Aller au contenu
Le Web des Cheminots

lettre de mission de PEPY


Invité jackv

Messages recommandés

positif : c'est à la SNCF que seront confiées les missions de service public dépendant de l'Etat

moins clair : les relations avec les régions. Que signifie une organisation de la SNCF répondant aux besoins des régions ?

j'aime moins : la révision du cadre social qui est liée à la compétitivité

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Quid de l'EPSF et L'ARAF qui a mes yeux doivent sauter.....

- La sécurité Ferroviaire peut etre rattachée a la SNCF et a ses experts sécurité, comme avant la création de l'EPSF...

- L'araf pourrait etre dynamitée et devenir un cabinet auprès du ministère des transports.

Ces 2 entités qu'on ferait voler en éclat permettrait que l'on de dilapide pas d'argent inutilement pour les faire fonctionner...

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Quand au statut social, le socle commun,

Pourquoi est ce a la SNCF de le légiferer, il existe le RH0077 qui encadre 148000 cheminots, et la CCN qui encadre, elle, 2000 autres cheminots...

L'équation est simple, non ?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand au statut social, le socle commun,

Pourquoi est ce a la SNCF de le légiferer, il existe le RH0077 qui encadre 148000 cheminots, et la CCN qui encadre, elle, 2000 autres cheminots...

L'équation est simple, non ?

hé bien, ce serait parfait s'il était adopté, sur la base de l'expertise de la SNCF dans le domaine. Après tout, il doit bien y avoir des données qui justifient son application, p. ex accidents du travail, usure des agents en horaires décalés. C'est là que les OS pourraient peser de tout leur poids

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quid de l'EPSF et L'ARAF qui a mes yeux doivent sauter.....

- La sécurité Ferroviaire peut etre rattachée a la SNCF et a ses experts sécurité, comme avant la création de l'EPSF...

- L'araf pourrait etre dynamitée et devenir un cabinet auprès du ministère des transports.

Ces 2 entités qu'on ferait voler en éclat permettrait que l'on de dilapide pas d'argent inutilement pour les faire fonctionner...

L'ARAF et l'EPSF sont financées par les EF, par redevance trimestrielle, pas par de l'argent public...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

L'ARAF et l'EPSF sont financées par les EF, par redevance trimestrielle, pas par de l'argent public...

Salut KM, oui, je le sais parfaitement,

mais s'ils etaient dynamités, cela ferait des frais en moins pour les EF....

Comme avant 2006 (EPSF) - 2010 (ARAF)

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ce courrier est clairement une remise en cause d'un certain nombre d'acquis des conflits précédents.

même insuffisant, même au risque d'augmenter le chômage gouvernement et direction sncf s’apprêtent à augmenter le temps de travail des travailleurs du rail.

certains silence sont troubles pour une lettre du 11 décembre !

aux travailleurs du rail à relever la tète.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est la suite logique du plan élaboré sous Sarkozy mais servit avec plus de doigté, dont un apéro saucisson lors d'une grand messe d'introduction (de quoi ? :wacko: )

Challenge 03/10/2011

RFF verrait donc ses effectifs gonfler de 1.400 salariés aujourd’hui… à 15.500 voire, à terme, à plus de 30.000 ! Un avantage, selon le PDG: "Cela aurait l’avantage de réunir des gens très divers, venus d’horizon différents. Je crois beaucoup à la diversité, à la pensée collective, l’innovation collective." Cela constituerait quand même un grand bouleversement: "Mais ce n’est pas urgent, tempère le PDG de RFF. Il y a des avantages à être séparés pour l’instant: la transparence des comptes, par exemple, ou une meilleure négociation pour les chantiers en cours".

Ironie de l’histoire, la SNCF soutenait exactement cette position à Bruxelles il y a encore six mois, comme le montre une note de synthèse parue en février dernier (

cliquez ici pour le lire). Décidément, la question du statut du cheminot, déjà mis en cause par Nathalie Kosciusko-Morizet qui a demandé au Conseil d’Etat de mettre en place le cadre juridique nécessaire à son "évolution".

peu d'idée chez nos nouveaux gouvernants.

C'est peut-être cela qui explique la lassitude de G.Pépy dont le départ est annoncé en février.

(il ne viendra pas en scooter à St Denis)

2e étape: "mais c'est Bruxelles qui impose une indépendance du GIU mon bon monsieur, nous on s'est battu mais les règles européennes l'imposent, donc RFF SA avec 50.000 ex-cheminots.

Et l'Allemagne? non c'est un mauvais exemple qui d'ailleurs ne marche :biggrin: "

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand au statut social, le socle commun,

Pourquoi est ce a la SNCF de le légiferer, il existe le RH0077 qui encadre 148000 cheminots, et la CCN qui encadre, elle, 2000 autres cheminots...

L'équation est simple, non ?

Pas pour les dirigeants, surtout les votres! Si on fait un juste milieu entre le statut et les EF privés: plus de marge de manoeuvre pour la sncf, moins pour les EF privés!

Donc la sncf à tout à gagner à ce que le nivellement se fasse par le bas!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...)

C'est peut-être cela qui explique la lassitude de G.Pépy dont le départ est annoncé en février.

(il ne viendra pas en scooter à St Denis)

C'est ballot que l'on parle de lassitude quand il a dit qu'il était intéressé pour rempiler... :Smiley_39:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.