Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Il y a 50 ans naissait la raffinerie de Feyzin (Rhône)


IGS4

Messages recommandés

Il y a 50 ans naissait la raffinerie de Feyzin

La raffinerie de Feyzin et sa "fameuse" torchère fête ses 50 ans. Découvrez-la à travers

cette sélection d'images en noir et blanc, de sa construction jusqu'au début des années

80... en passant malheureusement par la catastrophe du 4 janvier 1966.

Le Progrès (diaporama de 47 photos).

l-avio10.jpg

L'avion du Progrès survole le site en construction (2 juillet 1963) - Archives Le Progrès.

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce lien, IGS.

La ligne (classique) Lyon-Marseille passe juste le long de la raffinerie, non ?

A-t'on envisagé de la dévier compte-tenu des (nouvelles) normes SEVESO ?

Ppascal a LA solution :

Sinon on ferme tout le reste : autoroute A7, lignes PLM (rives droite et gauche) et on fait un désert autour dans un rayon de... combien de kilomètres?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ce ne sont pas les normes SEVESO qui font fermer quelque chose ou empêchent de construire..

une usine seveso a été construite , la gare de mitry se trouve dans son périmètre , il ne pouvait surement pas la construire plus loin puis après dans ce même périmètre la municipalité a construit un groupe scolaire et qq habitations..

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Catastrophe qui reste dans toutes les mémoires; explosion entendue à plus de 30 km à "vol d'oiseau".

C'était le 4 janvier 1966, je m'en souviens comme si c'était hier !

Dans la vallée du Gier, à RGR (Rive-de-Gier) située à environ

30 km de Feyzin, on voyait les flammes et la fumée.

Il suffisait de monter sur la route de Longes, située au-dessus de

l'usine des Etaings, propriété à une certaine époque des frères Marrel

(Antoine et Léon), puis de Creusot-Loire, puis d'ArcelorMittal.

Petit hors-sujet : l'usine des Etaings et sa célèbre cheminée.

La cheminée haute de 108 mètres, a été pendant de longues années, la plus élevée d'Europe.

Elle comporte un fût octogonal en brique cerclé de fer, inséré dans une embase carrée de

8 mètres de côté et 16 mètres de haut. Les parois du fût font 1,50 mètre d'épaisseur.

Elle a été classée monument historique en 1992.

L'usine des Etaings en 1916.

chytea10.jpg

Modifié par IGS4
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce lien, IGS.

La ligne (classique) Lyon-Marseille passe juste le long de la raffinerie, non ?

A-t'on envisagé de la dévier compte-tenu des (nouvelles) normes SEVESO ?

Pour aller à Le Croisic, on traverse bien la raffinerie de Donges.
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 4 janvier 1966 - La catastrophe de Feyzin

Feyzin est l'un des premiers sinistres industriels majeurs, aussi célèbre à son époque que Seveso 10 ans plus tard, ou Tchernobyl 20 ans plus tard.

L'accident

C'était le 4 janvier 1966, à 6h40 du matin, dans un site pétrochimique du sud de Lyon.

Des employés qui effectuaient une prise d'échantillon à la base d'une sphère contenant 700 m3 de propane liquide ne purent refermer la vanne d'échantillonnage, le propane se répandit partout, y compris vers la route départementale et l'autoroute qui longeaient l'usine.

Le trafic sur l'autoroute fut vite stoppé, mais une voiture enflamma la nappe de gaz sur la départementale à 7h15. La flamme remonta jusqu'à la prise d'échantillonnage, établissant un feu continu sous la sphère. La pression régnant dans celle-ci se mit alors à augmenter jusqu'à l'ouverture à 7h45 de sa soupape de sécurité : les gaz qui s'en échappaient, s'enflammèrent à leur tour au sommet de la sphère. Pendant ce temps de nombreuses personnes, pompiers venus de toute la région et personnel de l'usine, s'affairaient à éteindre l'incendie et à refroidir les sphères voisines avec des lances à eau.

Malgré les efforts déployés, l'enveloppe de la sphère se fragilisa sous l'effet de la température et à 8h45 la sphère éclata : une mer de flammes engloutit les personnes présentes dans un rayon de 150 mètres, un champignon de feu et de fumée s'éleva à 500 mètres d'altitude, une onde de choc extrêmement puissante se propagea sur plus d'une dizaine de kilomètres à la ronde.

Source (texte et photo)

bv000011.jpg

La première sphère avant son éclatement.

Modifié par IGS4
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 4 janvier 1966 - La catastrophe de Feyzin (suite)

Les conséquences

L'explosion a fait 18 morts et une centaine de blessés, 12 d'entre eux étant grièvement brûlés.

Des morceaux de la paroi métallique de la sphère, dont certains avaient une masse de plusieurs dizaines de tonnes ont été projetés sur plusieurs centaines de mètres. Le feu s'est étendu aux autres sphères de gaz liquéfiés et aux bacs de stockage de produits pétroliers de la zone. Une seconde sphère éclata à 9h40, alors que le personnel d'intervention avait eu le temps d'évacuer les blessés et de se replier. Trois autres sphères se sont "ouvertes" sans exploser et l'incendie qui suivit a duré plusieurs jours.

Une fois agrandie, l'image de gauche (photo ci-dessous) montre l'ampleur de la tragédie. Les premières rangées de maisons (leurs portes et fenêtres ont été arrachées, leurs cloisons abattues et leurs murs fissurés) donnent l'échelle. Environ 1500 maisons et bâtiments ont été affectés par les ondes de choc.

Source (texte et photo)

bv000010.jpg

Le vécu de la catastrophe

A l'époque je travaillais là-bas, en qualité de stagiaire. J'avais choisi de vivre en caravane et m'étais installé dans le sud, du côté de Vienne. Ce matin-là, j'avais quitté mon "campement" à l'heure et je venais d'emprunter l'autoroute pour me rendre au travail, lorsqu'un grand coup de sifflet, venu de l'arrière, m'ordonna de faire demi-tour: "Monsieur, l'autoroute est fermée, vous devez prendre la nationale".

J'étais le premier à qui l'accès à l'autoroute venait d'être refusé. La nationale dominant la vallée, il était facile de comprendre pourquoi l'autoroute avait été coupée. Je me suis arrêté à la hauteur de l'usine.

Source (et suite du texte)

Modifié par IGS4
  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour aller à Le Croisic, on traverse bien la raffinerie de Donges.

Exact, AdC, quand on va au Croisic, que ce soit par le train ou par la route, on traverse (ou on longe) la raffineire de Donges. Il me semble qu'il y avait un projet de déviation (de la route, ne rêvons pas) lié à une extension, aujourd'hui oubliée, de la raffinerie.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Moustique69002

Suite à l'explosion de la raffinerie Feyzin a changé de département. C'était dans l'Isere avant.

A coté de la raffinerie, il y a le triage de Sibelin.

Souvenir auditif toujours bien présent.

Je ne pense pas que l'explosion soit à la base du changement de département.

Dans le même temps, ce sont plusieurs communes de l'Isère qui ont basculé dans celui du Rhône.

Une autre explosion retrouvée récemment, celle d'un train de munitions en 1945 en gare de St Fons, avec des dégâts conséquents suite à la collision avec un train de voyageurs.

Modifié par Moustique69002
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.