Arnaud68800

Membre
  • Compteur de contenus

    1 197
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 046 Explosif

À propos de Arnaud68800

  • Rang
    Orient Express

Infos Personnelles

  • Ville
    Andrésy (78)

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non
  1. Comme cela a déjà été mentionné, les aménagements intérieurs sont plus haut de gamme que ceux des Régiolis : sièges revus en 2nde et plus larges en 1ère, disposition en 2+1 en 1ère, numérotation des places, moquette au sol dans les deux classes, remplacement des strapontins en face des toilettes par des racks à bagages, portes isolant les salles des plate-formes, tablettes "portefeuille" dans les carrés...
  2. Bah non, tu vas sur Voyages SNCF ou Trainline (ou leurs applis), tu saisis l'origine, la destination, la date, la classe et la carte de réduction, tu choisis le train que tu veux et tu voyages à la date et l'heure inscrites sur le billet... Rien de plus simple Justement, le fait de devoir obligatoirement voyager dans le train pour lequel tu as une réservation simplifie les choses : tu n'as pas à te demander si ton billet est valable, si tu es dans la bonne période, etc... Mais les billets sans réservation existent toujours pour les "cétémieuavant"...
  3. Ce n'est pas forcément vrai : les IC Eco sont à réservation obligatoire et ont une tarification yieldée et constituée uniquement de billets non échangeables, non remboursables et valables uniquement le jour donné dans le train donné. Ce modèle est donc beaucoup plus proche de Ouigo que de la tarification kilométrique. A contrario, les compagnies de car proposent généralement un peu plus de souplesse en permettant l'échange, voire le remboursement, mais cependant avec des conditions plus sévères que celle de SNCF lorsque cela est permis. D'ailleurs, le concept d'IC sans réservation et la tarification kilométrique avec périodes bleue/blanche sont quasi-morts depuis le 19 avril dernier, date à laquelle la tarification de ce type de trains a été refondue. Désormais, les billets sans réservation ne bénéficient plus que de 25% de réduction avec les cartes commerciales. Les billets avec réservation deviennent valables uniquement dans le train désigné le jour désigné (c'était déjà le cas pour les e-billets, mais pas pour le format cartonné) et bénéficient d'un minimum de 30% de réduction (maximum 60% en anticipant).
  4. On en aura encore beaucoup comme ça, des jugements à l'emporte-pièce contre la route et l'automobile ? Il n'y a pas que des alcooliques, des drogués, des fous de vitesse, etc... sur les routes ! Tout comme il n'y a pas d'accidents à chaque coin de rue, qu'on ne risque pas la mort à chaque tournant... Et on ne va pas non plus commencer le "cétémieuavant" avec les voitures (on en voit déjà assez avec les trains...), surtout quand on psychote sur la sécurité routière, car tes 2CV et autres bagnoles équivalentes étaient à des années lumière de ne serait-ce que de banales Clio ou 208 en terme de sécurité passive et active... Sans parler de l'aspect pollution, évidemment. Alors les bagnoles anciennes, on les adore en tant qu'amateurs, pour la balade tranquille du dimanche sur les petites routes de campagne, mais heureusement qu'on soit passé à autre chose pour la vie de tous les jours. La ceinture de sécurité 3 points rendue obligatoire, l'airbag, les ensembles châssis/caisse avec zone d'absorption des chocs et zone rigide "de survie", les multiples dispositifs électroniques de surveillance, et j'en passe, sont autant d'éléments ayant permis de faire drastiquement chuter le nombre de morts sur les routes depuis les années 60/70, avec évidemment en parallèle l'amélioration des infrastructures (construction des autoroutes et 2x2 voies) et le durcissement des règles de sécurité routière, dont notamment l'instauration, dans l'ordre chronologique, des limitations de vitesse, du permis à points, puis des contrôles automatiques.
  5. Je doute fortement que cet outil tienne compte du matériel utilisé. Par exemple, quid d'un Paris - Troyes en Corail tracté par une 72100 fumante, et d'un même trajet en Coradia ayant des moteurs aux dernières normes Euro (et circulant en outre en mode électrique avant Roissy-en-Brie) ?
  6. Pas besoin de portiques pour que ce soit le bordel dans une telle situation... J'ai déjà vécu ça à Saint-Lazare (sans CAB donc) en pointes avec 2 VB2N blindées sur un même quai. Dans le hall 2 de la gare de Lyon, j'ai l'impression, au regard des travaux en cours, que les portiques ne seront pas implantés directement à l'entrée de chaque quai "radial", mais qu'ils délimiteront une large zone en amont, sur le quai "transversal". Exactement comme l'implantation des CAB fermant le secteur Transilien à Paris Est, et où on n'observe absolument aucun problème lorsqu'un train blindé arrive en même temps que l'affichage d'un départ... On retrouve aussi cette implantation dans les gares londoniennes (Victoria, King's Cross, Euston, secteurs domestiques de Saint-Pancras, etc...), là aussi sans soucis majeurs. A moins que nous soyons plus bêtes que nos voisins, je ne vois pas pourquoi cela devrait être la bérézina chez nous, une fois que tout le monde se sera habitué à ce système...
  7. L'Aubrac est assuré en Z2 entre Béziers et Neussargues, donc heureusement que la caténaire est encore sous tension... Il en est de même pour le TER Béziers - Saint-Chély je crois.
  8. Pourquoi moins d'humains ? Les portiques ne remplacent rien du tout dans la très grande majorité des cas, puisque les TER, IC et TGV contrôlés à l'embarquement par du personnel représentent aujourd'hui une gouttelette d'eau au regard de tout ce qui circule quotidiennement sur le RFN... (je mets à part Transilien, car pas mal de gares "banlieue" sont déjà équipées de portiques) A ce que je sache et de ce que j'ai compris, il n'est pas question de remplacer le contrôle à bord, car les portiques peuvent détecter si un voyageur a un billet pour le train en question, mais ne savent pas si ce billet est valide (cartes de réduction, abonnements...) Ce n'est pas mon boulot, mais si j'étais contrôleur, je préférerais jouer un rôle d'accompagnement des voyageurs durant leur voyage que de passer le trajet à dresser des amendes pour défaut de titre de transport, comme c'est le cas sur certaines lignes, et qui plus est avec un terminal qui ne semble pas être un modèle de rapidité... Ok, c'est alors quand même aberrant que le personnel interne et les prestataires n'aient pas un libre accès aux quais...
  9. J'imagine que le personnel SNCF et les prestataires (nettoyage, restauration...) auront des badges... Les autres n'ont aucune raison d'accéder à la rame avant que le train ne soit affiché...
  10. Bah si, les billets TGV et IC à réservation obligatoire ne sont valables que pour un train donné, un jour donné, à une heure donnée. Comme l'avion. Et ce sera le cas des billets avec réservation des IC à réservation facultative vendus à partir du 19 avril, sachant que SNCF fera tout pour décourager les usagers à prendre des billets sans réservation, puisque ceux-ci seront (nettement) plus chers. Honnêtement, ces portiques vont déranger qui ? A mon avis, surtout les ferrovipathes qui traînent sur les quais (et qui n'ont rien à y faire). Car on peut très bien faire ses adieux à ses proches depuis le quai transversal... Quant à la petite mamie, il faut arrêter de la prendre pour une demeurée. Nos seniors sont de plus en plus à l'aise avec les nouvelles technologies, en particulier ceux qui sont encore actifs (et donc en capacité de voyager seuls en train). Et je ne doute pas un seul instant qu'il y aura des "gilets rouges" pour aider les voyageurs en difficulté... En tout cas, je n'avais relevé aucune difficulté liée aux portiques dans les gares londoniennes lors de mon dernier passage au Royaume-Uni. A moins que nous soyons plus bêtes que nos voisins d'outre-Manche, je ne vois pas pourquoi ça poserait plus problème chez nous, à condition que SNCF y mette aussi du sien (c'est à dire respecter le délai de 20 min minimum avant le départ pour l'affichage du train). Sinon, les travaux actuellement en cours dans le hall 2 à Paris gare de Lyon sont-ils liés à l'installation de ces portiques ?
  11. Ce ne sont pas aussi les voitures qui étaient utilisées sur Sarreguemines, avec les BB67400 ? En tout cas, les compos des TER Vallée de la Marne sont devenues bien hétéroclites puisque, outre ces voitures Alsace, on y trouve aussi des voitures Picardie, Champagne-Ardenne (qui étaient utilisées sur Reims - Dijon), ou encore Intercités...
  12. Je ne comprends pas pourquoi la Région Grand-Est a vendu ou loué certaines voitures ex-Alsace à Auvergne-Rhône-Alpes, plutôt que de les garder pour en affecter un nombre supplémentaire aux TER Vallée de la Marne. En effet, ces voitures avaient reçu une légère rénovation intérieure il y a un peu moins de 10 ans, alors que celles utilisées sur l'axe VdlM sont en bien piètre état (pas rénovées depuis l'opération Corail+ dans les années 90).
  13. Je ne sais pas s'il reste encore des Paris - Culmont assurés en BGC ? Car ces derniers ont été repris au moins partiellement par les Coradia en même temps que le retrait quasi-total des Corails (le 3 avril). J'ai cru comprendre que la Région Grand-Est souhaitait redéployer les BGC sur Reims - Culmont - Dijon, et envoyer en Alsace les XGC 3 caisses ainsi libérés (probablement pour rendre à leurs propriétaires les A-TER loués à d'autres régions - Pays-de-la-Loire notamment - qu'on trouve en ce moment sur Mulhouse - Kruth et Colmar - Metzeral). Quant aux IC prolongés à Dijon, il n'y en a qu'un seul en réalité, uniquement dans le sens vers Paris, qui était assuré en BGC jusqu'à présent. Les CC72100 ne viennent plus à Dijon en service commercial depuis que les rames tractées ont été retirées de la ligne Reims - Dijon, il y a quelques années déjà.
  14. Certes, mais ce n'est pas avec cette clientèle que SNCF Voyages gagne de l'argent, car rappelons que TGV est une activité purement commerciale, non subventionnée... Dans la majorité des cas, je suis prêt à parier que ces parcours terminaux sur ligne classique réclamés par les élus locaux sont chroniquement déficitaires, qu'ils plombent le bilan des O/D principales de par leurs remplissages modestes, leurs tarifs à faible Yield et leur impact sur la productivité de rames qui sont plus coûteuses à exploiter sur ligne classique qu'un Régiolis par exemple... Par exemple, je ne donne pas cher de la rentabilité du Paris - Bar-le-Duc qui quitte la gare de l'Est après 14h, malgré un arrêt à Champagne-Ardenne TGV comblant un trou dans la grille Paris - Reims... Si on veut vraiment faire du TER-interville avec les parcours terminaux des TGV, qu'on y aille franchement en établissant des accords entre SNCF Voyages et les Régions, visant à y autoriser les tarifs régionaux en échange d'une contribution des collectivités concernées au déficit d'exploitation...
  15. Et aussi le lobby des élus qui militent pour avoir leur TGV vers Paris et qui ont souvent obtenu gain de cause jusqu'à présent, c'est pas du lobby ferroviaire ? Je pense à des branches comme Bar-le-Duc, Sedan, Saint-Dié-des-Vosges, Remiremont, ou carrément le Paris - Strasbourg détourné par Nancy pour desservir Lunéville, Sarrebourg et Saverne, pour se limiter au TGV Est... mais on trouve des exemples partout ailleurs en France.