Aller au contenu

Arnaud68800

Membre
  • Compteur de contenus

    1 634
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 558 Explosif

1 abonné

À propos de Arnaud68800

  • Rang
    Train Bleu

Infos Personnelles

  • Ville
    Andrésy (78)

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. En effet, rien n'empêcherait techniquement de relancer des TER Gisors - Rouen.
  2. J'espère également que cette ligne servira d'itinéraire bis aux trains Paris - Le Havre sans arrêts entre Paris et Rouen lors d'interruptions de l'itinéraire habituel entre Mantes et Rouen : incidents, travaux... Ce sera mieux que les transbordements en car entre Val de Reuil et Mantes, qu'on a pu connaître par le passé lors de travaux dans le tunnel de Rolleboise... Ou qu'un détournement par Creil et Amiens (via Achères Ville et la ligne Pontoise - Creil), déjà vécu lorsqu'un incident caténaire s'était produit dans le secteur de Vernon...
  3. Il faut se rendre à l'évidence : ce service ne répondait plus aux attentes des voyageurs. Depuis son âge d'or, le réseau routier s'est nettement amélioré (autoroutes), les voitures sont devenues beaucoup plus aptes à traverser la France (plus fiables, plus confortables pour les passagers, moins fatigantes pour le conducteur)... Sans parler des services de location de voitures qui sont devenus plus accessibles. Et puis si on additionne le prix de l'autotrain + des billets de TGV aller/retour pour une famille de 4 personne, comparativement au trajet en voiture individuelle (péages + carburant + usure du véhicule), la comparaison est cruelle...
  4. Il y a une possibilité que les deux saucisses normandes soient d'origine alsacienne, car l'ex région Haute-Normandie avait racheté deux A-TER à l'ex région Alsace pour la réouverture de la ligne Gisors - Serqueux. C'est d'ailleurs à l'occasion de la refermeture de cette ligne pour la phase 2 de sa modernisation que la Normandie loue ces A-TER excédentaires. Reste à voir comment l'exploitation se fera à la "réréouverture" de la ligne : navettes Gisors - Serqueux en A-TER (sous caténaires...) en correspondance avec les TER Amiens - Rouen, comme auparavant ? Trains directs Gisors - Rouen en ZGC ?
  5. Il reste des Duplex <262 avec des intérieurs Tallon ayant bénéficié d'une "opération de confort" (remplacement à l'identique des moquettes et housses de sièges, installation de prises de courant en 2nde classe) lors de leur opération mi-vie il y a quelques années. Ces rames circulent surtout sur le Nord et les intersecteurs au départ de Lille. Elles seront probablement rénovées plus profondément à l'avenir. Quant aux tronçons RD, leur rénovation interviendra sans doute lors de l'opération de recomposition avec les motrices POS.
  6. La (mauvaise) expérience de la ligne 4 en la matière doit faire nuancer cette affirmation. Les groupes électrogènes des Coradia Liner souffrent beaucoup sur des longs trajets comme Paris - Mulhouse, où plus de 400 km sont parcourus d'une traite en thermique (comprenant de nombreuses phases de montées en vitesse depuis que ces trains sont devenus des TER desservant toutes les villes moyennes intermédiaires), avec à la clé une fiabilité aussi désastreuse que celles des CC72100 qui les ont précédé... Il faut dire que le cahier des charges de ces rames ne prévoyait pas une utilisation en thermique aussi intensive.
  7. Normal, puisque les tronçons des RD sont les derniers de type 200 (Duplex de première génération avec intérieurs Tallon) à avoir été livrés.
  8. Il y a plusieurs différences (pas forcément visibles) entre les remorques Duplex de première génération (200, 600, 700) et celles de deuxième génération (800, 4700), dont la principale est une légère différence de gabarit. Je ne pense pas que les remorques de première génération aient un jour été homologuées en Allemagne, puisque les motrices des 3 séries concernées sont bicourant.
  9. Pourquoi cet argument n'est-il pas recevable ? Les motrices ont encore beaucoup d'années devant elles, mais pas les remorques Réseau. Et c'est l'inverse pour les RD : motrices proches de leur fin de potentiel avec remorques ayant le même âge que les motrices POS.
  10. En quoi est-ce inapte de désarmer le 15kV sur des rames qui ne seront bientôt plus homologuées en Allemagne ? Car les remorques Duplex des RD sont de première génération, et donc pas homologuées outre-Rhin... contrairement à celles de seconde génération des 3UF (strictement identiques à celles des 3UA). De plus, il me semble que les motrices POS ont perdu leurs équipements spécifiques Allemagne lorsqu'elles ont été affectées à Lyria en 2012 (à confirmer).
  11. Parce qu'on a besoin de ces 19 rames en France en trafic domestique, pour remplacer les 19 dernières PSE par exemple ? Et que SNCF n'a nullement l'intention de se lancer en Allemagne en open access, surtout avec des rames ayant une durée de vie résiduelle limitée dans leur configuration actuelle (n'oublions pas que les motrices POS seront d'ici quelques années attelées aux tronçon Duplex de première génération des RD, lesquels ne sont pas homologués en Allemagne, contrairement aux tronçons Duplex de seconde génération). Les 15 2N2 3UA conservées par SNCF Voyages doivent très largement suffire à assurer Alleo (une partie, car certains trains sont "normalement" tracés en ICE... quand ils ne sont pas en panne) + le Paris - Freiburg... Sachant que les tournées Paris - Luxembourg et Marseille/Montpellier - Luxembourg peuvent être reprises par n'importe quel type de rame bicourant équipé ETCS... Et que si SNCF Voyages avait besoin de 2N2 3UA supplémentaires, les 2N2 3UF peuvent facilement être converties en rames tricourant, comme cela a déjà été dit précédemment.
  12. Pas tout de suite apparemment (voir dans le sujet sur les POS).
  13. En parlant de fermeture des guichets, il serait temps de trouver un moyen de payer avec des chèques vacances sur OuiOui, surtout depuis que Trainline n'accepte plus ce mode de paiement... Les sociétés d'autoroute sont plus malignes et ont trouvé le moyen de conserver cette clientèle tout en supprimant les voies de paiement manuel avec agent : envoi des chèques à ladite société, qui les crédite sur un compte débité à chaque passage au péage (détecté par un boîtier de télépéage mis à disposition du client).
  14. Si c'est toujours possible de voyager en POS : sur Lyria jusqu'en fin d'année et ailleurs en France en trafic domestique ensuite (Nord ?) Par contre, il faut se dépêcher pour voyager en PSE.
×
×
  • Créer...