Arnaud68800

Membre
  • Compteur de contenus

    1 303
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 217 Explosif

À propos de Arnaud68800

  • Rang
    Trans-sibérien

Infos Personnelles

  • Ville
    Andrésy (78)

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non
  1. Et si on arrêtait de lapider la SNCF ?

    L'as-tu vraiment lu ??? On ne change pas un car comme on change de slip. L'achat d'un car représente un gros investissement, qui pèse encore plus lourd pour les PME sous-traitantes, et se fait sans aides publiques (pas comme quand SNCF se fait payer des Régiolis/Régio2N neufs par les régions). Ah, revoici le couplet des méchants patrons vs les gentils employés abusés... Perso, je suis bien content d'avoir un patron qui me verse un salaire toutes les fins de mois, afin de ne pas avoir le sentiment de vivre au crochet de la collectivité (j'ai connu par le passé quelques mois de chômage, je sais ce que c'est...) et de pouvoir m'offrir ce dont j'ai envie. Quant aux compagnies de car, il y a certes les grands groupes (Keolis, Transdev...), mais aussi une multitude de PME familiales, agissant en delegation de service public pour TER (Transport Express Régional) ainsi que pour les réseaux départementaux, ou/et en sous-traitance pour les "cars Macron", et qui ne sont pas toutes animées au même degré par l'appât du gain...
  2. Prenez-vous le train de nuit ?

    Effectivement, ce qui est servi au bar TGV n'est pas mauvais ; la qualité s'est nettement améliorée depuis que Newrest en a repris la gestion. Mais ce qui pose problème (et qui fait que je m'en détourne), ce sont les quantités servies des plats cuisinés, indécentes par rapport au prix. Quant aux sandwichs triangles, mieux vaut les acheter au supermarché, où ils peuvent être jusqu'à 4 fois moins chers... Pour les porteurs de cartes de réduction SNCF qui ne le savent pas, ils ont droit à une réduction de 15% sur les menus.
  3. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Et bien je m'en plaindrai tout autant. C'est sûr que l'image de SNCF est tellement excellente auprès des Français qu'on peut se permettre de négliger des bases de comm'... Surtout après avoir bien annoncé aux voyageurs que "le retard est dû au contrôleur" (quand on n'en sait pas plus, le motif est plus agaçant qu'une panne par exemple) Mais bon, j'estime que ce n'ai pas moi qui ai voulu lancer la polémique en pinaillant sur certains mots de mon retour d'expérience initial... La petite pique "du low cost jusqu'au bout", elle n'était pas méchante, du moins pas à prendre au premier degré... Mes excuses à ceux qui l'auraient prise comme telle... Si tu penses que je suis un adepte du SNCF bashing, tu te trompes de personne (cf mon message dans le sujet sur l'article du Point). Je voyage énormément en train (TGV, IC, Transilien), en étant plutôt satisfait. Mais cela n'empêche pas parfois de pointer ce qui me paraît être reprochable... car tout n'est pas parfait non plus ! Rien n'est jamais parfait.
  4. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    La dame qui devait descendre à Nancy et prendre l'omnibus pour descendre dans une gare intermédiaire est restée dans l'IC jusqu'à Lunéville.
  5. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Si tu avais pris le temps de lire correctement mes posts précédents, tu aurais pu noter que le contrôleur a effectivement recensé les ruptures de correspondances. Et en l'occurrence, quand les modalités liées à celles-ci sont annoncées dans la sono du train, les voyageurs non concernés les entendent tout autant que ceux qui le sont... Les passagers pour Metz ont dû attendre 1h le train suivant. L'omnibus pour Lunéville n'a pas été retardé ; la personne concernée (peut-être y en avait-il d'autres, je n'en sais rien), qui était assise juste devant moi, a choisi de descendre à Lunéville et de s'y faire chercher en voiture.
  6. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Pour moi non. Pour les voyageurs ayant eu une correspondance à Nancy (Metz et desserte omnibus vers Lunéville), si.
  7. Et si on arrêtait de lapider la SNCF ?

    Le mieux, c'est de ne faire aucun bashing du tout. Car si on doit respecter les cheminots, on doit alors aussi respecter les employés des auticaristes. Sinon ça revient à "faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais"... :roll: Alors là, j'ai du mal à comprendre... Lorsque cet hebdomadaire fait un article à charge contre SNCF, vous râlez, à juste titre. Mais quand ce même titre fait un article pro SNCF, vous râlez aussi ??? Il faut quoi pour vous contenter ? Il faut uniquement qu'il soit issu de la presse (d'extrême) gauche pour qu'il soit crédible ? Pourtant, il y a aussi des gens de droite et du centre qui aiment prendre le train ! (Moi par exemple, et je n'ai pas l'impression d'être un cas isolé)
  8. Et si on arrêtait de lapider la SNCF ?

    Ah mais je ne jette pas forcément l'opprobre sur les agents de terrain, je suis d'accord avec toi, je constate aussi en tant que simple voyageur averti que les cheminots et les gilets rouges sont souvent dépassés... Ce qui semblait être le cas pour l'incident de Montparnasse (envoi de voyageurs à Austerlitz, ensuite renvoyés à Montparnasse par exemple...)
  9. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Cela devient franchement pénible, ce pinaillage sur les mots ! Je pense que tout le monde ici à part toi a compris que je ne fais aucun procès d'intention à qui que ce soit, que je déplore juste l'absence d'excuses "au nom de SNCF", comme le souligne Pascal ci-dessus. Quel que soit le motif du retard, qu'il soit imputable à l'agent incriminé (*) ou non, j'estime que cela fait partie de son boulot de présenter des excuses au nom de l'entreprise aux clients. (*) oui j'utilise ce mot, car selon les seules infos que nous avions eues, le retard serait lié à cet agent. Je ne veux pas lui coller un procès (de toute façon, j'ai eu ma correspondance à Strasbourg ; tout le retard ayant été rattrapé), je ne fais que citer mot à mot ce qui nous a été communiqué par son collègue : "Mesdames, messieurs, votre attention s'il vous plaît, en raison du retard du contrôleur, le départ de votre train est retardé de 20 min environ, merci de votre compréhension". Après, que ce soit une faute directe pour raisons personnelles ou involontaire liée à SNCF, je n'en sais strictement rien et me garderai bien de faire des pronostics dessus. Mais les faits sont là : apparemment, oui, nous avons attendu 20 min cet agent ; les 5 min supplémentaires étant dues au fait que nous avions laissé partir à l'heure l'IC pour Vesoul sur la voie contigüe (ce qui est précisé dans mon récit).
  10. Retour des trains Corails (Intercités 100% éco)

    Bonjour, L'info n'a pas été donnée par une annonce automatique de Simone. C'est un autre membre du personnel (conducteur ? Agent de quai ?) qui l'a diffusée dans le train via la sono. Si j'utilise les guillemets, c'est parce que je cite expressément cette personne : il faut arrêter de voir le mal partout... Ne connaissant pas le motif du retard, je n'ai pas critiqué le fond, mais la forme (ce qui pose toujours problème chez SNCF). Cela n'enlève donc en rien le fait que le contrôleur aurait pu présenter ses excuses (sans forcément raconter sa vie ; ça ne regarde pas les voyageurs), que le motif de ce retard lui soit imputable ou non. C'est l'accumulation de ce genre de petits détails, en apparence futiles, qui créent de l'agacement parmi les clients, et contribuent à entretenir le SNCF bashing. Malgré tout, l'agent incriminé a bien fait son boulot par la suite, en recensant les ruptures de correspondances et en y apportant des réponses.
  11. Et si on arrêtait de lapider la SNCF ?

    Surtout que les voyageurs, en tant que clients, ont aussi le droit d'exprimer leur avis sur le service qu'ils paient. Même si je trouve que, d'une manière générale, le bashing a tendance à aller un peu trop loin, surtout du côté des journalistes. Pour une fois qu'un titre, de droite de surcroît, fait un article positif sur SNCF, ne nous en plaignons pas ! Perso, en tant que voyageur régulier, la principale chose que je reproche à SNCF, c'est son opacité en cas de situation perturbée. Dernier exemple en date : ayant voyagé dernièrement à bord de l'IC Eco Paris - Strasbourg, celui-ci est parti avec 25 min de retard à cause du retard du contrôleur. Le train a malgré tout été affiché 20 min avant l'heure théorique de départ et l'info a été diffusée dans la sono de la rame par l'agent de quai ou le conducteur, ce qui est très bien. Mais à son arrivée, le contrôleur n'a daigné s'excuser. Ça ne paraît rien, mais en s'accumulant, c'est le genre de petites méprises qui alimente le SNCF bahing...
  12. Oui, tout à fait, merci ! Je ne connais pas les lieux, mais j'en déduis que les quais d'Angerville doivent être particulièrement étroits ?
  13. Bonjour, Merci pour les explications, mais je ne comprends toujours pas comment cela se justifie vis à vis d'autres lignes classiques autorisées V200/V220. Notamment en plaine d'Alsace, qui voit passer presque deux fois plus de circulations (70 trains de voyageur par jour par sens + fret entre Strasbourg et Sélestat, contre 37 trains de voyageurs par jour par sens + fret entre Etampes et Orléans : http://ferrocarta.net/france/france_en.html).
  14. Mince alors, mais comment fait SNCF pour traverser à 200 km/h (220 pour les TGV) au moins deux fois par heure et par sens les petites gares sans personnel et sans portillons entre Mulhouse et Strasbourg ? On parle du même pays ? Oui. De la même entreprise ferroviaire ? Oui. Donc des mêmes référentiels ? Oui. A n'y rien comprendre...
  15. [TGV POS] Sujet Officiel

    Lyria n'engage plus que des POS et peut-être une rame 2N2 sur Genève, non ? Sur Bâle-Zurich, 2 AR sont faits en 2N2, et les 4 autres en POS (dont un acheminant la rame Berne/Interlaken jusqu'à Bâle). Quant aux intersecteurs, le Genève - Nice est assuré en POS. Le Bâle - Marseille n'est pas exploité par Lyria, et est assuré en Dasye.