Aller au contenu
Le Web des Cheminots

incendie dans une rame du RER C à Ivry


Messages recommandés

Info TF1 News : incendie dans une rame du RER C à Ivry, le trafic perturbé

Par Laurent Deschamps, le 24 mai 2010 à 20h38, mis à jour le 24 mai 2010 à 23:16

Un incendie s'est déclenché lundi peu avant 18 heures dans une rame du RER C en gare d'Ivry-sur Seine (Val-de-Marne), provoquant la rupture d'une caténaire. Deux personnes ont été légèrement blessées. Le trafic sur la ligne est perturbé.

Selon la Préfecture de police contactée par TF1 News, l'incendie, finalement maîtrisé par les pompiers, a nécessité l'évacuation de 800 personnes. Parmi elles, deux personnes ont été légèrement blessées. Le trafic a été suspendu sur la ligne C du RER dans les deux sens, selon la préfecture, qui ignore l'origine du sinistre.

Du fait de cet incident, plusieurs trains "grandes lignes" ont également subi un retard sur la ligne Paris-Orléans, a indiqué une porte-parole de la SNCF. Les trains concernés étaient des Teoz, à destination de la gare de Paris-Austerlitz (pour connaître l'état en temps réel du trafic et les retards : infoligne.com). Lundi soir, le site d'information de la SNCF indiquait des retards allant de 2 à 5 heures dans le sens Paris-Province et de 3 heures dans le sens inverse. La SNCF indiquait un rétablissement du trafic sur cette ligne dans la nuit.

Week-end de Pentecôte perturbé

Par ailleurs, en raison des travaux nécessaires de réparation à Ivry, la circulation des RER restait suspendue entre Paris Austerlitz et Choisy-le-Roi dans les deux sens lundi soir. Des navettes ferroviaires circulaient entre Versailles Chantiers et Massy Palaiseau, entre Massy Palaiseau et Orly Ville, entre Brétigny et Dourdan, entre Brétigny et Etampes et entre Juvisy et Brétigny (état du trafic sur : http://www.transilien.com/web/site).

Cet incident survient à l'issue du long week-end de la Pentecôte, marqué par une panne informatique vendredi qui avait perturbé le système de vente de billets pour une partie des trains grandes lignes, obligeant de nombreux voyageurs à monter sans billet dans des trains déjà bondés.

Qui en sait plus ?

Des photos ?

Modifié par z5101vsg
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

un incendie dans une rame ?

tout ce dont je suis au courant c'est ce qu'il y a sur le site du transilien :

Trafic pertubé sur la ligne C.

Heure de dernière mise à jour des informations : 25/05/2010 à 09h32

Depuis hier, lundi 24 mai, un défaut d'alimentation électrique dans les gares d'Ivry sur Seine et de Choisy le Roi perturbe fortement les circulations de la ligne C du RER. Nos équipes ont oeuvré toute la nuit pour rétablir les installations dans leur fonctionnement normal.

Cependant, à cette heure, les réparations ne sont pas terminées et les conséquences restent importantes.

Des navettes ferroviaires circulent entre Juvisy et Etampes et entre Juvisy et Dourdan , entre Versailles Chantiers et Juvisy et entre Massy Palaiseau et Choisy le Roi.

Les trains au départ de Juvisy à destination de Paris sont sans arrêt.

Les clients du sud de la ligne sont invités à emprunter les trains de la ligne D au départ de Juvisy.

Les clients du nord de la ligne sont invités à emprunter les trains de la ligne H et ceux venant de l'ouest les lignes N et U.

Transilien SNCF vous remercie de votre compréhension.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Qui en sait plus ?

Des photos ?

Bonjour à tous,

J'étais en compagnie de deux amis dans le train corail n° 3628 qui effectuais Toulouse-Paris Austerlitz.

Personnellement j'étais dans la toute première voiture, donc j'ai vu le catener exploser à notre passage et une gerbe d'éteicelle qui ont endomagé légerment nos vitre de la voiture 01. Puis un freinage d'urgence très brutal avant un arret complet du train. Ca sentait le chaud et la fumée. Une première annonce nous annonce que nous sommes arrêté en pleine voie et que pour notre sécurité il ne fallait pas decendre. 10 min plus tard, on nous apprends qu'un problème de catener allais nous retenir en pleine voie pour une durée indeterminée. Puis re 10 min après, on nous apprends qu'on ne repartira pas, et qu'on devais decendre sur les voies avec nos effets personnels et rejoindre la gare à pieds par les voies. Nous avons donc suivi les instructions. Arrivé peu avant le début du quai (non pas sans mal compte tenu des cailloux, des rails...), Nous avons pu constater qu'au moins 3 voitures du train corail était noire et habimé par le feu. Ce qui n'est rien comparé au RER C qui était à quai, les pompiers nous demander de longer le plus près possible le mur de la gare pour nous éloigner de la rame à quai, totalement détruit par le feu. Une fois sortie de la gare, c'étais la folies, des centaines de personnes totalement hagars avec leur valise, des badauts venu faire leur curieux, des centaines de pompiers, le samu, des policiers en civile avec leur brassard, des policiers en uniforme, un périmètre de sécurité, bref l'enfer total, et la panique de pas mal de personne qui demander des nouvelles. Nous avons retrouvé notre ami qui était dans les dernières voitures du train corail, et il nous brievement raconté ce qui c'est passé, il était en état de choc, il pleuré, tremblait et ne tenait plus sur ses jambes. Nous l'avons fait prendre en charge par le SAMU qui l'a conduit aux urgences du Kremlin-Bicetre. La-bas, un psychiatre la vu, et en gros, pour pas rentrait dans les details car ça serait long à taper, il à eu le droit à un spectacle son et lumière de l'enfer, avec les hurlement, la fumée, les flammes, les eteicelles de partout, et les agents de la SNCF qui leur disait de ne pas sortir du train pour leur sécurité, alors que ça explosait toutes les 5 secondes, la panique c'est emparé de tout le monde, puis les pompiers les ont évacué et les ont mits sur la place devant la gare sans s'inquietait de l'état mental de certains passagers, si je n'avais pas était là, mon ami serait dans son coin et n'aurais pu continuer.

Je trouve que la SNCF à minimiser l'incident auprès de la presse, dans l'urgence de la situation, je n'est pu prendre de photo ou autre, mais je peux vous dire, que ce n'était pas beau à voir.

En ce qui concerne les blesser, dans l'ambulance de mon ami, il y avait lui qui était en état de choc profond, une dame avec des cotes cassée du à la bousculade. Je pense que ce sont les seuls blessés transporté par les secouristes à l'hopital, mais je pense qu'il y à eu beaucoup de gens choqué par l'incident, car dans le train corail, bien 5 ou 6 voitures ont étaient toucher par l'incendie et tout, et vu l'état de mon ami qui pourtant n'est pas sensible au chose, c'est que le choc visuel à du être énorme, et un manque de soutient psychologique était présent, pourquoi donc il y à pas eu une cellule psychologique par la SNCF ?

Quand on est les appel pour savoir comment faire pour se faire rembourser la correspondance du train, ils nous répondent qu'on doit envoyer une lettre et attendre leur decision ? En cas d'accident de train ? La SNCF n'est pas tenu de nous donner quelque chose en compensation ?

En tout cas, cette affaire aurait pu être bien pire, et au lieu de le dire à la presse, seul un "incident technique en gare d'Ivry sur Seine interrompt la circulation des trains dans les deux sens" Je pense qu'il faudrait qu'il revoie leur définition entre Incident et Accident.

Merci de m'avoir lu.

AxMo4578.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'était une belle pagaille à Austerlitz hier soir, les gens étaient assis voir couchés sur le sol partout dans la gare. Quand je suis arrivé (20h40) plus rien n'était sorti ni entré depuis 18h... Mon train (20h48 pour Bourges) ne dérogeait pas à la règle, de même que son prédécesseur (le Paris - Bourges - Montluçon de 19h03). Téoz, Elipsos, Aqualys, TER, tout était bloqué.

Ca a commencé à décoincer vers 21h, ils ont d'abord fait partir le Téoz pour Toulouse (18h17 ou 32 je ne sais plus, assuré en matériel corail classique), puis l'Elipsos pour Madrid, un Téoz pour Brive. Mais l'information filtrait au compte goutte, l'annonce la plus fréquente étant celle de Simone demandant de ne pas laisser les bagages sans surveillance...

Puis est venue l'heure des Lunéa, pour lesquels il fut d'emblée annoncé qu'ils rouleraient normalement. Ils ont roulé c'est déja ça, même si aucun n'est parti à l'heure.

Pour les utilisateurs des deux trains pour Bourges que je citais au-dessus ce fut moins rose: Zéro informations mais lorsqu'on allait à la pêche aux agents c'était toujours "faut attendre, ce sera indiqué".

De l'eau puis des paniers repas ont été mis à disposition, mais aucune annonce n'a signalé leur existence, un Fenwick est passé déposer la palette au début d'un quai et c'est tout... Du grand spectacle...

1h du matin toujours aucun signe de vie du Paris - Bourges - Montluçon, si ce n'est que les Montluçonnais sont invités à se présenter à l'accueil. A priori si l'on n'appelle qu'eux et non les berruyers c'est peut-être bon signe, d'autant plus qu'ont commencé à être diffusées des annonces promettant un train pour Bourges très prochainement.

Toutefois deux indices laissaient craindre le pire. D'une part sur la palette de ravitaillement se trouvaient des paniers repas mais aussi des paniers Petit-Déjeuner... Ca sent la nuit en gare... Et deuxième indice vers minuit - 1h, une rame Lunéa a été mise à quai sans indication de destination... Ca sent l'hébergement d'urgence ça....

Finalement à 1h45 le couperet est tombé: Le Paris - Bourges promis toute la soirée ne partira pas. "prochain train pour la direction de Bourges à 6h56 demain matin" dixit la speakerine de permanence ce soir là (je préfère Simone...). Mais aucune mention de la rame Lunéa à quai alors que des gens commençaient déja à s'y installer. C'est finalement en demandant à des agents de passage que nous avons eu la confirmation que nous pouvions aller y dormir. En fait cela servait pour les naufragés du Paris - Bourges mais aussi pour les personnes à l'arrivée qui se trouvaient en rupture de correspondance. Pour ce qui est des arrivées on comptait en moyenne 4 à 5h de retard, certains trains étant envoyés vers la gare de Lyon.

Réveil à 6h30 et montée dans le Paris - Bourges du matin qui est parti grosso modo à l'heure. Pour l'anecdote il est arrivé à Bourges avec 10 minutes de retard et le contrôleur, voulant parler de son train et non celui de la veille, à conclu sur "Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce léger retard". Rires nerveux et soupirs à l'audition du mot "léger"...

Enfin bon y a pas mort d'homme non plus. S'il y avait toutefois des conclusions à tirer je dirais que l'information a été sinon inexistante du moins très insuffisante. Le reste ça allait, nous avons eu de l'eau, à manger et même un toit sur la fin (la rame Lunéa).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A priori tout est en train de rentrer dans l'ordre,

Retour à la normale

Heure de dernière mise à jour des informations : 25/05/2010 à 12h25

Depuis hier, lundi 24 mai, un défaut d'alimentation électrique dans les gares d'Ivry sur Seine et de Choisy le Roi perturbe fortement les circulations de la ligne C du RER.

Nos équipes ont terminé leur intervention pour rétablir les installations dans leur fonctionnement normal.

A présent, la circulation des trains reprend progressivement mais avant une réorganisation complète du trafic, des retards,des suppressions et des modifications de desserte sont à prévoir sur l'ensemble de la ligne.

Transilien SNCF vous remercie de votre compréhension.

mais ce matin à priori, c'était bien le bazar !

RER C : le trafic toujours perturbé

le 25 mai 2010 à 07h53, mis à jour le 25 mai 2010 à 08:10

Un problème électrique à Ivry-sur-Seine et la chute d'un arbre à Longjumeau perturbaient de manière importante le trafic mardi matin.

Un défaut d'alimentation électrique à Ivry-sur-Seine et la chute d'un arbre à Longjumeau perturbaient de manière importante le trafic sur le réseau du RER C mardi matin, indiquait le site des Transiliens confirmant une information d'un internaute. La circulation des trains était complètement interrompue entre Choisy-le-Roi et Bibliothèque-François-Mitterrand dans les deux sens de la circulation.

Des navettes ferroviaires circulaient entre Versailles-Chantiers et Massy-Palaiseau, entre Massy-Palaiseau et Orly-Ville, entre Brétigny et Dourdan, entre Brétigny et Etampes et entre Juvisy et Brétigny

TF1 a diffusé au 13h un reportage sur la pagaille hier soir à Austerlitz, montré des caténairistes en train de réparer les ficelles debout sur la Z2, on apercevait le toit corail juste à coté, mais pas de trace d'incendie visible sur les images.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A priori tout est en train de rentrer dans l'ordre,

mais ce matin à priori, c'était bien le bazar !

TF1 a diffusé au 13h un reportage sur la pagaille hier soir à Austerlitz, montré des caténairistes en train de réparer les ficelles debout sur la Z2, on apercevait le toit corail juste à coté, mais pas de trace d'incendie visible sur les images.

La SNCF à tout fait pour miminiser l'accident, mais ça aurait pu être beaucoup plus grave, si le RER à quai aurait eu du monde à son bord...

Enfin bref, ça à foutu la pagaille, mais ils ne parleront jamais des conséquence psychologique que certaines personnes ont pu souffrir... 2 blessés transporté à l'hopital dont mon ami fait parti...

Mais pourquoi donc tant de cachoterie...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-clermont

Bonjour à tous,

J'étais en compagnie de deux amis dans le train corail n° 3628 qui effectuais Toulouse-Paris Austerlitz.

Personnellement j'étais dans la toute première voiture, donc j'ai vu le catener exploser à notre passage et une gerbe d'éteicelle qui ont endomagé légerment nos vitre de la voiture 01. Puis un freinage d'urgence très brutal avant un arret complet du train. Ca sentait le chaud et la fumée. Une première annonce nous annonce que nous sommes arrêté en pleine voie et que pour notre sécurité il ne fallait pas decendre. 10 min plus tard, on nous apprends qu'un problème de catener allais nous retenir en pleine voie pour une durée indeterminée. Puis re 10 min après, on nous apprends qu'on ne repartira pas, et qu'on devais decendre sur les voies avec nos effets personnels et rejoindre la gare à pieds par les voies. Nous avons donc suivi les instructions. Arrivé peu avant le début du quai (non pas sans mal compte tenu des cailloux, des rails...), Nous avons pu constater qu'au moins 3 voitures du train corail était noire et habimé par le feu. Ce qui n'est rien comparé au RER C qui était à quai, les pompiers nous demander de longer le plus près possible le mur de la gare pour nous éloigner de la rame à quai, totalement détruit par le feu. Une fois sortie de la gare, c'étais la folies, des centaines de personnes totalement hagars avec leur valise, des badauts venu faire leur curieux, des centaines de pompiers, le samu, des policiers en civile avec leur brassard, des policiers en uniforme, un périmètre de sécurité, bref l'enfer total, et la panique de pas mal de personne qui demander des nouvelles. Nous avons retrouvé notre ami qui était dans les dernières voitures du train corail, et il nous brievement raconté ce qui c'est passé, il était en état de choc, il pleuré, tremblait et ne tenait plus sur ses jambes. Nous l'avons fait prendre en charge par le SAMU qui l'a conduit aux urgences du Kremlin-Bicetre. La-bas, un psychiatre la vu, et en gros, pour pas rentrait dans les details car ça serait long à taper, il à eu le droit à un spectacle son et lumière de l'enfer, avec les hurlement, la fumée, les flammes, les eteicelles de partout, et les agents de la SNCF qui leur disait de ne pas sortir du train pour leur sécurité, alors que ça explosait toutes les 5 secondes, la panique c'est emparé de tout le monde, puis les pompiers les ont évacué et les ont mits sur la place devant la gare sans s'inquietait de l'état mental de certains passagers, si je n'avais pas était là, mon ami serait dans son coin et n'aurais pu continuer.

Je trouve que la SNCF à minimiser l'incident auprès de la presse, dans l'urgence de la situation, je n'est pu prendre de photo ou autre, mais je peux vous dire, que ce n'était pas beau à voir.

En ce qui concerne les blesser, dans l'ambulance de mon ami, il y avait lui qui était en état de choc profond, une dame avec des cotes cassée du à la bousculade. Je pense que ce sont les seuls blessés transporté par les secouristes à l'hopital, mais je pense qu'il y à eu beaucoup de gens choqué par l'incident, car dans le train corail, bien 5 ou 6 voitures ont étaient toucher par l'incendie et tout, et vu l'état de mon ami qui pourtant n'est pas sensible au chose, c'est que le choc visuel à du être énorme, et un manque de soutient psychologique était présent, pourquoi donc il y à pas eu une cellule psychologique par la SNCF ?

Quand on est les appel pour savoir comment faire pour se faire rembourser la correspondance du train, ils nous répondent qu'on doit envoyer une lettre et attendre leur decision ? En cas d'accident de train ? La SNCF n'est pas tenu de nous donner quelque chose en compensation ?

En tout cas, cette affaire aurait pu être bien pire, et au lieu de le dire à la presse, seul un "incident technique en gare d'Ivry sur Seine interrompt la circulation des trains dans les deux sens" Je pense qu'il faudrait qu'il revoie leur définition entre Incident et Accident.

Merci de m'avoir lu.

AxMo4578.

Merci à toi pour ce récit. C'est bien raconté (si on passe les fautes d'orthographe).

C'était une belle pagaille à Austerlitz hier soir, les gens étaient assis voir couchés sur le sol partout dans la gare. Quand je suis arrivé (20h40) plus rien n'était sorti ni entré depuis 18h... Mon train (20h48 pour Bourges) ne dérogeait pas à la règle, de même que son prédécesseur (le Paris - Bourges - Montluçon de 19h03). Téoz, Elipsos, Aqualys, TER, tout était bloqué.

Ca a commencé à décoincer vers 21h, ils ont d'abord fait partir le Téoz pour Toulouse (18h17 ou 32 je ne sais plus, assuré en matériel corail classique), puis l'Elipsos pour Madrid, un Téoz pour Brive. Mais l'information filtrait au compte goutte, l'annonce la plus fréquente étant celle de Simone demandant de ne pas laisser les bagages sans surveillance...

Puis est venue l'heure des Lunéa, pour lesquels il fut d'emblée annoncé qu'ils rouleraient normalement. Ils ont roulé c'est déja ça, même si aucun n'est parti à l'heure.

Pour les utilisateurs des deux trains pour Bourges que je citais au-dessus ce fut moins rose: Zéro informations mais lorsqu'on allait à la pêche aux agents c'était toujours "faut attendre, ce sera indiqué".

De l'eau puis des paniers repas ont été mis à disposition, mais aucune annonce n'a signalé leur existence, un Fenwick est passé déposer la palette au début d'un quai et c'est tout... Du grand spectacle...

1h du matin toujours aucun signe de vie du Paris - Bourges - Montluçon, si ce n'est que les Montluçonnais sont invités à se présenter à l'accueil. A priori si l'on n'appelle qu'eux et non les berruyers c'est peut-être bon signe, d'autant plus qu'ont commencé à être diffusées des annonces promettant un train pour Bourges très prochainement.

Toutefois deux indices laissaient craindre le pire. D'une part sur la palette de ravitaillement se trouvaient des paniers repas mais aussi des paniers Petit-Déjeuner... Ca sent la nuit en gare... Et deuxième indice vers minuit - 1h, une rame Lunéa a été mise à quai sans indication de destination... Ca sent l'hébergement d'urgence ça....

Finalement à 1h45 le couperet est tombé: Le Paris - Bourges promis toute la soirée ne partira pas. "prochain train pour la direction de Bourges à 6h56 demain matin" dixit la speakerine de permanence ce soir là (je préfère Simone...). Mais aucune mention de la rame Lunéa à quai alors que des gens commençaient déja à s'y installer. C'est finalement en demandant à des agents de passage que nous avons eu la confirmation que nous pouvions aller y dormir. En fait cela servait pour les naufragés du Paris - Bourges mais aussi pour les personnes à l'arrivée qui se trouvaient en rupture de correspondance. Pour ce qui est des arrivées on comptait en moyenne 4 à 5h de retard, certains trains étant envoyés vers la gare de Lyon.

Réveil à 6h30 et montée dans le Paris - Bourges du matin qui est parti grosso modo à l'heure. Pour l'anecdote il est arrivé à Bourges avec 10 minutes de retard et le contrôleur, voulant parler de son train et non celui de la veille, à conclu sur "Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce léger retard". Rires nerveux et soupirs à l'audition du mot "léger"...

Enfin bon y a pas mort d'homme non plus. S'il y avait toutefois des conclusions à tirer je dirais que l'information a été sinon inexistante du moins très insuffisante. Le reste ça allait, nous avons eu de l'eau, à manger et même un toit sur la fin (la rame Lunéa).

Merci à toi aussi, bien raconté.

En réalité, ce qui s'est passé hier soir est grave. J'en ai pris la conscience quand un collègue, présent dans ledit train, m'a appelé ce matin. Il n'en revenait pas.

Des coups durs, j'en ai eu quelques uns, mais ça, jamais, et j'espère ne jamais y être confronté. Toutes mes félicitations aux collègues, aux secouristes, et 0/20 aux médias.

Modifié par ect-de-clermont
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Quelqu'un a t il des infos un peu plus précises sur ce qui c'est réellement passé car une caténaire qui tombre sur un train, ça n'arrive pas tous les jours mais presque et heureusement, le train ne prend pas feu à chaque fois. Y a t il eu un défaut d'ouverture du disjoncteur de la sous station, ce qui peut toujours arriver et fait partie des avaries techniques pas toujours prévisibles ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi aussi passager du Corail en question, je confirme ce que décrit AxMo4578. A posteriori peu de dégats (c'est relatif, mais après coup, ça ne donne que quelques étincelles, de la fumée et du roussi) mais très impressionnant sur le coup.

Personnellement, j'ai vu une lumière blanche aveuglante tomber sur ma fenêtre, une petite bouffée de chaleur. Ca a laissé un joli impact noirci (et à l'extérieur, ça doit être la couche de teinture de la vitre qui a fondu un peu partout). Là où se trouvait mon coude dix secondes avant, sur la clim', une marque noire aussi, et le rideau légèrement roussi. Une minute après, des gerbes d'étincelles sont arrivées sur la moitié de la longueur de la voiture (du côté du RER). Les gens commençaient à sortir sans annonce. Ces dernières se sont bien fait attendre d'ailleurs (on se pose sérieusement des questions quand les gens fuient dehors, que c'est a priori la chose dangereuse et contre-indiquée mais qu'on ne nous dit toujours rien).

Après, c'est plus sur le coup et l'atmosphère apocalyptique qui ont effrayé, les dégâts à l'intérieur restaient raisonnables (en gros, ma place ici en très mauvaise qualité) même si voir des gerbes d'étincelles énormes, la fumée à l'intérieur, les vitres qui ont pris, la panique et la sortie du train était franchement impressionnant.

Je suis aussi curieux de savoir à quoi c'est du.

Modifié par TouPa
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

J'étais en compagnie de deux amis dans le train corail n° 3628 qui effectuais Toulouse-Paris Austerlitz.

Personnellement j'étais dans la toute première voiture, donc j'ai vu le catener exploser à notre passage et une gerbe d'éteicelle qui ont endomagé légerment nos vitre de la voiture 01. Puis un freinage d'urgence très brutal avant un arret complet du train. Ca sentait le chaud et la fumée. Une première annonce nous annonce que nous sommes arrêté en pleine voie et que pour notre sécurité il ne fallait pas decendre. 10 min plus tard, on nous apprends qu'un problème de catener allais nous retenir en pleine voie pour une durée indeterminée. Puis re 10 min après, on nous apprends qu'on ne repartira pas, et qu'on devais decendre sur les voies avec nos effets personnels et rejoindre la gare à pieds par les voies. Nous avons donc suivi les instructions. Arrivé peu avant le début du quai (non pas sans mal compte tenu des cailloux, des rails...), Nous avons pu constater qu'au moins 3 voitures du train corail était noire et habimé par le feu. Ce qui n'est rien comparé au RER C qui était à quai, les pompiers nous demander de longer le plus près possible le mur de la gare pour nous éloigner de la rame à quai, totalement détruit par le feu. Une fois sortie de la gare, c'étais la folies, des centaines de personnes totalement hagars avec leur valise, des badauts venu faire leur curieux, des centaines de pompiers, le samu, des policiers en civile avec leur brassard, des policiers en uniforme, un périmètre de sécurité, bref l'enfer total, et la panique de pas mal de personne qui demander des nouvelles. Nous avons retrouvé notre ami qui était dans les dernières voitures du train corail, et il nous brievement raconté ce qui c'est passé, il était en état de choc, il pleuré, tremblait et ne tenait plus sur ses jambes. Nous l'avons fait prendre en charge par le SAMU qui l'a conduit aux urgences du Kremlin-Bicetre. La-bas, un psychiatre la vu, et en gros, pour pas rentrait dans les details car ça serait long à taper, il à eu le droit à un spectacle son et lumière de l'enfer, avec les hurlement, la fumée, les flammes, les eteicelles de partout, et les agents de la SNCF qui leur disait de ne pas sortir du train pour leur sécurité, alors que ça explosait toutes les 5 secondes, la panique c'est emparé de tout le monde, puis les pompiers les ont évacué et les ont mits sur la place devant la gare sans s'inquietait de l'état mental de certains passagers, si je n'avais pas était là, mon ami serait dans son coin et n'aurais pu continuer.

Je trouve que la SNCF à minimiser l'incident auprès de la presse, dans l'urgence de la situation, je n'est pu prendre de photo ou autre, mais je peux vous dire, que ce n'était pas beau à voir.

En ce qui concerne les blesser, dans l'ambulance de mon ami, il y avait lui qui était en état de choc profond, une dame avec des cotes cassée du à la bousculade. Je pense que ce sont les seuls blessés transporté par les secouristes à l'hopital, mais je pense qu'il y à eu beaucoup de gens choqué par l'incident, car dans le train corail, bien 5 ou 6 voitures ont étaient toucher par l'incendie et tout, et vu l'état de mon ami qui pourtant n'est pas sensible au chose, c'est que le choc visuel à du être énorme, et un manque de soutient psychologique était présent, pourquoi donc il y à pas eu une cellule psychologique par la SNCF ?

Quand on est les appel pour savoir comment faire pour se faire rembourser la correspondance du train, ils nous répondent qu'on doit envoyer une lettre et attendre leur decision ? En cas d'accident de train ? La SNCF n'est pas tenu de nous donner quelque chose en compensation ?

En tout cas, cette affaire aurait pu être bien pire, et au lieu de le dire à la presse, seul un "incident technique en gare d'Ivry sur Seine interrompt la circulation des trains dans les deux sens" Je pense qu'il faudrait qu'il revoie leur définition entre Incident et Accident.

Merci de m'avoir lu.

AxMo4578.

Bonjour,

Je cherche à comprendre ce qui s'est passé lundi 24 mai sur la ligne C du RER vers 18H. J'étais dans un RER à cet endroit là ce jour là.

Voici ma version des faits:

Vers 18H, la rame s'est arrêtée, le conducteur a fait une première annonce disant de ne pas descendre, puis une seconde nous annoçant que nous allions aller jusqu'à la gare de choisy et que là la rame serait immobilisée. La rame a roulée un peu et s'est arrêtée à nouveau. Il y a eu un bruit de chute sur la toit de la 2ème voiture (j'étais dans la 1ère), des étincelles et de la fumée et les portes bloquées, impossible de descendre! Pas d'annonce du conducteur (et pour cause, il n'y arrivait pas, il nous a dit plus tard qu'il essayait en vain). Dans la dite voiture, des cris,(il y avait un groupe d'enfants avec des accompagnateurs!) .Encore un silence, avec un peu de tension qui commence à monter. Puis un autre bruit de chute de ligne électrique, nouvelles étincelles et fummée. A ce moment-là, les portes se sont débloquées, et plusieurs d'entre nous ont commencé à descendre le long des voies. le conducteur nous disait de ne pas le faire, de ne pas rester près des voies, que le courant était de 1500Volts. La controleuse qui était dans la 2ème rame a essayé aussi de faire remonté les gens en voiture. Mais nous sommes descendus quand même, surtout les personnes des voitures de tête! La rame était donc bloquée sous un caténaire, j'ai pu voir au dessus un fil cassé qui pendait. Près du caténaire, il y avit une ouverture vers une voie goudronnée, et les gens ont commencé à stationné là. Je crois que petit à petit, tout le monde est descendu, pas de panique. Il y avait une route au bout de la voie, j'ai fait du stop pour rejoindre la gare de Choisy et donc je ne sais pas la suite de cet incident.

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est si c'est cette rame qui a pris feu par la suite?

Quand je lis le témoignage issus du blog des cheminots, j'en déduis que c'est peut-être notre rame qui a pris feu ensuite. En tout cas, pendant le temps où j'étais près de la rame, nous n'avons vu aucune rame passer.

Quand je lis les infos TF1 news, ce n'est pas un incendie qui a provoqué la rupture du caténaire mais c'est le caténaire qui s'est rompu en premier!

Un incendie s'est déclenché lundi peu avant 18 heures dans une rame du RER C en gare d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), provoquant la rupture d'une caténaire. Selon la Préfecture de police contactée par TF1 News, l'incendie, finalement maîtrisé par les pompiers, a nécessité l'évacuation de 800 personnes. Parmi elles, deux personnes ont été légèrement blessées. Le trafic a été suspendu sur la ligne C du RER dans les deux sens, selon la préfecture, qui ignore l'origine du sinistre. TF1 news

Voilà, je n'arrive pas tout comprendre.

Merci si quelqu'un peut en dire plus.

Anne-Cath

Modifié par Roukmoute
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca ne m'étonne pas que la SNCF minimise l'incident!!

Lundi matin, vers 05h le régulateur appelait par la radio les mécanos en W partant du Val d'Argenteuil pour aller à Pontoise en leur disant que suite à "rupture de caténaire" entre Conflans St Honorine et Eragny/Neuville on serait terminus Conflans.

A Saint Lazare, ils passaient des annonces en gare pour dire que suite à un incident électrique à "Argenteuil", les gares entre Argenteuil et Conflans St Honorine ne seraient desservies que par les Mantes via Conflans.

Les trains qui allaient à Pontoise/Boissy l'Aillerie/Gisors passaient par Argenteuil puis, la GC pour rejoindre Sartrouville puis Achères et arriver à Eragny pour rejoindre Pontoise et au delà!!

Les voyageurs ne comprenaient pas tellement, normal, en ne disant pas la bonne info!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui est bien avec la SNCF, c'est que les agents en gare et au 3635 ne snt au courant de rien... Et confirme eux meme quand on leur explique ce qui c'est passer, que ce n'est pas un "incident technique" mais belle et bien un accident...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca ne m'étonne pas que la SNCF minimise l'incident!!

Lundi matin, vers 05h le régulateur appelait par la radio les mécanos en W partant du Val d'Argenteuil pour aller à Pontoise en leur disant que suite à "rupture de caténaire" entre Conflans St Honorine et Eragny/Neuville on serait terminus Conflans.

A Saint Lazare, ils passaient des annonces en gare pour dire que suite à un incident électrique à "Argenteuil", les gares entre Argenteuil et Conflans St Honorine ne seraient desservies que par les Mantes via Conflans.

Les trains qui allaient à Pontoise/Boissy l'Aillerie/Gisors passaient par Argenteuil puis, la GC pour rejoindre Sartrouville puis Achères et arriver à Eragny pour rejoindre Pontoise et au delà!!

Les voyageurs ne comprenaient pas tellement, normal, en ne disant pas la bonne info!!

Professionnellement parlant il ne s'agit bien que d'une rupture de caténaire, et bien que ce soit souvent oublié, la RST ne sert pas à raconter sa vie, les échanges doivent être brefs, clairs et précis controleursncf

Modifié par krisamv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Professionnellement parlant il ne s'agit bien que d'une rupture de caténaire, et bien que ce soit souvent oublié, la RST ne sert pas à raconter sa vie, les échanges doivent être brefs, clairs et précis

Ce que je voulais dire, c'est que les voyageurs n'ont pas eu d'info correcte et ne comprenaient pas trop!!

Nous, le régulateur nous a avisé à la radio de la rupture de caténaire et qu'on serait terminus Conflans à cause de cela et qu'ensuite on ferait un autre train au départ de Conflans, c'est clair et bref!!

A Saint Lazare les annonces étaient "incident électrique" à Argenteuil, soit 15 km en amont de l'incident exact!!

Les trains pour Pontoise/Boissy l'Aillerie/Gisors qui passent par le meme itinéraire jusqu'à Conflans que les Mantes étaient détournés via la GC à Argenteuil(logique) mais pour les voyageurs, ils ne comprenaient pas pourquoi les trains de Mantes peuvaient circuler entre Argenteuil et Conflans alors que d'après les annonces en gare, l'incident était à Argenteuil et que les Pontoise & co étaient détournés !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je ne comprends pas pourquoi on ne parle plus de caténaire cassée, mais d'incidents électriques.

l'excuse comme quoi les gens ne savennt pas ce qu'est une caténaire c'est pipeau à mon avis. quand on parlait de rupture caténaire dans les micros, lkes gens savaient ce que c'est. quand les gens viennent me demander ce qui se passe en tête du train, si je parle de caténaire, j'ai pas besoin de préciser ce que c'est, et se rendent bien compte que c'est galère à réparer.

tandis qu'un "incident électrique", qui dure plusieurs jours, ça parait louche pour les gens

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-clermont

Non mais excusez moi, ce n'est ni une rupture de caténaire, ni un incident électrique, mais un incendie! Quelque chose de grave quand même.

La contrôleuse qui était dans la 2ème rame a essayé aussi de faire remonté les gens en voiture. Mais nous sommes descendus quand même, surtout les personnes des voitures de tête!

Si je commente, je vais être méchant, donc je préfère ne rien dire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non mais excusez moi, ce n'est ni une rupture de caténaire, ni un incident électrique, mais un incendie! Quelque chose de grave quand même.

Si je commente, je vais être méchant, donc je préfère ne rien dire...

Aucune preuve qu'il y ait eu un incendie. Il est clair que lorsque la caténaire vient en contact avec la caisse métallique de la rame reliée à l'autre polarité via les rails (ou au neutre en mono), ça fait un beau court circuit et donc une grosse étincelle et un gros boum. C'est comme à la maison, sauf que la tension et la puissance sont très différentes. Il est également clair que tant que le courant n'est pas coupé avec certitude, il vaut mieux rester dans la rame car on ne risque pas l'électrocution.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour avoir fait le tour de la rame sur le chantier de Tolbiac il n'y a pas de trace d'incendie extérieur, mais plutôt des traces de noir/roussie sur la partie supérieur d'une voiture en deux endroits, donc je ne suis pas sur que ce soit vraiment un incendie mais plutôt en effet à l'impacte d'une caténaire sous tension.

Je suis pas spécialiste mais ca ressemble à une rupture de caténaire qui reste curieusement sous tension (mais la je ne sais si c'est normal) ...

Avis aux spécialistes ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour avoir fait le tour de la rame sur le chantier de Tolbiac il n'y a pas de trace d'incendie extérieur, mais plutôt des traces de noir/roussie sur la partie supérieur d'une voiture en deux endroits, donc je ne suis pas sur que ce soit vraiment un incendie mais plutôt en effet à l'impacte d'une caténaire sous tension.

Je suis pas spécialiste mais ca ressemble à une rupture de caténaire qui reste curieusement sous tension (mais la je ne sais si c'est normal) ...

Avis aux spécialistes ...

Vous avez fait le tour de la rame de RER ou de la rame du train Corail ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

La Z2n n'a pas vraiment eu d'incendie, par contre même à l'intérieur les voyageurs n'étaient pas en sécurité, vu que certaines vitres ont explosé, et que de plastique en fusion coulait dans le compartiment voyageur. Pour la "rupture de caténaire qui reste sous tension", ça n'est pas exactement ça, mais je préfère ne pas préciser ...

Christophe

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu ce que je prends régulièrement dans les dents pour mon appartenance sur ce forum, vous méritez pas, mais bon, je ne resiste pas... Quelques exclus comme le furent les premières photos du déraillement de Choisy.... Le corail qui a aussi morflé est le 3628 en provenance de Toulouse.

PAZhttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958739,08.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958759,43.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958777,86.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958809,74.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958826,97.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958843,29.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_05_2010/post-3074-1274958893,43.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il manque l'état de certains wagons du train corail en provenance de Toulouse, si ôn nous avaient pas preces à quitter les voies, j'aurais moi meme prit des photos, et le temoignage de certains passagers sont édifiant par rapport à tout ce qui est décrit...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la rame était arrêtée à quai ?

ça aurait pu être beaucoup plus grave si la ficelle avait touché quelqu'un !

en effet, ce n'est juste qu'un tout petit problème électriquenonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...