Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Informatique à la SNCF : matériels et logiciels


Messages recommandés

Je ne sais pas si je sujet a déjà été abordé, donc si c'est le cas merci à la modération de fermer ce doublon...

Comme dans toute entreprise la SNCF a utilisé des matériels et logiciels aussi divers que variés au fil du temps. Aux membres du forum de décrire, d'imager ce qu'ils connaissent ou ont connu dans leur vie professionnelle.

Le sujet tel décrit ici est large mais soyons fous, pas de restrictions à une époque, un lieu, une utilisation.Donc allons-y aussi bien pour les grosses bécanes que pour le PC embarqué comme dans les MI09

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On commence par le début:

Olivetti_P6060_System_1.jpg

Terminal Olivetti pour saisie GCTM pour le "gros René" puis pour la Résa avant le TGV

Beau terminal, mais qu'y avait-il à l'autre bout de la ficelle comme système?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour la RESA, en 1973 à Paris-Batignoles (17e), un IBM S360 au départ:

Ibm3.jpg

pour la GCTM, Gestion Centralisée du Trafic Marchandise, à Auteuil (16e), d'abord un ordinateur français Bull Gamma 60 puis surtout un Univac 1108 et sa descendance.

le pdg Univac de l'époque s'appelait Robert Mitterand.

Gama2_60.jpg

La tête pensante de cette époque de mise en place de calculateurs pré-informatiques est le génial polytechnicien Henry Dreyfus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'était tellement révolutionnaire à l'époque que l'on avait mis ce fameux couloir vitré autour de la salle informatique pour que les visiteurs admirent les loupiotes clignoter et les bandes danser dans les dérouleurs.

SNCF et ses polytechniciens étaient à la pointe de ces techniques: je suis arrivé au moment de Retipac2 dont le modèle de réseau décentralisé à donner le fameux Transpac des PTT.

L'industriel de l'époque était aux ordres des techos et ingénieurs, comme pour TGV d'ailleurs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

La SNCF va investir 30 millions d'euros dans des start-up pour accélérer sa modernisation

Nouvelle étape de la transition numérique de la SNCF : l'arrivée de Digital Ventures, un fonds de 30 millions d'euros pour investir dans des start-up de l'Internet des objets ou du big data.

« Le groupe SNCF ne peut innover seul aujourd'hui », estime le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, dans un communiqué. « Il doit s'inspirer des acteurs de l'innovation, développeurs, start-up et s'associer avec eux afin de créer de nouveaux services pour les clients et faciliter, en interne, le travail des équipes ». Afin de piloter ce fonds, la société de gestion de capital-innovation spécialisée dans le transport Hi Inov a été choisie.

http://pro.clubic.com/actualite-e-business/investissement/actualite-783288-sncf-fonds-soutien-start-up.html

Dans le cadre du projet Net.sncf, la société va donc conduire des tests ce semestre concernant la mise en place de ces moyens de se connecter. Une première ligne Paris-Lyon devrait être équipée dès la fin 2016 puis d'autres trajets à grande vitesse seront pris en charge courant 2017. Le groupe entend enfin mesurer la couverture 3G et 4G sur l'ensemble de son propre réseau ferroviaire.

http://pro.clubic.com/actualite-e-business/actualite-753635-sncf-digital-wifi-tgv-open-data.html

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La SNCF va investir 30 millions d'euros dans des start-up pour accélérer sa modernisation

Nouvelle étape de la transition numérique de la SNCF : l'arrivée de Digital Ventures, un fonds de 30 millions d'euros pour investir dans des start-up de l'Internet des objets ou du big data.

« Le groupe SNCF ne peut innover seul aujourd'hui », estime le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, dans un communiqué. « Il doit s'inspirer des acteurs de l'innovation, développeurs, start-up et s'associer avec eux afin de créer de nouveaux services pour les clients et faciliter, en interne, le travail des équipes ». Afin de piloter ce fonds, la société de gestion de capital-innovation spécialisée dans le transport Hi Inov a été choisie.

http://pro.clubic.com/actualite-e-business/investissement/actualite-783288-sncf-fonds-soutien-start-up.html

Dans le cadre du projet Net.sncf, la société va donc conduire des tests ce semestre concernant la mise en place de ces moyens de se connecter. Une première ligne Paris-Lyon devrait être équipée dès la fin 2016 puis d'autres trajets à grande vitesse seront pris en charge courant 2017. Le groupe entend enfin mesurer la couverture 3G et 4G sur l'ensemble de son propre réseau ferroviaire.

http://pro.clubic.com/actualite-e-business/actualite-753635-sncf-digital-wifi-tgv-open-data.html

 

 

 

 

ben il était temps non ?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

2D2 sort de ce corps

Non je ne suis aps 2D2 mais lorsqu'il m'arrive de voyager outre France et que je vois que c 'est déjà le cas ailleurs....(chez certains de nos voisins comparables en terme de niveau de vie) je m'interroge.

Non seulement nos trains ne sont plus vraiment à l'heure, ils se mettent à déconner et en plus ils n'offrent pas la prestation de service minimum que leurs voisins offrent....

ça fait un peu beaucoup non ?

Mais nul doute qu'ils seront se reprendre....j'en suis assez convaincu malgré "train's bashing" ambiante sur le PAF...

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ben il était temps non ?

Cela a déjà été effectué avec un projet , il y a +5 ans (pour la 2G/3G).

cela prouve qu'il manque un pilote informatique dans SNCF3, ce qui se confirme dans le titre racoleur alors qu'à minima, SNCF3 devrait racheter CapitainTrain, joyeuse équipe de talent qui a sut monté un superbe projet informatique, à la ma manière d'une agence de voyage virtuelle et malgré les contraintes du manque de diffusion de documents pour travailler. Pour 4 millions, on pouvait s'acheter les 4 génies informatiques de CapitainTrain, pas très cher comme prix.

Je ne crois pas à cette volonté d'investir hors coeur de métier après tant d'années de politiques d'abandon de l'informatique jugée non stratégique, non coeur de métier ferroviaire (mais à quoi sert de faire circuler des trains s'ils sont vides et non rentable faute d'un Yield agressif, outil porté par les informaticiens pour le marketing?)

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cela a déjà été effectué avec le projet Lorient, il y a +5 ans (pour la 2G/3G).

cela prouve qu'il manque un pilote informatique dans SNCF3, ce qui se confirme dans le titre racoleur alors qu'à minima, SNCF3 devrait racheter CapitainTrain, joyeuse équipe de talent qui a sut monté un superbe projet informatique, à la ma manière d'une agence de voyage virtuelle et malgré les contraintes du manque de diffusion de documents pour travailler. Pour 4 millions, on pouvait les 4 génies informatiques de CapitainTrain, pas très cher comme prix.

Je ne crois pas à cette volonté d'investir hors coeur de métier après tant d'années de politiques d'abandon de l'informatique jugé non stratégique.

si SNCF rachète "capitain train" ...ça risque de devenir "caporal train"..après quelque temps..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si SNCF rachète "capitain train" ...ça risque de devenir "caporal train"..après quelque temps..

T'es gentil quant au grade.....je dirais "grouillot's train"

bref moi j'y crois à ses startup...elles ont au mois un avantage : s'affranchir des résistances internes et des gourous maison persuader de détenir al vérité vraie tout au long de leur carrière et avec lesquels il est souvent impossible de vivre avec son temps technologique, si les idées n'ont pas été pensées et développées par eux et eux seuls !

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 années plus tard...

Impossible de réserver un TGV Paris-Metz à 17h40 et 20h13 à partir du 1er  avril ?

La SNCF parle d’un bug informatique et dément tout risque de suppression de ces lignes.

https://www.republicain-lorrain.fr/economie/2019/02/20/tgv-c-est-pas-la-sncf-c-est-un-bug

si l'informatique supprime aussi des trains ou va t on ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Des ordinateurs de la SNCF à l’ADSE 37

Dans le cadre de l’engagement sociétal du groupe SNCF, le Technicentre de Saint-Pierre-des-Corps a remis un lot d’ordinateurs à l’ADSE 37 (Association de sauvegarde de l’enfance) dans ses locaux du quartier des Deux-Lions.

https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/des-ordinateurs-de-la-sncf-a-l-adse-37

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 8 mois plus tard...

C'est Microsoft qui nous a fait remarquer que nous avions fourni à la SNCF le plus grand tableau de bord Power BI d'Europe", explique Julien Daubert, président fondateur de la société 10h11, installée à la Cité numérique de Bègles. "Power BI, c'est le produit de départ de Microsoft qui permet de construire un tableau de bord. Nous l'avons adapté, "customisé" et pour modifier l'outil, il faut faire du code",

https://objectifaquitaine.latribune.fr/innovation/2019-11-20/donnees-en-travaillant-pour-la-sncf-10h11-devoile-son-savoir-faire-833109.html

"A partir de données hétérogènes venues de dix entités différentes de la SNCF et de sources différentes (Excel, open-data,...), nous avons travaillé avec chacune d'elle pour nettoyer, choisir et visualiser des données fiables. 

10h11.jpg.ae3aef339f3c10353e6677952cf9e691.jpg

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

Panne informatique :

Le service de la vente des billets en ligne et au guichet, se trouve très fortement perturbé à la suite d'une panne informatique survenue hier . Les ventes au guichet se font en mode dégradé, avec l'impossibilité de finaliser une transaction avec une carte bancaire . 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

A partir d’aujourd’hui, les personnes âgées de plus de 15 ans et souhaitant vérifier si leur profil ou état de santé nécessite une attention particulière peuvent appeler le numéro dédié : 0806 800 540. e.Voyageurs SNCF a participé à la création de cette hotline aux côtés de chercheurs et d’autres sociétés.

Les personnes ayant besoin d’une assistance pourront accéder à la hotline AlloCOVID gratuitement (service gratuit + prix d’un appel local). Elles seront alors mises en relation avec un agent intelligent capable de comprendre les informations médicales transmises. L’agent virtuel pourra alors leur dire si elles sont atteintes ou non par le Covid-19

https://www.tom.travel/2020/04/27/e-voyageurs-sncf-participe-creation-allocovid-hotline-dotee-intelligence-artificielle/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 7 mois plus tard...

Comment la SNCF s'exerce à la gestion d'une crise de cybersécurité

Dans son catalogue de gestion des risques, la SNCF a mis en place un exercice, avec le concours de CGI Business Consulting, simulant une cyberattaque pour éprouver la réaction de ses équipes. Gilles Berthelot, RSSI du groupe, revient sur cette opération et ses enseignements.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-comment-la-sncf-s-exerce-a-la-gestion-d-une-crise-de-cybersecurite-81232.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 mois plus tard...

SNCF augmente le nombre capteurs de surveillance de ses trains via l’internet des objets

La direction du matériel de SNCF Voyageurs a signé un contrat cadre de 5 ans, sur la période 2020 à 2025, avec la société nantaise Stimio pour la livraison d’un minimum de 12 500 capteurs qui viendront compléter les 8 000 capteurs déjà fournis. La promesse de la technologie est de réduire les coûts de maintenance de 10% à 30%, ce qui équivaut à plusieurs millions d’euros.

https://www.larevuedudigital.com/sncf-augmente-le-nombre-capteurs-de-surveillance-de-ses-trains-via-linternet-des-objets/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, jackv a dit :

SNCF augmente le nombre capteurs de surveillance de ses trains via l’internet des objets

La direction du matériel de SNCF Voyageurs a signé un contrat cadre de 5 ans, sur la période 2020 à 2025, avec la société nantaise Stimio pour la livraison d’un minimum de 12 500 capteurs qui viendront compléter les 8 000 capteurs déjà fournis. La promesse de la technologie est de réduire les coûts de maintenance de 10% à 30%, ce qui équivaut à plusieurs millions d’euros.

https://www.larevuedudigital.com/sncf-augmente-le-nombre-capteurs-de-surveillance-de-ses-trains-via-linternet-des-objets/

🤔  ... un article qui ne parle que de la SNCF ,illustré par une photo d'un ICE de la DB ...,

Ah ces journaleux , ne prennent pas le temps de se renseigner / documenter avant d’envoyer leur article ..!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, BB 15063 a dit :

🤔  ... un article qui ne parle que de la SNCF ,illustré par une photo d'un ICE de la DB ...,

Ah ces journaleux , ne prennent pas le temps de se renseigner / documenter avant d’envoyer leur article ..!!!

photo inutile ,le plus intéressant étant le texte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 mois plus tard...

SNCF Réseau, la FIF, la RATP et le SERCE s’associent et créent le Rail Open Lab, dans le but de faire émerger des solutions concrètes numériques, technologiques, et durables pour la filière ferroviaire française..

Le Rail Open Lab a pour ambition d’accélérer les solutions numériques reposant sur 4 thématiques indispensables au réseau ferroviaire du futur :
- La maintenance prédictive,
- Le collaborateur connecté,
- La connectivité,
- L’économie circulaire et le développement durable.

https://www.tourmag.com/Ferroviaire-SNCF-Reseau-la-FIF-la-RATP-et-le-SERCE-creent-le-Rail-Open-Lab_a109349.html

30 entreprises  regroupés ?? 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.