Aller au contenu

Nipou

Modérateur
  • Compteur de contenus

    11 175
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    105

Nipou a gagné pour la dernière fois le 24 mai 2018

Nipou a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

10 084 Explosif

1 abonné

À propos de Nipou

  • Rang
    Mallard

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Wan Kenobi

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    trac

Visiteurs récents du profil

27 558 visualisations du profil
  1. Nipou

    Conventions TER

    Je ne sais pas, cet article à été repris un peu partout comme s'il était porteur de grandes révélations. Alors je dois être un peu con car je n'y ai rien vu que je ne savais déjà (et pourtant je ne suis pas spécialement informé)
  2. Nipou

    Conventions TER

    Un bel article qui nous apprend ... rien.
  3. J'ai douté, du coup je suis remonté relire le titre et non, y'a pas, ce n'est pas "salaire des dirigeants SNCF" mais "Flixtrain"
  4. Nipou

    Conventions TER

    Une des dernières conventions qui restait à signer "avant la grande bascule" vient de l'être en région Bretagne. sans doute une des seules régions où le domaine politique est heureux de bosser avec la SNCF donc sans doute pas la plus compliqué à signer. Mais convention ne veut pas dire contrat fermé, en effet beaucoup de conventions récemment signées inclues une clause d'ouverture du marché.
  5. Revenons au ferroviaire, Si dans beaucoup de métiers l'avenir se situe à l'EIM (le pôle emploi interne), à la conduite ça recrute et ça va continuer. L'entreprise a fait le choix de faire "comme si" elle conserverait à l'avenir 100% des marchés. En effet, puisqu'il y aura transfert des personnels en cas de perte d'un marché, rien ne sert de se casser la nénette à anticiper une baisse qui sera de ... on ne sait pas combien. Donc on recrute, à mort, on continue. Sauf qu'il se murmure à droite à gauche que 2020 sera du même type que 2018, en pire. C'est à dire des écoles pleines mais en même temps d'énormes difficultés à recruter et donc à remplir ses écoles. Et même à plein régime, en haut lieu on commence à craindre que ça ne suffira pas pour couvrir la charge.
  6. Le référent n'a pas de super pouvoirs ou de logiciel miracle. Il connait quelques manip possibles, rien de plus.
  7. En ce moment il est de bon ton (quand on est pas CRL) de bosser, montrer qu'on est utile et surtout ne pas laisser entendre qu'on pourrait faire autrement. Sinon, on te demande de mettre en place la réorg qui va supprimer ton poste. Résultat : innovation proche de 0, les gens font leur fiche de poste (y compris si elle est complètement conne), et avancent en baissant la tête. Pas certain que l’entreprise y gagne mais l'important n'est pas là : il n'y a plus que la masse salariale qui compte, et encore pas celle du groupe (qui ne baisse pas tellement) mais celle de l'entité. On supprime là, on place au pôle emploi interne et roule raoul, on a fait du moins, le chef brille.
  8. Un des marronniers de décembre : le nombre de suppressions de postes l'année d'après à la SNCF. Pour 2019 ce sera 2100 postes, tous dans la branche mobilités. Depuis 3 ans on tourne à 2000. https://www.europe1.fr/economie/la-sncf-veut-supprimer-pres-de-2100-postes-en-2019-3824360#xtor=CS1-16
  9. J'étais invité. 10 ans après les 70 ans, c'était une occasion de croiser des gens sauf que j'avais que très moyennement envie d'aller faire le beau autour de ceux qui nous imposaient cette réforme qui ne reposait que sur des annonces médiatiques. Du coup, on verra les 90, enfin si j'ai pas changé de boite d'ici là (par choix ou pas).
  10. Ce n'est pas uniforme : chez moi depuis 1 ou 2 ans, réseau n'engage des travaux que s'ils sont financés.
  11. C'est déjà le cas depuis quelques temps (et bien avant cette réforme).
  12. Peut être quelque part. C'est surtout que déjà que tu dois penser "limitation à vitesse des V140" avec ton autom, si en plus tu devais penser "changer de TIV" ça deviendrait compliqué.
  13. Je suis convaincu qu’ils nous veulent pas de mal mais aussi convaincu qu’ils veulent surtout le bien d’une concurrence et donc des compagnies privées. Si au passage ça transforme et ameliore la SNCF alors ils en seront contents. Si ça n’arrange que le privé alors ils en seront heureux aussi car le but (en bien ou en mal) n’est pas la SNCF mais le coût du ferroviaire et son service.
  14. Si je viens ici écrire ça c’est que j’ai pris le temps de vérifier avant. Et TMS aussi car cette note vient justement d’eux. Je répètes : pour ce problème de Regiolis, on respecte la vitesse des V140, on ne devient pas V140. Et puisqu’on ne devient pas V140, on reste autom donc TIV type C. Je sais, ça peut paraître étrange mais c’est comme ça.
×
×
  • Créer...