Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Ligne 1 du métro de Paris : l'atelier de la Porte Maillot - Portes ouvertes lors des journées européennes du patrimoine - Samedi 14 septembre 2013


Messages recommandés

Bonjour,

Je poste sur ce fil les photos que j'ai prises à cette occasion.

Précisions :

- Les photos étaient permises lors de la visite (autorisation explicite de notre guide).

- Chaque légende se rapporte à la photo qui est au-dessus.

Modifié par Cyril83
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au bout du premier quai (autrefois l'arrivée) de l'ancienne station, en direction de la boucle en elle-même

Le premier quai vu en direction de la bifurcation (au fond) : les trains arrivent sur ce quai en empruntant la ligne depuis Château de Vincennes et en bifurquant avant d'arriver à la nouvelle station Porte Maillot. Ce quai ne comporte aucun équipement particulier et ne peut donc être utilisé que pour des réparations telles que le remplacement de tubes fluorescents à l'intérieur de la rame ou toute autre réparation ne nécessitant d'accès ni au toit, ni au dessous de la rame.

Vue prise en direction de la boucle en elle-même. À droite et en haut de la photo, on distingue l'escalier et la passerelle de l'accès originel à l'ancienne station : cet escalier et cette passerelle sont toujours accessibles, mais leur accès n'était pas permis le jour de la visite et le guide n'a pas précisé si l'ancien accès se prolonge toujours jusqu'à la voirie extérieure. Désormais, l'accès à l'atelier s'effectue par le couloir de petites dimensions que l'on aperçoit à gauche, et qui rejoint les accès ouverts au public de la nouvelle station.

Une publicité d'époque au-dessus de l'ancien escalier d'accès

Le premier quai vu depuis le bas de l'ancien escalier d'accès, et à nouveau en direction de la bifurcation : l'accès au reste du quai n'était pas permis lors de la visite

Panneaux explicatifs : plan et histoire de l'ancienne station

En arrivant par le nouveau couloir d'accès, on passe à l'endroit illustré par les clichés 2225 et 2227, sous la passerelle de l'ancien accès pour remonter ensuite quelques marches avant d'atteindre le quai

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le nouveau et étroit couloir d'accès au premier quai (non aménagé), qui remonte (au fond) vers les accès ouverts au public de l'actuelle station Porte Maillot. L'autre quai (illustré par les clichés suivants) bénéficie d'un accès construit de manière symétrique.

Le plan de l'atelier, affiché à l'entrée du second couloir qui mène vers le second quai (ancien départ) de l'ancienne station. Le plan met bien en évidence les locaux de service (réfectoire, vestiaires, bureaux et entrepôts) qui ont été installés sur ce second quai, là où le premier quai n'a quasiment pas été aménagé.

Panneaux explicatifs : construction et fonctionnement de l'atelier

La surface du second quai a été fortement réduite du fait à la fois du rabotage du bord du quai, afin de faciliter l'accès aux organes de traction (ce rabotage est mis en évidence par l'important espace visible entre le bord du quai et la rame) et la construction de locaux techniques sur la quasi totalité de la longueur du quai (à l'exception de deux renfoncements, au fond à gauche et immédiatement à gauche). Au fond, on rejoint la voie en direction de Château de Vincennes.

Vue du quai, cette fois en direction de la boucle en elle-même. Pour faciliter la maintenance, la voie ne comporte pas de rail de guidage : le train est guidé grâce aux roues de sécurité.

Compte tenu de l'étroitesse des couloirs d'accès, le matériel ne peut être transféré (depuis et vers les ateliers de Fontenay) que par la ligne. Contrairement à ce qu'il en est pour les ateliers d'Auteuil, cet acheminement ne se fait pas par un convoi spécifique, mais directement dans l'une des rames MP 05. De préférence, la rame utilisée circule sans voyageurs directement depuis les ateliers de Fontenay jusqu'à l'atelier de la Porte Maillot. Mais pour éviter de surcharger la ligne, la rame utilisée pour le transfert peut prendre également des voyageurs, le matériel étant alors stocké dans une sorte de caisse cadenassée et l'emplacement utilisé dans la rame délimité par des barrières. Dans ce cas, la rame circule se rend de Fontenay à Porte de Vincennes, prend des voyageurs jusqu'au terminus de Neuilly, puis circule sans voyageurs uniquement depuis Neuilly jusqu'à l'atelier de la Porte Maillot (l'objectif étant dans tous les cas d'éviter les ruptures de charge pour les voyageurs).

L'une des zones de dégagement sur l'ancien quai

Modifié par Cyril83
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une autre vue du système utilisé pour charger et décharger le matériel

Une rame était stationnée durant toute la visite uniquement afin de permettre aux visiteurs de mieux comprendre le fonctionnement de l'atelier. Mais en temps normal, une particularité due au fonctionnement automatique de la ligne est qu'une rame stationnée peut repartir à tout moment, si le PCC le décide. Chaque personne intervenant sur la rame doit donc, avant de franchir les barrières visibles sur les clichés précédents, retirer une clé dans le boîtier de gauche (écriteau "Consignation de la position de garage") pour interdire le départ de la rame.

Le réfectoire. L'atelier emploie deux personnes de 6 heures à 20 heures du lundi au vendredi et de 6 heures à midi le samedi. La visite se tenant le samedi après-midi, le guide et les accompagnateurs étaient donc le seul personnel de la RATP présent.

Monte-charge pour descendre du matériel (pneu…) au niveau de la voie. À droite, le nouveau couloir d'accès ; au fond, la boucle.

Au-dessus de la rame, on distingue la passerelle de l'ancien accès pour le public.

Accès à la fosse

Accès à la fosse et vue vers la boucle

Porte du couloir vers l'atelier depuis les accès ouverts au public de la nouvelle station Porte Maillot

Modifié par Cyril83
  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

- Les photos étaient permises lors de la visite (autorisation explicite de notre guide).

A propos, ce que dit la loi :

- ce qui n'est pas explicitement interdit est autorisé, principe général du droit privé (pour les fonctionnaires, c'est le contraire) ;

- il est interdit de porter préjudice à autrui, par quelque moyen que ce soit, y compris au moyen de photographies.

Autrement dit, la prise de photographies ne peut pas être interdite en elle-même puisqu'en elle même, elle ne porte aucun préjudice (la croyance dans la capacité de l'appareil photo à "prendre" quelque chose à l'objet photographié, qui relève de la pensée magique, ne peut pas être invoquée devant un tribunal).

Ce qui peut être interdit, c'est la publication de photographies qui porteraient préjudice à quelqu'un. Mais attention : c'est au plaignant de prouver que la publication de cette image lui porte préjudice.

En d'autres termes : il n'y a besoin d'aucune autorisation spéciale pour prendre des photographies, tout au plus doit-on (par politesse, non par obligation légale) rassurer les personnes qui pensent qu'on pourrait utiliser la photographie pour leur porter préjudice, en leur précisant l'usage que l'on compte en faire.

P.S. on entend beaucoup parler d'un fumeux "droit à l'image" mais en droit, il n'existe pas formulé ainsi. Tout ce que l'on appelle "droit à l'image" repose en fait sur le droit à ne pas subir de préjudice, et rien d'autre. Le "droit à l'image" ne donne donc aucun droit à interdire une prise de vue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A propos, ce que dit la loi :

- ce qui n'est pas explicitement interdit est autorisé, principe général du droit privé (pour les fonctionnaires, c'est le contraire) ;

Mais justement il me semble que le règlement de la RATP interdit en principe les prises de vue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Probablement pour éviter un déclenchement du flash qui pourrait éblouir un conducteur.

Ou tout simplement dans un soucis de cohésion, car vu le règlement SNCF en la matière qui n'est pas clair, autorisé mais pas si les agents de la gare jugent la présence du photographe gênante pour le service, c'est interdit, point, il n'y pas à tergiverser sur ce point et cela évite aux agents de la régie d'être embêter à tout bout de champs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.