Aller au contenu
Le Web des Cheminots

E.T.G.

Membre
  • Compteur de contenus

    103
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

824 visualisations du profil
  1. Une composition formée par les X2203 et 04 encadrant la XR6112 est garée sur l'aire de nettoyage-station-service au dépôt de Nice-Saint-Roch (06) en septembre 1996.
  2. Les BB67598 et 597 sont en coupure au dépôt de Fives (59) en mai 1997. Pour les spécialistes des installations fixes, sur la première photo, comment s'appelle l'appareil incorporé à la caténaire visible au dessus du pare-brise droit de la locomotive et qui fait penser à une araignée, et à quoi sert-il? Merci.
  3. J'en profite pour signaler qu'en tant que co-auteur j'avais acheté le stock résiduel à l'éditeur et il ne m'en reste plus que cinq exemplaires. Il me semble que les publicités sont interdites sur le forum mais ce doit plus être des publicités sans rapport avec le monde ferroviaire que d'autres "utiles" en rapport avec notre passion, aussi me permets-je de mettre quelques informations complémentaires (si un modérateur estime que mentionner le prix est hors sujet, qu'il édite mon post en conséquence plutôt que de le supprimer, merci): _138 pages 21 x 29,7 cm, une trentaine d'illustrati
  4. Je pensais pourtant que sur certaines lignes (Paris - Lyon, rennes, Nantes) l'avion avait disparu, puisque son temps de trajet (et d'embarquement et tout le bazar) lui avaient fait perdre toute pertinence par rapport au T.G.V.
  5. Je pense que dans ce cas d'espèce, ce choix d'un concurrent de la R.A.T.P. a tout de symbolique, c'est une façon de dire à cette dernière "vous avez-vu hein, vous n'êtes plus toute seul sur ce marché". D'ailleurs, il faut remarquer que ce contrat de gestion est exceptionnellement court (environ trois ans, pas plus). Mais bon, ne rêvons-pas: si à l'issue de ce mandat de Keolis la ligne revient à la R.A.T.P., ce ne sera pas à l'Epic mais à sa filiale R.A.T.P.-Dev, filiale low-cost (avec les conditions salariales de circonstance). Il paraît même que lorsque le marché de cette exploitation a été o
  6. Merci. J'imagine que ça doit être très long et fastidieux à faire, et c'est tout à ton honneur que de t'attaquer à un chantier de cette envergure, surtout sur un forum riche comme celui-ci. Si je puis me permettre, cela serait-il possible d'avoir une "transparence", que ce soit dans le sous-forum discussions techniques et photos, c'est à dire exactement les mêmes topics dans chaque sous-forums. Je m'aperçois en effet que nombre d'entre eux représentant certains matériels existent bien dans la partie technique mais pas dans la partie photo. Sinon, afin de simplifier le travail, dans l
  7. Pensons aux amateurs de grands-mères, avec une de celles des E.A.D., ici l'élément X4301-XR8301. "une" car il faut rappeler que l'élément X4501 est sorti d'usine simultanément, si ce n'est que la XR8301 lui était alors accouplée, la 4301 l'étant elle avec la 8501. Ces éléments furent pris dans les nombreuses recompositions d'E.A.D., ce qui fit que si la 8301 se retrouva sur la 4301 qui donnait sa 8501 à la 4394, la 4501, de son côté, récupérait la 8503 de la 4303. Bref, nous voyons notre belle dame qui a ici en gare du Mans (72) en mai 1996 encore fière allure, alors qu'elle est en U.M.
  8. Comme pour la BB9302 publiée récemment, la carcasse de la CC6541 est elle aussi stockée sur dés dans les emprises des anciens Ateliers d'Oullins-Voitures (69) après avoir été également dépouillée de ce qui pouvait l'être afin de servir pour ses soeurs ou ses cousines CC21000. Elle sera démolie en juin 1998 à quelques mètres de là en compagnie notamment de la BB9302, des remorques intermédiaires de la Z7114 et de la motrice E.A.D. X4321. Concernant son accident, je ne sais pas grand chose sinon qu'elle aurait été victime d'un rattrapage et/ou d'une prise en écharpe le 26 sept
  9. A ma connaissance, pas, concernant les BB9200 et 9300. Et comme on parle de ces locomotives au passé, il n'y aura plus beaucoup de publications de photos en montrant aussi dans ces conditions et malgré que tu aies raison sur le principe il m'a paru plus judicieux de continuer à alimenter leur sujet officiel de discussion plutôt que de créer un nouveau topic photos qui n'évoluera pas beaucoup.
  10. X93953 préservé par la Transvap en déplacement à Château-du-Loir en septembre 1991. En bonus, une vue de son compartiment voyageurs central.
  11. La Z5142 a déjà subi les assauts d'une pince ou d'une pelle hydraulique au dépôt de Saint-Pierre-des-Corps (37) en septembre 1991. Et pupitre et aménagements intérieurs de deuxième classe sur un élément toujours en service.
  12. XR96200 en attente d'un autorail en gare d'Aurillac (15), en juin 1997.
  13. Locma du dépôt de Nice-Saint-Roch (06) vu en septembre 1996.
  14. Deux photos qui devraient plaire (elles ont eu du succès sur Facebook), prises en gare du Mans (72) au printemps 1992 et en avril 1995... La première, une des premières BB9200 à circuler sur Paris - Le Mans, en remplacement des BB25200 Réversibles parties sur Vénissieux. Les premières années, ce seront exclusivement des BB9200 réversibles également qui viendront, puis lorsque les B6Dux iront rejoindre les BB25200 réversibles en Rhône-Alpes, ce seront un peu toutes les BB9200 qui viendront, dont les bordelaises, non réversibles. Il arrivera même que parmi elles se glissent des
  15. L'élément automoteur diésel X4901-XR8901-X4902 en U.M. avec un élément X4790 va démarrer du Mans (72) pour Caen en mai 1996. Cet élément, outre qu'il est baptisé Veynes-Dévoluy, présente la particularité d'avoir ses trumeaux situés entre les persiennes moteur et les vitres du fourgon peints en gris plutôt qu'en blanc.
×
×
  • Créer...