Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le Figaro fait l'eloge de Pépy...


km315

Messages recommandés

Certains assurent qu'il a failli être remercié. «Il ne doit son maintien à la tête de la SNCF qu'à deux collaborateurs qui ont persuadé Nicolas Sarkozy de le maintenir»
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est critiqué mais il aime la boite c'est sur. J'aime particulièrement la passage où il dit "la greve paye moins que la négociation"

En même temps, il ne va pas te dire le contraire. Ce serait marcher sur la tête, c'est bien normal qu'il préfère négocier un moindre recul (qui reste un recul), quitte à rogner ou retarder légèrement ses projets, que de les voir rejetés en bloc par un front uni de contestation. Mais c'est comme toujours, la négociation dépend du rapport de force existant, le COMEX n'est pas là pour faire de la philanthropie... De toute façon, séparer les deux notions est savamment orchestré, alors que les deux font partie du processus revendicatif. C'est une vision manichéenne des choses que d'opposer systématiquement ces deux notions, comme si ce devait être tout l'un ou tout l'autre, comme si elles n'avaient aucun lien. Ce n'est que de la communication...

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'article du Figaro est ici

Bonne lecture

Le passage sur le système " PIPE " est savoureux...

PIPE = Pas d'Initiative , Pas d'Ennui

Vais aller lire d'article mais je veux réagir à la langue de bois hihi :

PIPE c'est pas : Pas d'Initiative, Pas d'Emmerdes !!!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'amuse c'est ce passage :

"Il est en effet le premier dirigeant à avoir dit que «la grève paye moins que la négociation». Un syndicat obtiendra toujours davantage de lui avant la grève qu'après. «C'est ce nouveau principe qui lui a valu le poste de président, explique un délégué syndical de la Fgaac. Il a passé de longues soirées officieuses avec nos dirigeants pour négocier un changement d'état d'esprit. Il voulait notre soutien avant d'aller vendre le projet à Nicolas Sarkozy.»"

Quand j'ai affiché ici la note interne FGAAC qui parlaient des négociations officieuses de la FGAAC avec la direction et le gouvernement, celle-ci l'a fait retiré du site et j'ai eu l'interdiction de la réafficher. Content de voir que le figaro confirme. Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l'orientation politique prise par ce syndicat, la confirmation est éclatante. Et je suppose que le co-adossé a aussi fait parti du processus !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'amuse c'est ce passage :

"Il est en effet le premier dirigeant à avoir dit que «la grève paye moins que la négociation». Un syndicat obtiendra toujours davantage de lui avant la grève qu'après. «C'est ce nouveau principe qui lui a valu le poste de président, explique un délégué syndical de la Fgaac. Il a passé de longues soirées officieuses avec nos dirigeants pour négocier un changement d'état d'esprit. Il voulait notre soutien avant d'aller vendre le projet à Nicolas Sarkozy.»"

Quand j'ai affiché ici la note interne FGAAC qui parlaient des négociations officieuses de la FGAAC avec la direction et le gouvernement, celle-ci l'a fait retiré du site et j'ai eu l'interdiction de la réafficher. Content de voir que le figaro confirme. Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l'orientation politique prise par ce syndicat, la confirmation est éclatante. Et je suppose que le co-adossé a aussi fait parti du processus !

Je ne vois rien de choquant dans ce que tu dis.

Négocier avant de faire grève te pose un souci, car dans ton OS, vous n'en avez rien à faire de la négociation. Votre but, c'est la grève pour la grève, peu importe le résultat après.

Puisque que tu parles du dernier conflit à propos des retraites, je pense qu'on peut dire qu'aujourd'hui, celle-ci contentait une majorité de cheminots, puisque bon nombre d'entre-eux n'ont toujours pas fait valoir leur droit à la retraite, et continuent à faire du rab alors qu'ils ne sont en rien impactés par la réforme.

Modifié par Typiac
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vais aller lire d'article mais je veux réagir à la langue de bois hihi :

PIPE c'est pas : Pas d'Initiative, Pas d'Emmerdes !!!!!!!

Résumé ainsi par un cadre de mon UT:

"Beaucoup de mes collegues ont preferé le petit clic d'un parapluie qui s'ouvre au grand crac d'une carriere qui se brise."

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'amuse c'est ce passage :

Il a passé de longues soirées officieuses avec nos dirigeants pour négocier un changement d'état d'esprit. Il voulait notre soutien avant d'aller vendre le projet à Nicolas Sarkozy

j'avais noté ce passage aussi avec cette expression qui me fait vraiment horreur !

une question : combien ???? et comment ils se sont partagé les bénefices ???

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois rien de choquant dans ce que tu dis.

Négocier avant de faire grève te pose un souci, car dans ton OS, vous n'en avez rien à faire de la négociation. Votre but, c'est la grève pour la grève, peu importe le résultat après.

Puisque que tu parles du dernier conflit à propos des retraites, je pense qu'on peut dire qu'aujourd'hui, celle-ci contentait une majorité de cheminots, puisque bon nombre d'entre-eux n'ont toujours pas fait valoir leur droit à la retraite, et continuent à faire du rab alors qu'ils ne sont en rien impactés par la réforme.

Ce qui est choquant, c'est le double discours.

Vous étiez les plus révolutionnaires aux AG alors que votre OS négociait en douce.

Ca me gene pas que votre OS négocie, mais cela aurait été plus honnete de le dire.

Déjà pour vous éviter à vou,s militants de passer pour des cons.

A moins que vous n'étiez au courant, et, là ce n'est pas très sympa envers les cheminots devant qui vous avez parlé au cours des AG

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'amuse c'est ce passage :

"Il est en effet le premier dirigeant à avoir dit que «la grève paye moins que la négociation». Un syndicat obtiendra toujours davantage de lui avant la grève qu'après. «C'est ce nouveau principe qui lui a valu le poste de président, explique un délégué syndical de la Fgaac. Il a passé de longues soirées officieuses avec nos dirigeants pour négocier un changement d'état d'esprit. Il voulait notre soutien avant d'aller vendre le projet à Nicolas Sarkozy.»"

Quand j'ai affiché ici la note interne FGAAC qui parlaient des négociations officieuses de la FGAAC avec la direction et le gouvernement, celle-ci l'a fait retiré du site et j'ai eu l'interdiction de la réafficher. Content de voir que le figaro confirme. Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l'orientation politique prise par ce syndicat, la confirmation est éclatante. Et je suppose que le co-adossé a aussi fait parti du processus !

Je ne voie pas du tout où est le problème, il est normal (ou de moins devrait etre normal) de negocier AVANT un conflit, et que le président essaye d'avoir le soutient d'une (ou plusieurs) OS ne me choque pas du tout, ce qui me choquerait ce serait plutot les OS jusque boutiste qui preferent emmenner leurs sympatisants dans le mur plutot que de reculer.

Ceci dit apres la reforme des retraites les OS (sauf SUD) se sont empressées de chausser les chaussons de la FGAAC. C'est une façon de reconnaitre le travail de celle-ci et de ne pas rester sur le bord de la route même si, bien sur, ça a été presenté differement afin de ne pas choquer leurs militants.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne voie pas du tout où est le problème, il est normal (ou de moins devrait etre normal) de negocier AVANT un conflit, et que le président essaye d'avoir le soutient d'une (ou plusieurs) OS ne me choque pas du tout, ce qui me choquerait ce serait plutot les OS jusque boutiste qui preferent emmenner leurs sympatisants dans le mur plutot que de reculer.

Ceci dit apres la reforme des retraites les OS (sauf SUD) se sont empressées de chausser les chaussons de la FGAAC. C'est une façon de reconnaitre le travail de celle-ci et de ne pas rester sur le bord de la route même si, bien sur, ça a été presenté differement afin de ne pas choquer leurs militants.

On dirait le discours d'un conducteur TGV du Charolais!!!!! J'ai un peu oublié son pseudo, mais çà va me revenir.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On dirait le discours d'un conducteur TGV du Charolais!!!!! J'ai un peu oublié son pseudo, mais çà va me revenir.....

Je n'en doute pas on dirait que toi et Gomen faite une fixation sur cette personne. C'est curieux, il vous a fait du mal ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'en doute pas on dirait que toi et Gomen faite une fixation sur cette personne. C'est curieux, il vous a fait du mal ?

Pas de fixette je crois, et ils ne sont pas les seuls à trouver que ces coïncidences ne sont plus fortuites. En tous cas, pour l'heure, tout le monde prend ça à la bonne et tant mieux, mais un peu de discrétion ne nuirait pas ....

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'en doute pas on dirait que toi et Gomen faite une fixation sur cette personne. C'est curieux, il vous a fait du mal ?

Mais non Eric!! et "les amis de mes amis sont mes amis". Comme je suis un pote de Gilles..... enfin, tu vois la suite!!

pour la suite, contactes moi en MP STP pour ne pas polluer plus ce sujet

Modifié par CRL COOL
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On dirait le discours d'un conducteur TGV du Charolais!!!!! J'ai un peu oublié son pseudo, mais çà va me revenir.....

C'est pas moi bien au contraire. Le 100 a PCS se diversifie, suis content.

Ouuups je sors..... :Smiley_16:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui m'amuse c'est ce passage :

"Il est en effet le premier dirigeant à avoir dit que «la grève paye moins que la négociation». Un syndicat obtiendra toujours davantage de lui avant la grève qu'après. «C'est ce nouveau principe qui lui a valu le poste de président, explique un délégué syndical de la Fgaac. Il a passé de longues soirées officieuses avec nos dirigeants pour négocier un changement d'état d'esprit. Il voulait notre soutien avant d'aller vendre le projet à Nicolas Sarkozy.»"

Quand j'ai affiché ici la note interne FGAAC qui parlaient des négociations officieuses de la FGAAC avec la direction et le gouvernement, celle-ci l'a fait retiré du site et j'ai eu l'interdiction de la réafficher. Content de voir que le figaro confirme. Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l'orientation politique prise par ce syndicat, la confirmation est éclatante. Et je suppose que le co-adossé a aussi fait parti du processus !

adossé et endoffé , ça rime ? non !

m'en fout , j'ai déjà envoyé ma lettre et content de partir ....me faire endoffer ailleurs , !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois rien de choquant dans ce que tu dis.

Négocier avant de faire grève te pose un souci, car dans ton OS, vous n'en avez rien à faire de la négociation. Votre but, c'est la grève pour la grève, peu importe le résultat après.

Puisque que tu parles du dernier conflit à propos des retraites, je pense qu'on peut dire qu'aujourd'hui, celle-ci contentait une majorité de cheminots, puisque bon nombre d'entre-eux n'ont toujours pas fait valoir leur droit à la retraite, et continuent à faire du rab alors qu'ils ne sont en rien impactés par la réforme.

Ceux qui ne sont pas impactés restent parce qu'ils se sont habitués à un train de vie qu'ils n'auraient pas à la retraite,c'est tout...

Et rien n'empechait la boite si elle l'avait voulu de garder des ADC qui en faisaient la demande apres 50 ans...

pour finir,vous n'avez que l'argument de ceux qui restent alors qu'ils ne perdraient rien,mais parler de ceux comme moi qui vont devoir faire 3 ans et demi pour gagner pareil,ça semble plus difficile....

parce que là va falloir etre fort pour me convaincre que je suis gagnant sur ce coup....

Mais bon c'est tellement plus facile de se gausser de 10 tgvistes qui restent pour le blé et qui du coup bloquent leurs collegues pour l'acces TGV en essayant de faire passer ça pour un "point positif de la reforme" cherement acquis par la FGAAC....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ceux qui ne sont pas impactés restent parce qu'ils se sont habitués à un train de vie qu'ils n'auraient pas à la retraite,c'est tout...

Et rien n'empechait la boite si elle l'avait voulu de garder des ADC qui en faisaient la demande apres 50 ans...

pour finir,vous n'avez que l'argument de ceux qui restent alors qu'ils ne perdraient rien,mais parler de ceux comme moi qui vont devoir faire 3 ans et demi pour gagner pareil,ça semble plus difficile....

parce que là va falloir etre fort pour me convaincre que je suis gagnant sur ce coup....

Mais bon c'est tellement plus facile de se gausser de 10 tgvistes qui restent pour le blé et qui du coup bloquent leurs collegues pour l'acces TGV en essayant de faire passer ça pour un "point positif de la reforme" cherement acquis par la FGAAC....

Effectivement , c'est l'arbre qui cache la fôret .

D'ailleurs , je relève certaines contradictions sur le sujet .Actuellement , il est question des notations .Or , chez moi , les

pacsés cfdt/ fgaac exige que l'agent fasse une lettre selon laquelle ,il part avant le 31/12 afin de lui attribuer une position en commision .Comprendra qui pourra . !

Mais , ça n'empêche que ceux qui restent et bloquent leur collègues = :blush:

Bien que comme tu disais qu'ils allaient devoir faire 2/3/4/5 ans de plus = le déroulement de carrière , ils ont le temps de voir venir ! Non ? re !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement , c'est l'arbre qui cache la fôret .

D'ailleurs , je relève certaines contradictions sur le sujet .Actuellement , il est question des notations .Or , chez moi , les

pacsés cfdt/ fgaac exige que l'agent fasse une lettre selon laquelle ,il part avant le 31/12 afin de lui attribuer une position en commision .Comprendra qui pourra . !

Mais , ça n'empêche que ceux qui restent et bloquent leur collègues = :blush:

Bien que comme tu disais qu'ils allaient devoir faire 2/3/4/5 ans de plus = le déroulement de carrière , ils ont le temps de voir venir ! Non ? re !

Pour bloquer, ça bloque. Domage pour la boite, cette " dif ", elle va devoir un jour ou l'autre en passer par une grosse hausse des salaires pour stoper le mécontentement qui monte, qui monte, qui monte!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Négocier avant de faire grève te pose un souci, car dans ton OS, vous n'en avez rien à faire de la négociation. Votre but, c'est la grève pour la grève, peu importe le résultat après.

C'est une analyse qui n'engage que toi mais que je trouve simpliste et que je réfute totalement. Négocier avant une grève ne nous pose aucun problème si nous avons le rapport de force en faveur des salariés. Notre objectif n'est pas la grève pour la grève mais utiliser le grève comme arme pour obtenir les résultats que nous souhaitons dans les principes que nous défendons.

Pour te donner un exemple, à St Lazare dans les postes d'aiguillage nous n'avons pas eu besoin de faire grève pour obtenir satisfaction sur quasiment toutes les revendications des agents puisqu'avec 100% de D2I sur le dos et après une AG ou tous les agents concernés sont venus et ont voté la grève, la direction à lâché sans qu'il y ait eu besoin de faire grève. Voilà comment l'on conçoit l'action syndicale !

L'on ne met pas la charrue avant les boeufs : premièrement on définis les principes qui guideront nos actions ( textes de congrès ) puis l'on construit un rapport de force qui renverse la subordination employé/employeur et ensuite seulement nous allons à la négociation. Pour finir nous ne validons que des progrès et n'entérinons jamais des régressions.

Mais je conçois qu'il existe des choix différents dans un autre type de syndicalisme. mais l'on ne peu demander à l'un de valider les options de l'autre.

Puisque que tu parles du dernier conflit à propos des retraites, je pense qu'on peut dire qu'aujourd'hui, celle-ci contentait une majorité de cheminots, puisque bon nombre d'entre-eux n'ont toujours pas fait valoir leur droit à la retraite, et continuent à faire du rab alors qu'ils ne sont en rien impactés par la réforme.

Non je ne parlais pas du dernier conflit pour que tu puisse faire ton petit couplet de satisfaction sur les actions menés par ton syndicats. J'en parlais dans le contexte de l'article du figaro juste pour préciser la manière dont vous concevez la transparence dans les négociations :Smiley_04:

mais je suis d'accord avec toi il y a une partie non majoritaire des cheminots pouvant partir en retraite qui ne le font pas, alors qu'ils ne tombent pas sous les effets négatifs de la loi. Il y aura toujours une partie d'égoistes profiteurs dans la population, j'ose espérer que tu ne construit pas ton action syndicale pour cette frange de blaireaux ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mais je suis d'accord avec toi il y a une partie non majoritaire des cheminots pouvant partir en retraite qui ne le font pas, alors qu'ils ne tombent pas sous les effets négatifs de la loi. Il y aura toujours une partie d'égoistes profiteurs dans la population, j'ose espérer que tu ne construit pas ton action syndicale pour cette frange de blaireaux ?

Je ne comprends pas bien ce raisonnement. Pourquoi empêcher une personne de travailler au-delà de l'âge minimum auquel elle peut prétendre à la retraite ? Si partir en retraite à 50 ans est une possibilité pour un conducteur, rien ne devrait l'empêcher de travailler jusqu'à 65 ans si son état de santé le permet. Pendant ce temps là, il cotise et contribue au financement des retraites. Ce qui pose problème justement, ce que le nombre d'actifs devient insuffisant par rapport au nombre des retraités (en raison de l'augmentation de l'espérance de vie). Plus il y a de gens au travail, plus il y a de création de richesses à partager entre toutes les générations. Si la SNCF "éjecte" son personnel qualifié prématurément, ces personnes n'auront aucun mal à cumuler retraite SNCF + emploi dans une entreprise privée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.