Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Juste L'égalité


Messages recommandés

Bonjour,

Je suis chef d'entreprise, une toute petite entreprise, et, je suis simplement curieux d'une chose.

Comme d'autres personnes je ne me rejouis pas de travailler plus longtemps, mais je pense à nos enfants et je me dis qu'il vaut mieux que je fasse 5 ans de plus, plutôt que eux, 10 ans.

Je trouverais cela egoïste mais je penserais qu'il aurait mieux valu s'abstenir d'en avoir.

Je ne pense pas non plus que le travail soit une corvée, et quand je vois certains commentaires de cheminots je me dis qu'ils l'ont choisi et qu'ils ont l'air de l'aimer ce travail, ce qui est tout de même merveilleux au vu du temps que l'on y passe.

Par conception de l'économie je vote plutôt à "droite", mais je trouve normal les impôts, les charges et même le temps de travail, par solidarité avec mes concitoyens.

Alors quelqu'un peut-il m'expliquer, pourquoi avec des valeurs de "gauche" et alors que le système à montrer ses limites, beaucoup d'entre vous voudraient conserver des acquis qui ne sont plus possibles, au détriment des générations futures et de leurs contemporains.

Que certains pensent que leurs enfants n'ont qu'à se débrouiller ,sans aucun doute, mais la grande majorité d'entre vous sont quand même des gens qui ont souvent montrés leurs générosités.

Pourquoi alors ne pas comprendre et accompagner ce changement de société, je pense que les autres ont besoins de nous et ce n'est pas ces quelques nantis qui se prétendent proche du peuple, mais eux, sans soucis pour l'avenir de leurs enfants, qui devraient guidés nos choix.

Et bien sûr, d'autres nantis profitent exagérèment des employés et du système, mais dans un cas comme dans l'autre je pense qu'ils sont une minorité, et par principe quand je trouve quelqu'un de plus stupide que moi , j'évite simplement de lui ressembler.

Bonne journée à tous.

Hub

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pourquoi les acquis ne sont plus possibles ?

En quoi le système a montré ses limites ?

La seule tactique effectuée a été de nous isoler par rapport au reste de la population. L'erreur de 95 a été vite réparée !

De l'argent, il y en a, il suffit de suivre un peu l'actualité.

Quand les " nantis " profitent du système, ils font beaucoup plus de dégâts que nous, simples employés.

La seule réponse de " la France d'en haut mdrmdr " à des gens qui essaient d'obtenir ou de garder des avancées sociales sont l'évasion fiscale et les délocalisations qui entraînent un chantage à l'emploi.

De tout(s) ce(s) discours issu du " consensus mou ", une seule idée est est sous-jacente : estimez-vous heureux, arrêtez de vous plaindre, vous avez ( au moins ) la sécurité de l'emploi.

Et bien non, pas d'accord. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne parlais pas pour la France d'en haut mais pour les 90 pour cent de citoyens comme vous.

Le but n'est pas la polémique mais un échange d'idées pour voir quelles sont à votre avis les solutions à préconiser.

Cordialement.

Hub

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne parlais pas pour la France d'en haut mais pour les 90 pour cent de citoyens comme vous.

Le but n'est pas la polémique mais un échange d'idées pour voir quelles sont à votre avis les solutions à préconiser.

Cordialement.

Hub

Bonjour,

Mieux comprendre l'autre, alors que dans les faits on divise, on se concurrence à outrance, on "zappe" l'autre...

Toute une panoplie...contre l'Humanisme tout simplement.

Celà dépasse effectivement le stade Cheminot "contre le reste du monde". On est dans le domaine politique...c'est ce que comprennent les OS par delà le mouvement en cours...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part cela ne me dérangerait pas de payer un peu plus de cotisation salariale et garder la retraite à 55 ans, et donc il y aurait aussi un peu plus de la part de l'entreprise, déjà que les parts patronales et supérieurs à 11,96 % exactement soit pres de 12 %. 12 % de plus par rapport aux salariés du régime général, qui nous critiquent principalement.

Ces même salaries peuvent aussi montrer leurs mécontentement en faisant grêve lors des reformes de retraites mais généralement on ne les vois pas, c'est donc qu'ils sont d'accord de travailler pour gagner moins et non plus en matière de retraite.

Suis trop dégouté helpsoso

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pourquoi faisons nous la gueule :

Comme l’a écrit marcarrick, on cotise plus que pour le régime général, ceci afin de garantir notre départ anticipé.

La SNCF est sous la tutelle de l’état. Depuis les années 70, celui-ci impose à la SNCF de réduire sa masse salariale.

L’état, dans son infinie bonté, a donc prévue de compenser le manque d’agent actif par une subvention. (Je vous oblige a supprimer du monde, donc je prend en charge les frais). Cette subvention est compensée par le fait que 175000 personnes ne sont pas à la charge de la sécu.

La masse salariale supprimée a était simplement versée au privé. Le nombre de salariés travaillant pour le chemin de fer est donc resté quasiment le même, mais il ne cotisent pas a la caisse sncf.

Lors de notre embauche, les salaires sont faibles. Par rapport au privé, nous pouvons touché environ 200 euros de plus. (A travail et ancienneté équivalente).

Le salaire était compensé par le départ à la retraite anticipé. En fait, la SNCF nous ponctionne plus pour pouvoir financer ses retraites.

Une fois la réforme passée, le bruit court que la boutique continuerais a nous ponctionner plus.

Pourquoi sommes nous dégoûtés.

Depuis 10 ans, nous avons augmenté notre productivité de 67 %. C’est du en partie a la création de RFF.

Tous service confondus, nous avons fais des sacrifices. La boite dégage maintenant des profits.

Résultats :

Financièrement, on n’en voit pas la couleur ;

On nous supprime la retraite ;

On ferme 262 gare fret ;

L’ambiance générale est devenue plus que pourrie ;

Les cadres nous prennent pour des c---, ils ne nous écoutent plus. Ce sont des managers.

La retraite est du domaine de l’état. Comment explique tu que nos cadres étaient au courant des dispositifs de la réforme, avant de rencontrer le gouvernement ?

Pour la plupart, nous aimons cette entreprise. Comment réagirais tu si tu te rendais compte que tes dirigeants sont en train de saborder ta boite ?

Xavier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part cela ne me dérangerait pas de payer un peu plus de cotisation salariale et garder la retraite à 55 ans, et donc il y aurait aussi un peu plus de la part de l'entreprise, déjà que les parts patronales et supérieurs à 11,96 % exactement soit pres de 12 %. 12 % de plus par rapport aux salariés du régime général, qui nous critiquent principalement.

Ces même salaries peuvent aussi montrer leurs mécontentement en faisant grêve lors des reformes de retraites mais généralement on ne les vois pas, c'est donc qu'ils sont d'accord de travailler pour gagner moins et non plus en matière de retraite.

Suis trop dégouté helpsoso

@+ Marc

Y en a plein d'autres d'avantages du privé sur le salariés au niveau retraite

Les principaux sont

-Bonification de 2 ans par enfant pour les femmes ( maxi 4 enfants ) rien dans le public

-Calcul de la validation des trimestres , il faut 800 heures équivalent au SMIC soit 5 mois de temps plein pour valider 4 trimestres ( dans le public c'est au temps réel 6 mois de travailler c'est 0,5 années de validé ( ou 2 trimestres)

- Taux de cotisation supérieur à la SNCF 41,96 pour environ 28% dans le privé

- Taux moyen de remplacement 73 % dans le privé 63 % à la SNCF

- Intégration des primes dans le calcul dans le privé

- Calcul sur le salaire liquidable et non imposable pour les cheminots SNCF

Mais bon, je n'ai vu personne de chez nous se plaindre de ça ( enfin pas encore). Espérant pour vous que le gouvernement ne remarque pas cette "injustice" car il serait capable de le niveler , par le bas évidement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pourquoi faisons nous la gueule :

Comme l’a écrit marcarrick, on cotise plus que pour le régime général, ceci afin de garantir notre départ anticipé.

La SNCF est sous la tutelle de l’état. Depuis les années 70, celui-ci impose à la SNCF de réduire sa masse salariale.

L’état, dans son infinie bonté, a donc prévue de compenser le manque d’agent actif par une subvention. (Je vous oblige a supprimer du monde, donc je prend en charge les frais). Cette subvention est compensée par le fait que 175000 personnes ne sont pas à la charge de la sécu.

La masse salariale supprimée a était simplement versée au privé. Le nombre de salariés travaillant pour le chemin de fer est donc resté quasiment le même, mais il ne cotisent pas a la caisse sncf.

Lors de notre embauche, les salaires sont faibles. Par rapport au privé, nous pouvons touché environ 200 euros de plus. (A travail et ancienneté équivalente).

Le salaire était compensé par le départ à la retraite anticipé. En fait, la SNCF nous ponctionne plus pour pouvoir financer ses retraites.

Une fois la réforme passée, le bruit court que la boutique continuerais a nous ponctionner plus.

Pourquoi sommes nous dégoûtés.

Depuis 10 ans, nous avons augmenté notre productivité de 67 %. C’est du en partie a la création de RFF.

Tous service confondus, nous avons fais des sacrifices. La boite dégage maintenant des profits.

Résultats :

Financièrement, on n’en voit pas la couleur ;

On nous supprime la retraite ;

On ferme 262 gare fret ;

L’ambiance générale est devenue plus que pourrie ;

Les cadres nous prennent pour des c---, ils ne nous écoutent plus. Ce sont des managers.

La retraite est du domaine de l’état. Comment explique tu que nos cadres étaient au courant des dispositifs de la réforme, avant de rencontrer le gouvernement ?

Pour la plupart, nous aimons cette entreprise. Comment réagirais tu si tu te rendais compte que tes dirigeants sont en train de saborder ta boite ?

Xavier.

Je n'aurais pas mieux dit, très très bonne analyse helpsoso

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je suis chef d'entreprise, une toute petite entreprise, et, je suis simplement curieux d'une chose.

Comme d'autres personnes je ne me rejouis pas de travailler plus longtemps, mais je pense à nos enfants et je me dis qu'il vaut mieux que je fasse 5 ans de plus, plutôt que eux, 10 ans.

Je trouverais cela egoïste mais je penserais qu'il aurait mieux valu s'abstenir d'en avoir.

Je ne pense pas non plus que le travail soit une corvée, et quand je vois certains commentaires de cheminots je me dis qu'ils l'ont choisi et qu'ils ont l'air de l'aimer ce travail, ce qui est tout de même merveilleux au vu du temps que l'on y passe.

Par conception de l'économie je vote plutôt à "droite", mais je trouve normal les impôts, les charges et même le temps de travail, par solidarité avec mes concitoyens.

Alors quelqu'un peut-il m'expliquer, pourquoi avec des valeurs de "gauche" et alors que le système à montrer ses limites, beaucoup d'entre vous voudraient conserver des acquis qui ne sont plus possibles, au détriment des générations futures et de leurs contemporains.

Que certains pensent que leurs enfants n'ont qu'à se débrouiller ,sans aucun doute, mais la grande majorité d'entre vous sont quand même des gens qui ont souvent montrés leurs générosités.

Pourquoi alors ne pas comprendre et accompagner ce changement de société, je pense que les autres ont besoins de nous et ce n'est pas ces quelques nantis qui se prétendent proche du peuple, mais eux, sans soucis pour l'avenir de leurs enfants, qui devraient guidés nos choix.

Et bien sûr, d'autres nantis profitent exagérèment des employés et du système, mais dans un cas comme dans l'autre je pense qu'ils sont une minorité, et par principe quand je trouve quelqu'un de plus stupide que moi , j'évite simplement de lui ressembler.

Bonne journée à tous.

Hub

Bonjour

Cela fait des dizaines d’années qu’on nous rabâche que les salariés doivent faire des sacrifices pour préserver le système de retraite français. La retraite à été crée au sortir de la seconde guerre mondiale ,il me semble qu’a cette époque le pays ne disposait pas d’énormément d’argent. ,par contre il y avait un large consensus de la part de l’ensemble de classe politique pour que la fraternité soit de mise.

Mais qu’assistons nous en ce moment , une classe dirigeante qui veut solder ces acquis (voir l’interview de kessler qu’il a donné à un journal).Ces mêmes dirigeants n’ont qu’un but transformer le modèle sociale de manière à ce que les pauvres payent pour les riches. Lors de ces dernières années nous avons pu assister un baisse d’ impôts pour les hauts revenus ,et parallèlement une hausse des contributions (CSG,CRDS,taxes locales).Les plus aisés ont eu droit à des milliards de cadeaux fiscaux (60%de ces cadeaux profitent aux 10 %des plus riches,30 % reviennent à 1% des ménages les plus riches),l’injustice est flagrante .Ces individus font d’autre part des gains énormes en pratiquant la spéculation et dispose d’un patrimoine énorme. Sans compter les multiples amendes que doit honorer l’état français parce que les dirigeants d’entreprises on effectué des manœuvres frauduleuses.

Cet argent gracieusement offert à cette caste pourrait largement compenser les différents déficits des systèmes de santé et de retraite.

L’état UMP/MEDEF qui est proposé ou plutôt imposé à l’ensemble des français est :

Un néo-libéralisme par la voix du medef qui prone une plus grande régression sociale puisqu’ils veulent que les salariés soient libres de renoncer à leurs droits et que le contrat doit être supérieur à la loi .Dans ce cas le travailleur sera libre d’accepter ou de refuser ce que son patron lui exige.

De l’autre coté l’état qui ne garde que ses fonctions régaliennes fait tout pour que la loi sert uniquement à mettre le pouvoir de répression étatique au service du rapport de forces imposés par les patrons.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans parler de l'UIMM...

une caisse noire qui atteint 600 millions d'euros sur plusieurs compte bancaire recensé

20 à 30 millions d'euro en liquide dans des coffres-fort au siège de l'UIMM et das des banques...

D'où vient cet argent ? quelles sont les entreprises qui ont versées leurs "cotisations"? dans quel but ? Qui en a profité ?

Une enquête qui se recentre sur le premier cercle des dirigents du l'UIMM qui percevrait depuis des années des "compléments de retraite" sous forme d'enveloppes : pas de cotisations sociales, pas de déclarations fiscales...

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×
×
  • Créer...