Aller au contenu
Le Web des Cheminots

SNCF :petit mode d’emploi pour tuer le fret


Messages recommandés

L'Humanité

29 janvier 2010

http://www.humanite.fr/2010-01-29_Politiqu...ourtuer-le-fret

SNCF :petit mode d’emploi pour tuer le fret

L’Humanité s’est procuré un document interne émanant de la direction de l’entreprise publique qui prévoit l’abandon du transport de 255 000 wagons et un recul d’un tiers des volumes transportés par rapport à 2008. La mise en œuvre de ce plan interviendra après les régionales.

La direction de la SNCF s’est-elle fixé pour objectif de dégrader elle-même les résultats de sa banche fret  ? Les conséquences de la crise économique sont régulièrement mises en avant pour justifier le recul des trafics et des volumes dans ce secteur. L’Humanité s’est procuré un document interne qui tend à démontrer que cette dégringolade est en partie organisée. Baptisé « Démarche, flux dessertes  : un projet, une méthode, des résultats attendus et une équipe », ce document de 22 pages est, selon une source qui a souhaité conserver l’anonymat, en cours de finalisation par « le premier cercle dirigeant » de la SNCF. Il décrit la stratégie que veut mettre en œuvre la direction, ses « cibles » et « critères » d’abandon de trafics, et la méthode pour faire accepter ses choix par les chargeurs ainsi que les « précautions oratoires » à prendre afin de limiter l’impact politique et médiatique de la restructuration. Sollicitée par l’Humanité, la direction de Fret SNCF n’a pas donné suite à nos appels.

À l’horizon 2011, à l’issue de son plan, dont l’essentiel doit être mis en œuvre au second semestre de cette année, la direction prévoit que la branche fret aura transporté 616   000 wagons en moins par rapport au 31 décembre 2008. Parmi eux, 361 000 « pertes exogènes », c’est-à-dire dues à une cause extérieure (conséquence de la crise économique ou concurrence des autres opérateurs ferroviaires et surtout du transport routier), mais dans le même temps, la direction prévoit, sous la pudique appellation de « flux non retenus », d’abandonner 255 000 wagons dont le transport a été jugé non rentable. Au final, malgré un gain de 103 000 « nouveaux flux », Fret SNCF s’apprête à perdre 513 000 wagons, soit un tiers du nombre total de wagons transportés en 2008.

Le budget de la SNCF est-il sincère quand il prévoit une baisse de 11,2 % du chiffre d’affaires de la branche fret  ? Dans son document, la direction décrit la « cible » en matière de réduction des trafics par « entité de commercialisation ». Ainsi, pour les produits charbon et acier, elle prévoit un recul de 30 % du nombre de wagons transportés, de 35 % pour la chimie, de 50 % pour le transport d’automobiles et les produits de grande consommation, et de 30 à 45 % pour l’agriculture et les produits de carrière. L’ampleur de ces cibles est plus élevée que l’addition des pertes réalisées en 2009 et celles prévues au budget 2010, soit 30 % en moyenne.

En annonçant son retrait du wagon isolé, c’est-à-dire l’abandon de la prise en charge des transports de marchandises ne nécessitant pas l’emploi d’un « train entier » (un seul expéditeur et un seul destinataire pour 20 à 25 wagons), la SNCF a prétexté vouloir se concentrer sur ce dernier créneau. Or, le document interne que nous nous sommes procuré fait état de la volonté de la direction de ne plus également assurer une part de ces trafics. Outre des « cibles » en termes de réduction du nombre de wagons de l’ordre de 30 à 40 % pour les trains entiers, le document fixe un seuil de « 3 allers-retours, au minimum, par semaine » au-dessous duquel la branche fret refusera de prendre en charge ces trains.

En cours de finalisation en ce qui concerne « les cibles » définitives d’abandon de trafic et leur cadencement, la direction prévoit « les premières mises en œuvre (d’effet limité) » à compter d’avril 2010. Les « opérations de repositionnement plus lourdes » seront conduites au second semestre.

Pour la direction, il y a les grands comptes, entendre les gros clients, qui ont été informés dès août de ses projets et ont pu faire remonter « leur problématique » afin que leurs intérêts soient préservés, et puis il y a « le client moins stratégique » qu’il faut « laisser conclure de lui-même » du bien-fondé de l’abandon par la SNCF du transport de ses marchandises.

« Les élections régionales ne doivent pas être perturbées par des manœuvres non maîtrisées du fret », conseille la direction en termes de « précautions oratoires ». Par contre, « les élections professionnelles de 2011 ne peuvent pas servir de prétexte à l’inaction ».

Pierre-Henri Lab

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ainsi, pour les produits charbon et acier, elle prévoit un recul de 30 % du nombre de wagons transportés,

C'est effectivement ce qui a été annoncé par un dirigeant lors de son discours de voeux, 2009 = 30% en moins, tout en sachant que les coûts de production ont baissé de 20%, ce qui tempère la baisse de 30%.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'Humanité

29 janvier 2010

http://www.humanite.fr/2010-01-29_Politiqu...ourtuer-le-fret

SNCF :petit mode d’emploi pour tuer le fret

ça et l'article de la VdR sur le futur du TGV, il y a de quoi exploser ! Comment peut-on assassiner une grande entreprise de cette façon ?En 2012 sous prétexte de faire des bénéfices, il n'y aurait plus que quelques trains complets, et les TGV Paris-Lyon ??? tout le reste abandonné faute de "rentabilité" ??????

Bussereau a dit que la SNCF appartenait à la Nation. Pour une fois je suis d'accord avec lui. Alors qu'il ne laisse pas une bande de thons continuer à desosser NOTRE entreprise nationale !

cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'imagine que les médias ne sont pas et ne seront pas au courant de cet article !!!!

Et dire que ca passera inapercu!!

Cette direction m'écoeure de + en + chaque jour!!

il faut souhaiter que les blogs s'en emparent !

le scoop c'est la preuve "officielle" du démantèlement organisé de la SNCF . pour les anciens , il y a longtemps qu'on ne se fait plus d'illusions malgrés les faux discourts de l'encadrement !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Je me souviens d'un de mes anciens CTT, syndiqué,

qui n'a jamais évolué, car, ils s'insurgeait contre sa direction...

Ils nous disait deja il y a quelques années que, la SNCF cassait le Fret...

Ca continue toujours... Malheureusement...

Equation a 50 inconnues :

- avant le plan Veron, Fret etait deficitaire... (montant a confirmer)

- Veron casse le Fret, on ferme des gares, on vire les trafics non rentables.... le deficit se creuse...

- Marambeau arrive, un nouveau plan drastique... les déficits se creusent toujours.

- Nadal reprends le flambeau... déficits historiques.

Tant d'emplois sacrifiés, un savoir faire dilapidé, une réactivité devenue inexistante.....

Que va faire Mr Blayau...

En tout cas, on eu eu une sacré bande d'incompetents a la tete de Fret...

et surtout des Présidents de la SNCF aveugles, ils avaient de beaux discours, "on va relancer le Fret",

mais suivaient aveuglément ces blaireaux qui dirigeaient Fret...

cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est sur que pour ces dirigeants, relancer le fret, c'est abandonner des trafics, fermer des gares, supprimer du personnel, etc.....

A chaque plan c'était le meme discours, et ca ne change pas!!

Résultat, le déficit au fret s'est creusé davantage, et les dirigeants continuent encore et toujours dans la meme direction!!

Aucune remise en question de leur part!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Il serait interessant de connaitre les couts de production du fret en 2001 - 2002,

et de les comparer aux couts 2009....

Je suis sur que nous serions tres etonnés du résultat....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Equation a 50 inconnues :

- avant le plan Veron, Fret etait deficitaire... (montant a confirmer)

- Veron casse le Fret, on ferme des gares, on vire les trafics non rentables.... le deficit se creuse...

- Marambeau arrive, un nouveau plan drastique... les déficits se creusent toujours.

- Nadal reprends le flambeau... déficits historiques.

Tant d'emplois sacrifiés, un savoir faire dilapidé, une réactivité devenue inexistante.....

Que va faire Mr Blayau...

En tout cas, on eu eu une sacré bande d'incompetents a la tete de Fret...

Je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase...

En partant du postulat de départ qui est "il faut faire disparaitre la SNCF et surtout le statut de cheminot", tous ceux-là ont apporté la pierre à l'édifice et, rien que pour ça, ont accompli leur mission.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il serait interessant de connaitre les couts de production du fret en 2001 - 2002,

et de les comparer aux couts 2009....

Je suis sur que nous serions tres etonnés du résultat....

Si ça peut donner une idée, lors de ses vœux (2j avant d'être viré) Nadal disait que malgré la chute d'activité sur 2009, la marge a baissé beaucoup moins que le CA (je n'ai plus les chiffres détaillés en tête), ce qui veut dire que les coûts ont été bien maîtrisés. Autrement dit, selon lui sans la crise on aurait pu voir une nette amélioration des résultats.

Il faudra attendre le rapport détaillé de 2009 pour avoir plus de données.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase...

En partant du postulat de départ qui est "il faut faire disparaitre la SNCF et surtout le statut de cheminot", tous ceux-là ont apporté la pierre à l'édifice et, rien que pour ça, ont accompli leur mission.

100 % exact Rouk !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'imagine que les médias ne sont pas et ne seront pas au courant de cet article !!!!

Et dire que ca passera inapercu!!

Cette direction m'écoeure de + en + chaque jour!!

France-Info ou Inter a cité le titre hier matin et une petite phrase sur le contenu.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me souviens d'un de mes anciens CTT, syndiqué,

qui n'a jamais évolué, car, ils s'insurgeait contre sa direction...

Ils nous disait deja il y a quelques années que, la SNCF cassait le Fret...

Ca continue toujours... Malheureusement...

Equation a 50 inconnues :

- avant le plan Veron, Fret etait deficitaire... (montant a confirmer)

- Veron casse le Fret, on ferme des gares, on vire les trafics non rentables.... le deficit se creuse...

- Marambeau arrive, un nouveau plan drastique... les déficits se creusent toujours.

- Nadal reprends le flambeau... déficits historiques.

Tant d'emplois sacrifiés, un savoir faire dilapidé, une réactivité devenue inexistante.....

Que va faire Mr Blayau...

En tout cas, on eu eu une sacré bande d'incompetents a la tete de Fret...

et surtout des Présidents de la SNCF aveugles, ils avaient de beaux discours, "on va relancer le Fret",

mais suivaient aveuglément ces blaireaux qui dirigeaient Fret...

cestachier

il n'y a pas besoin de sortir de Polytechnique pour comprendre que la seule façon d'amortir les frais fixes et les investissements à très long terme d'une entreprise comme la SNCF, c'est une politique de volume.

Le rail est une industrie à rendement croissant : plus on roule, moins les km supplémentaires coûtent cher. Et inversement !

Cette spirale descendante est mortelle .. la preuve en est faite depuis 2002. De ce point de vue, je ne suis pas de ceux qui critiquent le plan Rol-Tanguy de doublement du trafic. C'était le bon choix, encore fallait-il ajouter la goutte d'huile dans les rouages sous forme d'embauche de conducteurs puisque c'était ça qui coinçait ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Comment faire comprendre a Guillaume Pépy que ses prédecesseurs,

et par la meme, lui jusqu'a aujourd'hui, se sont entourés d'incapables pour diriger le Fret ????

Sur Intranet, il y a une interview d'un Dirigeant de la DB, en aucun cas eux desirent abandonner le wagon isolé,

et ce, malgré les difficultés du moment...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

La politique Fret est simple aujourd'hui :

les trains complets sont pour VFLi,

les autoroutes ferroviaires sont ouvertes aux appels d'offres, donc ECR prendra le marché...

Fret SNCF sera uniquement du TGV Fret.....

Ca promet, non ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La politique Fret est simple aujourd'hui :

les trains complets sont pour VFLi,

les autoroutes ferroviaires sont ouvertes aux appels d'offres, donc ECR prendra le marché...

Fret SNCF sera uniquement du TGV Fret.....

Ca promet, non ?

oui, ça promet, mais pour ce qui est de l'AFA et de ses soeurs, je vois plutôt un coup de flambard pour récupérer l'acier des wagons pour M. Mittal lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

Point de vue d'un gars qui ne travaille pas à la sncf (1) :

- sic :

Bussereau a dit que la SNCF appartenait à la Nation. Pour une fois je suis d'accord avec lui. Alors qu'il ne laisse pas une bande de thons continuer à desosser NOTRE entreprise nationale !

cela n'engage que son auteur et ceux qui veulent y croire...c'est du langage de politicien, politiquement correcte...mais qui ne vaut pas engagement et obligation de résultat!! lapleunicheuse

Modifié par capelanbrest
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ça et l'article de la VdR sur le futur du TGV, il y a de quoi exploser ! Comment peut-on assassiner une grande entreprise de cette façon ?En 2012 sous prétexte de faire des bénéfices, il n'y aurait plus que quelques trains complets, et les TGV Paris-Lyon ??? tout le reste abandonné faute de "rentabilité" ??????

lapleunicheuse

Salut,

Point de vue d'un gars qui ne travaille pas à la sncf (2) :

Souvenons nous : il y a une dizaine d'année, certains réseaux bancaires ont mené campagne, pour supprimé les petits comptes, les comptes importants qui tournaient rond, mais qui étaient bien gérés par les possédants, ne laissant que le strict minimum au moment voulu, et qui eux ne généraient aucuns frais supplémentaires etc..... j'ai nommé par exemple la Société Générale.....!

aujourd'hui ces réseaux bancaires gagnent de l'argent en choisissant leurs clients, en se livrant une pseudo concurrence etc.....

La SNCF est exactement dans le même schéma : ne faire que ce qui rapporte, et rien d'autre.

Tout marché peu juteux ou générant des frais de maintenance, de mise à niveaux de personnel etc doit être éliminé au profit des filiales moins couteuses, ou des concurrents au besoin.

Inutile de faire HEC ou polytechnique pour comprendre ça...ça la démarche logique de toute entreprise souhaitant rationaliser ses activités et obtenir des ratios susceptibles de satisfaire l'actionnaire !

Après pour ce qui est des craintes de ses personnels elle s'en fout royalement, tout est anticipé planifié et mesuré.....

C'est de la logique économique capitaliste dure!! :Smiley_76:

S'il n'y avait pas un historique, et un enjeux politique fort je suis persuadé qu'il y a belle lurette, que SNCF aurait filialisé bon nombre de ses activité à vitesse grand V.

Malheureusement la crise,(la pseudo crise) risque d'accélérer le mouvement......aux seules fins, selon un discours bien rodé, de sortir de la crise....

Voila comment vu de l'extérieur je perçois les choses.....un eu comme si le scénario était déjà connu.

J'espère me tromper lourdement....mais j'ai peu d'espoir qu'il en soit autrement, au vue des évolutions en cours et communiquées ici ou là.

Au dela tous les spots pour un fret écolo, des transports de masse ferroviaires etc, au nom du Grenelle de l'environnement ne sont que des tubes de vaseline pour huiler......les décisons!

Enfin une communication, avant ou après les régionales ne changera pas grand chose in fine....car tous les acteurs politiques quel-qu'ils soient (gauche ou droite classiques) se fichent royalement de la structure sncf en elle même, surtout à l'échelon régional...!

Eux veulent à la fois des transports régionaux fiables, ferrés ou routiers, au meilleur rapport qualité prix!

Après, hormis pour le principe et le politiquement correct...SNCF véolia Transdev ou kéolis peu importe in fine...! En tous cas c'est l'impression que l'on a, en discutant dans les coulisses des conseils régionaux...!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette façon de mettre tout le monde dans le même panier, dirigeants, cheminots, acteurs politiques... C'est facile de vouloir noyer les responsabilités, surtout lorsque l'on sait que l'état et encore moins les régions n'ont de prise sur les décisions des grands penseurs SNCF. Depuis plusieurs années, les décisions s'apparentent à celles que pourraient prendre n'importe quel dirigeant de Véolia. C'est à dire gagner du fric, choisir les marchés les plus juteux pour remplir les objectifs.

Il faudrait vraiement expliquer cette phrase : "Enfin une communication, avant ou après les régionales ne changera pas grand chose in fine....car tous les acteurs politiques quel-qu'ils soient (gauche ou droite classiques) se fichent royalement de la structure sncf en elle même, surtout à l'échelon régional...! "Car c'est vraiment nouveau, on essaye de trouver un nouveau bouc émissaire ? Je n'ai pas eu l'impression que les CR aient vraiment rechigné à payer ces dernier temps !! Ils n'ont fait que racler et la SNCF demande toujours plus. Les coûts ont explosé (nos impôts aussi) lorsque l'on regarde tous les budgets des CR, sans que la direction de la SNCF n'ait fait grand chose ni pour nos salaires, ni pour améliorer la production. Ils ont peut être finalement envi de voir si le privée, à défaut de ne pas faire baisser les prix, ne ferait pas mieux. Avec la SNCF on a le prix du privée pour un service public, les CR veulent peut être le contraire. L’original est mieux que le copie parait il.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Eux veulent à la fois des transports régionaux fiables, ferrés ou routiers, au meilleur rapport qualité prix!

Après, hormis pour le principe et le politiquement correct...SNCF véolia Transdev ou kéolis peu importe in fine...! En tous cas c'est l'impression que l'on a, en discutant dans les coulisses des conseils régionaux...!

pour le reste, je suis d'accord avec toi. Mais ça, c'est la preuve de l'inculture totale de nos édiles sur la question ... On ne peut pas faire reposer un CdF fiable et durable sur des entreprises dont le seul but est le profit. Quant au meilleur rapport qualité/prix, bien malin celui qui peut le juger ... sur 6 mois, un an ou 10 ans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le communiqué de la Fédération CGT des cheminots daté du 29 janvier à 11h

Rien trouvé pour l'instant chez les autres syndicats

2010_02_01_cgt_fede_casse_du_fret_docHuma.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le communiqué de la Fédération CGT des cheminots daté du 29 janvier à 11h

Rien trouvé pour l'instant chez les autres syndicats

Ils ne vont pas faire tout le boulot .Et puis quoi encore .....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...