Aller au contenu
Le Web des Cheminots

A VENDRE : Grue à vapeur automotrice "Caillard & Cie"


Messages recommandés

Le samedi 22 février 2014, les adhérents de l'association du Chemin de fer de la Vendée, réunis en assemblée générale, ont décidé de se séparer d'une grue à vapeur automotrice "Caillard & Cie", propriété du CFV depuis 2001.

Cette grue est mise en vente au prix de 2 500 euros net pour l'asssociation du CFV.
Les frais relatifs à la préparation de son déplacement et au coût de son transport sont à la charge de l'acquéreur.

Les personnes intéressées peuvent laisser un message ci-après ou me contacter par messagerie privée.

Le dossier reproduit ci-dessous a été rédigé en septembre 2008 par Romain Lafond et par Jean-Luc Lafond, en leur qualité d'administrateurs du CFV.
La photo d'illustration a été réalisée par Christian Majorel.

675997Photo0052.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

1 - LIEU DE STOCKAGE
Cette grue à vapeur acquise par le CFV en 2001 est, depuis cette date, en butoir sur une voie de desserte de l'association du "Train à Vapeur de Touraine", gare de Richelieu (37120).
Elle provenait lors de sa cession, d'une usine de traitement de bois située à Cerqueux dans le Loiret (??) où elle était utilisée pour le grutage des billes.
Une seconde grue totalement identique a été acquise par le musée Maurice Dufresne, 17 route de Marnay, 37190 Azay le Rideau, où elle se trouve actuellement exposée.

2 - PERSONNES PRESENTES SUR LE SITE LORS DE LA VISITE DU 30 AOUT 2008
M. Jacques Royan, président du TVT, ainsi que deux membres de l'association.
M. Romain Lafond, administrateur du CFV.
M. Jean-Luc Lafond, administrateur du CFV.

3 - DESCRIPTIF SOMMAIRE DE LA GRUE A VAPEUR DU CFV N°12306
31- Constructeur
Usine de construction mécanique "Caillard & Cie" située au début du XXème siècle dans la périphérie du Havre, au 20 rue de Prony.
Les ateliers Caillard ont été fondés en 1859 par Pierre et Victor Caillard. En 1861, ils orientent leurs fabrications vers la forge de marine, les crics, pompes, treuils à vapeur embarqués... En 1876 ils se spécialisent dans les grues à vapeur pour ports maritimes, et dans la fabrication d'engins de levage en général, puis à partir de 1899 ils produisent des machines à vapeur pour la marine. En 1914 les ateliers occupent une superficie de 18500 m². Détruite en partie par les bombardements de 1944, l'usine est reconstruite en 1946 sur un autre site, et la société Caillard spécialisée dans la manutention, achète en 1960 les services techniques des "Chargeurs Réunis".

32 - Date de fabrication
Probablement au tout début du XXème siècle.
L'association "French Lines" créée au Havre pour la mise en valeur du patrimoine des Compagnies Maritimes Françaises, a récupéré début 2002 les anciennes archives de la société Caillard lors de la destruction de l'usine. La consultation des archives avec le numéro de série de la grue permettra peut-être d'affiner la date de sa construction et d'identifier son acheteur initial.

33 - Chaudière
La chaudière à tubes d'eau, avec viroles rivetées, qui équipait la grue à l'origine a été remplacée en 1960 par une chaudière identique à viroles soudées fabriquée par la société Industrielle de Creil dans l'Oise, qui est toujours en activité.

  • Enregistrement chaudièrre à l'Apave de Normandie : n° 8692
  • Pression de timbrage : 8 bar effectif
  • Première mise en service : 1960
  • Première et dernière révision décennale effectuée : 29 décembre 1969


Ces dates situent probablement l'arrêt de l'activité de la grue à l'intérieur d'une fourchette qui va du 30 décembre 1969 à une date qui ne peut être postérieure au 30 décembre 1979.

34 - Corps mécano - soudé
Le corps est en excellent état interne et externe, mais par contre le faisceau de tubes et les siphons sont totalement oxydés et hors d'usage (rétention d'eau et gel...). A noter l'absence du tampon autoclave supérieur.

35 - Robinetterie d'équipement
La robinetterie qui équipe cette chaudière ainsi que la grue (niveau, robinets de jauge et d'arrêt...) est de marque Sergot, et figure au catalogue de la société en 1956. (la société Technor - SNRI fabrique toujours ce type de robinetterie).

36 - Grille et cendrier
Le plan de grille est en bon état (certains barreaux moulés sont neufs).

37 - Moteurs et distribution
L'ensemble //cylindres, tiroirs, distribution, pompe à eau, graisseurs// est complet et en très bon état mécanique visuel.
Il manque le régulateur à boisseau conique.

38 - Plateforme et contre-poids
La tôle gaufrée qui recouvre la partie supérieure du châssis est hors d'usage et doit être remplacée. Il en est de même de celle du coffre de contrepoids. Le volume total de ce coffre est 3,36m3 ce qui peut autoriser une charge avoisinant les 25 tonnes.
Le musée Dufresne mentionne dans sa présentation du matériel que cette grue peut lever une charge de 34 tonnes maxi, mais cette valeur est probablement surestimée.

39 - Commandes mécaniques de la grue
Toutes les commandes sont réalisées par crabotage sur l'axe principal qui est entrainé en rotation pars les deux cylindres vapeur.

  • commande du treuil principal couplée par liaison directe au régulateur vapeur
  • commande du treuil de flèche
  • commande de rotation de la plateforme
  • commande de translation de la grue, par pignons et renvois d'angle sur les deux essieux


Tous les pignons, engrenages, renvois, crabots... ont été abondamment graissés lors de la réception de la grue au TVT, et ils sont de ce fait en excellent état.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une souscription ne pourrait elle pas être ouverte pour payer le transport de cette grue de son lieu actuel vers celui du CFV, même si elle ne sert pas elle reste dans la collection du CFV, ce qui est mieux que le possible chalumeau.

Bon je dis ça , j'dis rien.......le prix de vente doit avoisiner celui du transport. non?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

CFV qui a déjà du mal à proteger des intemperies une bonne part de son materiel....

On ne posséde pas les m² couverts de la cité du Train..!!!!

La vocation n'est pas de faire dans le statique, les biquets...on peut provisoirement stocker, mais en connaissance de cause: sous les etoiles....alors à Richelieu ou chez nous, aucune différence...

Si par contre d'aucuns se sentent l'âme à recuperer cette grue, et la planter dans son jardin, ce fil est à vous...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A1AA1A 62036 (photo ancienne..2008?) ex-dépôt de La Plaine, a assuré un service fret sur l'étoile de Chinon de 1984 à 1991 : Azay le Rideau -- Chinon -- Loudun -- St Jean de Sauves -- (Loudun)-- Lencloître (ainsi que la A1AA1A 62073)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La 2ème grue préservée au musée Dufresne près d'Azay le Rideau (37) :

Photo prise le 8 Octobre 2006

Ces grues viennent de Lisieux, il a fallu pas moins de 3 camions pour les transporter !!! (en Février 1988 en période de gel !!)

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un petit complément en couleur , les photos sont d'un collègue

j2622l.jpg

la plaque de la chaudière

ffqyn5.jpg

la chaudière

1rwxdh.jpg

sous un autre angle

hdqb5w.jpg

en espérant que cette grue restaurable puisque complète puisse être sauvée

Modifié par 130hsp
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est à noter que certaines ​"éléments sensible " ont été mis à l'abris des tentations de "collectionneurs indélicat" et que bien entendu ces pièces seront remise à l'acheteur. (dixit le collègue)

et une dernière avec le système de translation de la grue

69ekcu.jpg

Modifié par 130hsp
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...
Invité zibouli

Le prix de cette grue a été ramené à 1 500 euros net pour l'asssociation du CFV.

Les frais relatifs à la préparation de son déplacement et au coût de son transport demeurent à la charge de l'acquéreur.

Les personnes intéressées peuvent laisser un message ci-après ou me contacter par messagerie privée.

Modifié par zibouli
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité zibouli

Bonsoir.
Un acheteur potentiel s'est fait connaitre. Je lui ai donné le lien direct menant à ce fil de discussion.
Serait-il possible d'avoir une argumentation sur la faisabilité de la remise en état de cette grue pour une utilisation réelle sur voie ferrée ?
S'il vous plait.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques précisions étant le dernier utilisateur de cette grue :

Force de levage : 6 tonnes

Boudins des roues hyper hors côtes : ils écrasent les têtes de tirefonds !!!

Manque une pièce vitale : son "registre" (régulateur sur les locomotives), manque son injecteur ré-starting. Manque l'axe de support de flèche.

Pompe à eau froide (fait baisser la pression rapidement !)

Tubes d'eau HS

Absence des documents chaudière

En résumé, une jolie pièce de collection.....mais quasiment inutilisable (dernière utilisation : 1989.....depuis abandonnée à son triste sort !)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...
Invité zibouli

Dernière publication avant destruction.

A ce jour, le CFV n'a reçu aucune offre d'achat.

Il ne reste que quelques semaines aux personnes intéressées (ou associations) pour se faire connaitre.
A défaut, cette grue finira chez un ferrailleur.

1 200 euros

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

Comme le dit Pilote 13500 pensez vous pouvoir en faire don compte tenu du coût du transport ce qui en diminuerait le coût pour l'association qui pourrait éventuellement être intéressée ?

Ce serait vraiment dommage que le chalumeau lui règle son compte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De 2500 initiaux nous sommes tombés à 1200....

Si il n'y a personne sur cette baisse, c'est qu'il n'y aura JAMAIS personne.... Au rythme où celà va, il va falloir la donner, payer le transport, et offrir un Mars....

Son destin semble desormais scellé... au clair de tout celà, en tant qu' Administrateur du CFV, je sais desormais quoi en penser....

Beaucoup de palabres, des sanglots, des "bons conseils" et au final on ne voit personne.. dont Acte.

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense que le montant des frais de transport doivent refroidir un.peut les acheteur car cela ne soit pas être donner quand même.

J'aurais un grand jardins et une fin de ligne qui tombe dans mon jardin je l'aurais prise ça aurais fait une belle déco mais je ce n'est pas le cas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

... il faut bien reconnaitre aussi qu'elle nécessiterait pas mal de temps et d'argent à une assoce déjà pas forcément riche pour la remettre en état ... et disons clairement les choses, celle jolie grue n'a malgré tout pas l'attrait historique d'une vapeur de ligne telle une pacific par exemple ... déjà que les associations qui ont des pacific ont souvent tout les maux du monde pour entretenir leur belle et la faire éventuellement rouler !

d'un autre côté, un ferrailleur vous en donnerait certainement quelques euros au moins ... ce qui vous permettrait d'avancer sur d'autres projets/restaurations ...

j'dis çà, j'dis rien ...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.