Aller au contenu

DavidKorner

Membre SNCF
  • Compteur de contenus

    1 565
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par DavidKorner

  1. Le syndicat CGT des Cheminots de Trappes s'est exprimé au sujet des préconisations du rapport Spinetta par le biais du secrétaire général du syndicat Axel PERSSON, invité pour l'occasion sur le plateau de TV78. https://www.youtubecutter.com/watch/33e5963c/
  2. Un article intéressant bien loin des approximations journalistiques qu'on a pu voir actuellement. La semi-automatisation c'est avant tout des outils sur lesquels les opérateurs (ADC et AC etc) devront être formés et qui permettront en situation normale une augmentation notable des cadences de production ferroviaires Je vous invite également à suivre avec attention le projet 'Autohaul' que Rio Tinto tente de développer dans les mines du désert de Pilbara en Australie qui vise à automatiser entièrement la conduite de trains de 2,4 KM de longs et 28 000 T sur des distances de 1500 KM. Le système Autohaul était censé rentré en service en 2015 mais a été un échec. Rio Tinto retente maintenant pour 2019. Extrait de la Revue générale des chemins de fer Mai 2015 NExTEO™ Le prolongement d'Eole à l'ouest d'Haussmann Saint-Lazare à Mantes-La-Jolie en passant par La Défense à partir de 2020, déchargera la ligne A du RER. Les dessertes envisagées sur le tronçon central nécessitent de disposer d'un CBTC (Communication Based Train Control) pour assurer les performances attendues en termes de débit et de temps de parcours. NExTEO™ - dont la durée de vie est estimée a 30 ans - associe sur certaines portions de voies densément parcourues (jusqu'à 28 trains par heure) un contrôle de vitesse (ATP, Automatic Train Protection, sur un principe de cantonnement mobile), un pilotage assisté (ATO, Automatic Train Opération) et un ATS (ATS Automatic Train Supervision, module de supervision des circulations) sur certains tronçons. L'ADC devra notamment acquérir de nouvelles compétences aux fins d'utiliser correctement le système en mode optimal et en mode dégradé qui viendront s'ajouter à sa formation initiale sur lignes 'classiques'.� Les outils mis à disposition permettront ainsi (en mode normal, sur les portions de voies équipées et avec un EM équipé) les opérateurs d´affiner la précision dans la mise en œuvre des consignes de traction et de freinage et in fine, d'augmenter sensiblement les cadences de production ferroviaire. L'agent de conduite devra être formé en situation normale et degradée à la Conduite manuelle contrôlée, à la conduite en pilotage automatique, à la conduite manuelle selon le scenario en application. http://www.rer-eole.fr/app/uploads/2016/03/RGCF_mai_2015_NEXTEO_V5.pdf
  3. Le syndicat CGT des Cheminots de Trappes a mis en ligne sur son site une compilation des images prises pendant notre mouvement de grève reconductible ainsi qu'une collection des vidéos faites pendant le mouvement. A consulter sans modération! http://www.cgt-cheminots-trappes.com/2016/10/la-greve-des-cheminots-de-trappes-et.html http://www.cgt-cheminots-trappes.com/2016/10/greve-en-images-cheminots-de-trappes-et.html
  4. Quels sont tes questions à ce sujet? Sur Trappes et Chartres, il y'a quelques collegues contractuels avec lesquels nous sommes intervenus ensemble pour notamment des questions d'équité salariale.
  5. Le bilan de la grève des cheminots du point de vue du syndicat CGT des Cheminots de Trappes. http://www.cgt-cheminots-trappes.com/2016/07/bilan-et-perspectives-de-la-greve-des.html?m=1 Le lien vers l'intervention (en anglais) par un militant du syndicat CGT des Cheminots de Trappes en direction de travailleurs anglais réunis à Londres, reprenant les grandes lignes de ce bilan. http://www.youtubecutter.com/watch/37f2beb6/
  6. La radio paris fréquence plurielle a donné la parole le jeudi 21 avril de 19h00 à 20h30 au syndicat CGT des Cheminots de Trappes dans l'émission 'Vive la sociale' pour y exposer les raisons de la mobilisation annoncée des cheminots. Vous pouvez écouter l'émission en cliquant sur le lien ci dessous. https://soundcloud.com/axel-persson-180692577/16-vive-la-sociale-21-04-2016
  7. Du point de vue de la loi, il est déjà possible de déroger dans un sens plus défavorable que la convention collective par un accord d'entreprise sur des sujets bien précis. Il est également possible de déroger à certaines dispositions d'ordre public par un décret - ce qui est le cas au chemin de fer notamment, le RH 077 en est un exemple parlant qui est un décret. Le code du travail précise d'ailleurs dans son article qui traite du champ d'application quelles conditions il faut remplir pour pouvoir déroger à ses minima. Les amplitudes maximales journalières autorisées à la SNCF, les temps de repos entre deux services (08h00 mini pour un roulant) sont par exemples en ce qui concerne les roulants, des dérogations dans un sens plus défavorable que le code du travail.
  8. La télévision départementale des Yvelines m'a donné l'occasion d'exprimer - au nom du syndicat CGT des Cheminots de Trappes - les raisons de la greve qui frappe le territoire ce mercredi 09 mars. De la min 4 à la mon 18 environ. http://www.tvfil78.com/78-le-journal-edition-du-mardi-8-mars-2016/108776/#more-108776
  9. Le rôle premier d'un comité d'entreprise, c'est de donner un droit de regard et d'intervention (à défaut du droit de décision et du pouvoir de direction) des salariés sur la marche de l'entreprise, d'un point de vue économique et social. C'est repris comme ca dans les textes de loi et c'était la vocation première lors de leur généralisation à la sortie de la guerre. Bien évidemment, les organisations ouvrières exigeaient plus qu'un droit de regard mais un droit de décision, on a du se contenter d'un simple lieu d'expression des salariés par le biais de leurs représentants élus. Ces attributions culturelles et sociales font également partie du rôle d'un CE mais il est indissociable de sa vocation principale, à savoir un outil d'intervention dans la marche de l'entreprise. Cette vidéo s'inscrit dans ce cadre.
  10. Le montant peut également être différent selon les résultats de chaque EPIC selon le Temps réel que j'ai vu affiché aujourd'hui.
  11. Pour le coup, ce que je constate en tant que cheminot, c'est que les trains les plus remplis par une clientèle populaire, ce ne sont pas les trains soumis au yield management, mais bien les trains soumis à des tarifs très précis et peu variables. A savoir, trains TER et trains de banlieue.
  12. Sinon, pour la petite histoire, le 19/6 a été instauré en 1936 et la Fédération des cheminots a notamment oeuvré y compris au sein de ses rangs pour faire accepter l'idée de la banalisation des machines qui s'est généralisé peu de temps après, y compris sur un certain type de machines à vapeur, en guise de concession. Donc sur le point du 19.6, 'l'effort', la 'concession' a déjà été donné aux patrons!!! Dans ses brochures éditées à l'époque, on voit que dans la partie Traction, elle est même sur la défensive dans les explications qu'elle fournit aux militants roulants mais affirme, à quelques mots près, que 'le gain excède largement la concession et que les générations futures de chauffeurs, mécaniciens et agents de trains nous en seront reconnaissants'. Moi, agent de conduite de 26 ans en 2015 et avec 3 ans d'examen, et bien, je dois dire que je donne raison à cette analyse ...
  13. ​En fait, on sait pas mal de truc. D'une part, la loi abroge le RH077 et Pépy (mandaté par le gouvernement faut t-il le rappeler) a clairement rappelé que la CCN sera forcément inférieure au RH077. C'est affirmé depuis le séminaire de Cannes de mémoire, c'est la position de la direction de la SNCF et du gouvernement. Ca ce sont des faits et la direction de la SNCF ne fait pas semblant d'autre chose. La direction de la SNCF applique déjà dans ses filiales ferroviaires la convention collective UTP fret. La loi abroge le RH077. Sa durée de vie - suite à la grève de juin 2014 - a été prolongé jusqu'au 1er juillet 2016. Deux OS ont signés en juin 2014 (pendant la grève) un accord prévoyant la fin du RH077 en 2015 déjà, pour des raisons qui les appartiennent. La convention collective fret en vigueur actuellement a été signé par l'UTP (dont la SNCF est membre et élément moteur) et par plusieurs syndicats représentatifs à la SNCF, ce qui te donne une idée des 'efforts' que ces organisations estiment qu'on doit faire. Sinon, de mon point de vue, bien évidemment que le RH077 a vocation a être amélioré. C'est tout le sens du combat mené dans tous les dépôts de France et de Navarre pour l'obtention d'accords locaux. D'ailleurs, l'ensemble des agents de conduite affectés au service de la banlieue sont soumis à des accords locaux limitant l'amplitude des JS à 08H00, ce qui est une bonne chose. De même, on bénéficie dans un certain nombre de dépôts de grille de repos à l'année. Sur l'ET PRG, l'attribution d'une grille de repos périodique à l'année pour l'ensemble des ADC (2 dépôts en était dépourvu pour les adc en FAC) date par exemple d'une grève en 2013. Tout ca, ce sont des exemples 'non exhaustifs' de ce que nous revendiquons pour améliorer le RH077 qui en l'état et exploité au maximum, est évidemment déjà imbuvable (aucune convention collective n'autorise une utilisation maximale de 16H00 sur une journée calendaire d'un agent comme c'est le cas pour un agent de conduite titre I quant il est exploité au maximum) et bien évidemment que nous devons nous bagarrer pour l'améliorer au maximum. Le rôle d'un syndicat, c'est de porter des revendications d'amélioration de l'existant, pas de proposer des pistes au patron pour nous faire perdre des droits.
  14. Il suffit de voir ce qui a déjà été signé dans le fret entre l'UTP et une partie des organisations syndicales qui siègent dans les négociations en cours.... Fort logiquement, l'UTP utilise comme base de travail et il n'y a pas de raisons objectives à ce que ceux qui ont signé la convention au fret ne réitère pas à nouveau maintenant. Pour ceux qui concerne les revendications de SUD Rail, je ne vois pas en quoi ca choque CRL ACH. Je ne suis pas syndiqué à SUD Rail, mais encore heureux qu'une OS arrive à des tables de négociations avec des revendications d'améliorations de nos conditions de travail. Ce serait bien le minimum? A moins que certains pensent que le rôle d'une OS est d'arriver à une table de négociations pour demander des reculs et des dégradations?! La partie organisation (c'est à dire dictionnaire des filières, définition des métiers et des postes) et temps de travail (nombre de repos, encadrement des dits repos, amplitudes etc.) seront abordés à partir de fin Septembre 2015 mais la base de travail demeure bien la convention collective nationale fret pour l'UTP et le gouvernement.
  15. Si mes calculs sont bons, un mécanicien CFF gagne à l'embauche, hors-prime, 70 000 5 CHF soit 66 843 € annuels. Ce qui fait une moyenne de 5570 € par mois comme salaire de base, hors-prime? On parle en net? Avec les primes et indemnités diverses, jusqu'à combien peut monter un mécanicien CFF en début de carrière? Pour avoir une idée en vue de comparer en terme de parité de pouvoir d'achat, pourrez tu me donner une idée du prix de l'immobilier en Suisse likorn, par exemple à Genève, tant à la location que à l'achat? C'est pour me faire une idée plus précise de ce que ca représenterait pour un ADC sur le territoire francais.
  16. Il faut avouer que la manoeuvre qui vise à accorder une représentativité de 53 % à la CFDT à Réseau (c'est à dire l'EIC, Equipement etc.) ... c'est quand même un beau cadeau pour service rendu! Ca fait un peu gag au vu de l'existence réelle de la CFDT dans ces services, ce serait tout aussi absurde que si une représentativité de 53 % avait été accordé à la CGT ou SUD Rail dans le collège cadre de la Direction nationale! Ca se respecte tellement c'est absurde!!
  17. Oh tu sais, j'ai commencé à militer dans un pays où le taux de syndicalisation était de 80 % (Suède), j'ai immigré en France en 2006! Et s'il y'avait plus de syndiqués en Suède, c'était surtout de part l'intégration des syndicats dans l'appareil d'Etat (gestion des caisses chômages notamment). Et les syndicats ont bien souvent une capacité de mobilisation moindre qu'en France alors qu'ils ont bien plus de syndiqués!
  18. Ce qui est scandaleux, c'est qu'il faille en arriver à une grève pour faire valoir les droits du collègue. La direction est seule responsable.
  19. Si la sanction est levé, ce que je souhaite au collègue, et bien, c'est que la réaction des collègues a été efficace. Oui, oralement suffit d'ailleurs. Pour l'avoir pratiqué à plusieurs reprises dans le privé, un coup de téléphone ou fax au début de la cessation du travail (ou 1 minute avant si tu préfères) pour annoncer qu'on cesse le travail pour une durée indéterminée. " Il faut arrêter de faire croire que la loi du service minimum a été voté parce qu’on ne faisait pas assez grève. La loi a été voté parce qu'il y a eu abus de ce droit. D'ailleurs en 2014, le Sénat a déposé une proposition de loi pour renforcer l'obligation du service minimum. http://www.senat.fr/leg/ppl13-644.html Et si les statistiques très précises de la SNCF attestent qu'il y a de moins en moins de grève à la SNCF, à titre personnel, je m'en félicite et j'ai 26 ans d'ancienneté dans cette entreprise..." Non, la loi dite du 'service minimum' a été mis en place au début du quinquennat de Sarkozy qui avait prévu la mise en application d'une série d'attaques contre le monde du travail qu'il savait allait susciter des réactions sur le terrain de la grève, au chemin de fer comme ailleurs. Le gouvernement s'est doté d'une arme juridique supplémentaire pour bouger le curseur en sa faveur dans l'affrontement qu'il préparait. Il faut bien comprendre que au yeux du patronat, de la direction et du gouvernement, pas une seule - et je dis bien pas une seule - grève est justifiée. Elles sont toutes dénoncées sans exception comme une prise d'otage et sont toutes considérées comme abusives. Qu'elles soient préavisées ou pas d'ailleurs. L'exercice du droit de grève tout court est considéré comme abusif et la rengaine sur les 'preneurs d'otages' est ressorti à la moindre grève par le patronat, y compris dans les pays où les cheminots l'usent moins souvent qu'en France. En Allemagne, en Suède, au Royaume Uni, en Espagne, chaque grève dans le chemin de fer y est dénoncé avec la même virulence par nos ennemis qui y voient toujours et systématiquement une prise d'otage et une occasion de parler de la nécessaire mise en place du 'service minimum'. Ca dure depuis le XIXème siècle ... Faire grève tout court, c'est abusif à leur yeux, et n'attendez pas plus de compréhension ou clémence de leur part sous prétexte que vous utilisez ce droit moins souvent; ce sera même tout le contraire. Suite aux grèves massives dans le métro Londonien contre la fermeture des guichets l'année dernière, la classe politique a eu la même réaction que dans n'importe quel pays : promesses électorales et propositions de loi pour restreindre le droit de grève. Il se trouve que le camp adverse est plus en position de force ces dernières années et a pu effectivement mettre en application des obstacles juridiques à l'exercice du droit de grève et il l'a fait dans une période où le nombre de jour de grève est en recul franc au chemin de fer
  20. Selon ce que j'ai compris, Nexteo sera installé sur le troncon commun entre la future gare de Rosa Parks et Nanterre la Folie. Nexteo devrait permettre au matériel roulant équipé de gérer (y compris en modulant la vitesse et en ordonnant si besoin l'arrêt) l'espacement des trains au plus près. Il s'agirait donc d'une conduite automatisée nécessitant néanmoins la présence d'un ADC. Quelqu'un en sait plus en détail sur ce système d'exploitation?
  21. Formation TB initiale? Si c'est le cas, tu sauras dès ton début de formation la durée exacte et les périodes passées en CPFT sur toute l'année et sur quelle durée et sur quelle durée tu seras en établissement. En revanche en établissement, tu seras soumis aux horaires de tes moniteurs donc variable du jour au lendemain et peu de visibilité.
  22. En fait, ce que tu dis es factuellement faux : on fait de moins en moins grève depuis un certain nombre d'années (les statistiques très précises de la SNCF en attestent) et c'est au contraire pour cela que le législateur se sent en position de force pour nous restreindre ce droit ... puisqu'on l'utilise beaucoup moins! Le discours sur les prises d'otages et la limitation du droit de grève, il date depuis le XIXème siècle et il n'a rien de nouveau, surtout au chemin de fer. Je t'invite à lire la presse du début du siècle dernier, le débat sur le 'service minimum' il est déjà omniprésent dans la presse patronale à cette époque suite au développement des grèves de 1910 puis 1920. Le droit de grève a pendant longtemps été interdit, et même autorisé les sanctions suite à son usage était autorisé contre les grévistes. C'est au fur et à mesure que les grèves se durcissaient, s'organisaient dans la durée de manière à gagner que le législateur a progressivement desserré l'étau autour, pour pouvoir le resserrer dès que les conditions politiques le permettaient à nouveau. Mais globalement, que tu sois rassuré, les salariés des transports privés ne se laissent pas plus faire que les cheminots SNCF : les débrayages, les grèves sauvages, les droits de retraites, les grèves avec ou sans préavis, ca y existe aussi ... et c'est bien normal!
  23. Il y'a légalité et puis légitimité. Un nombre visiblement suffisamment significatif de mécanos (au vu des perturbations engendrées) de la région de Saint Lazare ont jugé le niveau de sanction suffisamment disproportionné pour poser le sac sans préavis. Ils ont toute ma solidarité et je trouve ça très sain cette manifestation de solidarité entre salariés face à la direction. Que les intervenants sur ce fil se rassurent : ces réactions existent aussi dans le secteur privé! Pour ma part, j'ai participé également à un débrayage sans préavis sur un chantier manoeuvre en 2010 pour protester contre une mesure disciplinaire qui par ailleurs, a été largement attenué suite à cette grève sauvage (de congédiement on est passé à avertissement). Ce genre de petits épisodes prouve si besoin était que les patrons et le gouvernement ont beau mettre en place tout un arsenal anti-grève (obliger les OS à déposer une DCI, préavis obligatoire, DII etc.etc.), ca n'empêche pas quand la détermination est suffisante à passer outre tout ce fatras anti-grève! Quand je bossais dans le privé, on nous servait aussi les discours culpabilisateurs sur les 'clients/acheteurs/sous-traitants' qu'on prenait en otage donc de ce point de vue, les arguments ne sont pas bien différents. Des grèves contre des sanctions, j'en ai fais aussi dans la restauration rapide et c'est sain de voir des collègues réagir collectivement face à une procédure enclenché contre un des notres. Mais surtout, dans le privé, pas besoin de s’embarrasser de tout ce merdier et ces obstacles juridiques pour cesser le travail 'légalement'. Suffit d'être deux et hop, on part en grève sans préavis! Puisqu'on on n'arrête pas de nous dire qu'on doit nous aligner sur le privé ... !
  24. C'est une réaction saine face à un collègue menacé de sanctions. Bravo!
  25. C'est pourtant la boite qui organise le grand bond en arrière (retour à l'organisation pré-1937, retour de 30 ans minimum en matière de réglementation du travail)... pas les syndicats! C'est bien la boite qui fait rouler sur bon nombre de lignes du matériel vétuste ... Si on suit la direction, on va se retrouver à lire nos journées sur un IPAD mais avec un contenu similaire à celui du début du siècle précédent. Puisqu'on parle de l'intéressement, au chemin de fer dans l'hexagone, ca date de la fin du XIX ème siècle (lire à ce sujet le livre 'Grève des cheminots' - construction d'une identité), avec des mécaniciens et chauffeurs anglais détachés en France et qui menacent de faire... grève ... pour réclamer l'exclusion d'une partie du personnel sédentaire de la formule de calcul car leur 'sur-nombre' et leur mauvaise rentabilité péjore l'intéressement des roulants! C'est un des facteurs qui a poussé ce qu'on appellait à l'époque le 'Syndicat national' (l'ancêtre de la Fédération CGT des cheminots) a mener la bataille pour la supppression de l'intéressement et l'instauration d'une grille de salaire statutaire unique pour l'ensemble de la corporation cheminote, par dela les compagnies, non sans heurt d'ailleurs avec une organisation catégorielle chez les roulants! Puisqu'on nous parle d'archaïsme ....
×
×
  • Créer...