Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Il y a 1 heure, Mak a dit :

"un carré sur voie principale peut donc encore présenter un feu blanc en 2017 :-) "

Il ne faut pas s'imaginer qu'un carré sur voie principale  qui peut encore présenter un feu blanc en 2017 , serait comme une voie encore équipée en double champignon en 2017, un archaïsme , une sorte de fossile d'avant la réforme Verlant de 1930.

Non, la présentation du feu blanc est parfaitement justifiée et elle impose une conduite différente .

Donc pour moi ce n'est absolument pas un archaïsme !

 

Pour moi non plus : simplement, la constatation du fait qu'en signalisation lumineuse, un carré implanté sur voie principale peut présenter à l'ouverture non seulement un feu vert (situation habituelle d'un carré implanté sur VP), mais aussi un feu blanc dans certaines circonstances, dont tu as donné un exemple. Donc, en 2017 comme en 1941, le feu vert n'est pas la seule modalité possible pour un carré sur VP ouvert, le feu blanc est une autre modalité possible, prévue dans les règlements, même si ce n'est pas en 2017 pour les mêmes raisons qu'en 1941. Et bien sûr la conduite du mécanicien après franchissement est différente.

Le fossile maintenu serait un carré mécanique à damier implanté sur VP et non muni de boîtes à feu indépendantes, sur le modèle du Cv de Châteaudun, et ouvrant de nuit "au blanc" et non "au vert". La possibilité avait été maintenue en 1941, donc après la réforme Verlant, en dérogation au feu vert normalement présenté à l'ouverture par un carré sur VP. C'est lui dont je me demande s'il existe encore (à vrai dire, je ne le pense pas). Je n'en ai jamais vu, ni en vrai, ni en photo. En photo prise quelque part entre 1941 et aujourd'hui, ou sur témoignage d'un membre du forum ("yen avait un à la gare de..."), je ne désespère pas !

Modifié par PN407
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Question de profane: le "carré à damier" présente si je ne me trompe deux feux rouges en position fermée. Si ces deux feux sont rouges du fait de vitres rouges dans le panneau, à l'ouverture, il va présenter... deux feux blancs ??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, sdx a dit :

Bonjour,

 

Question de profane: le "carré à damier" présente si je ne me trompe deux feux rouges en position fermée. Si ces deux feux sont rouges du fait de vitres rouges dans le panneau, à l'ouverture, il va présenter... deux feux blancs ??

Non, les deux feu blancs seront éteint tout simplement.

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, PN407 a dit :

 

Le fossile maintenu serait un carré mécanique à damier implanté sur VP et non muni de boîtes à feu indépendantes, sur le modèle du Cv de Châteaudun, et ouvrant de nuit "au blanc" et non "au vert". La possibilité avait été maintenue en 1941, donc après la réforme Verlant, en dérogation au feu vert normalement présenté à l'ouverture par un carré sur VP. C'est lui dont je me demande s'il existe encore (à vrai dire, je ne le pense pas). Je n'en ai jamais vu, ni en vrai, ni en photo. En photo prise quelque part entre 1941 et aujourd'hui, ou sur témoignage d'un membre du forum ("yen avait un à la gare de..."), je ne désespère pas !

Ne pas désespérer, …mais surtout relire au plus tôt les bons auteurs :-)

Le signal décrit ci-dessus (carré mécanique à damier implanté sur VP et ouvrant de nuit "au blanc" et non au "vert") a existé. Il n'existe plus aujourd'hui : ce serait effectivement alors un fossile maintenu, témoin d'un mode révolu d'éclairage de nuit des signaux mécaniques mobiles, comme le Cv de Chateaudun de la photo postée par Jean-Yves le 21 janvier 2010 dans le sujet Signaux à Châteaudun.

Il est mentionné comme suit par Monsieur Gernigon dans son livre (p106) Histoire de la signalisation ferroviaire française :

"Une autre particularité a subsisté jusqu'aux années 1970 : les carrés situés sur les lignes à signalisation simplifiée, notamment aux gares de bifurcation où une ligne de ce type était greffée sur une ligne à signalisation ordinaire, présentait à l'ouverture un feu blanc et non un feu vert ! Cette curieuse disposition sera remplacée par l'adjonction d'une cible d'avertissement fixe sur le mât de chaque carré et en conséquence par la présentation d'un feu jaune orangé à l'ouverture du carré."

 

La réalisation technique était extrêmement facile et peu coûteuse avec des verres colorés rouges solidaires de la tige porte-tôle du carré mécanique à damier, ou de la tôle proprement dite : le quart de tour à l'ouverture faisait apparaître le feu blanc.

 

il y a 55 minutes, sdx a dit :

Bonjour,

 

Question de profane: le "carré à damier" présente si je ne me trompe deux feux rouges en position fermée. Si ces deux feux sont rouges du fait de vitres rouges dans le panneau, à l'ouverture, il va présenter... deux feux blancs ??

Avec un système de vitres rouges percées dans la tôle, les deux feux rouges étaient obtenus avec une seule lampe (blanche), par jeu de miroir(s). Le quart de tour d'ouverture fait apparaître la lampe blanche.

Sur un signal typiquement Nord appelé palette SEM (voir le fil à son sujet dans la partie Infra), un tel jeu de miroirs permettait d'obtenir de nuit une ligne de 6 feux jaunes ou verts…tout à fait impressionnante pour un non-habitué (et bien plus repérable qu'un feu jaune tout seul) lorsqu'elle surgissait au milieu d'une campagne plongée dans la nuit noire : tiens, on entre sur territoire Nord :-)

 

Modifié par PN407
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, sdx a dit :

Bonjour,

 

Question de profane: le "carré à damier" présente si je ne me trompe deux feux rouges en position fermée. Si ces deux feux sont rouges du fait de vitres rouges dans le panneau, à l'ouverture, il va présenter... deux feux blancs ??

Avant 1930, il y avait des carrés rouges et blancs qui présentaient un feu rouge la nuit, et un blanc à l'ouverture.

Il y avait aussi des carrés à damier vert et blancs qui présentaient un feu vert la nuit, et un blanc à l'ouverture.

Certains carrés ont été modernisés par la SNCF par obturation de la lucarne à verre rouge et adjonction de 3 unités lumineuses électriques (2 rouges , une verte !)

Modifié par Mak
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, mecano 62 a dit :

Je ne connais pas ces signaux ,mais je ne pense pas que les blancs soient éteints : comment l ´observer de nuit ?

 

 

L'important dans ce cas, c'est de l'observer quand il est fermé, c'est pourquoi, la tôle est appuyée de 2 feux rouge de nuit, dans le cas où il est ouvert, pas besoin de feux puisque la tôle n'est pas présentée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, ADC01 a dit :

L'important dans ce cas, c'est de l'observer quand il est fermé, c'est pourquoi, la tôle est appuyée de 2 feux rouge de nuit, dans le cas où il est ouvert, pas besoin de feux puisque la tôle n'est pas présentée.

Il y a sans doute eu ce genre de signaux (guidon d'arrêt :un feu rouge à la fermeture, rien à l'ouverture), mais même avant 1930 la plupart des signaux présentaient un feu blanc à l'ouverture .

En tant que conducteur, tu n'ignores pas l'importance de savoir si on a passé (ou pas) un signal (même ouvert), avant 1930 c'était encore plus important que maintenant, car les locomotives n'avaient pas de projecteurs, mais seulement des fanaux "falots", et plus loin dans le temps il n'y avait même pas de répétition donc feu blanc indispensable !

  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, sdx a dit :

Bonjour,

 

Question de profane: le "carré à damier" présente si je ne me trompe deux feux rouges en position fermée. Si ces deux feux sont rouges du fait de vitres rouges dans le panneau, à l'ouverture, il va présenter... deux feux blancs ??

À l'ouverture,un feu vert qui se situe au dessus du feu rouge de droite.

Jamais vu de Carré mecanique sans feu vert à l'ouverture.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, ADC01 a dit :

L'important dans ce cas, c'est de l'observer quand il est fermé, c'est pourquoi, la tôle est appuyée de 2 feux rouge de nuit, dans le cas où il est ouvert, pas besoin de feux puisque la tôle n'est pas présentée.

Pas du tout d' accord avec toi ,tous les signaux mécaniques sont appuyés de feux pour observation de nuit .

 

 

  • J'aime 1
  • J'adore 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, sdx a dit :

Bonjour,

Question de profane: le "carré à damier" présente si je ne me trompe deux feux rouges en position fermée. 

Bonjour,

Le Carré

(Application de l'article 203 du Règlement S 1 A).
 
carry11.jpg
 
L'ancien chandelier de la gare de Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique)
 
Le carré violet mécanique n° 6 fermé.
 
De chaque côté les carrés mécaniques n° 4 et n° 8 fermés.
 
Chaque signal est identifié par un numéro.
 
chande10.jpg

 

  • J'aime 3
  • J'adore 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, IGS4 a dit :
 
chande10.jpg

 

Voilà la SNCF a modernisé cette potence en rajoutant des unités lumineuses.

On peut supposer qu'avant 1930 on avait sur cette potence, soit des ailes de sémaphore avec un verre rouge devant une lampe à pétrole blanche.

Soit des damiers avec un  (ou deux  ?*(*)verre rouge devant une lampe à pétrole blanche.

 

(*) Ca pourrait bien être un seul feu rouge pour le carré, je ne sais pas si c'était partout pareil mais sur Paris Caen, avant 1930, le sémaphore lumineux présentait 2 feux rouges, si une lampe grillait on avait l'indication la plus restrictive : carré

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...