Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Il saute du viaduc de Garabit et termine coincé ... dans la vase !


Messages recommandés

Il saute du viaduc de Garabit et termine coincé ... dans la vase ! :Smiley_40:

L’adepte du base jump, ou saut extrême, s’est élancé lundi matin 25 mars 2013, du viaduc de Garabit et a atterri dans le lit de la Truyère.

Piégé dans la vase, le jeune homme a dû être hélitreuillé à l’issue d’une opération de sauvetage qui a duré une heure trente.

Son aventure ne s’arrêtera toutefois pas là. La brigade de gendarmerie de Saint-Flour a été saisie de l’enquête. Sauter d’un ouvrage d’art représente un délit. Le jeune homme encourt désormais une peine correctionnelle ...

à lire ici :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2013/03/26/il-saute-du-viaduc-de-garabit-et-termine-coince-dans-la-vase-1490796.html

Modifié par Pascal 45
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mobilisation et utilisation de Dragon 63 ( helicoptére des Pompiers ) c'est parfaitement facturable, partant du fait qu'il ne s'agit pas d'un accident involontaire..à peu près 1h30 de vol, on doit friser les 7 à 8000 €...

La même somme, dans un Club Para, ça lui ouvrait pas mal de sauts...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Si je me rappelle, Garabit est encore sous tension... Le dingue, il aurait put se faire foudroyer ou foutre en l'air par un convoi même si ils ne sont plus rapides...

J'ai bien peur que le frais de sauvetage ne restent à la charge de la commune, comme dans le cas d'un sauvetage en montagne ou en spéléo...

Ce genre de casse gueule pour les sauveteurs devraient être facturé le prix fort aux adeptes que ce soit en montagne, sous terre ou en mer... Des dingues qui font prendre des risques énormes aux sauveteurs... Si ils se cassent la gueule, qu'ils en supportent les conséquences aussi bien physiques que financières...

Modifié par technicentre
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mobilisation et utilisation de Dragon 63 ( helicoptére des Pompiers ) c'est parfaitement facturable, partant du fait qu'il ne s'agit pas d'un accident involontaire..à peu près 1h30 de vol, on doit friser les 7 à 8000 €...

La même somme, dans un Club Para, ça lui ouvrait pas mal de sauts...

Fabrice

Non, les secours à personne ne sont pas facturables pour le moment.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, les secours à personne ne sont pas facturables pour le moment.

oui c'est un acquis de la révolution parait il

Si je me rappelle, Garabit est encore sous tension... Le dingue, il aurait put se faire foudroyer ou foutre en l'air par un convoi même si ils ne sont plus rapides...

J'ai bien peur que le frais de sauvetage ne restent à la charge de la commune, comme dans le cas d'un sauvetage en montagne ou en spéléo...

Ce genre de casse gueule pour les sauveteurs devraient être facturé le prix fort aux adeptes que ce soit en montagne, sous terre ou en mer... Des dingues qui font prendre des risques énormes aux sauveteurs... Si ils se cassent la gueule, qu'ils en supportent les conséquences aussi bien physiques que financières...

tu as raison heureusement qu'il s'est envasé car si l’élastique l'avait renvoyé trop haut , il aurait pu se prendre dans la caténaire... :Smiley_40:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as raison heureusement qu'il s'est envasé car si l’élastique l'avait renvoyé trop haut , il aurait pu se prendre dans la caténaire... :Smiley_40:

Bonsoir,

Le Base-Jump s'est avec un parachute... :ph34r:

Dans l'absolu, c'est surtout le risque de se faire repousser contre le viaduc le plus dangereux pour le gars, parce que pour aller le chercher si il reste accroché... helpsoso

++

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.