Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Ce qui différe totalement des employés chargés de la fabrication de cette dernière sous toute ses formes, qui eux sont soumis en permanence aux particules en quasi suspension dans l'air ambiant, et aussi à ceux qui en assurent la destruction.

Fabrice

Je remet, gdem, la partie de mon intervention que tu sembles ignorer, afin de corroborer le fait que l'amiante est un produit dangeureux, dans certains de ses etats...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 51
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Je remet, gdem, la partie de mon intervention que tu sembles ignorer, afin de corroborer le fait que l'amiante est un produit dangeureux, dans certains de ses etats...

Fabrice

c'est vrai que les comportements confinent à l'absurde, voire la mauvaise foi : refuser de mettre les mains, en temps normal, dans un compartiment HT d'engin moteur, sous prétexte de présence d'amiante (cheminées de soufflage des contacteurs, parois du compartiment, etc.), alors que d'autres (voire les mêmes ?) y mettront les mains, lors de grèves, sans aucune hésitation pour enlever les mêmes fusibles HT, afin d'empêcher leur mise en service, personne ne trouve ça incohérent ?

par contre, que des veuves de cheminots ayant bossé dans des ateliers et dépôts sur des machines à vapeur, amiantées de partout (calorifugeage des chaudières et une très large part des tuyauteries) soient obligées de faire des procès à la SNCF, longs, complexes et sans certitudes de gagner, afin d'obliger la SNCF a valider le décès du mari suite à "maladie professionnelle, liée à l'amiante", je trouve ça scandaleux !!! revoltages revoltages revoltages revoltages revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

c'est vrai que les comportements confinent à l'absurde, voire la mauvaise foi : refuser de mettre les mains, en temps normal, dans un compartiment HT d'engin moteur, sous prétexte de présence d'amiante (cheminées de soufflage des contacteurs, parois du compartiment, etc.), alors que d'autres (voire les mêmes ?) y mettront les mains, lors de grèves, sans aucune hésitation pour enlever les mêmes fusibles HT, afin d'empêcher leur mise en service, personne ne trouve ça incohérent ?

par contre, que des veuves de cheminots ayant bossé dans des ateliers et dépôts sur des machines à vapeur, amiantées de partout (calorifugeage des chaudières et une très large part des tuyauteries) soient obligées de faire des procès à la SNCF, longs, complexes et sans certitudes de gagner, afin d'obliger la SNCF a valider le décès du mari suite à "maladie professionnelle, liée à l'amiante", je trouve ça scandaleux !!! revoltages revoltages revoltages revoltages revoltages

Tu n'en a pas marre de proférer des énormités anti-grévistes aussi bêtes que méchantes? Tous les moyens te sont bons pour cracher ta haine, décidément mon pauvre Tram çà ne s'arrange pas chez toi. Même sur un sujet aussi grave tu ne pense qu'à caricaturer et à faire des amalgames fumeux. Ton discours deviens de plus en plus "patronal", à en devenir caricatural!

Tu as suivi le dossier amiante? Tu connais tous les dégâts causés par cette saloperie, y compris chez des conducteurs? Toi même, te fais tu suivre? Sais tu si tu n'a pas choppé la mort à cause de çà? Va raconter tes conneries aux associations qui suivent ce dossier, tu nous dira ce qu'ils pensent de tes raccourcis foireux.

Un peu de retenue quand même, sur un sujet aussi sérieux!

Mode HS OFF

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu n'en a pas marre de proférer des énormités anti-grévistes aussi bêtes que méchantes?

Hara-Kiri, journal bête et méchant, était une de mes lectures favorites... :cool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je serai curieux de savoir quel type d'engin moteur (ex SNCF ?) présenté comme étant "désamianté" est loué par cet OFP ??

sur la première photo de cet OFP que j'ai pu voir, on reconnait bien l'engin de traction : un Y 7000 :blink:

Sauf erreur un Y 7748 tirant 2 wagons ,lors du déraillement, au cours d' un essai de desserte ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Pourquoi on parle d'amiante dans le sujet "Ferrovergne" ??? :blink:

Pour çà, peut-être?

Pour savoir s'ils allaient se cogner des engins plein d'amiante... ou pas! :Smiley_19:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour çà, peut-être?

Pour savoir s'ils allaient se cogner des engins plein d'amiante... ou pas! :Smiley_19:

un Y 9000 (ex Y 7000) aurait été logique, puisque "reconstruit" et logiquement désamianté...

mais là ???

il y a des choses bizarres... :blink:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre, que des veuves de cheminots ayant bossé dans des ateliers et dépôts sur des machines à vapeur, amiantées de partout (calorifugeage des chaudières et une très large part des tuyauteries) soient obligées de faire des procès à la SNCF, longs, complexes et sans certitudes de gagner, afin d'obliger la SNCF a valider le décès du mari suite à "maladie professionnelle, liée à l'amiante", je trouve ça scandaleux !!! revoltages revoltages revoltages revoltages revoltages

Ce cas de figure me fait immediatement retirer de mon propos précédent "..dans son utilisation ferroviaire..", et qui a fait bondir gdem à juste titre.

je confirme donc la dangerosité de ce produit en tant que poussière, ou filandreux, et dependant aussi de la frequence de travail à son contact, le cas que tu cites est emblematique.

par contre, agglomeré comme les cheminées de soufflage ou autres joints, je saisi beaucoup moins..et c'est pour tous ces petits elements que l'on subit les contraintes "amiante".

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce cas de figure me fait immediatement retirer de mon propos précédent "..dans son utilisation ferroviaire..", et qui a fait bondir gdem à juste titre.

je confirme donc la dangerosité de ce produit en tant que poussière, ou filandreux, et dependant aussi de la frequence de travail à son contact, le cas que tu cites est emblematique.

par contre, agglomeré comme les cheminées de soufflage ou autres joints, je saisi beaucoup moins..et c'est pour tous ces petits elements que l'on subit les contraintes "amiante".

Fabrice

il faudrait créer un sujet "amiante", mais où le mettre ?

pour avoir circulé de nombreuses fois cabine AR de Z 5300, le "coup de patin" de Juvisy, vitres ouvertes, me faisait tousser un sacré bout de temps ! je vous dis pas le nuage de poussière !!!! :blink: (je reprenais l'élément de queue à Brétigny)

les anciennes semelles composites étaient gorgées d'amiante, tout comme l'intégralité des garnitures de frein de voiture ou de moto...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

UP.

Un article de WK Transport-Logistique : Le service "Le Havre/Clermont-Ferrand express" sur les rails

Le service "Le Havre/Clermont-Ferrand express" sur les rails

Le grand port maritime du Havre et l'opérateur ferroviaire Ferovergne ont présenté, le 6 juin 2012, le nouveau service ferroviaire "Le Havre/Clermont-Ferrand express". Le premier train s'ébranlera le 9 juillet 2012.

C'est devant un parterre de 80 armateurs, chargeurs et transitaires, que le nouveau service ferroviaire "Le Havre/Clermont-Ferrand express" a été dévoilé.

Il doit relier les terminaux du Havre au terminal ferroviaire Gerzat de Clermont-Ferrand à raison de deux allers-retours par semaine, avec un transit time de 24 heures pour relier les deux destinations. Objectif : acheminer dans un premier temps 600 conteneurs EVP par mois dans les deux sens, à l’import et à l’export dans un souci de massification et de réduction du nombre de camions sur les routes. La direction régionale des douanes de Haute-Normandie a précisé que les formalités douanières pouvaient être "anticipées" dès que le conteneur se trouve sur le train.

Le risque financier pris par Ferovergne

"Nous commençons avec 27 wagons par train, mais nous pourrons monter à 37 wagons", précise François Combronde, président de la SAS Ferovergne et président du groupe Combronde spécialisé dans les transports routiers et les prestations logistique installé à Thiers (Puy-de-Dôme). Ce groupe était déjà l’actionnaire majoritaire de l’opérateur ferroviaire de proximité (OFP) de la région Auvergne, qui avait peiné à se mettre en place en 2010.

"Le risque financier est entièrement pris par Ferovergne et ses actionnaires", précise François Combronde. Ferovergne, a-t-il expliqué à WK-Transport, réunit aujourd’hui un tour de table d’une dizaine d’actionnaires représentant prioritairement le secteur des transporteurs. Les chargeurs, la SNCF (Geodis) et la CCI d’Auvergne se partagent 30% du capital.

"Pas de réussite sans fiabilité"

Connu pour son franc-parler, Jean-Louis Le Yondre, président du syndicat des transitaires et des commissionnaires en douanes du port du Havre, a tenu à faire une mise au point devant les responsables de Ferovergne. "Pour éviter toute ambiguité, je me permets de souligner qu’il n’y aura pas de réussite sans fiabilité". Explication de texte : "nos métiers ne tolèreraient pas qu’on loupe un navire à l’export, ni des livraisons à l’import ; on ne pourra pas attendre un petit train de 24 conteneurs pour un navire transocéanique de 125 000 tonnes". Et d’enfoncer encore le clou : "cela ne peut fonctionner que si le service est parfait".

Du côté de Ferovergne, on dit avoir prévu des "plans B" en cas par exemple de grève à la SNCF. "Nos actionnaires transporteurs sont prêts à transférer les marchandises du train vers la route si nécessaire. Nous avons 300 tracteurs".

Pas de fiabilité sans clients

Si le système ne peut fonctionner sans fiabilité, il ne peut fonctionner sans clients. Qui sont les clients du "Le Havre/Clermont-Ferrand express" ? Jean-Louis Le Yondre répond que les exigences de confidentialité interdisent de mentionner les clients. Renseignements pris, une quarantaine de clients, aussi bien à l’export qu’à l’import, aurait "signé". Le plus important en volume est le groupe Adisseo, spécialisé dans les produits pour la nutrition animale. Les eaux Volvic (groupe Danone), Michelin ou encore Babou ont également "signé".

Revenant sur les questions de fiabilité, plusieurs chargeurs auvergnats ont souligné "le réel intérêt pour le port du Havre" qui est "un très bel outil", avant d’ajouter : "il faut de la fiabilité, mais ce n’est pas suffisant. Il faut aussi que tous les acteurs économiques jouent le jeu. On ne peut pas tout attendre de la SNCF et des chargeurs". C’est-à-dire ? "Il va falloir que les compagnies maritimes s’organisent pour déposer des conteneurs vides au terminal de Clermont-Ferrand ; il faut que cela devienne une habitude". Un autre chargeur ajoute : "ce que je crains, c’est que tout le monde dise : on attend".

Loin de tout attentisme, François Combronde annonce avoir commandé 100 trains. "100 trains, vides ou pleins". A suivre.

L'avis du groupe Adisseo

"Ce nouveau service 'Le Havre/Clermont-Ferrand express' est pour nous moins cher qu’un transport par la route entre l’Auvergne et Le Havre et un tout petit moins cher que le transport entre l’Auvergne et Fos-sur-Mer avec un transport par barge entre Lyon et Fos sur Mer", confie Jean-Marc Dumery, responsable achats de logistique et de transport du groupe Adisseo.

Ce groupe possède un site dans l’Allier qui est équidistant des deux grands ports à conteneurs de Fos sur Mer et du Havre. Dans son plan de transport, il va continuer à faire passer des volumes via Lyon et Fos et va faire passer 1000 conteneurs TEU par an sur la nouvelle navette ferroviaire Clermont-Le Havre. Cette "solution ", indique Jean-Marc Dumery "nous permet de passer des conteneurs par Le Havre à un prix économiquement acceptable" pour les destinations telles que l’Amérique du nord et l’Amérique du sud.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les grêves SNCF... les pauvres..!!! En retard d' une decennie, au moins....

Il aurait été honnête, envers la trés grande majorité des personnels SNCF de signifier qu'en cas de grêve interne, le trains des autres EF ne sont pratiquement pas impactés, celà aussi, il faut le dire pour l'avoir vécu.....

Que par contre, des trains aient des soucis d'acheminement pour raison de travaux, d'engorgement, de manque de moyens humains et materiel, celà il aurait été UTILE de le préciser, au lieu d'une sempiternelle rubrique-à -brac contre l'execution....

Que Mr Combronde, qui cautionne ce discours, n'oublie pas la mesaventure Masteris et ses 67400, lui qui "innocement" préfère donner caution à la tête de Fret SNCF, dont on connait la haute propension à favoriser les projets en faveur du Fret Ferrovaire....

Mode trés ennervé ON

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité TRAM21

Les grêves SNCF... les pauvres..!!! En retard d' une decennie, au moins....

Il aurait été honnête, envers la trés grande majorité des personnels SNCF de signifier qu'en cas de grêve interne, le trains des autres EF ne sont pratiquement pas impactés, celà aussi, il faut le dire pour l'avoir vécu.....

Que par contre, des trains aient des soucis d'acheminement pour raison de travaux, d'engorgement, de manque de moyens humains et materiel, celà il aurait été UTILE de le préciser, au lieu d'une sempiternelle rubrique-à -brac contre l'execution....

Que Mr Combronde, qui cautionne ce discours, n'oublie pas la mesaventure Masteris et ses 67400, lui qui "innocement" préfère donner caution à la tête de Fret SNCF, dont on connait la haute propension à favoriser les projets en faveur du Fret Ferrovaire....

Mode trés ennervé ON

Fabrice

désolé, mais les grèves SNCF impactent quand même les autres EF :

- SDM refusé pour défaut de capacité (ligne en BM, et postes fermés)

- SDM refusé pour manque de place dans les faisceaux réception (trains Fret SNCF calés qui remplissent les VS)

- etc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si le navire de 125000 tonnes ne doit pas et ne peut pas attendre un petit train de 24 wagons, il serait logique que le petit train de 24 wagons n'attende pas non plus le navire de 125000 tonnes, quelle que soit la raison du retard (tempête, piraterie, naufrage, grêve des dockers,...).

M.Le Yondre, dont l'article vante le franc-parler, n'en souffle mot...

Le Havre - Clermont, ça passe par le Bourbonnais, non ? Encore un trafic en vue pour la CFR, en sous-traitance de Ferovergne.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité TRAM21

Le Havre - Clermont, ça passe par le Bourbonnais, non ? Encore un trafic en vue pour la CFR, en sous-traitance de Ferovergne.

sous-traitance, sans doute pas.

partenariat ? à voir !

mais vu qu'on a déjà du boulot au large, alors...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Clermont - Le Havre, en BM ..!!!! ils etablissent de la VUT ????

D'ailleurs, tout BM qu'elle soit, la section Thouars-St Varent n'a que trés rarement fermé pour cause de grêve ( 1 journée sur 4 années, pour mes trains...)

Quand aux VS, il y en a pas mal de dispo, si RFF voulait se donner la peine de monneyer un peu pour le Fret ( Faisceaux entiers de St Pierre limités à 4 km/h, ce pendant des mois par ex...)

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité TRAM21

Clermont - Le Havre, en BM ..!!!! ils etablissent de la VUT ????

D'ailleurs, tout BM qu'elle soit, la section Thouars-St Varent n'a que trés rarement fermé pour cause de grêve ( 1 journée sur 4 années, pour mes trains...)

Quand aux VS, il y en a pas mal de dispo, si RFF voulait se donner la peine de monneyer un peu pour le Fret ( Faisceaux entiers de St Pierre limités à 4 km/h, ce pendant des mois par ex...)

Fabrice

Fabrice, il n'y pas que Clermont - Le Havre... des lignes en BM, il en reste pas mal (Imphy - Montchanin, par exemple, jusqu'à cet hiver...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité TRAM21

et mise a 200

ha oui, j'avais oublié ça aussi !

de même que la mise à V 200 de Dijon - Mâcon, programmée depuis la mise en service du TGV en 1981...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

avant de se féliciter de ces 9000 camions, il ne faudrait peut-être pas oublier que le plan Véreux en a jeté 600000 (1° estime) sur les routes et les suivants au moins autant. Alors s'il a lieu, le succès de Ferovergne, permis uniquement par cet abandon voulu en haut lieu est à relativiser plus que sérieusement !

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...