MICH21

Recherche livre "signalisation ferroviaire" de roger rétiveau

94 messages dans ce sujet

Bsr,

Actuellement, dans toute l'entreprise SNCF, aucun document "ancien" ne doit être détruit sans l'aval du SARDO, Service d'Archives & Documentation anciennement sis à Paris & depuis à St Denis.

Ce que certains, par manque d'infos, par négligence (jeunes générations surtout) semblent ignorer.

La loi relative aux archives s'appliquent à tous les services quels qu'ils soient.

Pour éviter les erreurs du passé, toute découverte d'archives anciennes doit être signalée à ce service, qui fait le nécessaire via ses experts archives & les relais locaux sur le terrain (correspondants archives).

R.S.

Je ne crois pas qu'il y ait seulement manque d'infos. A mon avis, pour les archives "papier", il y a d'une part irréalisme ("tout document ancien : toutes les feuilles journalières de toutes les gares de France ? les 1702 phases travaux de tel ou tel poste d'aiguillage et les documents détaillés de chacune en technique et exploitation ?"), d'autre part inadéquation volumes à traiter / moyens alloués, et enfin négligence contrainte : l'expérience montre que les déménagements et fermetures d'établissements n'ont pas été favorables à une gestion pacifiée des archives (et des personnels non plus, mais c'est un autre sujet).

Le nouveau bureau / la zone de travail individuelle est plus petit/e, le travail est informatisé. Le nouveau local archives commun n'est plus une salle à plafond haut style 19ème siècle, et sa surface est réduite face à l'ancienne.

Le déménagement personnel est à faire en très peu de jours, et sans discontinuité dans le travail quotidien.

Les archives papier de l'ancien local y sont parce que depuis des années les générations précédentes n'ont pas fait leur classement / envoi aux archives ("passons au prochain boulot, on verra plus tard pour bien "fermer" le précédent"…et on ne le fait jamais, parce que le job d'aujourd'hui est évidemment prioritaire). Elles n'intéressent pas le partant (sauf s'il a la fibre sentimentale pour tel ou document ou objet, qui finira le dernier jour chez lui ou chez son ami fan "puisque tout le monde s'en fout" et que la benne est sur le trottoir devant la fenêtre).

Et ce partant a déjà assez à faire pour sauvegarder ce dont il aura immédiatement besoin pour bosser lundi matin, parce que le grand serveur du service ne sera évidemment pas encore branché, débugué et opérationnel.

La fonction de "secrétaire technique archiviste" du chef de service a été une de celles les plus rapidement supprimées, alors qu'il était la bible vivante de tout le service. Version côté "service" : dis donc Paulo, tu peux me retrouver les plans de Ste Gare en 1948, je voudrais mettre 2 lignes historiques et un plan dans la plaquette d'inauguration du nouveau truc ". Version côté "fan" : "S'il vous plait Monsieur Dumas, est-ce que vous pourriez me prêter la clé du local archives pour l'après midi ? retour promis à 16h40, je sais que vous quittez à 16h49" (j'ai toujours trouvé magique ces heures de fin de service style "indicateur Chaix" dans un bureau :-)

Les anciens locaux abandonnés n'intéressent plus personne, alors qu'ils restent parfois pendant des années des bibliothèques énormes, avec une ambiance d'évacuation en catastrophe (par exemple, feuille du dernier jour de service sur Chatillon et collection complète des Comités d'Arrondissement depuis 1945 encore affichés au dépôt de Troyes Preize* des années après : çà a dû être le jour où le Monstre Alien est arrivé sur terre).

(*Dépôt titulaire de la traction du train 41, parcours vapeur le plus rapide de France de point à point pendant des années : j'ai pas le roulement, et il est pas dans le Chavy-Constant, grrrr :-)

Encore une fois, le problème n'existera bientôt plus avec le zéro papier et le rectificatif permanent et automatique, lisible seulement par les agents qui en ont besoin ici et maintenant. Ce qui est évidemment un bien, au détriment de la capacité de s'inscrire dans une continuité, de ne pas réinventer le fil à couper le beurre, surtout en matière fonctionnelle.

Parmi les intérêts professionnels de cette continuité et donc des archives, il y a à mon avis celui d'éviter :

- d'une part les "droit dans le mur" déjà vécus en situation identique (identité à vérifier) par un glorieux ancêtre à partir d'une idée "mon Dieu qu'elle est bonne"…à première vue

- d'autre part de relire à intervalles de 5ans, dans les rapports du "groupe de travail sur l'amélioration de l'information voyageurs en cas d'incident créé suite à notre gros incident du XX Mars dernier" ("incident dont le retour est inacceptable" dit Monsieur le Directeur en poste en 200X, dans une lettre de mission du groupe quasi identique à celle de son prédécesseur de 197X), une "analyse de la situation actuelle" (chapitre 1 obligé du rapport) du genre "les voyageurs / nos clients (selon l'époque) ne sont pas contents d'être laissés sans information, surtout sous un tunnel et dans un train en défaut d'éclairage et non chauffé l'hiver, non climatisé l'été", dont le seul point nouveau par rapport au rapport d'avant est une trace de l'apparition de la climatisation sur la ligne :-)

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut considérer que le "Gernigon" de 1998 est, dans sa partie "point de la situation actuelle" dans chaque domaine est l'équivalent (en moins détaillé) du "Rétiveau" de 1987. Les points communs : auteur retraité récent, juste avant sa retraite ancien membre de la haute hiérarchie du département de la signalisation de la SNCF, "autorité intellectuelle" incontestée du domaine, passionné, ayant visiblement eu accès à la doc interne (plans et photos) pour la rédaction.

Les points spécifiques du "Rétiveau" :

- auteur : dernier poste SNCF comme chef du département de la signalisation, après un parcours totalement spécifique, commençant apprenti et sortant major de sa promotion à l'Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications

- mention en page 2 de couverture de "l'appui de la SNCF et la collaboration des sociétés françaises d'études, de construction de matériel et de travaux en techniques ferroviaires"

- mention en page III du fait que l'ouvrage "s'appuie principalement sur des documents internes de formation de la SNCF, a été l'œuvre d'une équipe…"

- lettre manuscrite en page V de Monsieur Jean Dupuy, Directeur général de la SNCF de l'époque, signant es qualité, et écrivant en particulier "cet ouvrage doit être un guide précieux pour les techniciens et ingénieurs intéressés par la signalisation ferroviaire"

- parution aux Presses des Ponts et Chaussées, institution légitime dans le domaine de la formation, et titulaire d'une bibliothèque historique ferroviaire (et autres branches de travaux publics) de premier plan.

A ce qu'on m'a dit, il y a eu du grabuge et des manœuvres au sein de la haute Direction de l'Equipement, mais :

- Un retraité n'est pas soumis à son ex hiérarchie

- Sur les contenus internes "sortis en public", le Directeur Général de l'époque a tranché, manuscritement, clairement, et avec sa signature, entre la confidentialité et l'utilité de "fournir un guide aux intéressés par la signalisation (avec toute l'ambigüité du mot "intéressés") et de "montrer à tous que le chemin de fer est capable de tirer parti des technologies les plus avancées".

- Un lien a été établi pour obtenir la publication aux Presses des Points et Chaussées (comme déjà dit, Monsieur Rétiveau était ingénieur civil des Télécommunications, mais à ce qu'on m'a dit, le "Réseau des Polytechniciens Ponts" a fonctionné, avec succès).

1987, 1998…je constate qu'aucun livre équivalent n'a été publié en France en 2009 ou depuis.

Bon, le monde n'est pas orphelin et la nature a horreur du vide, donc il y a en particulier, depuis 2009, les 448 pages de l'ouvrage en anglais et russe piloté par MM Theeg et Vlasenko (je n'ai pas d'actions chez l'éditeur :-)

...Et il pleut toujours :-(

Bsr,

Quant au "Rétiveau", nous en avons parlé ce jour, s'il n'a pas été réédité, peut-être est ce le fait qu'il était tout simplement beaucoup trop précis pour certaines personnes pouvant le cas échéant être mal intentionnées !!!

R.S.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Sur les contenus internes "sortis en public", le Directeur Général de l'époque a tranché, manuscritement, clairement, et avec sa signature, entre la confidentialité et l'utilité de "fournir un guide aux intéressés par la signalisation (avec toute l'ambigüité du mot "intéressés") et de "montrer à tous que le chemin de fer est capable de tirer parti des technologies les plus avancées".

...Et il pleut toujours :-(

Dont acte, et merci pour cette petite eclaircie....mais le "terrorisme triomphant" dont se plait à sermonner une part de l'Inteligencia, commence à faire tâche...et abuse nombre de nos concitoyens, prêts à y sacrifier de beaux pans de leurs droits fondamentaux....

Depuis que des "fous" on reussi l'exploit mediatique d'atterir à 90° dans des tours, des petits secrets electriques à proteger me laissent doucement rigoler...

Fabrice

Modifié par Fabr
2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ces fameux guides Retiveau et Autres Gernigon ont été écrits par des chefs de départements IG signalisation. Sous leurs autorité les petites mains d'ingénieurs maison ont crée et assemblé des DTS, Directives d'études et schémas issus du terrain, pour crée ces livres.

Ces deux hommes n'ont été que les assembleurs du travail de leurs "nègres". Ce qui ne retire rien à leurs qualités professionnel et l'élan donné à la signalisation moderne.

Il faut savoir que si qq livre ont été vendus officiellement, Tous les établissements et DUO Signalisation ont reçus à l'époque ce livre en doc officiel "collection" établissement.

Moral de l'histoire et pour parcourir pour raison pro les unités signalisation du territoire ILS ONT TOUS ETE "KIDNAPPES" pour ne pas dire volés.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, pour les "papiers" je fais les poubelles depuis 15 ans! Bizarement, il y a 10 ans, on c'est bien foutu de ma gu... ! Un collegue m'avait surnommé Louis la brocante! Actuellement, il n'est pas rare d'avoir certains experts de mon établissement qui viennent me voir pour me demander un ancien plan de montage caténaire ou une caracteristique d'un vieux circuit de voie caché au fin fond d'un triage!

J'en ai 3 pleines armoires et au prochain changement de poste, si il n'y a pas assez de place dans le nouveau bureau, C'est retour dans mon sous sol à VIERZON dans...un ancien meuble en bois massif du regreté siège de VALUBERT, armoire bibliotheque avec petit rideaux récupérée dans les gravas! Madame ne "gueule" pas en plus! Elle adore les meubles d'atelier et vintage ! je lui ai récupéré le meuble de tri "année 50" de mon unité et une armoire fabriquée dans les années 30 par l'ex menuiserie de PARIS SUD OUEST!

Mine de rien, les menuisiers SNCF savaient bosser et rien que pour le respect de leur travail, "ça" ne pouvait pas partir à la benne!

Modifié par viveletrainavierzon
3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Monsieur Rétiveau, décédé, ne peut se défendre de la GRAVE ACCUSATION de kidnappeur pour ne pas dire voleur. Je rappelle mon post du 23 juin 2013 18:57. Le livre est clairement décrit dans sa préface comme "travail d'équipe", "issu principalement de documents internes à la SNCF". Il est préfacé comme "guide précieux pour tous les intéressés" par le Directeur Général de la SNCF de l'époque.

Depuis l'an dernier, nouveauté franco anglaise dans le domaine : Signalisation et automatismes ferroviaires Railway signalling and automation, ouvrage collectif bilingue sous la direction de Walter Schön, Editions La Vie du Rail et Institution of Railway Signal Engineers. Une "somme" en français est donc de nouveau disponible à côté de l'ouvrage en anglais Railway Signalling & Interlocking coordonné en 2009 par Gregor Theeg et Sergej Vlasenko, Editions Eurailpress

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rapelle aussi qu'il existe une version word de ce livre sur le site de l'ingenerie.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 09/01/2012 at 13:25 , assouan a déclaré:

 

 

Euh... ce n'est pas plutôt d'Edouard Sauvage "la Machine Locomotive" ???

 

PS : après vérification c'est bien E. Sauvage mais décédé en 1938, A. Chapelon a repris la suite.

si l'auteur est mort depuis 50ans, ça devient libre de droit.

et ce genre de trucs, si c'est mis en ligne, ya peu de chance qu'on te demande des comptes.

Et le mieux est de s'appeler jacques martin ou dominique dubois

(Voir le film "le nom des gens" et le livre "Zen city")

Sur 04/12/2011 at 18:26 , MICH21 a déclaré:

Bonjour,

 

Tout est dans le titre, je recherche ce livre magnifique....sans trop d'espoir....

 

Bonne soirée à vous

Il semble qu'il soit disponible en prêt  à la BM de lyon.

http://catalogue.bm-lyon.fr/alswww2.dll/APS_CAT_IDENTIFY?Method=CatalogueExplore&IsTagged=0&DB=BookServer&ExploreType=Name&Stem=Wurmser, Daniel, 1936-....&Style=Portal3&SubStyle=&Lang=FRE&ResponseEncoding=utf-8&Parent=Obj_839351382015417

c'est pas à coté mais certaines bib font du prêt inter bibliothèque. Si tu peux le scanner et le mettre en ligne, tu feras des heureux.

Joyeux Léon

Ah merde, c'était hier !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures , didier-56 a déclaré:

Si tu peux le scanner et le mettre en ligne, tu feras des heureux.

Il existe sur Internet. Je ne me rappelle plus avec quels mots-clés je l'ai trouvé mais je l'ai dégoté en pdf.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce moment, il traine sur e- machin en pdf pour 30€...

 

Modifié par Le briquetier
Pas facile d'insérer une photo dans le tgv...
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était quoi l'intérêt de répondre à des questions de 2011 et 2012 ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, TintinGV a dit :

C'était quoi l'intérêt de répondre à des questions de 2011 et 2012 ?

De compléter la réponse de Rouk et de Didier-56 de décembre 2016... What else?

Modifié par Le briquetier
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Le briquetier a dit :

De compléter la réponse de Rouk et de Didier-56 de décembre 2016... What else?

Excuses moi,ma question s'adressait à Didier-56.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour "ça sert à quoi de répondre à un sujet de 2011" TintinGV était il né ???

je suis toujours le sujet et merci à Briquetier pour ta réponse Cdlt

 

396977580_small.jpg

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Olaf ASGARD a dit :

Bonjour "ça sert à quoi de répondre à un sujet de 2011" TintinGV était il né ???

je suis toujours le sujet et merci à Briquetier pour ta réponse Cdlt

 

396977580_small.jpg

" Il n'est pas né,il n'est pas mort,vive la capote Nestor "......

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Le briquetier a dit :

En ce moment, il traine sur e- machin en pdf pour 30€...

Y en a qui se mouchent pas du coude !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant