Aller au contenu
Le Web des Cheminots

TER200

Membre
  • Compteur de contenus

    4 425
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de TER200

  • Rang
    métro sur pneus
  • Date de naissance 20/06/1993

Visiteurs récents du profil

10 596 visualisations du profil
  1. Si mais ils ne desservent que Nevers. Le but de ceux qui ont été entièrement transférés à TER c'est de desservir les autres villes comme Montargis. Paris-Lyon-Marseille, Paris-Rennes, -Nantes, -Bordeaux et Lyon-Nice. De la concurrence frontale à Ouigo, à Dijon près.
  2. T'es sûr ? Le projet de Bombardier pour modifier les AGC c'est pantographe+batteries. Plus de Diesels, ils sont tous enlevés. Ce sera donc destiné à des trajets courts avec recharge régulière comme Creil-Beauvais-Abancourt. C'est sur les Régiolis qu'il est prévu une version hybride remplaçant la moitié des moteurs Diesels par des batteries. Du coup ils devraient conserveur une autonomie importante et consommer moins (la traction sur batteries seules sera aussi possible, en zone de gare par exemple).
  3. Ce n'est surtout pas le même usage : le premier assure une autonomie de l'ordre de 100 km (au-delà on alourdit excessivement le train), le second plusieurs centaines mais revient bien plus cher (en coût à l'achat mais aussi en pertes énergétiques). Les batteries seront donc normalement préférées pour les trajets courts, à condition d'avoir le temps de recharger à chaque rotation (les parcours partiellement électrifiées sont parfaits pour ça).
  4. Pas dit que ça dure... mais on ne va pas refaire le débat ici.
  5. Voilà. D'ailleurs la SNCF en a ensuite encore pris une tranche de 12 et prévoit maintenant d'affecter quelques rames sur le Sud-Est. Pour en revenir au sujet, le contrat pour les rames Confort200 prévoit 28 rames en commande (pour POLT et Bourbonnais) ferme et 75 en option. Donc au-delà de la transversale sud (on parle de 15 rames) et d'un éventuel renforcement de fréquence sur les deux autres lignes, il y a du rab' (la récente annonce sur la création de lignes Metz-Grenoble et Lyon-Toulouse + prolongement des Bordeaux-Marseille à Nice avait-t-elle été anticipée ?).
  6. Pour aménager des compartiments il faut une certaine hauteur sous plafond, a priori c'est impossible en deux niveaux ici (mais pas en Allemagne). Le plancher bas d'un Régiolis par exemple ferait lui perdre de la place en aménagement des extrémités des caisses, je ne crois pas que ce soit très efficace. Mais une configuration automotrice à plancher haut (genre AM96) avec une zone accessible (comme les futures rames nightjet), pourquoi pas. Pour le bruit, en électrique ça devrait aller (à condition d'éviter les moteurs de Regio2N et d'insonoriser correctement). En traction autonom
  7. Sympa les photos avec la neige ! Même en n'étant plus aptes Allemagne, les rames POS viennent encore à la rescousse des ICE
  8. Tout-à-fait. Il y a des LGV sur ces trajets (sauf la transversale Sud) mais les temps de parcours sont quand même longs (de l'ordre de 5h*) ce qui empêche d'arriver le matin ou de partir en fin d'après-midi avec un train de jour. * considérant que Dijon-Marseille par exemple n'est que la partie centrale d'un trajet qui relierait probablement l'Alsace et la Lorraine (et éventuellement la Champagne) à la Provence et au Languedoc.
  9. Plus que quelques kilomètres avant l'arrivée pour cette UM 285+274 assurant les Marseille/Montpellier-Rennes : et quelques minutes plus tard la 4419 au début de son long parcours vers Strasbourg :
  10. La rame 131L du parc "BreizhGo", avec sa décoration qui a un peu changé sur le nez côté VE1N (l'autre extrémité est comme sur les autres rames bretonnes). A Cesson-Sévigné à 13h50 en provenance de Laval : Puis plus de 3 heures plus tard à Noyal-Acigné lors d'un redémarrage légèrement patiné (la bruine ayant repris) vers Vitré :
  11. Intéressant, ça concernerait donc des trajets transversaux entre la cote Atlantique et le Sud-Est et entre le Nord-Est et le Sud-Est.
  12. La c'est une non-information. Il y a déjà un prix maximal en plein tarif. La question, c'est va-t-il baisser ?
  13. Parce qu'ils d’auto-flagellent plus facilement qu'une autre entreprise...
  14. Mais il me semble qu'ils auront des places vélo quand même, non ? Lesdites places seront proposées à la vente ou non selon leur disponibilité, comme aujourd'hui. Je ne pense pas que ce soit un problème. Le point important : « 1° Huit emplacements vélos si le service est librement organisé ; « 2° Huit emplacements vélos si le service est d'intérêt national ; « 3° Un nombre correspondant à 2 % du nombre total de places assises fixes, hors strapontins, disponibles à bord, si le service est d'intérêt régional. Ce nombre minimum, arrondi à l'unité entière la plu
  15. Aucun mystère, c'est le réaménagement cité ici :
×
×
  • Créer...