Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Actu RATP


Pascal 45

Messages recommandés

Invité TRAM21

Attention à ne pas confondre matos roulant et installations de traction, même si dans l'année 56, le PA et le MP 55 ont été mis en service la même année.

exact !

la dénomination d'un matériel ne correspond à son année de mise en service.

le décalage peut atteindre quelques années, comme le MF 67 ou le MS 61 !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

exact !

la dénomination d'un matériel ne correspond à son année de mise en service.

le décalage peut atteindre quelques années, comme le MF 67 ou le MS 61 !

Surtout le MS 61 mis en route en 67 sur la ligne de Sceaux avant d'être transféré par vague sur le A, et le MF 2000 mis en service en 2009....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • En rapport à la ligne 7 bis, j'ai toujours été intrigué par une zone de vitesse à 70 Km/h il me semble entre place des fêtes et pré St gervais. Vitesse difficilement atteignable à cet endroit au alors au prix d'un serrage musclé avant la courbe qui suit. En tout cas, ligne sympathique malgré une manoeuvre compliquée à Louis Blanc pour la remise en voie de départ !
  • La 3 bis a un terminus en boucle facile d'un coté et de l'autre 2 voies avec un quai central ne provoquant aucune manoeuvre compliquée engageant l'itinéraire.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai fait, comme je l'ai déjà dit, 7 ans de conduite sur la 7bis, donc je connais très bien les bis..... Mais merci de préciser les particularités pour les autres.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

Ligne 11 : Il y aura une station " Serge Gainsbourg "

En 1937, la ligne 11 s’est arrêtée à la mairie des Lilas. Les travaux doivent redémarrer en 2014 avec la création de six nouvelles stations et six kilomètres supplémentaires, à travers Les Lilas, Romainville, Noisy-le-Sec, Montreuil et enfin Rosny. L’enquête publique doit démarrer en l'été 2013 pour un premier coup de pioche prévu en 2014 et une ouverture des stations en 2019 — au plus tôt ...

à lire ici :

http://www.leparisien.fr/montreuil-93100/il-y-aura-un-arret-gainsbourg-10-04-2013-2713001.php

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Désolé pour le retard, mais j'ai préféré être au calme pendant mon RP de 3 jours pour bien faire :

LEXICOLOGIE DE LA SIGNALISATION MÉTROPOLITAINE DE PARIS (ou comment ça marche....quand tout va bien :Smiley_40:)

Titre 1 : De la signalisation d'espacement.

Il existe six sortes de signaux d'espacement "purs", tous de forme circulaire et dans l'ordre de haut en bas Vert-Jaune-Rouge :

  • le signal de sortie S à deux feux V-R, mais qui ne porte pas de plaque car comme il est toujours en sortie, ce serait un pléonasme.
  • Ensuite vient le signal Intermédiaire, repéré I(x) à deux feux V-R où le x représente son indice numéroté dans l'ordre de succession de ces signaux. Donc plus l'interstation est longue, plus il y a de I en commençant par I1 jusqu’à plus soif et l'entrée de la station suivante. Donc s'il y a un I1, il y a forcément un deuxième I (I2) mais pas forcément de troisième De même un signal I sans numéro indique que c'est le seul Intermédiaire de l'intersation. De plus, entre deux signaux I peut se trouver un signal de manœuvre donc l'identification est différente.
  • Vient ensuite le signal d'Entrée E à deux feux V-R repéré E et implanté en entrée de station comme son nom l'indique.
  • Deuxième version du signal E, le signal d'Entrée Permissif ou Ep à trois feux V-J-R et toujours accompagné d'une pancarte "Signal au Jaune XX km/h" qui indique au conducteur la vitesse à respecter au franchissement de ce signal lorsqu'il est au jaune et on parle dans ce cas de TIV S au J.
  • Le signal avancé I(x). Le point est important car il indique que c'est un I(x) avancé à deux feux V-R couplé électriquement au signal Ep suivant et qui ne passe au rouge que si le Ep suivant est lui-même rouge.
  • Le signal à déblocage anticipé I(x) est la conséquence du signal avancé.
Ensuite viennent les répétiteurs repérés R à deux feux V-J implantés lorsque la visibilité du signal d'espacement suivant est inférieure à la distance de freinage requise et suivant aussi le TIV en vigueur et les courbes et peuvent annoncés un I(x) ou un E/Ep voire un S si la station est en courbe et donc indiquant l'état du S au moment de l'entrée en station.

Ces répétiteurs sont couplés électriquement aux signaux d'espacement répétés et ne passe au jaune que si le signal répété est lui-même rouge.

Cas particulier :

Lorsqu'un signal d'espacement I(x) et le répétiteur du signal d'espacement suivant I ou E ou Ep doivent être implantés au même endroit, on les combine pour faire un I(x) + R à trois feux V-J-R et qui fonctionne dans ce cas comme un sémaphore de BAL.

Titre 2 : Du principe général de fonctionnement.

La signalisation se fait par circuits de voie ou CdV.

En ligne, lorsqu'un métro passe un I(x) il le met au rouge et son éventuel R au jaune. Au franchissement complet de ce signal, le I(x) précédent ou le S restent au rouge : principe du canton-tampon inventé par le Nord-Sud à l'époque où le dispositif d'Arrêt Automatique AEAU (équivalent du DAAT SNCF) n'existait pas.

Au passage de l'espacement suivant I(x) / E / Ep, mise au rouge de ce signal (et mise au jaune du R correspondant). Après franchissement complet, le deuxième espacement en amont de celui mis au rouge s'ouvre au vert et le R aussi.

Au passage d'une station, c'est le même principe : le métro est protégé par le canton-tampon de la station avec les signaux E et S au rouge.

Cas de l'Entrée Permissif Ep : lorsque le métro a dégagé le signal S et avancé d'une certaine longueur, il libère le joint de mise au jaune qui permet d'allumer le signal Ep au jaune ce qui implique que le métro n'est plus protégé que par un seul feu rouge et que la rame suivante entrera à vitesse réduite. Dès que le métro a franchi et dégagé l'intermédiaire I(x) suivant, le signal Ep passe au vert.

Cas du signal avancé et du signal à déblocage anticipé :

Lorsque le métro passe le signal Ep, il le met au rouge ainsi que le I(x) "pointé" car il a un point. Ensuite, le métro étant entièrement à quai, le I(x) "classique" s'ouvre au vert de manière anticipé (d'où son nom), vue que le canton-tampon est assuré. Après avoir dégagé le quai et mise au rouge du signal S, mise au jaune de l'Ep et au vert du I(x) pointé puis mise au vert de l'Ep après dégagement du I(x) suivant.

Pour le signal I(x) + R, c'est très simple : Rouge, train dans le canton ou le canton suivant; jaune : prochain signal I(x) / E/Ep rouge et vert prochain signal I(x)/ E/ Ep jaune ou vert. Car deux I(x) + R peuvent se suivre....

C'est tout pour aujourd'hui, la prochaine fois concernera les signaux de manœuvre...

La signalisation, suite !!!!!

Titre 3 : de la signalisation de manœuvre :

Cette fois, c'est plus simple tout en étant moins compliqué.....en théorie :Smiley_40::Smiley_14:

Un signal de manœuvre se repère par sa forme rectangulaire quelle que soit sa couleur R-J-V sur un axe vertical et il est toujours précédé d'un répétiteur de forme circulaire sur voies principales.

Le signal de manœuvre a pour but de protéger une aiguille (comme à la SNCF) ou de protéger une manuvre (par ex en entrée d'Anvers L2 voie 2 direction Nation -> un manœuvre protège l'aiguille et un autre manœuvre situé en sortie de Pigalle voie 2 protège la sortie d'un convoi du raccord 2/4/5 sur la voie 2 avant changement de bout malgré l'absence d'aiguille dans le canton à proprement dit).

Il existe deux formes de signaux de manœuvres : à 2 ou à 3 feux.

Dans les deux cas le rouge indique arrêt absolu et le vert voie libre à la vitesse TIV (en blanc sur fond noir) associé au manœuvre ou précédemment rencontré.

Dans le cas d'un manœuvre au jaune, il y a un TIV "signal au jaune" qui indique la vitesse à respecter. S'il n'y en a pas, c'est 10 km/h par défaut. Ce jaune est notamment utilisé pour l'accès aux raccords interlignes mais peut aussi être utilisé lorsque le manœuvre sert de signal d'espacement (voir dans ce cas la règle du signal d'espacement Ep).

Cas de l’œilleton :

contrairement à la SNCF où il permet de distinguer un carré "borgne du rouge supérieur" du sémaphore de cantonnement, l'œilleton permet de vérifier que l'itinéraire a été formé par l'aiguilleur, établi sur le terrain et autorisé par les contrôles d'enclenchements Cela veut dire que toutes les conditions pour l'ouverture du manœuvre sont faites mais néanmoins il se peut qu'il reste rouge : en effet, l'occupation du CdV suivant peut interdire l'ouverture du signal........notamment lorsque l'itinéraire en Tracé Permanent TP et qu'une rame vient de partir.

Cas des répétiteurs :

Un signal de manœuvre est en ligne toujours précédé d'un répétiteur à 2 feux V-J circulaires horizontaux si le manœuvre est R-V et à trois feux J-V-J circulaires horizontaux si le manœuvre est à trois feux R-J-V et ils sont toujours assujettis l'un à l'autre.

Donc lorsque le manœuvre est rouge, son répétiteur est jaune, manœuvre au jaune -> répétiteur deux jaunes et manœuvre vert -> répétiteur vert.

Lorsque le répétiteur du manœuvre (qui porte l'appellation R suivie du "nom" du manœuvre répété ex: Rp2 ou Rz2 j'en passe et des meilleures) est au jaune seul, nécessité de le vigiler avant le franchissement sinon plantage du métro. Mais pas besoin lorsque le répétiteur est 2 jaunes donc manœuvre au jaune.

Cas des signaux d'espacement répétant un signal de manœuvre :

Fonctionnement identique à ceux répétant un autre espacement.

Seulement, ils sont repérés I(x)+R(nom du manœuvre) et doivent être vigilés lorsqu"ils sont au jaune.

La séquence est Rouge : train dans le canton ou après le manœuvre suivant, Jaune : manœuvre au rouge et Vert : manœuvre au Vert et pour un manœuvre à 2 feux R-V. Si le manœuvre est à 3 feux R-J-V, la séquence est R-J-2 J-V si utilisation en espacement.

Cas de l'astérisque sur un manœuvre :

Certains manœuvres sont équipés d'un Bouton d'Autorisation de Circuler (BAC) actionné par le CRL à la demande de l'aiguilleur du poste pour pouvoir garer ou manœuvrer sur une voie de garage déjà occupée (et uniquement dans ce cas). Après actionnement, le manœuvre se met au rouge cli et autorise le CRL à circuler sur voie occupée en MAV tant qu'il circule dans ce sens et si changement de bout plus de MAV mais circulation sur voies secondaires non signalisées ou signalisées.

Appellation des signaux de manœuvre :

Toutes les lettres sauf S (espacement de Sortie), O (confusion avec le 0), I (espacement Intermédiaire) et E (espacement d'Entrée).

À noter quelques astuces :

Manœuvre en Sortie de station : Z comme Zortie

Manœuvre en entrée : M

Manœuvre en sortie du quai d'arrivée : A éventuellement suivi d'un B

Sortie du trottoir de manœuvre : C comme "Crottoir" à comprendre comme déformation de "Trottoir".

Pour les voies de services, il est fait usage du J, du H et du G.

C'est tout pour aujourd'hui. La prochaine fois, décryptage des indications annexes telle que SP / SSO / DSO...

Modifié par Ceper 77
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Ceper, et merci de toutes ces infos.

Il me semble que certains signaux d'espacement sont identifiés avec des "astérisques". Est-ce la même signification que le "point" que tu mentionnes ci-dessus?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Rien à voir avec le coté technique du sujet mais j'avais une question bete !

J'aimerais savoir si il existe des horaires de passage de trains spéciaux, j'entends par la, le MF "convoi d'Aueuil", que j'ai une fois vue en pleine journée à Duroc et les trains de bogies, en attendant mon métro à St Lazare, j'ai vu venir ce type de circulation assez particuliére sur le coup de 22h. Mais ca date un peu.

Merci pour vos lumiéres !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme leurs noms l'indiquent, ce sont des convois genre TTX métro qui sortent des ateliers de Villette et qui commencent à sortir vers 23 hrs. Sinon, au petit bonheur la chance car aucun horaire précis : ils sortent des raccords et y entrent en fonction du trafic.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...
  • 3 semaines plus tard...

La signalisation, suite !!!!!

Titre 3 : de la signalisation de manœuvre :

Cette fois, c'est plus simple tout en étant moins compliqué.....en théorie :Smiley_40::Smiley_14:

Un signal de manœuvre se repère par sa forme rectangulaire quelle que soit sa couleur R-J-V sur un axe vertical et il est toujours précédé d'un répétiteur de forme circulaire sur voies principales.

Le signal de manœuvre a pour but de protéger une aiguille (comme à la SNCF) ou de protéger une manuvre (par ex en entrée d'Anvers L2 voie 2 direction Nation -> un manœuvre protège l'aiguille et un autre manœuvre situé en sortie de Pigalle voie 2 protège la sortie d'un convoi du raccord 2/4/5 sur la voie 2 avant changement de bout malgré l'absence d'aiguille dans le canton à proprement dit).

Il existe deux formes de signaux de manœuvres : à 2 ou à 3 feux.

Dans les deux cas le rouge indique arrêt absolu et le vert voie libre à la vitesse TIV (en blanc sur fond noir) associé au manœuvre ou précédemment rencontré.

Dans le cas d'un manœuvre au jaune, il y a un TIV "signal au jaune" qui indique la vitesse à respecter. S'il n'y en a pas, c'est 10 km/h par défaut. Ce jaune est notamment utilisé pour l'accès aux raccords interlignes mais peut aussi être utilisé lorsque le manœuvre sert de signal d'espacement (voir dans ce cas la règle du signal d'espacement Ep).

Cas de l’œilleton :

contrairement à la SNCF où il permet de distinguer un carré "borgne du rouge supérieur" du sémaphore de cantonnement, l'œilleton permet de vérifier que l'itinéraire a été formé par l'aiguilleur, établi sur le terrain et autorisé par les contrôles d'enclenchements Cela veut dire que toutes les conditions pour l'ouverture du manœuvre sont faites mais néanmoins il se peut qu'il reste rouge : en effet, l'occupation du CdV suivant peut interdire l'ouverture du signal........notamment lorsque l'itinéraire en Tracé Permanent TP et qu'une rame vient de partir.

Cas des répétiteurs :

Un signal de manœuvre est en ligne toujours précédé d'un répétiteur à 2 feux V-J circulaires horizontaux si le manœuvre est R-V et à trois feux J-V-J circulaires horizontaux si le manœuvre est à trois feux R-J-V et ils sont toujours assujettis l'un à l'autre.

Donc lorsque le manœuvre est rouge, son répétiteur est jaune, manœuvre au jaune -> répétiteur deux jaunes et manœuvre vert -> répétiteur vert.

Lorsque le répétiteur du manœuvre (qui porte l'appellation R suivie du "nom" du manœuvre répété ex: Rp2 ou Rz2 j'en passe et des meilleures) est au jaune seul, nécessité de le vigiler avant le franchissement sinon plantage du métro. Mais pas besoin lorsque le répétiteur est 2 jaunes donc manœuvre au jaune.

Cas des signaux d'espacement répétant un signal de manœuvre :

Fonctionnement identique à ceux répétant un autre espacement.

Seulement, ils sont repérés I(x)+R(nom du manœuvre) et doivent être vigilés lorsqu"ils sont au jaune.

La séquence est Rouge : train dans le canton ou après le manœuvre suivant, Jaune : manœuvre au rouge et Vert : manœuvre au Vert et pour un manœuvre à 2 feux R-V. Si le manœuvre est à 3 feux R-J-V, la séquence est R-J-2 J-V si utilisation en espacement.

Cas de l'astérisque sur un manœuvre :

Certains manœuvres sont équipés d'un Bouton d'Autorisation de Circuler (BAC) actionné par le CRL à la demande de l'aiguilleur du poste pour pouvoir garer ou manœuvrer sur une voie de garage déjà occupée (et uniquement dans ce cas). Après actionnement, le manœuvre se met au rouge cli et autorise le CRL à circuler sur voie occupée en MAV tant qu'il circule dans ce sens et si changement de bout plus de MAV mais circulation sur voies secondaires non signalisées ou signalisées.

Appellation des signaux de manœuvre :

Toutes les lettres sauf S (espacement de Sortie), O (confusion avec le 0), I (espacement Intermédiaire) et E (espacement d'Entrée).

À noter quelques astuces :

Manœuvre en Sortie de station : Z comme Zortie

Manœuvre en entrée : M

Manœuvre en sortie du quai d'arrivée : A éventuellement suivi d'un B

Sortie du trottoir de manœuvre : C comme "Crottoir" à comprendre comme déformation de "Trottoir".

Pour les voies de services, il est fait usage du J, du H et du G.

C'est tout pour aujourd'hui. La prochaine fois, décryptage des indications annexes telle que SP / SSO / DSO...

Dernier chapitre : on ferme ! :Smiley_03: mais le SAV continuera ses basses œuvres d'explications.....

Titre 4 : les indications annexes

À chaque station se trouve des indications annexe dans un caisson lumineux ou sur pancarte style menu de bistrot écrit à la craie.

Pour les indications en caisson, se trouve dans l'ordre de haut en bas : le DSO pour départ sur ordre puis les AA HS puis le SS / SSO. Et la terreur des conducteurs, le SP pour service provisoire.

Le départ sur ordre est constitué de trois points lumineux en triangle qui interdit au conducteur de partir tant que ça clignote. Il est commandé manuellement par le régulateur s'il veut retenir un ou des trains en particuliers lors d'incident ou pour respecter l'intervalle ou en mode automatique pour les heures de pointes.

Les AA HS indique que les Avertisseurs d'Alarme (barrettes en jargon CRL) sont HS et le fait de les actionner ne fera pas couper le courant immédiatement et que la demande coupure de courant se fera par radio.

Le SS / SSO indique un dérangement dans la signalisation d'espacement. Ce sont deux "services de sécurité" qui indique le niveau de dérangement.

Le SS pour service de Sécurité Simple indique qu'un signal d'espacement est soit bloqué au rouge, soit de faible luminosité soit présentant des indications contraires (rouge et vert allumés en même temps par ex).

Dans ce cas, le premier conducteur s'en apercevant avertit le régul qui l'autorise verbalement à franchir le dit signal et fait établir le SS par le train suivant à la station amont et fait un AG pour l'annoncer. Dans ce cas, tout signal d'espacement rouge ou pâle ou en sapin de noël peut être franchit. Bien sûr, la MàV est appliquée jusqu'à franchissement d'un signal d'espacement ou de manœuvre ouvert, donc cela implique la marche normale dans l’inter-station sauf dans le canton protégé par l'espacement en "rade".

Pour le SSO qui est le service de Sécurité Sur Ordre, il y a un peu plus de cas d'application : signal bloqué au vert, voire éteint, sur ordre d'un maîtrise ou d'un cadre, conditions atmosphériques difficiles.....

Dans ce cas, toute l’inter-station est parcourue en MàV et autorisation de franchir les signaux d'espacement fermés.

Pour le SP, qui indique la présence d'aiguille permettant le demi-tour des rames en cas d'incident ou pour récupérer un raccord situé sur l'autre voie, il y en a de 3 types : signalisé qui permet la manœuvre avec seulement le conducteur, à équipement simplifié avec présence d'un maîtrise pour faire l'aiguille à la main et présence de deux manœuvres pour protection et non signalisé. Dans ce cas, toute la cavalerie est là car il faut poser les lanternes (aucun signaux de manoeuvre sur place) et faire l'aiguille à la main.

Pour les pancartes de tête de quai, il y a : CM, qui indique QUE l’inter-station doit être parcourue en conduite manuelle, PSV pour Personnel Sur les Voies qui indique la présence autorisée par le PCC de personnes sur les voies, et SP si le caisson est inactif ou s'il s'agit d'un SP simplifié ou non signalisé.

En tunnel, se trouve également les ZVR, pour zone de visibilité réduite : c'est une zone où la MàV est limité à 10 km/h est elle repérée par 3 traits noirs sur fond blanc en début et fin de zone et par des symboles style métro de Londres entre les deux.

Voilà, c'est fini mais je répondrai bien sûr à toutes les questions de tout le monde.

Petite dédicace à 5121 et JL Chauvin à qui j'avais promis cette description de la signalisation métropolitaine de Paris......

Modifié par Ceper 77
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 6 mois plus tard...

Bonsoir

J'ai profité d'être à Paris en fin d'année pour me faire une journée métro. En particuliers les lignes 3, 2, 7b, 11 et 3b.

J'ai 3 questions

Sur la 7 bis en provenance de Pré-Saint Gervais, la rame a été reçue à Louis Blanc sur le quai direction Villejuif. La rame est repartie aussitôt avec un autre conducteur à l'opposé pour repartir vers pré St gervais en changeant de voie dans l'inter-station

Dans ma jeunesse les spragues refoulaient sans voyageur dans l'inter-station Louis Blanc jaurès pour revenir sur la quai direction Porte de la Villette prendre les voyageurs.

Depuis combien d'années ce changement a t'il eu lieu ?

Est ce que le quai direction La courneuve est encore utilisé pour la 7 b ? Et comment les rames y accèdent ? Pas eu le temps de voir s'il y avait 2 diagonales dans le tunnel.

J'ai remarqué sur la ligne 3 b que les rames MF 67 (motrice 10216 par exemple) étaient plus légères en modernisation que sur la 3 au niveau de l'intérieur. Je n'ai pas eu le temps de parcourir d'autres lignes avec du MF 67 pour comparer (12 10 9)

Y a t'il des séries de MF 67 plus privilégiées que d'autres sur les modifications intérieures. La ligne 3 semble avoir les rames MF 67 les plus anciennes si je me fie aux numéros des motrices.

Que sont devenues les MF 67E de la ligne 2 ?

SVP

Guillaume

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour répondre à ta question sur la 7bis, ça doit faire vraiment longtemps car la direction Porte de la Villette est remplacée par La Courneuve-8 mai 1945. :Smiley_39:

Plus sérieusement, cela date d'avril 2004 et la découverte de fissures sur les amortisseurs anti-lacets des MF88 et leur limitation à 40 km/h. Pour permettre de

tenir la cadence, il fut décidé de faire la manœuvre déjà citée.

Pour les MF67E, quelques-unes furent mutées et quelques autres furent transformées en boîtes de conserve.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Puisqu'on parle des trains de travaux plus haut, je me demande si c'est ceux-là que j'entends depuis mon appart' de Stalingrad (un énorme vrombissement qui fait trembler tout l'immeuble), à 0h50 et à 5h du matin. J'imagine qu'ils doivent être beaucoup plus lourds. En tout cas c'est réglé comme une horloge, je m'y suis habitué :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...