Aller au contenu

Signalisation RR 60 et R60 en signalisation mecanique


Messages recommandés

Bonsoir,

Je suis actuellement en formation pour devenir CRL, je me pose une question après lecture de l'article concernant le Ralent-Rappel 60 et le Ralent 60 je me demande pourquoi je ne peux pas le trouver en signalisation mécanique.

J'ai un début de réponse me disant qu'on ne peux pas faire clignoter un panneau de signalisation mécanique mais je suis persuadé qu'il y a aussi une autre raison ...

J’espère que vous pourriez m'aider

Je vous en remercie d'avance

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas d'autre raison que celle que tu as évoqué.... Impossible de faire clignoter une cible mécanique. Sur de telles lignes (signalisation mécanique), pour avoir une zone à 60, tu ne peux le réaliser qu'avec un TIV D suivi d'un TIV E.....

Bon courage pour ta formation!!

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pourtant simple : il suffit de présenter et d'effacer le panneau en cycle nonmais

En cycle ???

Tu veux dire qu'on utilise un vélo pour le faire tourner.

C'est un signal à 2 pédales alors !!!!!! :Smiley_17:

  • Upvote 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et le vert cli, ils le faisaient comment ?

C'est un signal à 2 pédales alors !!!!!! :Smiley_17:

Le sujet à propos du mariage gay c'est dans un autre topic

(sortie de secours)

----> []

Modifié par geant vert
  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou le "Semaphore" clignotant, fabriqué à l'époque en sautillant sur le cable de commande de l'aile, à frequence regulière... :Smiley_40:

Fabrice

okok

Du temps du block manuel entre La-Ferté-Alais et Malesherbes, le sémaphore de Maisse (voie 1) était souvent rendu "clignotant" vers 16h30/17h00 par les enfants rentrant de l'école...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour: fiche innovation:

Plutôt que de présenter et d'effacer successivement les triangles, ce qui occasionne en fin de course des chocs, de l'usure et finalement des dérangements, les monter sans butées sur leur axe de rotation et les faire tourner de manière permanente, ce qui visuellement, donne le même effet!

Après, il faut juste trouver le point précis de la rotation pour l'arrêter pour "ouvrir" le panneau.

(Je suis bien sur déjà dehors!)

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La solution de la rotation me plait bien, c'est,en effet plusoriginal que les cocardes qui battent de l'aile,w o u a r f!!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais plus sérieusement, une autre forme, une autre couleur...bref on reste sur le "clignotant" de la signalisation lumineuse, mais bon en soi la question n'est en rien ridicule. :Smiley_04:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Tous vos posts m'ont bien fait rire les amis! (et ça fait du bien dans le contexte actuel)

Passons en mode "serieux" quelques instants.

Le RR cli a été mis en place lorsque des clignoteurs fiables ont été disponibles en signalisation lumineuse.

Pour la signalisation mécanique, il n'y a pas eu création d'un nouveau signal pour les limitations de vitesses à 60 sur les aiguilles.

On utilisait tout simplement un TIVD 60 mécanique et un TIV de rappel 60!

La création du RR cli en signalisation lumineuse a permis des simplifications dans la signaliation.

A ce sujet on peut trouver en signalisation lumineuse une aiguille franchissable à 60 signalée par TIVD60 et TIV de rappel 60 pour lever certaines ambiguités dans les grandes gares et accelerer le trafic!

Exemple: 2 aiguilles franchissables à 30 et 60 qui se suivent

Séquence de signalisation en signalisation lumineuse: R puis RR+R cli (pour annoncer la seconde)transformé en RR+A (car pas plus de 4 feux allumés en signalisation lumineuse sur un panneau) puis RR cli. Le A impose d'être en mesure de s'arreter avent le prochain signal qui présente RR cli donc perte de temps car réaccelération de 30 à 60 impossible.

On installera donc une signalisation par R et RR pour la première aiguille et une signalisation par TIV pour la seconde si le gain de temps est appreciable et permet un meilleur écoulement du trafic.

Rappel pour les passionnés de signalo: Les indications suivantes, qui en théorie pourraient être rencontrées si il y a deux aiguilles successives à 30 ou 60 qui se suivent:

RR+R

RR+R cli

RR cli +R

RR cli +R cli

Sont transformées par le cablage du signal en

RR+A

RR cli+A.

Ceci afin de respecter la règle: Pas plus de 3 feux allumés sur un panneau en signalisation lumineuse.

Modifié par viveletrainavierzon
  • Like 1
  • Upvote 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...
Invité cri64

La solution de la rotation me plait bien, c'est,en effet plusoriginal que les cocardes qui battent de l'aile,w o u a r f!!!

​Mon cher, me remémorant le BAPD, celui-ci battait ................................des ailes (cocardes se refermant sur elles-mêmes)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

17768587614_862fe2d396_o.jpg

Voilà un petit signal mécanique ,presque clignotant !:Smiley_25:

En fait il tourne.

On le trouve en Italie et en Istrie .....

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

Sinon il y a çà, aux states:

 

ou çà:

 

ou encore çà:

 

Imaginez un peu la complexité mécanique pour faire "clignoter" une cocarde...

Et puis pour quoi faire, puisque comme il l'a été écrit un "couple" TIVD et TIVE mécaniques "60" faisait parfaitement l'affaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela avait été prévu mais au dernier moment annulé car ils ont eu peur que les mec confondent avec  le préavertissement mécanique

meca6.thumb.gif.816465c60fce6630631cb15b

meca7.thumb.gif.6b07c356895ce8e2ee819281

préavertissement (attention ce n'est pas un vert cli )

meca3.thumb.gif.29689141d630e6e803d9d3ae

  • Upvote 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bien sur

j'ai encore le projet de rectificatif du Titre 1 signaux de 1941,c'était le rectif.1bis de 4 septembre 1959

 il fallait coller les becquets  suivants sur la ,page 10 l'article 114 ,et la page 14 la fin de l'article 116

t011.thumb.jpg.efff053794ed9403ba17c689c

Copie_de_t007a_copie.thumb.jpg.273ca99f7

  • Upvote 8
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

Si je ne m'abuse ces projets ne sont restés qu'à l'état de projet, il y avait beaucoup (c'est un euphémisme...) de réticences à utiliser les combinaisons feu vert/feu jaune. Se posait notamment le problème de certaines combinaisons de feux (par exemple rappel 60/avertissement, qui aurait présenté un feu vert - et deux feux jaunes - sur une combinaison présentant par ailleurs l'avertissement). Seule a été gardée la forme lumineuse du préavertissement, ce signal n'étant jamais présenté combiné avec un rappel de ralentissement (ni 30, ni 60), les risques de confusion étaient considérés moindres (et certaines précautions prises au niveau contrôle d'allumage des feux pour éviter que l'extinction accidentelle du feu jaune ne laisse que le feu vert allumé).

Le clignotement des feux jaunes des ralentissements et rappels ont réglé ce problème de feu vert, mais il a fallu attendre 1966 pour sa mise en œuvre. En attendant, la signalisation était réalisée si nécessaire par le couple TIVD/TIVE 60. Le problème de la présentation combinée du préavertissement et du rappel 60 qui aurait aussi fait apparaitre un feu vert s'est réglé par la suppression du préavertissement et la création du feu jaune clignotant (entre 1970 et 1978).

Document très précieux que tu nous offre là... :Smiley_20:

La signalisation de la ligne de Sceaux ne mélangeait pas non plus les feux verts et jaunes et n'avait pas de ce fait adopté le préavertissement SNCF.

D'autres pays voisins ont très largement utilisé les combinaisons de feu verts et jaunes pour moduler les limitations de vitesse sans soulever autant de réticences. Les britanniques ont "réglé" le problème en utilisant une signalisation de direction au lieu d'une signalisation de vitesse, le conducteur devant régler sa vitesse par rapport à sa connaissance de ligne, pas besoin ni de ralentissement ni de rappel, le double feu jaune servant d'équivalent au préavertissement (et maintenant au feu jaune clignotant). Les indications clignotantes de la signalisation britannique sont utilisées dans certains cas de bifurcation, mais pas pour indiquer une vitesse précise.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je ne m'abuse ces projets ne sont restés qu'à l'état de projet, il y avait beaucoup (c'est un euphémisme...) de réticences à utiliser les combinaisons feu vert/feu jaune. Se posait notamment le problème de certaines combinaisons de feux (par exemple rappel 60/avertissement, qui aurait présenté un feu vert - et deux feux jaunes - sur une combinaison présentant par ailleurs l'avertissement). Seule a été gardée la forme lumineuse du préavertissement, ce signal n'étant jamais présenté combiné avec un rappel de ralentissement (ni 30, ni 60), les risques de confusion étaient considérés moindres (et certaines précautions prises au niveau contrôle d'allumage des feux pour éviter que l'extinction accidentelle du feu jaune ne laisse que le feu vert allumé).

Le clignotement des feux jaunes des ralentissements et rappels ont réglé ce problème de feu vert, mais il a fallu attendre 1966 pour sa mise en œuvre. En attendant, la signalisation était réalisée si nécessaire par le couple TIVD/TIVE 60. Le problème de la présentation combinée du préavertissement et du rappel 60 qui aurait aussi fait apparaitre un feu vert s'est réglé par la suppression du préavertissement et la création du feu jaune clignotant (entre 1970 et 1978).

Document très précieux que tu nous offre là... :Smiley_20:

La signalisation de la ligne de Sceaux ne mélangeait pas non plus les feux verts et jaunes et n'avait pas de ce fait adopté le préavertissement SNCF.

D'autres pays voisins ont très largement utilisé les combinaisons de feu verts et jaunes pour moduler les limitations de vitesse sans soulever autant de réticences. Les britanniques ont "réglé" le problème en utilisant une signalisation de direction au lieu d'une signalisation de vitesse, le conducteur devant régler sa vitesse par rapport à sa connaissance de ligne, pas besoin ni de ralentissement ni de rappel, le double feu jaune servant d'équivalent au préavertissement (et maintenant au feu jaune clignotant). Les indications clignotantes de la signalisation britannique sont utilisées dans certains cas de bifurcation, mais pas pour indiquer une vitesse précise.

​ oui nous avons échappé de peu a une signalisation qui aurait risquait de créer de multiples confusion

les belges n'ont pas eu peur d'associer les jaune et vert les cli sont pour les mouvements a contre voie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Signalisation_ferroviaire_en_Belgique

Signal sncb VJH.svg Vert-jaune horizontal : autorise le passage en grand mouvement, mais le signal suivant impose une réduction de vitesse ; cette vitesse peut être indiquée par un nombre jaune affiché dans un écran supérieur ; à défaut, un nombre noir sur un triangle blanc peut être apposé sur le mât du signal : c'est la plus petite vitesse qui pourra être imposée par le signal suivant. Si aucune indication n'est présente, le conducteur considère que la vitesse imposée est de 40 km/h. Signal sncb VJH CCV.gif
Signal sncb VJV.svg Vert-jaune vertical : autorise le passage en grand mouvement et informe d'une courte section : la distance entre le signal suivant et celui qui suit est plus courte que la distance normalement requise pour effectuer la mission imposée. Le signal suivant présentera l'aspect vert-jaune horizontal ou deux jaunes.

Signal sncb VJV CCV.gif

 

     
 

 

Modifié par jackv
  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'etait du temps où Ducousso jouait du Banjo.....

Fabrice

​Faut être sacrément initié pour la comprendre celle là:Smiley_29:

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JLChauvin

c'etait du temps où Ducousso jouait du Banjo.....

Fabrice

​Faut être sacrément initié pour la comprendre celle là:Smiley_29:

​Il est MIDI, Docteur Bloupeur. :Smiley_04:

Le métro parisien aussi, a joué du Banjo de Hall. :rolleyes:

Les premiers à en jouer ont été les américains de Nouvelle Angleterre. :Smiley_20:

Les américains, tiens, eux ils utilisent des combinaisons de feux jaunes/rouges/verts (voire même blancs et autrefois violets) pour indiquer les divers taux de vitesse applicables en déviation: en général restricted speed (vitesse restreinte), slow speed (vitesse lente), medium speed (vitesse moyenne) et limited speed (vitesse limitée), chaque compagnie ou chaque portion de compagnie ayant ses propres règles en matière de vitesse correspondante. Ils utilisent aussi très largement la signalisation de direction à la britannique, les combinaisons de feux ne signalant que les directions, au mécanicien (c'est le terme là-bas) de connaitre la vitesse correspondante.  Ils arrivaient même a indiquer tout çà... avec des combinaisons de bras de sémaphore (jusqu'à trois bras superposés).

Modifié par JLChauvin
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...