Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La France compte 17 entreprises ferroviaires,


Messages recommandés

La France compte 17 EF. et l'EPSF est inquiet.

A la fin de l'article j'ai relevé ceci :

Par ailleurs, l'EPSF exprime une "nouvelle inquiétude" concernant les wagons de fret. "Les roulements d'essieux peuvent se bloquer, chauffer et dérailler", explique Fabrice de Jouvencel, un des directeurs de l'établissement.

En 2010, l'EPSF a dénombré cinq déraillements, deux depuis le début de l'année 2011. Le chauffage des boîtes d'essieux est "lié au vieillissement et à la qualité de maintenance des wagons", précise-t-il.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'article a été mis en ligne hier soir, à 19h13, pas une réaction.

De plus, que 70 morts?

"Près de 70 personnes ont trouvé la mort en 2010 sur le réseau ferré contre une trentaine l'année précédente.

La grande majorité a été tuée à des passages à niveau (28 personnes) ou en traversant les voies (37).

Seuls, deux voyageurs sont morts, en tombant d'un train sur les voies contre neuf en 2009."

A ma connaissance et de mémoire il n'y a pas eu de décès suite à accident ferroviaire en 2010

mais il semble que ce chiffre d'environ 70 n'intègrent ni les suicides ni les accidents du travail mortels.

A noter que le rapport 2010 ne se trouve pas pour l'instant sur le site de l'EPSF

et que le rapport 2009 ne donne aucun chiffre brut (que des valeurs relatives rapportées à des millions de Km)...

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Près de 70 personnes ont trouvé la mort en 2010 sur le réseau ferré contre une trentaine l'année précédente.

La grande majorité a été tuée à des passages à niveau (28 personnes) ou en traversant les voies (37).

Seuls, deux voyageurs sont morts, en tombant d'un train sur les voies contre neuf en 2009."

A ma connaissance et de mémoire il n'y a pas eu de décès suite à accident ferroviaire en 2010

mais il semble que ce chiffre d'environ 70 n'intègrent ni les suicides ni les accidents du travail mortels.

Pour moi, ce chiffre de 70 intègre bien les " accidents de personnes " qui donc se retrouvent trés pudiquement dans la categorie des personnes "traversant les voies" ..(sic!!!)

Sans doute aussi les retrouve t'on dans les accidents de PN, car il semble que dans certains cas, les temoignages concordent pour decrire un arrêt volontaire sous les barrières, ou un passage sous celles ci peu avant la survenue de la circulation, ce qui laisse peu de doutes sur les intentions, hélas....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi, ce chiffre de 70 intègre bien les " accidents de personnes " qui donc se retrouvent trés pudiquement dans la categorie des personnes "traversant les voies" ..(sic!!!)

Fabrice

Non non Fabr' : il y a distinction dans les statistiques des accidents de personne entre les suicides ; les traversées de voies ; les chutes depuis un quai ou un train etc...

(dans mes souvenirs : plus de 500 "accidents de personne" par an - pas tous mortels ; dont 80% de suicides)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Près de 70 personnes ont trouvé la mort en 2010 sur le réseau ferré contre une trentaine l'année précédente.

La grande majorité a été tuée à des passages à niveau (28 personnes) ou en traversant les voies (37).

Seuls, deux voyageurs sont morts, en tombant d'un train sur les voies contre neuf en 2009."

A ma connaissance et de mémoire il n'y a pas eu de décès suite à accident ferroviaire en 2010

mais il semble que ce chiffre d'environ 70 n'intègrent ni les suicides ni les accidents du travail mortels.

A noter que le rapport 2010 ne se trouve pas pour l'instant sur le site de l'EPSF

et que le rapport 2009 ne donne aucun chiffre brut (que des valeurs relatives rapportées à des millions de Km)...

Les suicides également dénommés accidents de personne ne sont pas intégrés puisqu'actuellement leur nombre est supérieur à 500 sur le RFN.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ceci d'ailleurs m'amenne vers un debat que nous avons avec quelques personnes, sur le glissement eventuel des Lois et de la Jurisprudence relative aux chocs consecutifs à des personnes sur la voie...

La notion de responsabilité sans faute a déjà été evoquée sur ce forum, qui fait que le train, malgré son impossibilité de devier de trajectoire afin d'eviter la rencontre avec un obstacle sur son trajet, et de tenter de freiner au maximum, va invariablement être le "moyen" de l'accident. Ce qui pour le moment conduit la SNCF devant les tribunaux, et peut aussi provoquer, au delà des victimes et de leur famille, de forts traumatismes au personnel notement de conduite....

En responsabilité routière, maritime ou aérienne, les mobiles sont maitres en dernier lieu, de toute procédure d'evitement réalisable en fonction de contraintes physique, ce qui explique aussi accessoirement, l'interet de limitations de vitesses... Cette notion de liberté de mouvement est donc trés importante, qui impose par reciprocité, de part la multiplicité, des régles, pour un fonctionnement sûr.

Pour les mobiles guidés, cette notion de liberté de manoeuvre n'existe plus, et les régles mise en place visent une bonne regulation pour un fonctionnement sûr, dans leur domaine specifique et contraint ( les rails sont une contrainte physique au mobile Train )

En cas de choc avec une personne, la seule à avoir eu possibilité de se degager rapidement de la situation, reste donc l'individu sur la voie, qu'il soit pieton, ou usager d'un vehicule individuel ou quasi ( ce qui donc amenne un probleme à l'usage des bus et cars sur les PN en cas d'evacuation d'urgence...).

La technique ferroviaire classique existait bien avant ces nouvelles lois, qui voudraient redefinir les conditions en fonction de derives de certaines personnes, au detriment d'un fonctionnement global que l'on connait au benefice de la société toute entière...

Vera t'on un jour aussi des compagnies aériennes devant les tribunaux parceque des individus se balladeront sur les pistes ou taxiways, en toute innocence ??? vera t'on des laboratoires pharmaceutiques devant les tribunaux parceque leur produits pris à trop fortes doses sont toxiques, vera t'on des fabricants de cordes devant les tribunaux parceque certains usages de ces dernières sont aussi fortement deconseillées..????

La responsabilité évoqué dans les chocs par les trains est de mon avis un glissement de la Loi par meconnaissance, avec une forte influence mediatique, teinté de deresponsabilisation individuelle ( ce qu'il ne faut surtout pas dire... ), accessoirement sans être dénué d'une forme maccabre de cupidité...

Lorsque les moyens d'informations divers d'un systeme contraint sont connus et au vues de tous, il ne devrait y avoir confusion avec ceux des systemes libres. Si quelqu'un s'autorise l'accés à ces reseaux, hors infrastructure specifique prévue, c a d quais de gares, passages specifiques pietonniers, passages à niveau, c'est en toute bonne connaissance de cause, quels qu'en soient les propos tenus à la suite par la famille....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

OK pour vos chiffres...

Donc 500 suicidaires pour 37 intrusions... ce qui donne 92% de "chance" que celui sur la voie soit là pour une "bonne" raison irraisonnable et irraisonnée... donc tous les arguments du monde, toutes les pancartes n'y pourrons rien... hélas

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

OK pour vos chiffres...

Donc 500 suicidaires pour 37 intrusions... ce qui donne 92% de "chance" que celui sur la voie soit là pour une "bonne" raison irraisonnable et irraisonnée... donc tous les arguments du monde, toutes les pancartes n'y pourrons rien... hélas

Fabrice

L'EPSF parle de "37 traversées de voies" et non d'intrusions...

On peut surtout penser aux petites gares où les voyageurs traversent les voies par un passage planchéié

en l'absence d'un souterrain ou d'une passerelle par exemple...

aux voyageurs utilisant des "raccourcis sauvages" entre un quai de gare et leur lieu de destination (domicile ou travail) ou vice versa avec traversée de voies

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'EPSF parle de "37 traversées de voies" et non d'intrusions...

On peut surtout penser aux petites gares où les voyageurs traversent les voies par un passage planchéié

en l'absence d'un souterrain ou d'une passerelle par exemple...

aux voyageurs utilisant des "raccourcis sauvages" entre un quai de gare et leur lieu de destination (domicile ou travail) ou vice versa avec traversée de voies

37 ne peut pas correspondre, à mon avis, à des accidents sur traversées de voie par des voyageurs ; on a tous en mémoire l'accident d'Audrieu (Calvados) dont on a beaucoup parlé sur ce forum. Dans les 37, il y a forcément une part importante d'intrusions.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De la transparence de la statistiques et des données, et de leur utilisation en terme de communication, ce qui nous renvoie à la responsabilité des communicants de l'EPSF...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De la transparence de la statistiques et des données, et de leur utilisation en terme de communication, ce qui nous renvoie à la responsabilité des communicants de l'EPSF...

Le Dirigeant de l'EPSF (ancien chef de département IOS) qui a fait cette déclaration devrait être en retraite depuis un moment :blush:

En retraite tu peux dire des con... mais quand tu occupes des hautes fonctions faut éviter. D'accord Dom ? :cool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et on pourrait aussi compabiliser les personnes qui décèdent malheureusement dans les trains, les gares de morts naturelles

mais bon on s'éloigne du sujet...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité metrique21

Ce qui surprend, c'est que l'EPSF soit inquiet alors que tout à été fait dans ce sens ! Soit je n'ai rien capté, soit l'EPSF se fout de la tête du peuple ! la deuxième solution me parrait plus réaliste! Quitte a facher certains, liberez les bureaux de l'EPSF et mettez les au jus de la réalité du rail en bas dans le cambouis, le ballast, etc ...........

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.