Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Conseils habilitation sécurité


Messages recommandés

Bonjour,

après avoir parcouru les nombreux posts du forum, je n'ai pas trouvé de réponses. 

En quelques mots, j'ai passé les différentes phases de recrutement avec succès, le processus à hélas pris fin sur le dernier module: "habilitation de securite". Sans pour autant devoiler les tests en question, ce qui m'a été reproché est d'être trop dans l'anticipation et du coup trop précipité. J'ai eu le droit au fameux "vous avez exactement le profil que l'on recherche mais…". 

En revanche, lorsque que j'ai demandé à la psychologue si elle pouvait me situer sur une échelle afin que je puisse travailler la dessus, aucune réponse. 

Ma question est donc, comment se préparer efficacement à ces tests car n'ayant pas eu de réponse par la psychologue, je ne vois pas comment faire évoluer mes lacunes  pour l'année prochaine. 

Merci pour vos retours :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, Mk a déclaré:

 

Ma question est donc, comment se préparer efficacement à ces tests car n'ayant pas eu de réponse par la psychologue, je ne vois pas comment faire évoluer mes lacunes  pour l'année prochaine. 

 

Si la psy qui t'as fait passé les tests ne peux pas te répondre, comment veux tu que nous via un ordi, on puisse te répondre sans te connaître, un peu de bon sens et on retrouve ta précipitation à trop anticiper.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 10 minutes, Mk a déclaré:

Merci quand même pour votre réponse inutile :)

Bon, une réponse utile maintenant puisque la précédente semble inutile, j'aime bien, un gus vient poser une question, on lui répond et si la réponse ne lui convient pas, la réponse est soit stupide ou soit inutile, on ne peut pas se préparer aux tests psychos, tu ne peux pas  changer ta personnalité durablement en un clin d'œil, cela se détectera à l'entretien.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, votre première réponse n'en était pas une d'où "inutile" car elle ne traitait  pas la question ;)

En revanche, vous apportez une réponse sur votre deuxième intervention, merci. 

Je vais tout de même attendre d'autres avis car je ne parle pas de changer de personnalité non plus. 

Bonne journée. 

Modifié par Mk
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures , Mk a déclaré:

Bonjour,

après avoir parcouru les nombreux posts du forum, je n'ai pas trouvé de réponses. 

En quelques mots, j'ai passé les différentes phases de recrutement avec succès, le processus à hélas pris fin sur le dernier module: "habilitation de securite". Sans pour autant devoiler les tests en question, ce qui m'a été reproché est d'être trop dans l'anticipation et du coup trop précipité. J'ai eu le droit au fameux "vous avez exactement le profil que l'on recherche mais…". 

En revanche, lorsque que j'ai demandé à la psychologue si elle pouvait me situer sur une échelle afin que je puisse travailler la dessus, aucune réponse. 

Ma question est donc, comment se préparer efficacement à ces tests car n'ayant pas eu de réponse par la psychologue, je ne vois pas comment faire évoluer mes lacunes  pour l'année prochaine. 

Merci pour vos retours :)

Tu donnes toi-même la réponse à ta question, tu es dans l'anticipation et donc trop précipité.

Et là il n'y a que toi qui peux corriger cela. Ne pars pas tête baissée dans la résolution d'un problème, prends (mais pas trop...) le temps de réfléchir, examine calmement la situation, vois s'il y a une ou plusieurs solutions...

En terme de sécurité les agents doivent agir dans l'urgence mais il ne faut, justement, pas confondre vitesse et précipitation car une décision trop rapide peut avoir des conséquences regrettables et parfois dramatiques.

"un cheminot qui court est un cheminot qui va faire une bêtise", cet adage n'est pas aussi ridicule qu'on peut le croire au premier abord. Il est même plein de bon sens.

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Très bonne analyse d'Inharime (comme souvent :Smiley_31:) que l'on peut - peut être - essayer de préciser encore : en ferroviaire on ne peut pas tout anticiper notamment parce que les trains... roulent :)

Il y a des mesures à prendre, en cas de dérangement, en cas d'urgence, etc... mais on ne peut pas forcément prendre de l'avance dans les actions car il faut déjà que le train soit là par exemple (tu "retiendras" le train xxx dans ta gare jusqu'à nouvel avis). De la même manière, arrêter un train n'importe où n'est pas forcément une bonne idée (même si l'adage qu'un train à l'arrêt risque moins qu'un train en marche continue à faire des émules), etc...

Enfin, le ferroviaire est un système très complexe et très peu de personnes en ont une vision générale en ce qui concerne la sécurité : chaque métier est formé pour sa pratique de la sécurité et en appliquant ses règlements et directives... La tentation d'essayer de tout comprendre ou tout prévoir n'est pas un atout puisque l'on va te demander précisément le contraire : connaître tes gestes métiers et les appliquer au bon moment.

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Y'a un truc qui me gratouille :

L'auteur dit vouloir se préparer à un test suite à son échec. Mais un test, ce n'est pas autre chose qu'un élément qui permet de révéler ce que le candidat cache au fond de lui (consciemment ou pas).

Aussi se préparer à un test c'est faire fausse route car les tests se croisent et, prenons un exemple inventé :

Je suis pas très bon en logique.

Je me prépare à mort à un test de logique sur des figures géométriques : je cartonne, j'ai presque tout bon.

Test d'après ce sont des suites numéraires que je n'ai pas préparé : suis pas très bon en logique et ce test révèle mon niveau.

Bilan des deux tests : le psy détecte rapidement qu'il y a anguille sous roche et ne me valide pas.

Tout ça pour dire qu'au delà d'un test, ce n'est pas un exercice qu'il faut travailler mais ce qu'il révèle du candidat, et là c'est beaucoup, beaucoup plus long car beaucoup beaucoup plus profond.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, Nipou a déclaré:

Y'a un truc qui me gratouille :

L'auteur dit vouloir se préparer à un test suite à son échec. Mais un test, ce n'est pas autre chose qu'un élément qui permet de révéler ce que le candidat cache au fond de lui (consciemment ou pas).

Aussi se préparer à un test c'est faire fausse route car les tests se croisent et, prenons un exemple inventé :

Je suis pas très bon en logique.

Je me prépare à mort à un test de logique sur des figures géométriques : je cartonne, j'ai presque tout bon.

Test d'après ce sont des suites numéraires que je n'ai pas préparé : suis pas très bon en logique et ce test révèle mon niveau.

Bilan des deux tests : le psy détecte rapidement qu'il y a anguille sous roche et ne me valide pas.

Tout ça pour dire qu'au delà d'un test, ce n'est pas un exercice qu'il faut travailler mais ce qu'il révèle du candidat, et là c'est beaucoup, beaucoup plus long car beaucoup beaucoup plus profond.

Tout à fait mais va leur faire comprendre !

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos différents retour. 

Jaimerai juste éclaircir un petit point. Il n'est pas toujours facile de se faire "comprendre" à travers quelques lignes. 

Je ne souhaite pas me conditionner à l'examen sinon effectivement ça fausserait la donne. J'exerce un métier depuis presque 10 ans qui nécessite beaucoup d'anticipation et c'est ce qui resort des tests que j'ai pu passer. Je ne cherche donc pas à leurrer qui que ce soit ou autre juste comprendre et si possible améliorer ce point sans pour autant changer de personnalité ni duper les différents tests. 

Je pense plutôt que ce trait est plus une "déformation professionnelle" qu'un réel trait de personnalité. Du moins j'espère et l'avenir me donnera la réponse. 

Bonne soiree :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 43 minutes, Mk a déclaré:

Merci pour vos différents retour. 

Jaimerai juste éclaircir un petit point. Il n'est pas toujours facile de se faire "comprendre" à travers quelques lignes. 

Je ne souhaite pas me conditionner à l'examen sinon effectivement ça fausserait la donne. J'exerce un métier depuis presque 10 ans qui nécessite beaucoup d'anticipation et c'est ce qui resort des tests que j'ai pu passer. Je ne cherche donc pas à leurrer qui que ce soit ou autre juste comprendre et si possible améliorer ce point sans pour autant changer de personnalité ni duper les différents tests. 

Je pense plutôt que ce trait est plus une "déformation professionnelle" qu'un réel trait de personnalité. Du moins j'espère et l'avenir me donnera la réponse. 

Bonne soiree :)

C'est là tout le "charme" de la profession de cheminot...Selon l'emploi tenu il faut être capable ou non de faire preuve d'anticipation. Et parfois (souvent?) des deux.

Mais à bon escient...

Pour citer un exemple à propos d'un emploi que je n'ai pas tenu :blush:, un agent de conduite doit anticiper un arrêt en gare car ce n'est pas au moment où il voit les quais qu'il doit serrer les freins (dans ce cas il serre autre chose...) mais par contre il ne doit pas anticiper un ordre de manoeuvre: avancer ou reculer (dans la maison on dit tirer ou refouler) ne doit se faire que sur ordre et après que l'agent dirigeant la manoeuvre ait lui anticipé le mouvement en traçant l'itinéraire nécessaire et après s'être assuré que rien ne s'y oppose par ailleurs (formule magique la plus utilisée dans la réglementation).

Le chemin de fer est un monde merveilleux...

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...