qu'elle ne peut rien de plus pour moi. Elle me tend un petit papier pris sur une pile de petits papiers. Je lis: Service Relations Clients SNCF, 62973 ARRAS Cedex 9. C'est tout. Pas de numéro de téléphone, pas d'adresse électronique. En clair, tout est fait pour ne pas avoir de contact direct avec le client. Je lui demande fermement où je peux trouver le responsable de ce lieu... Quai 1 porte 2. Je m'y rends illico, cette fois bien remonté, prêt à faire un esclandre. Heureuse surprise, je tombe enfin sur un type qui est tout aussi remonté que moi sur les performances de sa compagnie, est parfaitement au fait de la situation et comprend tout à fait ma réaction. Il me confirme les instructions de la direction générale mais devant mon insistance me tends une enveloppe sans trop d'hésitation.

Voilà. J'ai envoyé l'enveloppe en question il y a 2 semaines avec copie par email au président, directrice de SNCF Voyages et responsable des resources humaines (en devinant leur adresse email du style prénom.nom@sncf.com). Pas de réponse à ce jour. Par contre une réponse reçue aujourd'hui d'un certain Florian R. du Centre Régularité de Caen libellée ainsi:

Le traitement de votre demande ne relève pas de la compétence des Centres de Régularité de la SNCF. En effet la mission des Centres de Régularité est d'attribuer les compensations dans le cadre de l'engagement "Horaire Garanti". Les modalités d'application de cet engagement sont reprises dans notre documentation mise gratuitement à disposition de notre clientèle dans les points de vente SNCF ou sur le site www.voyages-sncf.com. Par conséquent. la réponse à votre demande sera effectuée par le Service Relation Client SNCF à Arras à qui je transmets votre demande.

Alleeeeez, on est bien parti pour écrire un deuxième chapitre. Quelques clics de souris et je trouve la page en question. Je lis (copié/collé):

Retard de votre train avec TGV, Corail, Teoz, Lunéa, TGV Lyria (voyages vers la Suisse), TGV Artesia (voyages vers l'Italie)

L'engagement Horaire Garanti de la SNCF : votre train arrive à destination au moins 30 minutes après l'heure prévue ? La SNCF s'engage à titre commercial à vous offrir une compensation.

Cette mesure est valable :

- Sur les trajets d'au moins 100 km

- Sur l'ensemble des trains hors TER et trains Ile de France (Transilien)

- Lorsque le retard est imputable à la SNCF

Mon trajet était supérieur à 700 km, le train était un Lunéa, le retard était imputable à la SNCF. Apparement je n'ai pas la même interprétation que ce monsieur Florian R., et je viens juste de passer une demi-heure à essayer quelques formats d'adresse email à son nom qui malheureusement rebondissent avec le message destinataire inconnu. Mais je n'abandonnerai pas... je trouverai le moyen de lui demander une explication claire.

Prochain chapitre (à suivre): le Service Relation Client. Ca sera pour bientot.

Camiyou,

Un des nombreux "usagers" du service public à la française.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce témoignage fort intéressant et significatif d'une situation vécue

qui n'est pas si isolée que ça ...

peut être devriez-vous également faire suivre votre lettre à la presse (La Vie du rail, la presse régionale et nationale...)

ainsi qu'aux Fédérations syndicales de cheminots...

à une association de consommateur

et au Président du Conseil Régional, à votre député, au Ministère des Transports...

La notion de "client" est apparue au milieu des années 70...

avec la volonté de faire disparaître la notion "d'usager" et avec elle le "service public"...

donc ce qu'on vit aujourd'hui ne m'étonne guère

même si petit à petit en tant que retraité je m'éloigne du vécu quotidien...

(ceci dit , ce forum est rempli de situations analogues -voir bien pires - tout autant que de trains qui arrivent à l'heure...)

Quand aux promesses de la Direction SNCF... elles n'engagent que ceux qui veulent y croire...

après ce sera toujours le parcours du combattant pour avoir des explications et faire respecter ses droits

mais là pas de différence entre le privé, le public ou l'administration

(j'ai un problème d'aspirateur sous garantie à la maison et un autre de taxe foncière...)

Concernant le déraillement du train à l'origine du détournement et du retard de votre train ,

peut être trouverez-vous des informations sur le forum

(qui n'est pas un forum de la direction de l'entreprise SNCF...)

et pourrez vérifier si le retard est bien imputable à la SNCF...

Je m'interroge quand même à la lecture de votre courrier

sur le fait qu'un "responsable" ait été au courant de l'évènement

et n'ait pas ou n'ait pas pu prendre les mesures pour informer les agents de SA gare (sono, accueil, guichet...)

et ne se soit pas mis de lui-même au service des..."Clients" en allant directement à leur contact à l'arrivée du train...

(Mais j'ai personnellement des doutes sur l'efficacité humaine et sociale du...management

et oui y'a pas qu'au foot que ça tacle)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce type d'évènement (et sa egstion !) reste heureusement très rare, mais existe, et je l'ai déjà vécu. Et dans ce genre de situation, j'avoue avoir honte d'être cheminot, je le répète encore, c'est heureusement très rare, mais ça arrive, et c'est vraiment prendre les gens pour des cons et donner une image désastreuse de l'entreprise.

Modifié par krisamv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce type d'évènement (et sa egstion !) reste heureusement très rare, mais existe, et je l'ai déjà vécu. Et dans ce genre de situation, j'avoue avoir honte d'être cheminot, je le répète encore, c'est heureusement très rare, mais ça arrive, et c'est vraiment prendre les gens pour des cons et donner une image désastreuse de l'entreprise.

Le fait est que, sans vouloir minimiser ce qui s'est passé ici et tout en trouvant ça complètement anormal*, personne ne vient ouvrir de sujet pour dire que tel ou tel incident a été bien géré par la SNCF...

*Sans perdre de vue que l'on a qu'une seule version et que, de toute façon, ce n'est pas ici qu'on pourra expliquer ce qui s'est passé et pourquoi.

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les incidents "extrêmes" avec des retard supérieurs à au moins une heure,des situations avec un trafic suspendu ou interrompu (quel qu'en soit la cause) sont en augmentation régulière depuis 30 ans même si au plan statistique leur nombre reste peu élevé (certainement inférieur à 1% des trains de voyageurs..

Évidement ces incidents sont répartis non seulement dans le temps mais aussi géographiquement diffus sur l'ensemble du territoire.

Il est évident que ces incidents sont difficilement gérable en terme technique (loc, matériel, équipement, caténaires...), en terme d'information, dans toute leur dimension humaine (on touche des voyageurs donc des êtres humains)...

Le problème c'est que nous sommes aujourd'hui passer dans le monde de la communication où tout se sait parfois rapidement (le TGV du mans en est un bon exemple...) et qu'il faut pour l'entreprise (les cheminots du terrain tout autant que la direction...) savoir gérer avec rapidité et efficacité tant l'évènement dans sa réalité immédiate (les voyageurs dans le train ou à l'arrivée dans la gare de destination) que dans sa réalité "service après vente et réclamation" que médiatique...

Et là y'a quand mêle encore pas mal de grains de sable qui enrayent la machine...

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-clermont

C'est scandaleux, mais ce n'est pas de la faute des gens qui sont sur le terrain, mais bel et bien de cette bande de mollassons que l'on a dans nos directions dites centrales. Des fois, mêmes nous les ASCT :biggrin: ne sont pas au courant que les trains seront détournés, et ça m'est arrivé bien plus d'une fois, comme le fait d'être commandé sur un train qui, en fait, ne circule pas et que sa suppression est prévue depuis 6 mois. Alors on passe pour des cons... :ohmy:cartonrougerevoltages

Donc quand monsieur ou madame Camiyou dit que nous sommes les intéresses, je dis NON, nous ne sommes pas intéresses, mais aussi victime.

Modifié par ect-de-clermont
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le fait est que, sans vouloir minimiser ce qui s'est passé ici et tout en trouvant ça complètement anormal*, personne ne vient ouvrir de sujet pour dire que tel ou tel incident a été bien géré par la SNCF...

*Sans perdre de vue que l'on a qu'une seule version et que, de toute façon, ce n'est pas ici qu'on pourra expliquer ce qui s'est passé et pourquoi.

Ah bon, parce que lorsque la SNCF gère bien un incident, cela mérite d'ouvrir un sujet? Excusez le sarcasme, mais bien gérer un incident devrait être la norme non? un évènement banal. Et ceci n'a rien à voir avec le débat public/privé ou usagers/clients, c'est une question de respect de l'individu tout simplement. Vos collègues controleurs, cette nuit là, nous ont tout simplement donné l'impression de roupiller...

Quant à la version unique de l'évènement, il ne tient qu'à vous d'ébruiter cette affaire pour qu'elle arrive aux oreilles du personnel en question. La description précise des évènements tels que je les ai décrits est suffisement claire pour retrouver les personnes qui pourraient vous donner leur version des faits, à commencer par les controleurs invisibles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah bon, parce que lorsque la SNCF gère bien un incident, cela mérite d'ouvrir un sujet? Excusez le sarcasme, mais bien gérer un incident devrait être la norme non? un évènement banal. Et ceci n'a rien à voir avec le débat public/privé ou usagers/clients, c'est une question de respect de l'individu tout simplement. Vos collègues controleurs, cette nuit là, nous ont tout simplement donné l'impression de roupiller...

Et donc ? Que faut-il comprendre ? Pourquoi ne pas avoir mis le mot "roupiller" dans le premier message ?

Si vous ouvrez un sujet parce qu'un de vos voyages s'est (très) mal passé, qu'attendez-vous de nous (puisque s'il s'était bien passé, ça n'aurait pas valu le coup d'ouvrir un sujet) ?

Quant à la version unique de l'évènement, il ne tient qu'à vous d'ébruiter cette affaire pour qu'elle arrive aux oreilles du personnel en question. La description précise des évènements tels que je les ai décrits est suffisement claire pour retrouver les personnes qui pourraient vous donner leur version des faits, à commencer par les controleurs invisibles.

Que ce soit clair, je ne vous accuse pas d'affabuler, simplement d'avoir un avis subjectif (ce qui ressort bien dans l'évocation de "roupiller"). Mais c'est ce qu'on vous a dit au-dessus : nous ne sommes pas la Direction de la SNCF et sommes totalement indépendants de celle-ci ; et, personnellement, je suis qu'un humble agent d'Exécution (comme la plupart des membres de ce forum), je ne vois pas bien ce que je pourrais faire pour vous.

Maintenant, si c'est pour admettre qu'il y eut, qu'il y a et qu'il y aura des problèmes à la SNCF, oui, on peut le dire, mais je pense que c'est assez inhérent à toute grosse entreprise et qu'il est facile d'enfoncer des portes ouvertes. C'est pour ça que j'ai essayé un autre éclairage dans ce fil. Car, je cite :

Petite histoire ordinaire d'un "usager" de votre belle entreprise. Je serais bien content d'avoir une réaction des principaux intéressés: c'est à dire VOUS!

J'ai donc donné mon avis.

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

personne ne vient ouvrir de sujet pour dire que tel ou tel incident a été bien géré par la SNCF...

C'est un peu comme dans n'importe quel domaine, ce sont toujours les personnes mécontentes qui s'expriment et pas le contraire :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est scandaleux, mais ce n'est pas de la faute des gens qui sont sur le terrain, mais bel et bien de cette bande de mollassons que l'on a dans nos directions dites centrales. Des fois, mêmes nous les ASCT :) ne sont pas au courant que les trains seront détournés, et ça m'est arrivé bien plus d'une fois, comme le fait d'être commandé sur un train qui, en fait, ne circule pas et que sa suppression est prévue depuis 6 mois. Alors on passe pour des cons... mdrmdrcartonrougerevoltages

Donc quand monsieur ou madame Camiyou dit que nous sommes les intéresses, je dis NON, nous ne sommes pas intéresses, mais aussi victime.

Là je ne suis pas très d'accord avec toi (sur le point pépin comme a pu le vivre camyou), quand un incident arrive, c'est nous agents qui gérons, pas la Direction controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut !!

Je viens de lire ce récit avec pas mal d'attention !! Ce genre d'histoire n'est pas un cas isolé (bien maheureusement) et meme en tps qu'employé de l'entreprise, lorsque nous la vivons, on se rend bien compte de la détresse des usagés dans pareil cas !!

Par contre, en décryptant un peu les dates et les horaires, il me semble que ce détournement est dû au déraillement de neufchateau Voir lien ici, dont j'ai mis des photos en milieu de 1ere page et dans la 2ieme page.

Le déraillement est arrivé le samedi 22 mai vers 11h. Le récit débute sur un voyage le 24 à 20h30 soit 2 jours et demi aprés l'accident.... Par conséquent, des annonces auraient dûent etre passées en gare d'embarquement, et les controleurs auraient du faire une annonce...

Mais il y a également une chose que je fais quand je vais faire un grand trajet, c'est aller sur infoligne et voir un peu les nouvelles !! Dans ce cas la, le déraillement a été mentionné rapidement sur le site avec la liste des détournements ainsi que les retards occasionnés !!

Donc au final, j'en conclu que la SNCF est en tord au niveau de la communication (comme souvent) mais que l'usager a malgré tout des outils à disposition qui aurait pu lui rendre service, mais qui en aucun cas ne doivent remplacer la communication orale au moment du trajet. Ces outils auraient permi de comprendre et de ne pas etre surpris, mais la SNCF ne doit pas passer à travers l'information client, surtout dans ce genre de cas !!

@++

Xav

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par conséquent, des annonces auraient dûent etre passées en gare d'embarquement, et les controleurs auraient du faire une annonce...

C'est justement ce que je ne voulais pas faire ou dire : "Il aurait fallu que...", "yavaika...", et toutes ces sortes de choses, puisqu'on y n'était pas. Et, en général, dans ce genre de cas, ce n'est la faute de personne, et que si on n'avait été là, ça aurait tourné autrement, c'est moi qui vous le dis, ma bonne dame, etc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mais la SNCF ne doit pas passer à travers l'information client, surtout dans ce genre de cas !!

Exactement, un usager/clientvoyageur paye pour être transporté d'un point A à un point B, être assuré ET être informé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est justement ce que je ne voulais pas faire ou dire : "Il aurait fallu que...", "yavaika...", et toutes ces sortes de choses, puisqu'on y n'était pas. Et, en général, dans ce genre de cas, ce n'est la faute de personne, et que si on n'avait été là, ça aurait tourné autrement, c'est moi qui vous le dis, ma bonne dame, etc.

'Tes gentil car tu as oublié "faut qu'on":)

peut-être que je me trompe, mais depuis près de 15 ans que je suis dans cette entreprise, j'ai le sentiment que nous sommes de plus en plus mauvais lors d'évènements exceptionnels.

En parallèle, le nombre de collègues désabusés par l'évolution du ferroviaire, est de plus en plus croissant.

pour autant cela n'excuse rien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

peut-être que je me trompe, mais depuis près de 15 ans que je suis dans cette entreprise, j'ai le sentiment que nous sommes de plus en plus mauvais lors d'évènements exceptionnels.

Plus mauvais? Je ne crois pas.... Simplement, maintenant, il faut tout calculer, tout voir, tout analyser pour savoir quelle entité / filiale / EF va payer la facture des retards et autres détournements.... alors çà prend beaucoup plus de temps.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Juste une petite reponse d'ordre technique car j'effectue ce train au moins une fois par mois.

Au départ de Nice le 4894 est jumelé au 4394=en general sur chaque tranche c'est 2 voitures places assise +5 voitures couchette donc multiplié par 2 ce qui fait un total de 14 voitures pour(quand ça va bien)3 ASCT.Les rondes de securite sont effectuee regulierement(il se peu que le controleur soit deja passe dans votre voiture alors que vous dormiez(VOUS!)).

Chaque ASCT est affecté à une tranche(pour nous jusque Lyon c'est 4394)et il nous est impossible(lorsque le train est bondé)d'effectuer le controle des 2 tranche.Par contre comme dit dessus nous effectuons des rondes dans les 2 assez regulierement et cpar contre controlons les assises des 2 systematiquement.Les dernieres personnes à monter dans le train se font à Avignon c'est à dire 23H53.Ils nous est donc pas possible de roupiller,car nous controlons les personnes qui montent et changeons d'equipe àLyon vers 2 H00.

Ce cas n'est malheureusement pas isolé hélas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Y en aurait des choses à dire sur les trains de nuit... Je les ai pris au moins une bonne centaine de fois et je n'ai été contrôlé que... une dizaine de fois.

- 1 fois à BXJ sur le 4486 avant sa disparition.

- 5 fois à PAZ sur les 4052/4 (les fois où je n'arrivais pas à la dernière minute, donc présence du filtrage).

- 1 fois à BXJ sur le 4620.

- 1 fois sur le 4625 par un "sadique". Arrêt à Toulouse. L'ASCT allume les lumières lors de la ronde de sécurité. Hum sympa... Montpellier premier arrêt [C] contrôle des billets à 5h du mat' dans les BSI: sympa pour ceux qui dormaient... Il "allume" et verbalise un abonné de travail. Sympa de la part de l'ASCT qui avait dans le même temps filé une couchette 1ère gratos à de ses amis à Toulouse...

- et aucune fois sur le 4678 en correspondance. Normal puisque le filtrage se fait à l'accueil de Toulouse.

Maintenant côté voyageurs:

- des fraudeurs qui montent en groupe parfois. Résultat ça pousse pour monter dans les BSI

- les WC transformés en fumoir et d'où sort une bonne odeur de chichon (spéciale dédicasse au 4678 qui semble fait pour ça sitôt la ronde de sécurité faîte).

- ceux qui ramènent leurs bouteilles d'alcool et qui boivent entre eux dans la nuit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Y en aurait des choses à dire sur les trains de nuit... Je les ai pris au moins une bonne centaine de fois et je n'ai été contrôlé que... une dizaine de fois.

Euh, on doit pas etre sur les memes relations de nuit, pke il n'y a pas eu une seule fois où je n'ai pas été controlé sur les lunéa entre Reims et Nice, Metz et Port Bou. Certe, je n'ai pas pris ces trains 100 fois, mais quand meme..... :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui mais moi je n'ai pas pris les trains de nuit chez les casques à pointe :(

Plus sérieusement c'est également car je n'ai jamais (enfin si 2-3 fois) voyagé en couchette. Et dans les BSI quand les lumières sont éteintes les ASCT ne s'amusement pas à réveiller toutes les personnes, surtout à un arrêt intermédiaire (cas par exemple du 3730 qui part de Toulouse à 00h56).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

Ah bon, parce que lorsque la SNCF gère bien un incident, cela mérite d'ouvrir un sujet? Excusez le sarcasme, mais bien gérer un incident devrait être la norme non? un évènement banal. Et ceci n'a rien à voir avec le débat public/privé ou usagers/clients, c'est une question de respect de l'individu tout simplement. Vos collègues controleurs, cette nuit là, nous ont tout simplement donné l'impression de roupiller...

Quant à la version unique de l'évènement, il ne tient qu'à vous d'ébruiter cette affaire pour qu'elle arrive aux oreilles du personnel en question. La description précise des évènements tels que je les ai décrits est suffisement claire pour retrouver les personnes qui pourraient vous donner leur version des faits, à commencer par les controleurs invisibles.

Non mais alors là, je t'arrêtes de suite. Parce que dans une grande majorité des cas, nous ne sommes nous même pas au courant de ce qui se passe, de ce qui est prévu. Nous découvrons les choses au fur et à mesure, comme les clients. C'est de plus en plus le cas, parce qu'on nous casse de plus en plus les effectifs mais ça, personne ne voudra le comprendre (à part nous bien sur :Smiley_26: ). Nous ne sommes pas dôtés de pouvoirs de divination, nous n'avons pas madame Irma dans nos services, nous sommes dépourvus de moyens, où que ce soit. J'insiste sur le où que ce soit pour ne pas laisser penser que je rejette la faute sur un tiers service, tel que la régulation, CNO etc... Car eux aussi manquent de moyens pour nous prévenir.

Donc au lieu de dire que les collègues ont dormi, il serait mieux de penser qu'ils ont cherché à se renseigner, ou alors, qu'ils ignoraient probablement l'accident et qu'ils ont tout découvert en temps et en heure. Que tous les services (escale, commercial trains, régulation etc) pensaient que dans le train, le personnel d'accompagnement était au courant... Alors que ce n'était visiblement pas le cas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

Là je ne suis pas très d'accord avec toi (sur le point pépin comme a pu le vivre camyou), quand un incident arrive, c'est nous agents qui gérons, pas la Direction :Smiley_26:

Mais qui nous donnes les moyens de gérer? Ou plutôt, qui nous retire les moyens de gérer? okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non mais alors là, je t'arrêtes de suite. Parce que dans une grande majorité des cas, nous ne sommes nous même pas au courant de ce qui se passe, de ce qui est prévu. Nous découvrons les choses au fur et à mesure, comme les clients.

ah ça...

la dernière fois que c'était le bordel sur ma ligne (RER C), si les passagers savaient comment j'étais informé de la situation :D

rien par la régul, qui devait avoir assez de travail comme ça

tout par ma femme qui était dans le train devant moi, qui m'envoyait des textos pour que j'explique aux passagers.

alors ça serait bien que tout le monde arrête de dire que soit on s'en fout, soit on roupille, car on ne fait pas de rétention volontaire d'informations, dès que je suis au courant de quelque chose, je prend le combiné et je le dis à tout le monde.

aux guichets, ils ont encore moins d'infos, maintenant leur rôle c'est la vente de billets. tout est bien séparé, histoire que ça ne communique plus entre les services. :Smiley_26:

alors forcément, que ça soit en tant que passager ou agent SNCF, on est un peu dans la même m...

quand un train est détourné, c'est un peu comme quand il y a un barrage sur l'autoroute des vacances à cause d'un accident et que la police vous force à sortir et prendre une autre route. vous ne savez pas pourquoi et votre femme et vos enfants qui se réveillent tout juste vous demandent quand est-ce qu'on arrive... vous êtes seul à gérer, à avoir conduit toute la nuit, à essayer d'écouter trafic info, mais ils ne disent rien...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Camiyou pourrait venir en parler sur le site de discussion opinions et debats

Bonne suggestion de Michael02 des RH, ce qui a été fait il y a 2 jours. Comme le site "Opinions et Débats" est en fait un site de Questions et Réponses, j'ai donc ajouté 3 simples questions à mon texte initial pour que le message cadre bien avec l'objectif du site.

Apparement le message n'a pas plu et n'a pas passé le filtre de la censure. Disparu dans l'immensité du cyberspace, alors qu'une 30aine de nouveaux messages ont été postés depuis. C'est vrai que j'ai été prévenu au moment de l'envoi par un texte m'informant que mon message devra passer le filtre avant de pouvoir être visible.

Apparement le site Opinions et Débats n'est pas géré par les mêmes que le Web des Cheminots....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...