Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Transport de gaz liquéfié par trains entiers


Messages recommandés

Bonsoir

La crise en Ukraine et l'arrêt des importations de gaz Russe va t-elle créer un trafic de gaz liquéfié par trains entiers hyper lourds entre les ports méthaniers Français et les pays européens qui n'ont pas ou pas suffisamment de ces installations portuaires, comme l'Italie et l'Allemagne ?

Merci de votre réponse

fg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas sûr, en tout cas à court terme. Déjà parce que lesdits terminaux gaziers français sont plutôt au maximum de leur capacité, et surtout deuxièmement parce que le GNL ne roule actuellement pas vraiment sur les rails. On fait un peu de camion pour de petite quantité, mais sinon on utilise les gazoducs existants.

Sur les rails, c'est du GPL, ce qui n'est pas du tout pareil puisque c'est du pétrole à l'origine. Or il faut donc acheter du matériel spécialisé, ce qui coûte, ou utiliser les citernes routières sur wagon plat, ce qui est possible mais là encore il faut les avoir, les citernes.

Modifié par likorn
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est ta première question, et donc à priori à court terme non.

Car de Fos à l'Allemagne, il y a un gazoduc, et de l’Italie à l’Allemagne aussi. Et en Italie, contrairement à Fos, il y a encore de la marge.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute manière le GNL est regazéifié au terminal maritime d'arrivée.

Le garder sous forme liquide implique de maintenir la très basse température de liquéfaction du gaz naturel pendant le transport.

Autant c'est facile à faire sur un bateau ( mettre suffisamment de mètres d'épaisseurs d'isolant autour de la cuve du méthanier, et avoir un circuit de réfrigération adéquat ) ou
au final la taille importe peu.

Autant c'est bien plus compliqué sur un wagon ou il fait rester dans le gabarit ( pareil pour un camion )

Donc il n'y as pas ( ou pratiquement pas ) de transport de gaz naturel sous forme liquide.

De toute manière c'est pas les 4 ou 5 terminaux méthaniers en qui vont pouvoir compenser le gaz Russe... ils sont déjà à capacité et ils sont loin des pays fortement dépendant du dit gaz Russe ( Allemagne, Pays Bas, ... )

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, 1GM a dit :

De toute manière le GNL est regazéifié au terminal maritime d'arrivée.

Le garder sous forme liquide implique de maintenir la très basse température de liquéfaction du gaz naturel pendant le transport.

Autant c'est facile à faire sur un bateau ( mettre suffisamment de mètres d'épaisseurs d'isolant autour de la cuve du méthanier, et avoir un circuit de réfrigération adéquat ) ou
au final la taille importe peu.

Autant c'est bien plus compliqué sur un wagon ou il fait rester dans le gabarit ( pareil pour un camion )

Donc il n'y as pas ( ou pratiquement pas ) de transport de gaz naturel sous forme liquide.

De toute manière c'est pas les 4 ou 5 terminaux méthaniers en qui vont pouvoir compenser le gaz Russe... ils sont déjà à capacité et ils sont loin des pays fortement dépendant du dit gaz Russe ( Allemagne, Pays Bas, ... )

Et si ces méthaniers sont en majorité construits par des chantiers navals coréens, la conception des cuves est faite par la société française GTT, basée à St Rémy en Chevreuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...