Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Croyez-vous Aux Sondages ?


Messages recommandés

Croyez-vous aux sondages?

Avez-vous déjà été sondé ?

Répondez-vous aux sondages ? franchement ?

Perso : ça fait 10 ans que je refuse de répondre aux sondages. Je demande dès le début de l'entretien téléphonique si il y a une case "refuse de répondre au sondage" (quand je suis de bonne humeur...

Il parait (j'ai lu ça dans un article de journal il y a quelque temps...) que 35 % des personnes contactées pour un sondage refusent d'y répondre...

et que parmi les 65% qui y répondent :

- 1/3 mentent effrontément

- 1/3 répondent n'importe quoi (des questions croisées permettent de le constater)

- 1/3 y répondraient sérieusement...

Dur métier que celui de sondeur...

*****************************************

Allez je vous livre le dernier sondage dont je viens de prendre connaissance...

Un décryptage permet aisément de se rendre compte que les résultats reposent sur du vent...

mercredi 6 décembre 2006, 21h07

Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal arriveraient nettement en tête du premier tour de la présidentielle (sondage)

PARIS (AP) - Le président de l'UMP Nicolas Sarkozy et la candidate socialiste Ségolène Royal arriveraient nettement en tête du premier tour de la présidentielle "s'il avait lieu dimanche prochain", selon un sondage Ipsos publié jeudi par "Le Point".

Selon ce sondage, 35% des électeurs voteraient pour Nicolas Sarkozy au premier tour, et 31% pour Ségolène Royal. Jean-Marie Le Pen arriverait troisième avec 12,5% des voix, devant François Bayrou (8%). A cette question, 14% des sondés n'ont pas souhaité répondre.

soit 35 + 31+ 12,5 + 8 =86,5 + 14 = 100,5

Et les autres candidats déclarés ou potentiels ?

ou alors les autres candicats font ensemble 13,5 %

86,5 + 13,5 = 100 %

Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait par 51% des voix contre 49% pour Ségolène Royal. Les sondés sont 13% à n'avoir pas répondu à cette question.

51+49 = 100.

13% ?

- sondage Ipsos réalisé par téléphone les 1er et 2 décembre auprès d'un échantillon de 950 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. AP

Allez c'est bien parti pour un bon foutage de gueule

Ils vont nous refaire le coup de 2002 les sondeurs...

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 80
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Images publiées

Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait par 51% des voix contre 49% pour Ségolène Royal. Les sondés sont 13% à n'avoir pas répondu à cette question.

51+49 = 100.

13% ?

- sondage Ipsos réalisé par téléphone les 1er et 2 décembre auprès d'un échantillon de 950 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. AP

Allez c'est bien parti pour un bon foutage de gueule

Ils vont nous refaire le coup de 2002 les sondeurs...

51+49=100% des personnes qui se sont prononcés les 13% ne doivent pas avoir été prise en compte. Ceci dit c'est vrais que les sondages......

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il parait (j'ai lu ça dans un article de journal il y a quelque temps...) que 35 % des personnes contactées pour un sondage refusent d'y répondre...

et que parmi les 65% qui y répondent :

- 1/3 mentent effrontément

- 1/3 répondent n'importe quoi (des questions croisées permettent de le constater)

- 1/3 y répondraient sérieusement...

Et pour savoir ça...ils ont du faire un sondage.....?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

51+49=100% des personnes qui se sont prononcés les 13% ne doivent pas avoir été prise en compte. Ceci dit c'est vrais que les sondages......

ouf... revoltages

J'ai eu peur de m'être trompé dans mon calcul mental lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En tout cas la pub sur le forum s'adapte au thème du fil....

tout sur les sondages, tout vous saurez tout...

Un p'tit sondage, ma brave Dame ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Nouveau sondage

Pour ne pas perdre le rythme...

Royal 31% (-1) au 1er tour, Sarkozy 30% (+1),

49% sûrs de leur vote

PARIS (AFP) - Ségolène Royal recueillerait 31% (- 1) des voix au premier tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy 3O% (+1) et Jean-Marie Le Pen 16% (-1), selon un sondage CSA pour le Bleu de Profession politique publié mardi.

49% des personnes interrogées se disent "tout à fait sûres" de leur choix, 51% pouvant encore changer d'avis.

François Bayrou gagne deux points, à 8%.

Arlette Laguiller est créditée de 3% (=), Olivier Besancenot 4% (-1), Marie-George Buffet 3% (=), Dominique Voynet 2% (=), Philippe de Villiers 3% (+1).

ça fait bien 100 % des exprimés

Le taux d'abstention, blancs et nuls serait de 28%.

Donc à priori 72% de participation...

Les électeurs de M. Sarkozy sont plus sûrs de leur choix que ceux de Mme Royal: 55% de ses électeurs affirment être certains de voter pour lui, 45% pouvant changer d'avis.

Le "noyau dur" de Mme Royal est un peu moins important (49%).

Explication selon CSA: M. Sarkozy "affirme ses axes de campagne et positionnements" depuis plus longtemps que Mme Royal et "apparaît dans son champ politique, plus hégémonique" que la candidate PS.

Les personnes déclarant avoir l'intention de voter pour Jean-Marie Le Pen sont les plus certaines de leur choix (61%).

Les électorats les plus constitués se retrouvent également parmi les électeurs potentiels de Mme Buffet (55%) et de M. de Villiers (49%).

A l'inverse, 10% seulement des électeurs potentiels de Mme Voynet se disent sûrs de le faire.

Les 49% de Français qui se disent sûrs de leurs choix sont "essentiellement des hommes, personnes âgées de 50 ans ou plus, inactifs, sympathisants des extrêmes et du PC".

Selon Jean-Daniel Lévy, directeur d'études à CSA, ce chiffre global "traduit avant tout le sentiment que la campagne, jusqu'à présent, répond aux aspirations des Français" et qu'"il n'apparaît pas nécessaire, en l'état actuel, de disposer de plus d'informations sur les propositions des candidats et les enjeux de la campagne".

Pour autant, "les comportements électoraux potentiels devraient évoluer même parmi cette population +acquise+ à un candidat".

"En effet, la campagne n'a pas véritablement commencé, tous les acteurs ne sont pas présents, les enjeux pas définitivement apparus, les stratégies et axes de communication pas exposés", explique-t-il.

Sondage réalisé par téléphone les 12 et 13 décembre auprès d'un échantillon de 798 personnes de plus de 18 ans inscrites sur les listes électorales (méthode des quotas). Comparaison par rapport à l'enquête CSA des 21 et 22 novembre (1.002 personnes). Notice détaillée disponible à la commission des sondages.

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mieux qu'un sondage ...

je ne résiste pas au plaisir de vous offrir cette lecture...

Présidentielle: 38 candidats déclarés

PARIS (AFP) - Après le retrait de la candidature de Bruno Mégret (2,34% au premier tour en 2002), président du Mouvement national républicain, et son ralliement à Jean-Marie Le Pen, 38 candidats sont officiellement déclarés pour la présidentielle de 2007.

Les prétendants doivent toutefois franchir l'écueil des 500 parrainages d'élus. Seize candidats étaient présents au premier tour en 2002, un record.

CANDIDATS DECLARES:

- Philippe de Villiers, 57 ans, président du Mouvement pour la France. Candidat en 1995 (4,74%).

- François Bayrou, 55 ans, président de l'UDF. Les quelque 33.000 adhérents du parti centriste doivent lui apporter leur soutien lors d'un vote par correspondance dont le résultat est attendu le 20 décembre. Candidat en 2002 (6,84%).

- Nicolas Sarkozy, 51 ans, président de l'UMP, ministre de l'Intérieur. Il devrait obtenir le "soutien" des adhérents de l'UMP lors d'un congrès le 14 janvier 2007.

- Ségolène Royal, 53 ans, présidente de Poitou-Charentes, investie par le PS et soutenue par les radicaux de gauche et le Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement.

- Jean-Marie Le Pen, 78 ans, président du Front national. Déjà quatre fois candidat, espère rééditer son score d'avril 2002 (16,86%), qui lui avait permis d'accéder au second tour face à Jacques Chirac.

- Arlette Laguiller, 65 ans (5,72% en 2002), portera pour la sixième fois les couleurs de LO.

- Olivier Besancenot, 32 ans, porte-parole de la LCR. Candidat en 2002 (4,25%).

- Antoine Waechter, 57 ans, président du Mouvement écologique indépendant (MEI), candidat en 1988 (3,78%).

- Dominique Voynet, 47 ans, sénatrice (Verts) de Seine-Saint-Denis, ancienne ministre. Candidate en 1995 (3,32%).

- Corinne Lepage, 55 ans, présidente de Cap 21, ancienne ministre de l'Environnement de 1995 à 1997. Candidate en 2002 (1,88%).

- Jacques Cheminade, 64 ans, président de "Solidarité et progrès". Candidat en 1995 (0,28%).

- Frédéric Nihous, 39 ans, directeur de Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT).

- Nicolas Dupont-Aignan, 44 ans, député UMP (souverainiste) de l'Essonne.

- France Gamerre, 64 ans, présidente de Génération Ecologie.

- Eric Taffoureau-Millet, 43 ans, président de "Attention! Handicap".

- Yves-Marie Adeline, 46 ans, président de l'Alliance Royale.

- Roland Castro, 64 ans, architecte-urbaniste, fondateur du "Mouvement de l'utopie concrète".

- Christian Chavrier, 40 ans, président du Parti fédéraliste.

- Jean-Philippe Allenbach, 58 ans, ancien dirigeant du Parti fédéraliste.

- Rachid Nekkaz, 34 ans, président du "Club des élus Allez France".

- Leila Bouachera, 45 ans, chargée de mission au CSA.

- Jean-Marc Governatori, 47 ans, président du mouvement "La France en action".

- Soheib Bencheikh, 45 ans, ancien grand mufti de Marseille.

- Stéphane Pocrain, 33 ans, fondateur du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).

- Yvan Bachaud, 67 ans, retraité, défenseur du référendum d'initiative citoyenne.

- Nicolas Miguet, 45 ans, président du Rassemblement des contribuables français.

- Michel Martucci, 75 ans, président de la Confédération nationale des syndicats CID (artisans, commerçants).

- Romdane Ferdjani, 59 ans, adjudant-chef à la retraite.

- Robert Baud, 57 ans, pour une "majorité des minorités en souffrance morale et sociale"

- Alain Mourguy, 58 ans, président de l'union droite-gauche

- Jean-Christophe Parisot, 39 ans, président du Collectif des démocrates handicapés

- Michel Baillif, 62 ans, président de la Fédération nationale de l'invalidité

- Lucien Sorreda, 64 ans, candidat pour que "les revenus du bas tirent vers le haut"

- Yves Aubry, 38 ans, permettre aux Rmistes, aux pauvres de vivre décemment

- Edouard Fillias, 27 ans, président d'Alternative libérale

- Jean-Paul Le Guen, 63 ans, "apolitique"

- Jean-Michel Jardry, 56 ans, vice-président du Centre national des indépendants et paysans (CNI)

- Gérard Schivardi, 56 ans, maire de Mailhac (Aude) et conseiller général, soutenu par le Parti des travailleurs

CANDIDATS PROBABLES :

Au PCF, les militants votent mercredi pour décider si Marie-George Buffet, 56 ans, secrétaire nationale, dont la candidature a été contestée par les autres membres des Collectifs unitaires antilibéraux, sera quand-même présentée, ce qui pourrait faire éclater le mouvement.

CANDIDATS POSSIBLES :

- Clémentine Autain, 33 ans, adjointe (apparentée PCF) au maire de Paris.

- Yves Salesse, 61 ans, président de la Fondation Copernic

Tous deux sont candidats à la candidature des Collectifs antilibéraux. Le leader altermondialiste José Bové, 53 ans, qui était également sur les rangs, a "pour l'heure" retiré sa candidature.

- Nicolas Hulot, 51 ans, animateur de télévision, a proposé aux candidats un "pacte écologique" et n'exclut pas de se présenter lui-même si l'environnement n'est pas érigé en priorité.

A l'UMP, le Premier ministre Dominique de Villepin, 53 ans, reste un candidat possible. La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, 60 ans, n'a pas encore fait connaître ses intentions, sans exclure d'être candidate à la candidature UMP.

Le président de la République Jacques Chirac, 74 ans, a annoncé qu'il ferait connaître sa décision au 1er trimestre quant à une éventuelle candidature.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

CANDIDATS DECLARES:

- Philippe de Villiers, 57 ans, président du Mouvement pour la France. Candidat en 1995 (4,74%).

- François Bayrou, 55 ans, président de l'UDF. Les quelque 33.000 adhérents du parti centriste doivent lui apporter leur soutien lors d'un vote par correspondance dont le résultat est attendu le 20 décembre. Candidat en 2002 (6,84%).

- Nicolas Sarkozy, 51 ans, président de l'UMP, ministre de l'Intérieur. Il devrait obtenir le "soutien" des adhérents de l'UMP lors d'un congrès le 14 janvier 2007.

- Ségolène Royal, 53 ans, présidente de Poitou-Charentes, investie par le PS et soutenue par les radicaux de gauche et le Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement.

- Jean-Marie Le Pen, 78 ans, président du Front national. Déjà quatre fois candidat, espère rééditer son score d'avril 2002 (16,86%), qui lui avait permis d'accéder au second tour face à Jacques Chirac.

- Arlette Laguiller, 65 ans (5,72% en 2002), portera pour la sixième fois les couleurs de LO.

- Olivier Besancenot, 32 ans, porte-parole de la LCR. Candidat en 2002 (4,25%).

- Antoine Waechter, 57 ans, président du Mouvement écologique indépendant (MEI), candidat en 1988 (3,78%).

- Dominique Voynet, 47 ans, sénatrice (Verts) de Seine-Saint-Denis, ancienne ministre. Candidate en 1995 (3,32%).

- Corinne Lepage, 55 ans, présidente de Cap 21, ancienne ministre de l'Environnement de 1995 à 1997. Candidate en 2002 (1,88%).

- Jacques Cheminade, 64 ans, président de "Solidarité et progrès". Candidat en 1995 (0,28%).

- Frédéric Nihous, 39 ans, directeur de Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT).

- Nicolas Dupont-Aignan, 44 ans, député UMP (souverainiste) de l'Essonne.

- France Gamerre, 64 ans, présidente de Génération Ecologie.

- Eric Taffoureau-Millet, 43 ans, président de "Attention! Handicap".

- Yves-Marie Adeline, 46 ans, président de l'Alliance Royale.

- Roland Castro, 64 ans, architecte-urbaniste, fondateur du "Mouvement de l'utopie concrète".

- Christian Chavrier, 40 ans, président du Parti fédéraliste.

- Jean-Philippe Allenbach, 58 ans, ancien dirigeant du Parti fédéraliste.

- Rachid Nekkaz, 34 ans, président du "Club des élus Allez France".

- Leila Bouachera, 45 ans, chargée de mission au CSA.

- Jean-Marc Governatori, 47 ans, président du mouvement "La France en action".

- Soheib Bencheikh, 45 ans, ancien grand mufti de Marseille.

- Stéphane Pocrain, 33 ans, fondateur du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).

- Yvan Bachaud, 67 ans, retraité, défenseur du référendum d'initiative citoyenne.

- Nicolas Miguet, 45 ans, président du Rassemblement des contribuables français.

- Michel Martucci, 75 ans, président de la Confédération nationale des syndicats CID (artisans, commerçants).

- Romdane Ferdjani, 59 ans, adjudant-chef à la retraite.

- Robert Baud, 57 ans, pour une "majorité des minorités en souffrance morale et sociale"

- Alain Mourguy, 58 ans, président de l'union droite-gauche

- Jean-Christophe Parisot, 39 ans, président du Collectif des démocrates handicapés

- Michel Baillif, 62 ans, président de la Fédération nationale de l'invalidité

- Lucien Sorreda, 64 ans, candidat pour que "les revenus du bas tirent vers le haut"

- Yves Aubry, 38 ans, permettre aux Rmistes, aux pauvres de vivre décemment

- Edouard Fillias, 27 ans, président d'Alternative libérale

- Jean-Paul Le Guen, 63 ans, "apolitique"

- Jean-Michel Jardry, 56 ans, vice-président du Centre national des indépendants et paysans (CNI)

- Gérard Schivardi, 56 ans, maire de Mailhac (Aude) et conseiller général, soutenu par le Parti des travailleurs

CANDIDATS PROBABLES :

Au PCF, les militants votent mercredi pour décider si Marie-George Buffet, 56 ans, secrétaire nationale, dont la candidature a été contestée par les autres membres des Collectifs unitaires antilibéraux, sera quand-même présentée, ce qui pourrait faire éclater le mouvement.

CANDIDATS POSSIBLES :

- Clémentine Autain, 33 ans, adjointe (apparentée PCF) au maire de Paris.

- Yves Salesse, 61 ans, président de la Fondation Copernic

Tous deux sont candidats à la candidature des Collectifs antilibéraux. Le leader altermondialiste José Bové, 53 ans, qui était également sur les rangs, a "pour l'heure" retiré sa candidature.

- Nicolas Hulot, 51 ans, animateur de télévision, a proposé aux candidats un "pacte écologique" et n'exclut pas de se présenter lui-même si l'environnement n'est pas érigé en priorité.

A l'UMP, le Premier ministre Dominique de Villepin, 53 ans, reste un candidat possible. La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, 60 ans, n'a pas encore fait connaître ses intentions, sans exclure d'être candidate à la candidature UMP.

Le président de la République Jacques Chirac, 74 ans, a annoncé qu'il ferait connaître sa décision au 1er trimestre quant à une éventuelle candidature.

lapleunicheuselotrelaokokokokzzz mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est du grand n'importe quoi autant de candidat, personnellement je n'en connais que 10 sur les 38. Enfin encore faut-il qu'ils aient les 500 signatures ...

Les connus ne sont de toutes façons pas des gens qui feront avancer les choses parce que les français en ont marre des gens connus justement, pourquoi? Parce qu'on entend sans arrêt parler d'eux. Passons à autres choses.

@+ Ferro

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui mais il faut bien avouer que 38 candidats c'est trop, comment veux-tu choisir parmi tout ça ?

Je préfère choisir un candidat qui en rassemble plusieurs autour d'une même idée. Et si possible qui ait déjà un "passé", en politique. Par exemple, on voit que Sarkozy a été ministre de l'intérieur plusieurs années, l'insécurité n'a fait qu'augmenter, les violences urbaines il y en a de plus en plus, donc on sait à quoi s'en tenir. Un seul exemple : à Toulouse en 2004 : 700 voitures brulées, en 2005 : 900, et là pour 2006 on en est à 1100. Un chiffre parmi tant d'autre mais au moins ça c'est du concret, pas comme tous ces sondages bidon. lotrela

Et quand il dit qu'il n'y aura plus de SDF dans la rue dans 2 ans, une seule question : pourquoi ne l'a t'il pas fait pendant son mandat de ministre ? lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le très gros problème avec lui c'est qu'il est anti-social, les SDF il y en aura toujours plus tous simplement parce que le boulot, en France c'est très difficile d'en trouver pour la simple et bonne raison qu'il n'y a aucune reconnaissance du travail.

Et je pense que ce seras toujours comme ça, tant que le système de l'éducation et de l'emploi ne changerons pas ce seras un véritable bordel.

Il n'y a pas très longtemps, je suis allé à Londres et ça fait plusieurs fois que j'y vais là-bas. Tu remarqueras la grosse différence par rapport à Paris, des SDF tu n'en as pas énormément voire très peu. Tu sens là-bas que les gens ils bossent, tu n'as pas trainards comme on a l'habitude d'en voir sur Paris.

Pourquoi? Parce que tout simplement il y a une reconnaissance dans le travail et que les gens ils sont motivés d'aller bosser.

Quand je regarde très souvent les jeunes qui n'arrêtent pas de dire "non, je ne vais pas réussir, c'est trop dur, je sais que je vais me planter" ça me dégoûte de savoir à quel point ils sont totalement démotivés. Et c'est là-dessus qu'on se dit qu'il y a trop de chômage et trop de SDF car on sens tout de suite qu'il n'y a aucune motivation dans le travail.

Alors le gouvernement devrait se poser beaucoup de questions à voir tout ceci.

@+ Ferro

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...

Deux sondages publiés à 12 minutes d'intervalle

Mort de Rire :Smiley_10:

mardi 16 janvier 2007, 18h20

Sondage: Royal l'emporterait sur Sarkozy avec 52% des voix au 2e tour

PARIS (AFP) - La candidate socialiste Ségolène Royal l'emporterait sur celui de l'UMP Nicolas Sarkozy avec 52% des voix contre 48% au second tour de l'élection présidentielle, selon un sondage CSA pour I-Télé, Le Parisien et Aujourd'hui en France.

http://fr.news.yahoo.com/16012007/202/sond...2-des-voix.html

mardi 16 janvier 2007, 18h32

Sarkozy l'emporterait au second tour, selon l'Ifop

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy reprend l'avantage sur Ségolène Royal et l'emporterait au second tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ifop pour Paris Match effectué lundi, au lendemain de son investiture par l'UMP.

http://fr.news.yahoo.com/16012007/290/nico...lon-l-ifop.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Deux sondages publiés à 12 minutes d'intervalle

Mort de Rire lotrela

mardi 16 janvier 2007, 18h20

Sondage: Royal l'emporterait sur Sarkozy avec 52% des voix au 2e tour

PARIS (AFP) - La candidate socialiste Ségolène Royal l'emporterait sur celui de l'UMP Nicolas Sarkozy avec 52% des voix contre 48% au second tour de l'élection présidentielle, selon un sondage CSA pour I-Télé, Le Parisien et Aujourd'hui en France.

http://fr.news.yahoo.com/16012007/202/sond...2-des-voix.html

mardi 16 janvier 2007, 18h32

Sarkozy l'emporterait au second tour, selon l'Ifop

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy reprend l'avantage sur Ségolène Royal et l'emporterait au second tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ifop pour Paris Match effectué lundi, au lendemain de son investiture par l'UMP.

http://fr.news.yahoo.com/16012007/290/nico...lon-l-ifop.html

On fait dire n'importe quoi aux sondés et c'est souvent les mêmes qui se contredisent !

Et si c'etait Bayrou qui était élu ?

ndm0cj4.jpg

mdrmdr

Modifié par ___
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense que les médias ne nous parlent que de Sarkozy et Royal pour éviter de faire comme en 2002, à savoir que Le Pen passe le 1er tour. Donc beaucoup d'électeurs vont aller voter en se disant : "Sarkozy ou Royal ?"

En fait les journalistes ont peur que Le Pen passent encore car si jamais il serait élu (chose à mon avis impossible), la première chose qu'il ferait serait de réduire la liberté d'expression des journalistes.

Cela dit je trouve nul que les petits partis comme l'UDF, les Verts, ou les partis d'extrême gauche ne puissent pas autant s'exprimer, surtout à la télé...

PS : regardez les couvertures de la semaine dernière du Point, de l'Express, du Nouvel Observateur, et même de Marianne, la même personne est présente sur ces 4 magazines : Sarkosy ... revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...

Sondage du samedi 10 février

publié le lundi 12....

PARIS (AP) - La candidate socialiste Ségolène Royal a perdu 8 points en un mois, avec 26% d'intentions de vote au premier tour en février contre 34% en janvier, selon le baromètre TNS Sofres paraissant samedi dans "Le Figaro magazine" et diffusé sur "France-5".

Le candidat UMP Nicolas Sarkozy gagne quant à lui 4 points à 33% d'intentions de vote en février.

Au second tour, Nicolas Sarkozy l'emporterait avec 54% d'intentions de vote (+6 points), contre 46% pour Ségolène Royal (-6 points), selon ce sondage réalisé avant l'annonce du programme de la candidate socialiste dimanche à Villepinte. Treize pour cent des personnes interrogées n'ont pas exprimé d'intentions de vote.

La marge d'erreur est d'environ plus ou moins trois points de pourcentage.

L'UDF François Bayrou fait quant à lui un bond de 5 points, à 14% d'intentions de vote, talonné par le candidat du Front national Jean-Marie Le Pen (13%, -1 point).

José Bové est crédité de 3,5% d'intentions de vote, Arlette Laguiller (LO) et Olivier Besancenot (LCR) de 3%, Marie-George Buffet (PCF) de 2%, Dominique Voynet (Verts) et Philippe de Villiers (MPF) de 1%, Corinne Lepage (Cap 21) de 0,5%, quand le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan et Frédéric Nihous (CPNT) sont crédités de scores inférieurs à 0,5%.

- sondage réalisé les 7 et 8 février auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées en face à face à leur domicile. Echantillon constitué selon la méthode des quotas.

*******************

Outre le fait de publier aujourd'hui un sondage réalisé la semaine dernière après les évènements du week-end...

reportons nous à la phrase publiée en rouge et constatons que les sondages ressemblent à du vent

on peut leur faire dire ce qu'on veut...:

La marge d'erreur est d'environ plus ou moins trois points de pourcentage

1ER TOUR

Sarkozy..... 30 33 36

Royal...........26 29 32

Bayrou.........11 14 17

Lepen...........10 13 16

Bové.............0,5 3,5 6,5

Laguiller........00 03 06

Besancenot ..00 03 06

Buffet...........00 02 05

Voynet..........00 01 04

Villiers..........00 01 04

Lepage..........00 0,5 3,5

D-Aignant......00 0,5 3,5

Nihous...........00 0,5 3,5

Souvenons-nous de 2002 pour en rester convaincu...

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ahrrrggggg.... revoltages

J'oubliai....

selon une étude d'opinion, en cette mi-février,

63% des Français

n'auraient toujours pas arrêté leur choix

pour l'élection présidentielle.

source :

article lu dans un "20 minutes" de la semaine dernière...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ahrrrggggg.... revoltages

J'oubliai....

selon une étude d'opinion, en cette mi-février,

63% des Français

n'auraient toujours pas arrêté leur choix

pour l'élection présidentielle.

source :

article lu dans un "20 minutes" de la semaine dernière...

Ben euh... coupable !!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...