Aller au contenu
Le Web des Cheminots

devinette:


Messages recommandés

Qui a dit: " personne ne demande le retrait de la reforme ?

voir la vidéo

http://www.cgt.fr

En même temps, je les trouve assez en phase avec ce qui s'est dit en AG chez moi, pour les autres, je ne sais pas, mais moi ça ne me choque pas...

J'ajoute un lien vers un message de filsdeSemard, dont je partage l'analyse : http://www.cheminots.net/forum/index.php?s...st&p=145783

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous est-il possible d'avoir une critique constructive des choses ? Avec une argumentation et tout et tout ? Enfin au moins le minimum pour pouvoir tenir une discussion, même avec des avis qui divergent...

Quand Didier le Reste dit que la tendance des AG n'était pas au retrait de la réforme, je pense qu'il a raison, et c'est ce que j'ai pu constater par moi même en AG...

La plupart des mecs ils s'en foutent des 40 ans et tout le reste, ce qu'ils veulent, c'est : avant la réforme, je pars avec tant, après la réforme, je veux la même chose, peu importe comment...

Comme tu l'as dit toi-même Ouragan, il y avait plusieurs positionnements possibles, contre la réforme (et rejet complet de celle-ci) et dans ce cas ce n'est même pas la peine de négocier, ou acceptation de la réforme et on négocie. En revanche, avant ces 9 jours de grève, il y avait des préalables à la négociation, prévus par la lettre de cadrage. Ces 9 jours ont servi à lever ces préalables (ça ne veut pas dire pour autant que ces points se verront modifiés), ils sont dans le calendrier de négociation.

On sait qu'une grande majorité des cheminots était pour la négociation de cette réforme et non pour un rejet complet, on sait aussi qu'une majorité voulait que soient également négociés les éléments non négociables de la réforme. C'est le cas maintenant, sans présumer des résultats de ces négociations.

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous est-il possible d'avoir une critique constructive des choses ? Avec une argumentation et tout et tout ? Enfin au moins le minimum pour pouvoir tenir une discussion, même avec des avis qui divergent...

Quand Didier le Reste dit que la tendance des AG n'était pas au retrait de la réforme, je pense qu'il a raison, et c'est ce que j'ai pu constaté par moi même en AG...

La plupart des mecs ils s'en foutent des 40 ans et tout le reste, ce qu'ils veulent, c'est : avant la réforme, je pars avec tant, après la réforme, je veux la même chose, peu importe comment...

Comme tu l'as dit toi-même Ouragan, il y avait plusieurs positionnements possibles, contre la réforme (et rejet complet de celle-ci) et dans ce cas ce n'est même pas la peine de négocier, ou acceptation de la réforme et on négocie. En revanche, avant ces 9 jours de grève, il y avait des préalables à la négociation, prévus par la lettre de cadrage. Ces 9 jours ont servi à lever ces préalables (ça ne veut pas dire pour autant que ces points se verront modifiés), ils sont dans le calendrier de négociation.

On sait qu'une grande majorité des cheminots était pour la négociation de cette réforme et non pour un rejet complet, on sait aussi qu'une majorité voulait que soient également négociés les éléments non négociables de la réforme. C'est le cas maintenant, sans présumer des résultats de ces négociations.

Comment retourner sa veste...

Tu te moques de nous là? Vous ne teniez pas le même discours avant et pendant le début de la grève.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comment retourner sa veste...

Tu te moques de nous là? Vous ne teniez pas le même discours avant et pendant le début de la grève.

Ok, donc discuter avec toi, c'est pas possible, pas de soucis, ça ne m'étonne pas. Bonne soirée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ok, donc discuter avec toi, c'est pas possible, pas de soucis, ça ne m'étonne pas. Bonne soirée.

Pour discuter de quoi?

De toute façon, vous avez souvent tendance à botter en touche en ce moment, dès qu'on vous demande d'expliquer la position douteuse de votre confédération. :Smiley_40:

Je te souhaite une bonne soirée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour discuter de quoi?

De toute façon, vous avez souvent tendance à botter en touche en ce moment, dès qu'on vous demande d'expliquer la position douteuse de votre confédération.

Je te souhaite une bonne soirée.

Par contre, en ayant pris un peu de recul, je tiens à saluer l'omniprésence de certains membres qui me laisse perplexe quant à son objectif...

Certains défendent des positions, d'autres les condamnent et les meilleurs font les 2.

Bravo Messieurs, chapeau bas!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui cette position est nouvelle Jay17. Dans ce cas pourquoi ne pas avoir negocier de suite au lieu de vous enfermer dans une greve ?

Tu ne prends que la partie qui t'intéresse, toute la phrase est importante, dont la partie en gras :

"On sait qu'une grande majorité des cheminots était pour la négociation de cette réforme et non pour un rejet complet, on sait aussi qu'une majorité voulait que soient également négociés les éléments non négociables de la réforme. C'est le cas maintenant, sans présumer des résultats de ces négociations."

Quand tu as ça qui remonte des AG (ceci est une présomption, je ne peux juger que ce qui est remonté des AG de mon site), il faut bien que tu fasses avec...

En plus, tu juges les choses, comme si elles devaient être figées et gravées dans le marbre, alors qu'elles évoluent continuellement, en fonction du contexte, de la mobilisation, des réactions du gouvernement, etc...

Il y a une chose qui me choque, c'est qu'au delà des stratégies, le but que nous recherchons n'est-il pas le même ? Maintenir et améliorer notre régime de retraite, autant que faire se peut... Alors, il y a effectivement des stratégies fédérales différentes sur le sujet, qui vont de la négociation immédiate, au refus en bloc de la réforme. Je ne comprends pas que l'on tape à ce point-là sur la stratégie de la CGT, qui se voulait être la plus unitaire possible, donc forcément avec des concessions sur ses propres aspirations. Seule, la CGT ne fait pas tout, les autres centrales confédérées non plus, les plus petites fédérations encore moins, donc il n'y a qu'ensemble qu'on peut tirer le meilleur ou le "moins pire" de tout cela, et on tape allègrement sur la centrale qui a tenté le rassemblement depuis le début...

Ces querelles incessantes sont vraiment lassantes, elles n'apportent rien de constructif, on dirait que certains ici dépensent l'énergie qu'ils n'ont pu dépenser ces dernières semaines, à taper sur les autres.

Que des militants ou sympathisants SUD, reprochent à la CGT sa position, à la limite, mais de la part de militants ou sympathisants FGAAC, organisation syndicale qui a validé depuis le 18 octobre au minimum, le cadrage de la réforme, c'est un peu fort, quand même...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que des militants ou sympathisants SUD, reprochent à la CGT sa position, à la limite, mais de la part de militants ou sympathisants FGAAC, organisation syndicale qui a validé depuis le 18 octobre au minimum, le cadrage de la réforme, c'est un peu fort, quand même...

c'est justement parce que la FGAAC a vu que plusieurs OS n'étaient pas contre la réforme des 37,5 que la FGAAC s'est assise a la table des négociations .

il n'était pas utile de faire 8/9 jours de grève pour arriver a ce résultat

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est justement parce que la FGAAC a vu que plusieurs OS n'étaient pas contre la réforme des 37,5 que la FGAAC s'est assise a la table des négociations .

il n'était pas utile de faire 8/9 jours de grève pour arriver a ce résultat

Pour moi on n’est pas tout à fait au même résultat, la CGT refuse le cadrage gouvernemental, la FGAAC le valide. Toute la différence est là, après que tu justifies la position de la FGAAC, en disant que c'est la faute des autres, c'est ton droit, mais ça me fait doucement sourire, tu m'en excuseras j'espère.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

...

"On sait qu'une grande majorité des cheminots était pour la négociation de cette réforme et non pour un rejet complet, on sait aussi qu'une majorité voulait que soient également négociés les éléments non négociables de la réforme. C'est le cas maintenant, sans présumer des résultats de ces négociations."

...

j'ai peut-tre des prblème de lecture mais ta phrase n'est pas tres claire;

"On sait qu'une grande majorité des cheminots était pour la négociation de cette réforme" bon jusque là c'est clair

"on sait aussi qu'une majorité voulait que soient également négociés les éléments non négociables de la réforme" là ça m'ennui d'avantage...

Si la majorité etait favorable a des négociations comment peux-tu trouver une autre majorité voulant négocier les element non négociable, c'est a dire le fond même de la reforme ? La formulation de la phrase me parait peu satisfaisante

c'est justement parce que la FGAAC a vu que plusieurs OS n'étaient pas contre la réforme des 37,5 que la FGAAC s'est assise a la table des négociations .

il n'était pas utile de faire 8/9 jours de grève pour arriver a ce résultat

La FGAAC a eu tord d'avoir raison avant les autres......

Modifié par Vinces
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j'ai peut-tre des prblème de lecture mais ta phrase n'est pas tres claire;

"On sait qu'une grande majorité des cheminots était pour la négociation de cette réforme" bon jusque là c'est clair

"on sait aussi qu'une majorité voulait que soient également négociés les éléments non négociables de la réforme" là ça m'ennui d'avantage...

Si la majorité etait favorable a des négociations comment peux-tu trouver une autre majorité voulant négocier les element non négociable, c'est a dire le fond même de la reforme ? La formulation de la phrase me parait peu satisfaisante

La FGAAC a eu tord d'avoir raison avant les autres......

Dans cette majorité de personnes souhaitant la négociation, tu as une majorité qui souhaitait que les points non négociables soient mis sur la table. De plus dans ceux qui ne souhaitaient pas de négociations, le contexte faisant il y a de fortes chances qu'une partie ait rejoint ceux qui souhaitent que tout soit mis sur la table.

3 grands positionnements :

- négociations dans le cadrage gouvernemental

- négociations au-delà du cadrage

- pas de négociations (dans l'immédiat, puisque tout se finit forcément en négociation en fonction du rapport de forces)

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et surtout, la position de la CGT est hypocrite c'est une évidence, mais elle va surtout contribuer à affaiblir la CGT Cheminots, et renforcer Sud Rail. Exemple type à PSE...

Et le chemin de fer n'avait déjà pas besoin de ça.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je partage l'avis de Jay

Ce que dit Didier le Reste est, pour une bonne partie, le reflet de ce qui c'est passé dans les AG en particulier et de ce que pensent les cheminots en général.

Beaucoup ne demandaient plus le retrait de la réforme, ayant déjà accepté " l'incroyable" idée de travailler 40 ans. Ils se seraient bien contentés de la disparition de la décote et/ou de l'indexation sur l'indice des prix.

Une majorité demande également toutes une serie de mesures d'accompagnement de cette connerie de réforme pour atténuer les effets pervers, notamment la diminution des pensions.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je partage l'avis de Jay

Ce que dit Didier le Reste est, pour une bonne partie, le reflet de ce qui c'est passé dans les AG en particulier et de ce que pensent les cheminots en général.

Beaucoup ne demandaient plus le retrait de la réforme, ayant déjà accepté " l'incroyable" idée de travailler 40 ans. Ils se seraient bien contentés de la disparition de la décote et/ou de l'indexation sur l'indice des prix.

Une majorité demande également toutes une serie de mesures d'accompagnement de cette connerie de réforme pour atténuer les effets pervers, notamment la diminution des pensions.

Pour une fois, on est bien d'accord pour la plupart. Mais ce que je ne comprends pas : pourquoi avoir fait croire aux gens qu'on allait casser la réforme alors qu'une majorité, tant dans les OS que sur le terrain, s'étaient déjà fait à l'idée des 40 ans, et ce seraient contentés de la disparition de la décôte, comme tu le précisais ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour une fois, on est bien d'accord pour la plupart. Mais ce que je ne comprends pas : pourquoi avoir fait croire aux gens qu'on allait casser la réforme alors qu'une majorité, tant dans les OS que sur le terrain, s'étaient déjà fait à l'idée des 40 ans, et ce seraient contentés de la disparition de la décôte, comme tu le précisais ?

Un bon nombre de salariés des régimes spéciaux n'ont jamais admis ce principe (les 40 ans).

Il n'y a que les plus déterminé à avoir reclamé le retrait pur et simple de la reforme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un bon nombre de salariés des régimes spéciaux n'ont jamais admis ce principe (les 40 ans).

Il n'y a que les plus déterminé à avoir reclamé le retrait pur et simple de la reforme.

Je trouve incroyable le retournement de veste de certain qui ont fait grève contre la réforme pendant 8 à 9 jours et qui nous disent maintenant ile contraire! Pourquoi les OS ne sont-ils pas aller négocier avec la direction? les négociations étaient déjà ouvertent et la fgaac a réussie seule le tour de force d'obtenir aux travers de ses rencontres avec la direction et le gouvernement à diviser la décote par 2, a donner l'équivalence de 2 positions pour ceux qui continuent... Je note que la fgaac n'existe pas dans le privé et par exemple ma femme a pri 40 ans et 25% de décote! où étaient les confédérés ? Seule la fgaac n'a pas menti a ses adhérents car à la première inter syndicale toutes les OS sauf les révolutionnaires de sud avaient assimilés les 40 ans.

Autand de jours de grève pour JUSTE avoir un membre de l'état aux réunions quelle fumisterie. Ah si j'oubliai qu'il est marqué que l'on peut discuter des 3 piliers de la réforme (indexation, 40 ans et décote) juste en discuter pour permettre aux OS de sortir la tête haute du conflit même ceux qui ne veulent pas en discuter!!! Va comprendre charles koiquesse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je trouve incroyable le retournement de veste de certain qui ont fait grève contre la réforme pendant 8 à 9 jours et qui nous disent maintenant ile contraire! Pourquoi les OS ne sont-ils pas aller négocier avec la direction? les négociations étaient déjà ouvertent et la fgaac a réussie seule le tour de force d'obtenir aux travers de ses rencontres avec la direction et le gouvernement à diviser la décote par 2, a donner l'équivalence de 2 positions pour ceux qui continuent... Je note que la fgaac n'existe pas dans le privé et par exemple ma femme a pri 40 ans et 25% de décote! où étaient les confédérés ? Seule la fgaac n'a pas menti a ses adhérents car à la première inter syndicale toutes les OS sauf les révolutionnaires de sud avaient assimilés les 40 ans.

Autand de jours de grève pour JUSTE avoir un membre de l'état aux réunions quelle fumisterie. Ah si j'oubliai qu'il est marqué que l'on peut discuter des 3 piliers de la réforme (indexation, 40 ans et décote) juste en discuter pour permettre aux OS de sortir la tête haute du conflit même ceux qui ne veulent pas en discuter!!! Va comprendre charles koiquesse

revoltages Nous sommes plusieurs a tenir ce discours ici mais d'autres ne voulaient rien savoir....aujourd'hui les position de leurs OS sont quasiment identique a celle de la FGAAC mais il a fallut qu'elles emmènent leurs adhérent dans 8 jours de greves. On est en droit de se demander pourquoi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je trouve incroyable le retournement de veste de certain qui ont fait grève contre la réforme pendant 8 à 9 jours et qui nous disent maintenant ile contraire! Pourquoi les OS ne sont-ils pas aller négocier avec la direction? les négociations étaient déjà ouvertent et la fgaac a réussie seule le tour de force d'obtenir aux travers de ses rencontres avec la direction et le gouvernement à diviser la décote par 2, a donner l'équivalence de 2 positions pour ceux qui continuent... Je note que la fgaac n'existe pas dans le privé et par exemple ma femme a pri 40 ans et 25% de décote! où étaient les confédérés ? Seule la fgaac n'a pas menti a ses adhérents car à la première inter syndicale toutes les OS sauf les révolutionnaires de sud avaient assimilés les 40 ans.

Autand de jours de grève pour JUSTE avoir un membre de l'état aux réunions quelle fumisterie. Ah si j'oubliai qu'il est marqué que l'on peut discuter des 3 piliers de la réforme (indexation, 40 ans et décote) juste en discuter pour permettre aux OS de sortir la tête haute du conflit même ceux qui ne veulent pas en discuter!!! Va comprendre charles koiquesse

Si les crotteux avaient été de la partie, les choses auraient été différentes. Maintenant ils s'imaginent pouvoir donner des leçons...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...