Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Ségolène Royal cède au chantage de l'Etat


Messages recommandés

Source ; La Nouvelle République

Date ; 3 aout 2009

Pour ne pas pénaliser la région, Ségolène Royal accepte de verser la somme que lui réclame l'État. Mais sa colère est vive.

Contrainte et forcée, Ségolène Royal a fini par accepter de verser la participation de la Région à la future ligne TGV que lui réclame le gouvernement. La présidente de Poitou-Charentes avait proposé de consacrer les fonds des collectivités territoriales à l'achat des terrains devant accueillir la future ligne à grande vitesse qui seraient ensuite loués à l'exploitant.

François Fillon a répondu non, avançant des raisons techniques (la « NR » d'hier). Mais surtout, le Premier ministre a fait savoir que, faute de participation de la région, la réalisation des barreaux de Châtellerault, Poitiers et Angoulême serait différée. Ce qui signifiait : pas de desserte TGV pour ces trois villes.

Ségolène Royal a donc décidé de se plier aux exigences de Matignon. Sa réponse devrait parvenir incessamment au Premier ministre et la présidente de Région y a mis les formes : « Je cède au chantage pour ne pas pénaliser la région », écrit-elle notamment avant de souligner que l'attitude de l'État confirme qu'il est « mal géré puisque ses caisses sont vides » et qu'il doit puiser dans celles d'une région qui, elle, dixit sa patronne, est bien gérée.

« C'est une forme de racket, commentait hier Ségolène Royal, en visite dans le Civraisien. C'est une atteinte à la démocratie locale. Cette dépense imposée se fera au détriment d'investissements que nous avions prévu de faire. » La somme mise à la charge de la Région, dans l'hypothèse où tous les autres partenaires locaux accepteraient de participer à l'enveloppe de 310 millions que l'État réclame pour Poitou-Charentes, devrait s'élever à 110 à 120 millions d'euros. La signature de l'accord avec l'ensemble des collectivités territoriales devrait intervenir en tout début de semaine.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il serait temps de cesser de faire une pseudo exception culturelle pour un personnage aussi insignifiant que Ségolène Royal. Cela fait longtemps que Jacques Auxiette, président de la région PDL, signe des chéques pour des dépenses d'infrastructure ne lui incombant pas (y compris pour la construction en cours du nouvel atelier de maintenance des TER à Nantes), que Martin Malvy (président de la régon Midi-Pyrénées) finance la remise à niveau des voies ferrées de sa région (sous peine de fermeture), que son collègue de la région Auvergne s'apprête à le faire également. Il a même été demandé au Grand-Duc du Luxembourg de casquer pour une ligne de TGV Est qui ne passe pas sur son territoire! Le vrai problème sérieux, c'est que, les caisses de l'Etat étant probablement vides, il est demandé de plus en plus aux collectivités de tous niveaux de raquer à sa place, ce qui va alourdir sérieusement la fiscalité locale, nos petits-enfants devant continuer à rembourser les emprunts contractés ces temps-ci par les élus de tous échelons pour des durées de plus en plus longues!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ce n'est pas parce que d'autres acceptent de suppléer à un Etat qui a vidé ses caisses avec le bouclier fiscal pour les plus nantis qu'il faut se taire. Elle fait bien de renâcler, même si le PS est responsable en grande partie de ces arnaques à répétition en ayant accepté, au nom de la décentralisation, ces transferts de budgets. Ils croyaient en retirer un certain pouvoir .... maintenant ils voient !

le plus scandaleux à mon avis, c'est que ces subventions régionales vont à un projet en PPP sur lequel les "grands" du BTP vont se retrouver pendant au moins 35 ans en possession de cette ligne en faisant raquer les usagers pour faire leurs bénéfices.

Et comme chantage de la part de ces gens-là, il y a la non-réponse aux appels d'offre. Ce que l'Etat (y compris les collectivités locales) mettra au pot ne leur suffit encore pas ....

pendant ce temps-là, on attend qu'ils soient jugés pour les précédents abus (pour être poli) envers la SNCF et la RATP (au niveau de 500 millions chacune, rien que pour l'Ile-de-France)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Il serait temps de cesser de faire une pseudo exception culturelle pour un personnage aussi insignifiant que Ségolène Royal. Cela fait longtemps que Jacques Auxiette, président de la région PDL, signe des chéques pour des dépenses d'infrastructure ne lui incombant pas (y compris pour la construction en cours du nouvel atelier de maintenance des TER à Nantes), que Martin Malvy (président de la régon Midi-Pyrénées) finance la remise à niveau des voies ferrées de sa région (sous peine de fermeture), que son collègue de la région Auvergne s'apprête à le faire également. Il a même été demandé au Grand-Duc du Luxembourg de casquer pour une ligne de TGV Est qui ne passe pas sur son territoire! Le vrai problème sérieux, c'est que, les caisses de l'Etat étant probablement vides, il est demandé de plus en plus aux collectivités de tous niveaux de raquer à sa place, ce qui va alourdir sérieusement la fiscalité locale, nos petits-enfants devant continuer à rembourser les emprunts contractés ces temps-ci par les élus de tous échelons pour des durées de plus en plus longues!

Et rappelle toi le discours repris en choeur par les elus de droite lors des elections europeennes, avec JF Copé lançant cette phrase : la gauche augmente les impots (NDLR : comme toutes les regions sont de gauche quasiment)...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et rappelle toi le discours repris en choeur par les elus de droite lors des elections europeennes, avec JF Copé lançant cette phrase : la gauche augmente les impots (NDLR : comme toutes les regions sont de gauche quasiment)...

C'est ce qu'on va entendre d'ici les prochaines élections régionales.

C'est que beaucoup ne savent pas (les français sont connu pour avoir la mémoire courte), l'Etat (UMP) instaure des nouvelles taxes et nouvelles compétences et refile le fardeaux aux Conseils Régionaux (majorité à gauche) et Conseil Généraux (majoritairement à gauche) et ne donne pas le budget qui va avec et on le sait tous, l'Etat est mauvais payeur.

Ensuite pour l'UMP c'est assez facile pour elle de dire que les régions et les départements augmentent les impots. Mais elle oublient de dire que même les départements et les régions de "droite" augmentent plus qu'autant. Donc Copé peut d'abord nettoyer devant ses portes.

Ne faut-il pas rappeler que les Régions ont compétence sur le transport régionale comme les TER et certaines régions font même beaucoup plus que leurs compétences, là ou l'Etat est défaillant.

Mais je ne savait pas que les lignes TGV était aussi une compétence des Conseil Régionaux. l'Etat est vraiment de plus en plus défaillant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il serait temps de cesser de faire une pseudo exception culturelle pour un personnage aussi insignifiant que Ségolène Royal. Cela fait longtemps que Jacques Auxiette, président de la région PDL, signe des chéques pour des dépenses d'infrastructure ne lui incombant pas (y compris pour la construction en cours du nouvel atelier de maintenance des TER à Nantes), que Martin Malvy (président de la régon Midi-Pyrénées) finance la remise à niveau des voies ferrées de sa région (sous peine de fermeture), que son collègue de la région Auvergne s'apprête à le faire également. Il a même été demandé au Grand-Duc du Luxembourg de casquer pour une ligne de TGV Est qui ne passe pas sur son territoire! Le vrai problème sérieux, c'est que, les caisses de l'Etat étant probablement vides, il est demandé de plus en plus aux collectivités de tous niveaux de raquer à sa place, ce qui va alourdir sérieusement la fiscalité locale, nos petits-enfants devant continuer à rembourser les emprunts contractés ces temps-ci par les élus de tous échelons pour des durées de plus en plus longues!

Les caisses ne sont pas vide pour tout le monde

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

C'est ce qu'on va entendre d'ici les prochaines élections régionales.

C'est que beaucoup ne savent pas (les français sont connu pour avoir la mémoire courte), l'Etat (UMP) instaure des nouvelles taxes et nouvelles compétences et refile le fardeaux aux Conseils Régionaux (majorité à gauche) et Conseil Généraux (majoritairement à gauche) et ne donne pas le budget qui va avec et on le sait tous, l'Etat est mauvais payeur.

Ensuite pour l'UMP c'est assez facile pour elle de dire que les régions et les départements augmentent les impots. Mais elle oublient de dire que même les départements et les régions de "droite" augmentent plus qu'autant. Donc Copé peut d'abord nettoyer devant ses portes.

Ne faut-il pas rappeler que les Régions ont compétence sur le transport régionale comme les TER et certaines régions font même beaucoup plus que leurs compétences, là ou l'Etat est défaillant.

Mais je ne savait pas que les lignes TGV était aussi une compétence des Conseil Régionaux. l'Etat est vraiment de plus en plus défaillant.

100% d'accord avec toi !!!

Tu as oublié de rajouter que malgré tout cela, l'etat est de plus en plus endetté...

Ou passe tout cet argent ????

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et moi je rembourse les emprunts engagés par l'Etat ( les collecxtivités, les entreprises publiques, la SNCF...) du temps de mes grands-parents et même de mes parents ...

Pour le coup désolé mais Ségolène Royal a raison de dénoncer les pratiques du gouvernement UMP Sarkozy-Fillon

même si les prédécesseurs (dont elle d'ailleurs ...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais je ne savait pas que les lignes TGV était aussi une compétence des Conseil Régionaux. l'Etat est vraiment de plus en plus défaillant.

Les grands investissements font appels à beaucoup de contributeurs, sans pour autant que ceux ci y aient une compétence particulière...

Il s'agit seulement de pouvoir boucler un tour de table avec une douloureuse astronomique.... et bien entendu, chaque participant pourra ensuite y aller de sa com sur sa participation: belles pancartes, articles nourris en presse regionale et institutionnelle: " ...la Region x a participé à la création de l'autoroute lambda, le Département Y investi pour votre futur avec la rocade de Trifouilli...."

Ce n'est absoluement pas nouveau, et surement pas le signe tangible d'un gaspillage au niveau gouvernemental.

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut, moi ce que je vois, c'est que le grand ul dup continu, dévelloper le pays certe, mais pourquoi faire, quand plus personne ne poura profiter de ce soit disant progrès. cartonrouge

Il serait peut être temps de redistribuer les richesses, que toute l'économie du pays en profite.

Le pays ressemble de plus en plus à une réserve naturelle où seuls les plus nantis profiteurs viendrons comtempler la misère des pauvres gens qu'ils ont arnaqué. lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et rappelle toi le discours repris en choeur par les elus de droite lors des elections europeennes, avec JF Copé lançant cette phrase : la gauche augmente les impots (NDLR : comme toutes les regions sont de gauche quasiment)...

salut

ben justement les régionales arrivent.....

négociations effets d'annonces de toutes parts ne manqueront pas au catalogue à partir du début 2010.

les belles promesses qui n'ont engagés que ceux qui ont bien voulu y croire, risque d'être balayées d'un revers pour toutes celles qui n'auront pas été budgétisées concrètement et surtout lancées!

vu les empoignades au PS.....la France risque bien de se réveiller toute bleue au lendemain des élections régionales...

au point où l'on en est, bleu ou rose quelle différence, au vu de telles pratiques, je vous le demande ? l

kenavo

Modifié par capelanbrest
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Salut, moi ce que je vois, c'est que le grand ul dup continu, dévelloper le pays certe, mais pourquoi faire, quand plus personne ne poura profiter de ce soit disant progrès. cartonrouge

Il serait peut être temps de redistribuer les richesses, que toute l'économie du pays en profite.

Le pays ressemble de plus en plus à une réserve naturelle où seuls les plus nantis profiteurs viendrons comtempler la misère des pauvres gens qu'ils ont arnaqué. lapleunicheuse

Olivier Besancenot..... Sort de ce corps !!!! lotrela

Tu n'as pas tort a vrai dire, on peut sans aucun impact supplementaire pour nos entreprises, donner aux salariés les moins payés, en supprimant salaires mirobolants, retraites chapeau, parachutes dorés, stocks options. Se sont des sommes considerables a chaques fois, qui sont gaspillées pour quelques gugusses dans chaque boite.

Pas de charges supplementaires pour les entreprises, et une distribution plus juste des salaires...

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Olivier Besancenot..... Sort de ce corps !!!! lotrela

Tu n'as pas tort a vrai dire, on peut sans aucun impact supplementaire pour nos entreprises, donner aux salariés les moins payés, en supprimant salaires mirobolants, retraites chapeau, parachutes dorés, stocks options. Se sont des sommes considerables a chaques fois, qui sont gaspillées pour quelques gugusses dans chaque boite.

Pas de charges supplementaires pour les entreprises, et une distribution plus juste des salaires...

Salut, c'est peut être le terme " redistribution des richesses " qui te fais moquer de moi, lapleunicheusemdrmdr , mais sans parler " étiquette politique ", cette différence de traitement entre le classes sociales est de plus en plus criante. ( le pire doit " être de droite et crever la dale ) cartonrouge

A quoi bon construire, développer, moderniser, si c'est à crédit sur l'apeuvrissement du peuple?

Devenir juste un couloir d'échange européen?

Nos chères politiques énarques ne cessent de dire que ces dévéloppements sont de raison économiques et font travailler du monde, certe! mais surtout enrichissent les mêmes pour continuer cette ronde infernale.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Salut, c'est peut être le terme " redistribution des richesses " qui te fais moquer de moi, lapleunicheuselotrela , mais sans parler " étiquette politique ", cette différence de traitement entre le classes sociales est de plus en plus criante. ( le pire doit " être de droite et crever la dale ) cartonrouge

A quoi bon construire, développer, moderniser, si c'est à crédit sur l'apeuvrissement du peuple?

Devenir juste un couloir d'échange européen?

Nos chères politiques énarques ne cessent de dire que ces dévéloppements sont de raison économiques et font travailler du monde, certe! mais surtout enrichissent les mêmes pour continuer cette ronde infernale.

Ce n'est pas une moquerie, juste une taquinerie,

mais de ce coté la, j'ai la meme vision que toi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas une moquerie, juste une taquinerie,

mais de ce coté la, j'ai la meme vision que toi.

Taquin va! lapleunicheuse

Je ne sais où tout cela va nous mener? cela devien inquiétant. Quand ils auront épuisé les ressources financières du peuple ils feront quoi? Ils déclancheront une bonne guerre histoire de gommer tout cela et repartir d'une belle page blanche et réécrire toujours la même rengène?

Vivement 1789, que cela ne soit pas les mêmes qui tiennent la gomme alors!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les grands investissements font appels à beaucoup de contributeurs, sans pour autant que ceux ci y aient une compétence particulière...

Il s'agit seulement de pouvoir boucler un tour de table avec une douloureuse astronomique.... et bien entendu, chaque participant pourra ensuite y aller de sa com sur sa participation: belles pancartes, articles nourris en presse regionale et institutionnelle: " ...la Region x a participé à la création de l'autoroute lambda, le Département Y investi pour votre futur avec la rocade de Trifouilli...."

Ce n'est absoluement pas nouveau, et surement pas le signe tangible d'un gaspillage au niveau gouvernemental.

Fabrice

Pour les routes, elles ont était beaucoup mis en délégation dans les Conseils Généraux, ça n'empeche pas l'Etat de se faire du fric sur le dos des Conseil Généraux en plaçant des radars sur les départementales et l'argent récolté ne va pas dans les caisses des conseils généraux mais bien dans celle de l'Etat.

Je suis même pour que les Conseils Généraux demande une quote part des perceptions des amendes, car cette argent contribuera dans les collèges, les Caisses d'allocations familiale, les rénovations des routes, et j'en passe.

Mais bien sûr, l'Etat continue le hold-up.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité chalut

le financement des LGV par les collectivités territoriales a commencé par la LGV Est E.

Il y a un autre problème concernant l'entretien et la régéneration des voies. Depuis le plan rail Midi-Pyrénées, la brêche est ouverte et la polémique a atteint l'Auvergne dernièrement. Un groupe politique reprochant à la présidence de région de ne pas verser le moindre sou pour un plan rail Auvergnat, la présidence répondant (pas à tort) que c'est une compétence exclusive de RFF. Le même groupe politique de la région voisine reprochant à la présidence de Midi-Pyrénées un apport de 500 M€ (le plus gros par emprunt) pour son plan rail.

Au final, un 2e plan rail en Auvergne cette fois-ci, et participation de la Région....

Alors la suite (plan Rail, LGV, autres infras) va-t-elle se résumer à :

* soit vous payer (même si ce n'est pas de votre compétence) ?

* soit vous pourissez dans votre coin...

Peut-on appeller ça un choix ?

(bizarre, j'ai l'impression d'avoir vu ça dans d'autres domaines)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le financement des LGV par les collectivités territoriales a commencé par la LGV Est E.

Il y a un autre problème concernant l'entretien et la régéneration des voies. Depuis le plan rail Midi-Pyrénées, la brêche est ouverte et la polémique a atteint l'Auvergne dernièrement. Un groupe politique reprochant à la présidence de région de ne pas verser le moindre sou pour un plan rail Auvergnat, la présidence répondant (pas à tort) que c'est une compétence exclusive de RFF. Le même groupe politique de la région voisine reprochant à la présidence de Midi-Pyrénées un apport de 500 M€ (le plus gros par emprunt) pour son plan rail.

Au final, un 2e plan rail en Auvergne cette fois-ci, et participation de la Région....

Alors la suite (plan Rail, LGV, autres infras) va-t-elle se résumer à :

* soit vous payer (même si ce n'est pas de votre compétence) ?

* soit vous pourissez dans votre coin...

Peut-on appeller ça un choix ?

(bizarre, j'ai l'impression d'avoir vu ça dans d'autres domaines)

Salut

oui littéralement parlant c'est un choix... lapleunicheuse

car qu'est ce qu'un choix ?

un renoncement non ?

Choisir n'est ce pas renoncer ?

mode humour off revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le financement des LGV par les collectivités territoriales a commencé par la LGV Est E.

Il y a un autre problème concernant l'entretien et la régéneration des voies. Depuis le plan rail Midi-Pyrénées, la brêche est ouverte et la polémique a atteint l'Auvergne dernièrement. Un groupe politique reprochant à la présidence de région de ne pas verser le moindre sou pour un plan rail Auvergnat, la présidence répondant (pas à tort) que c'est une compétence exclusive de RFF. Le même groupe politique de la région voisine reprochant à la présidence de Midi-Pyrénées un apport de 500 M€ (le plus gros par emprunt) pour son plan rail.

Au final, un 2e plan rail en Auvergne cette fois-ci, et participation de la Région....

Alors la suite (plan Rail, LGV, autres infras) va-t-elle se résumer à :

* soit vous payer (même si ce n'est pas de votre compétence) ?

* soit vous pourissez dans votre coin...

Peut-on appeller ça un choix ?

(bizarre, j'ai l'impression d'avoir vu ça dans d'autres domaines)

Pour ce qui est des plans rail Regionaux, il s'agit d'une sorte d'arrangement, d'avances sur frais. La Region met X millions d'Euros pour financer l'amelioration ou la regeneration des lignes TER, et deduit en conséquence ses versements pour ses circulations. Le souci sera ensuite pour RFF qui ne pourra comptabiliser des recettes ( ou bien les differences seront imputées en investissements, ce qui serait bien dans "l'air du temps") . Tout de façon, RFF n'a pas plus de sous qu'auparavant......Et personne n'a intérêt à voir crever le reseau.

Quel groupe politique a donc des raisonnements géographiquements variables ?

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A l'époque du TGV Nord, à Amiens on voulait le passage du TGV, la Région, le district d'Amiens (aujourd'hui Amiens Métropole), la Chambre de commerce, le Conseil Général de l'époque était prêt à mettre le financement.

Résultat, le gouvernement et la SNCF n'a pas voulu faire le choix d'Amiens, ou nous a foutu une gare en pleine campagne (la fameuse gare des betteraves), que ce soit les saint quentinois et les amienois ont bien boudé cette gare.

Aujourd'hui, on a toujours nos bons vieux corail et on va pas s'en plaindre. Et je pense que dans les institutions régionale, on oublie pas la fin des années 80 ou l'Etat et la SNCF à refusé le financement picard.

Et même, c'est l'Etat et la SNCF qui devront faire des choix envers les picards si il veulent avoir des sous.

Mais bon, on va pas s'inquieter, car pour le moment on entend plus parler de la futur ligne "LGV Picardie", encore des effets d'annonces gouvernementales, on y croira dès les premiers coups de pioches.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A l'époque du TGV Nord, à Amiens on voulait le passage du TGV, la Région, le district d'Amiens (aujourd'hui Amiens Métropole), la Chambre de commerce, le Conseil Général de l'époque était prêt à mettre le financement.

Résultat, le gouvernement et la SNCF n'a pas voulu faire le choix d'Amiens, ou nous a foutu une gare en pleine campagne (la fameuse gare des betteraves), que ce soit les saint quentinois et les amienois ont bien boudé cette gare.

Aujourd'hui, on a toujours nos bons vieux corail et on va pas s'en plaindre. Et je pense que dans les institutions régionale, on oublie pas la fin des années 80 ou l'Etat et la SNCF à refusé le financement picard.

Et même, c'est l'Etat et la SNCF qui devront faire des choix envers les picards si il veulent avoir des sous.

Mais bon, on va pas s'inquieter, car pour le moment on entend plus parler de la futur ligne "LGV Picardie", encore des effets d'annonces gouvernementales, on y croira dès les premiers coups de pioches.

Sachant que d'autres dossiers LGV sont en cours: SEA, Bretagne....

Quand aux coups de pioches, ils ne sont que le résultat des acords de financements...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité chalut

Pour ce qui est des plans rail Regionaux, il s'agit d'une sorte d'arrangement, d'avances sur frais. La Region met X millions d'Euros pour financer l'amelioration ou la regeneration des lignes TER, et deduit en conséquence ses versements pour ses circulations. Le souci sera ensuite pour RFF qui ne pourra comptabiliser des recettes ( ou bien les differences seront imputées en investissements, ce qui serait bien dans "l'air du temps") . Tout de façon, RFF n'a pas plus de sous qu'auparavant......Et personne n'a intérêt à voir crever le reseau.

Quel groupe politique a donc des raisonnements géographiquements variables ?

Fabrice

Le groupe politique est celui qui est dans l'opposition dans 21 régions métropolitaines sur 22

J'ai des doutes concernant la réduction des péages RFF. Juste avant le Plan Rail, le CR auvergne avait demandé au 1er ministre de bénéficier de la réduction ou de la suppression des péages RFF en échange d'une participation du CR à la régénération des voies ferrées. Refus de Matignon.

Dans ces histoires de choix plus ou moins libre, l'approche des élections régionales a aussi son petit effet...

Modifié par chalut
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

[...]

Aujourd'hui, on a toujours nos bons vieux corail et on va pas s'en plaindre.[...]

Malheureusement, peut être plus pour longtemps ! Il est déjà question de supprimer les dessertes heures creuses, pour les remplacer par des TER qui mettront 1/2h de plus (mais qui rendront services à tous ceux qui utilisent les "petites" gares). A quand la suppression des Amiens - Longueau - Paris et retour, des heures de pointes ?

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le groupe politique est celui qui est dans l'opposition dans 21 régions métropolitaines sur 22

J'ai des doutes concernant la réduction des péages RFF. Juste avant le Plan Rail, le CR auvergne avait demandé au 1er ministre de bénéficier de la réduction ou de la suppression des péages RFF en échange d'une participation du CR à la régénération des voies ferrées. Refus de Matignon.

Dans ces histoires de choix plus ou moins libre, l'approche des élections régionales a aussi son petit effet...

Ils ne font preuve d'aucune logique ferroviaire...point barre. Et c'est bien du groupe UMP dont tu parles, plus eventuellement Modem....

En logique comptable, le gouvernement a mis les bouchés doubles sur les programmes de renouvelements et d'entretien du réseau, on ne peut lui faire ce reproche.. Donc si l'Etat fait un effort substantiel, j'imagine qu'il s'attende à la reciproque des collectivités Regionales..

En logique Politique, éviter de faire des cadeaux financiers aux Presidents de Regions de l'autre bord, à l'unanimité moins une, à la veille, effectivement d'élections pour ces territoires.

De mon petit avis, à part les Cheminots et quelques spécialistes, tout ceci ne fait pas le débat d'une election Régionale... ce qui va interresser l'electeur, c'est d'avoir son TER à l'heure et circuler dans des conditions correctes. Tout cet aspect technico-financier, il n'en a rien, mais vraiment rien à b....

Ce qui va brancher l'opinion, c'est de savoir si leur élu aime les danseuses.... ou leur élue à la plage avec quelques gigolos...

Nous en sommes là, Messieurs les Dinosaures, dont je me compte...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...