Aller au contenu

JujuY

Membre
  • Compteur de contenus

    413
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

270 Brûlant

À propos de JujuY

  • Rang
    Eurostar

Infos Métier

  • Entreprise
    ALSTOM
  • Métier & Lieu
    Conception électronique

Visiteurs récents du profil

3 265 visualisations du profil
  1. JujuY

    Accidents, Incidents & Avaries du Réseau

    Question au porte-parole de la SNCF qui a déclaré qu'une rame TGV Duplex est plus lourde (qu'une rame TGV normale) donc que c'était plus compliqué : où a-t-il vérifié ses données avant de faire une telle déclaration ? Car une rame TGV Duplex vide est plus légère (environ 380 tonnes) qu'une rame TGV-réseau (environ 386 tonnes) grâce au chaudron en aluminium contre de l'acier pour les rames à 1 niveau. En effet, la limite en charge de 17 tonnes/essieu s'applique avec la charge normale des passagers. Pour remettre la rame sur rail, les passagers ont déjà été évacués...
  2. JujuY

    Accidents, Incidents & Avaries du Réseau

    C'est une rame TGV, où les différentes voitures sont liées mécaniquement entre-elles par l'anneau d'inter-circulation qui limite les translations latérales. Bref cela va être compliqué et long, car progressif. Mais ce n'est pas la première fois donc les équipes concernées savent faire. Une question pratique : une "marche AR" en utilisant des plaques d'appui pour "rouler" sur les traverses jusqu'au point de déraillement initial est-elle possible, envisagée ? Autre question (qui j'espère ne va pas déclencher les foudres de certains) : quel est le numéro de la rame concernée ?
  3. JujuY

    Actu RATP

    MI81, je ne connais pas. De base il y a les MI79 et le MI84. J'ai donné l'exemple de la caténaire pour répondre à jackyv qui écrivait qu'avant "on faisait mieux" en terme de délai, sauf qu'avant les trains fonctionnaient au charbon ou au fuel. ensuite les conditions de sécurité (signalisation, etc) on s'en moquait un peu...
  4. JujuY

    Actu RATP

    Euh en principe les MI84 ne fonctionnent pas au charbon ! Il faut des caténaires et des poteaux pour les supporter. Et les poteaux, ils sont fixés sur du béton dont le temps de durcissement standard est de 3 semaines.... Le standard d'électrification de la ligne B, c'est une arche en acier qui surplombe les deux voies, du moins pour toute la partie sud de la ligne, donc si un poteau est arraché, le deuxième poteau de l'arche est aussi affecté... Un exemple de cette arche sur le site wikipedia consacré à la ligne B : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0e/Z_8100_à_Gif-sur-Yvette.jpg/220px-Z_8100_à_Gif-sur-Yvette.jpg ou https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Parc-de-Sceaux_-_gare_du_RER_(4).jpg/800px-Parc-de-Sceaux_-_gare_du_RER_(4).jpg C'est beau, propre et simple quand tout va bien, mais en situation de déraillement, c'est une autre histoire Un poteau arraché, peut être substitué par un provisoire, mais plusieurs.... ben il faut attendre que le béton durcisse !
  5. JujuY

    [BB 9400 / BB 9600] Sujet Officiel

    Oui, les 9600 provenait de la transformation des 9400 par l'ajout d'un automate qui gérait le combinateur à cames, en respectant à la lettre, les caractéristiques électro-mécaniques de ce combinateur à cames. Cette transformation a été réalisée entre 1991 et 1993 (environ 40 engins) Certes l'accélération était limitée/ bridée, vue de la conduite, mais l'entretien du combinateur à cames revenait vers un standard et non pas tributaire des conducteurs...
  6. JujuY

    Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017

    Encore un témoignage une collégienne assure que la barrière était baissée
  7. JujuY

    Synchronisation de locomotives

    D'une manière pratique, la commande UM utilise plusieurs procédés L'EMCO : ou Emetteur de Consigne : c'est un dispositif qui comporte en général deux sous-fonctions : Une partie Emetteur (unique = cabine active) qui est capable de transformer les commandes du conducteur en signaux électriques (PWM en général) de forte amplitude, sur une ligne de train Une partie récepteur (en regard de chaque bloc moteur) qui exploite les signaux de ligne de train pour les convertir en ordre de traction ou freinage, exécutables localement par le bloc moteur Les TGV (du TGVA au TGV2N2) : les ordres de traction ou freinage sont transmis via un réseau informatique, soit directement de la cabine vers tous les blocs moteur (TGVA), soit en transitant par une passerelle (TGV des générations suivantes sauf Eurostar). La passerelle adapte les informations émises et reçues en fonction des rames concernées par l'UM (1 niveau / 2 niveaux, motorisation synchrone / asynchrone) puisque les caractéristiques d'effort peuvent être différentes d'un type de rame à l'autre Il y a sûrement d'autres principes ou procédés... L'idée c'est de diffuser une consigne qui est exécutée localement (avec une certaine tolérance, les attelages rattrapent ces tolérances)
  8. JujuY

    Actu ferroviaire en Belgique

    Dramatique accident de train : au moins 2 morts et plusieurs blessés http://c.leprogres.fr/faits-divers/2017/11/27/dramatique-accident-de-train-au-moins-2-morts-et-plusieurs-blesses
  9. JujuY

    Accident TGV d'essai en Alsace

    La mémorisation de défaut embarquée pour laquelle je fais référence, est indépendante de la valeur de la tension des batteries du trains. Par contre, si les cartes, qui contiennent ces mémoires avec éventuellement des défauts, sont remises sous tension sans prendre des précautions bien spécifiques, les défauts sont effacés, c'est prévu comme cela pour pourvoir échanger les cartes entre trains en effaçant les données qui correspondent à une autre rame, et qui n'ont plus de pertinence dans le nouveau contexte.
  10. JujuY

    Accident TGV d'essai en Alsace

    Peux-tu préciser quels enregistreurs associés aux bogies s'effacent au bout de 4 mois ? Il y a, à ma connaissance, des données de défaut, enregistrées à bord, de manière permanente, jusqu'à ce que quelqu'un les lisent et les effacent. Je n'ai jamais "vu" ou "entendu" parler d'accès à ces données, mais quelqu'un a sans doute pu y accéder, sans l'étaler dans la presse. Certes pour les lire, il faut prendre des précautions, pour ne pas les effacer par maladresse.
  11. JujuY

    [TGV Duplex] Sujet Officiel

    A ma connaissance, le choix de ce qui s'affiche sur les écrans du SIVE est de responsabilité "exploitant" et non pas "constructeur"...
  12. JujuY

    Déshuntages X73500

    Le terme "shuntage" utilisé avec les chaines de traction électrique dotées de moteur à collecteur et alimentés sous une tension continue, correspond à l'action de dériver une partie du courant qui parcourt les bobines inductrices (inducteurs) via un dispositif de "shuntage" (à base de résistances ou bien à base de semi-conducteurs de puissance). En réduisant le flux magnétique des inducteurs, on augmente la vitesse de rotation de l'induit (= rotor) (et on baisse fortement le couple moteur). Cette notion de shuntage des inducteurs est tombée dans l'oubli depuis que les chaines de traction, synchrones ou asynchrones, ont la faveur des techniciens . Effectivement cela n'a rien à voir avec le shuntage des deux files de rail pour signaler l'occupation d'un circuit de voie
  13. JujuY

    Question concernant l'ampérage par rapport au voltage

    A l'état nominal et vivant, c'est sans doute un bon ordre de grandeur, mais à l'état de charbon probablement moins ? En tout cas les mots voltage et ampérage sont à bannir.
  14. JujuY

    Question concernant els arcs electriques

    La température d'un arc électrique, n'est pas liée à la tension mais au courant qui traverse cet arc. La valeur de la tension à vide est simplement un facilitateur pour amorcer l'arc électrique (plus la tension est élevée, plus la distance d'amorçage est importante) La distance par rapport à une pièce nue sous tension, sans risque est de 3 m dans domaine BT (moins de 50 000V), mais la distance réelle d'amorçage est inférieur à 30 cm (dépend des conditions climatiques, humidité). Donc pour être en sécurité à proximité d'une caténaire, il ne faut pas s'approcher à moins de 3m. Tous ceux qui ont eu des problèmes, ne devaient pas respecter cette limite des 3 m, mais plutôt être à moins de 30 cm....
  15. JujuY

    Question concernant els arcs electriques

    Hélas tu confonds plusieurs notions D'une part les domaines de tensions (50V AC ou 120V DC) [= définition formelle de la TBT] et d'autre part, le risque d'électrisation, si la tension dépasse 25V AC ou 60V DC [= définition formelle de la TBTS] PS si on insiste, on passe d'électrisé à électrocuté (= mort), Euh, c'est exactement le contraire (voir la définition des limites de tensions) En pratique. Il se raconte dans les milieux autorisés que le courant alternatif provoque des contractures musculaires. 1500V continu ou 25000V alternatif c'est supérieur à la tension de sécurité (25V AC ou 60V DC) donc dangereux. De même qu'il n'est pas recommandé (du tout) de toucher le 750V continu du métro ou du tramway
×