Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Suivi Des Bs Ces Carnets De Bord


Messages recommandés

Voici le problême:

Sur de nombreux bulletins de signalement de carnets de bord, nous signalons souvent pendant des semaines (voire des mois, mais j'ai peur de passer pour un Marseillais) des anomalies qui nous reviennent avec l'annotation suivante: RAS aux essais, conforme, bonne tous services, testé mais rien d'anormal etc...

Ex: Un mécano signale que passé 140 la vitre côté CRL descend toute celle: RAS aux essais

Ex: Essuie vitre ne fonctionne pas, plus de produit: rien n'est fait

Le lendemain un autre mécano signale la même chose et ainsi de suite...

Cela est fort dommageable car on a vraiment l'impression que ce que l'on écrit ne sert à rien.

Pourquoi lorsque un CRL de TGV marque quelque chose au CB cela est fait dans "l'heure qui suit"?

Beaucoup de problemes signalés surviennent en roulant, d'où à mon avis, la nécessité de faire des essais "grandeur nature".

Ce message est posté sans aucune animosité envers nos collégues de l'atelier, juste pour savoir...

S'il y a des mécanos qui ont connus ce genre de pB merci d'en faire part, et bien évidemment une réponse de personnes travaillants à l'atelier serait la bienvenue.

A+

Chaud du Manche

:carton:

P.S: Merci d'éviter de polluer ce sujet par des posts inutiles, j'ai crée un sujet pour que vous vous défouliez...Merci (si même CDM devient poli alors là...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est sans doute vrai, il faut bien des exceptions pour confirmer les règles.

Si rien n'est fait car la pièce est en commande, c'est une chose.

Mais si rien n'est fait pour d'autres raison (lesquelles? financières?) là ce n'est pas pareil

Chaud du Manche

:carton:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

re

si je puis continuer ;) mais les hommes du materiel confirmeront / infirmeront les dires qui m'ont ete remonte :

lorsque une machine rentre hors programme pour panne il n'est plus rare de ne pas avoir la piece, et pour ne pas la bloquer trop puisque elle est en roulement, on vampirise une en revision donc hors roulement pour faire sortir la premiere et attendre la piece durant la revision de l'autre.

deux symptomes :

absence de logistique pieces detachees

le stock coute cher

@++ en espérant ne pas te polluer

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai vu hier soir dans une cabine réver de VO2N, de l'eau couler du joint de la vitre de la cabine côté "passager" . En clair dans le texte il pleuvait dans la cabine…

Fait annoté au carnet de bord quelques jours plus tôt ==> réponse: signalé le xx/12/04, mais rien de plus ?! :dntknw:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense que tous les roulants ont rencontrés ce problèmes car les cb en sont plein de ras aux essaie alors que le problème subsite.

Un jour en jm, on est aller voir les tit gars des ateliers pour en parler et eux ont répondus que les crl faisaient tropo souvent des rapports trop confus pour pouvoir solutionner le problème!

En fait, c'était un peu "bon l'atelier, vous ètes lourd avec vos ras !" " et vous aussi avec vos signalements bidon".

Donc retour case départ et le problème reste entier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ce que j en sais du TGV il est vrai que beaucoup de problemes sont donné "RAS au essais".

La plupart du temps quand rien n est fait c est qu il manque de pieces (marteau de la boite a outils par exemple) ou parce que il faut faire intervenir un autre service (liquide lave glace, donc les gens du nettoyage...)

Il arrive aussi qu un probleme ne soit pas traité car la rame n est pas "recidiviste" et n engage pas la securité des circulations...

Bref dans beaucoup de cas ils attendent que la panne soit flagrante avant d y toucher...peut etre y a t il des restrictions budgetaire ??

:lol: :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut

Je vais vous raconter une petite anecdote à ce sujet qui date d'il y a trois ou quatre ans...

En ces temps encore glorieux, nous montions en 8500 UM les trains de voyageurs pour Latour de Carol et ses stations de ski (maintenant, on voit de plus en plus de 7200). Commandés sur un supplémentaire des neiges, ma tournée comportait un EV Foix => Toulouse, puis une PC 8500UM au dépot avant mise en tête sur un train supplémentaire et un train Toulouse => LaTour (découché Latour, la relève devant prendre mon train pour le redescendre en W à Toulouse)...

Arrivé au dépot, je vois mon UM. On me dit que celle-ci est toute prête, la PC a déjà été faite pour me gagner du temps... Quand je monte sur l'engin, je lis la chose suivante annotée 4 jours plus tôt:

" Lors de la formation de l'UM 8601/8602 (au pif les numéros), l'attelage n'a pas été fait. A l'essai traction, l'EM de queue a arraché les cablôts de l'EM de tête. EM non apte à l'UM et la REV ". Et juste à côté, je peux lire en rouge : "RAS aux essais".

Dans le doute, je descend, et je peux voir magnifiquement que mon UM n'a pas les cablots branchés entre les deux engins... et que de toute façon, vu la gueule des prises et des cablots, autant dire qu'il n'y avait plus rien à brancher... Autant vous dire que le voyageur a pris beaucoup de bourre le temps de me trouver une nouvelle UM de machine...

Bref, tout ça pour dire qu'il y a souvent des laissez-aller et que même sur ce genre de points aussi importants (des cablots arrachés quand même, ça se voit !), il y a parfois des petits.. "flottements".

Fred

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, je viens donner mon avis aux sujets des CB, les gens font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur donne. L'organisation est telle qu'aujourd'hui on ne traite que l'urgence, le reste étant remis à plus tard.

Je ne m'étonne donc pas de voir des fuites ou autres babioles du genre laissées de coté.

Certes c'est pas terrible de prendre un engin avec un essuie-glace en panne, mais ne vaut-il pas mieux avoir un engin qui tractionne et freine de tous ses moteurs ?

D'ailleurs en parlant de fuite, nous avons les mêmes soucis dans nos batiments gérés par l' Equipement qui ne se déplacent que lorsqu'on prend des tuiles sur la gueule !

En clair, nous avons tous des conditions de travail difficiles, mais le problème est ailleurs !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, je viens donner mon avis aux sujets des CB, les gens font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur donne. L'organisation est telle qu'aujourd'hui on ne traite que l'urgence, le reste étant remis à plus tard.

Je ne m'étonne donc pas de voir des fuites ou autres babioles du genre laissées de coté.

Certes c'est pas terrible de prendre un engin avec un essuie-glace en panne, mais ne vaut-il pas mieux avoir un engin qui tractionne et freine de tous ses moteurs ?

D'ailleurs en parlant de fuite, nous avons les mêmes soucis dans nos batiments gérés par l' Equipement qui ne se déplacent que lorsqu'on prend des tuiles sur la gueule !

En clair, nous avons tous des conditions de travail difficiles, mais le problème est ailleurs !

<{POST_SNAPBACK}>

Comme toujours c'est le manque de personnel qui fait que les réparations ne sont pas faites mais dans ce cas la pourquoi ne pas l'indiquer clairement sur le carnet de bord au lieu d'inscrire RAS ?

Les Crl ne sont pas des bourrins et ils peuvent comprendre vos conditions de travail surtout les anciens qui comme moi sont passés par les ateliers.

Bien sûr avec les nouveaux embauchés hyper-diplomés qui n'ont pas débutés en bas de l'échelle les relations peuvent être plus conflictuelles.

Ca y est je vais m'en prendre plein la tronche de la part de certain avec des réflexions du genre "encore ce vieux C.. qui radote".

Pour un un essuie-glace en panne sur un engin alors la je ne suis pas d'accord car c'est un organe de sécurité et cela peut avoir des conséquences dramatiques au cours de la conduite (un orage par exemple).

Sur la ligne C l'OCB fait rapatrier un engin sans essuie-glaces aux Ardoines dans les plus brefs délais.

Joyeux noël à tous.

:bye:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu aujourd'hui sur un CB de Z6400 : "impossible de changer la vitre (nd Kai : frontale, coté CRL suite fissures très importantes) suite pénurie au niveau national. Faire circuler encadré".

La vitre est signalée dangereuse depuis le début du mois, mais la rame roule encore - et pas encadrée qui plus est...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Après il faut savoir si, au nom du service on peut refuser une rame qui nous semble dangereuse !

En tous cas perso une vitre fissurée ce serait niet parce qu'il suffit de se prendre une caillasse sur la tronche pour voir les conséquence que ça a

@+

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Nico : franchement j'ai songé à faire valoir mon droit de retrait... Mais bon, c'était sur de la banlieue (pas beaucoup de KM à faire) et ça aurait détruit toute ma journée... Je me suis contenté (!) de faire connaitre mon mécontentement (!)au régulateur qui m'a assuré qu'il allait faire son maximum pour faire encadrer la rame.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Nico : franchement j'ai songé à faire valoir mon droit de retrait... Mais bon, c'était sur de la banlieue (pas beaucoup de KM à faire) et ça aurait détruit toute ma journée... Je me suis contenté (!) de faire connaitre mon mécontentement (!)au régulateur qui m'a assuré qu'il allait faire son maximum pour faire encadrer la rame.

Le problème c'est qu'au nom de le continuité de service on en viend à accepter des chiottes.

Je fais moi aussi mon maximum pour faire rouler mes trains mais quand le cb signal "doit être encadré", soit elle l'est et tout roule, soit elle ne l'est pas et le train ne roule pas.

Car à force d'arrondir les angles, non seulement on prend des risques mais en plus, rien ne bouge et la réparation attend.....

Alors qu'une rame refusée coute de l'argent vu qu'elle ne bouge plus et là, la réparation ne tarde pas.

Et si les pièces manquent, ba tant pis car l'atelier à émis une consigne et je la respecte : pas encadrée= pas bouger.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

Vous vous étripez vis à vis du manque de suivi au niveau de l'entretien du matériel mais est ce que vous vous etes déja demandé pourquoi l'entretien se dégrade? Pourquoi on voit fleurir de plus en plus de "RAS aux essais" ou de "sera vu à la prochaine visite" voir des "pièces en commande" ou encore "rupture de stock nationale" ou en cette saison "passera en reprofilage le XX/XX (dans 1 ou 2 mois)" ?

Avant de jeter la première pierre sur nos collègues du matériel il serait peu etre bon de voir leurs conditions de taf! Il est vrai si j'en crois certains qu'ils passeraient leur temps à la machine à café ou un jeu de tarot dans les mains! Mais ceux qui colportent ces rumeurs sont bien loin de la vérité!

Il faut savoir qu'au matériel ils ont de la documentation et des fiches assez détaillées concernant les opérations à efectuer sur le matériel roulant, sur ces fiches on trouve aussi en cherchant bien le temps prévu pour faire chaque opérations.

Peu de temps avant que je quitte le matériel pour la traction (1997) on avait (en suivant nos documents) entre 10 et 12h00 de boulot par personne par journée de travail (7.58h) cherchez l'erreur! En pareil cas que faire? Faire une partie du taf prévu et se faire engueuler par le CUP sans parler des problèmes pour la boite vis à vis du matériel prévu sur des trains et qui reste sous la tole? Ou faire le strict minimum de sorte à permettre au matériel de ressortir dans les temps quitte à ce qu'il ne soit pas nickel à tous points de vue? Chacun en ce domaine prenait ses propres responsabilités. Personnellement j'ai systématiquement refusé de laisser partir une rame si le boulot que j'avais à faire dessus n'était pas terminé ou en cas de manque de pièces déshabiller Paul pour habiller Pierre... Cela m'a attiré divers problèmes vis à vis de ça et je fout mon billet que si ils ont accepté ma demande de mutation à la route c'est plus pour se débarrasser de moi qu'autre chose. Mais ce qui est sur en ce qui concerne les rames qui étaient passées entre mes mains il n'y avait rien à me reprocher.

J'ai toujours eu cette ligne de conduite pour la simple et bonne raison qu'en cas d'incident sérieux suite à un défaut que j'aurais du relever et corriger, la première personne qui aurait été emmerdé c'est moi et là on m'aurait ressorti la fiche "machin truc muche" avec le détail des opérations sur lesquelles j'aurais fait l'impasse par manque de temps ou suite à combine pour pouvoir tout faire dans les temps... Pourquoi ais je adopté cette manière de bosser? Tout simplement parce que je ne supporte pas de faire un boulot baclé, certes mon expérience professionnelle se limite à la SNCF, j'ai commencé à bosser dans cette boite à 16a par la voie de l'apprentissage et à l'époque on vous apprenait à bosser et à bien bosser! Ce que je vois dans les ateliers quand j'ai l'occasion d'y passer c'est plus des jeunes qui marchent à la carotte et qui accepte tout et n'importe quoi quitte à laisser sortir du matos dans des états pitoyables plutot que des personnes qui prennent leur responsabilitées vis à vis du boulot qu'on leur donne à faire!

Alors Messieurs ne venez pas pleurer sur l'état du matériel qui se dégrade dans tout les domaines sécurité inclus, il sufit de voir les danseuses classées LF1 parce que du jours au lendemain "on" s'est aperçu qu'elles ne freinaient plus sauf accouplées à des rames rever (cherchez l'erreur). Il faut faire des économies pour etre plus compétitifs, c'est bien! le problème c'est que cette compétitivité se fait au détriment d'un des plus forts atouts de la SNCF: la SECURITE! Et là c'est grave! Que ce soit pour l'avenir de la fonction matériel (après tout une boite privée peut faire aussi bien pour moins cher!) que pour l'avenir de la SNCF dans son ensemble.

Si on en arrive là c'est grace à la casse d'une certaine partie de "l'esprit cheminot". Maintenant on rencontre de plus en plus de "carriéristes" qui ne pensent qu'a promotions, pognon et j'en passe... Et qui pour ça laissent passer tout et n'importe quoi pourvu que la "chose" soit bien emballée. Je ne m'étonne pas d'en voir certains gueuler contre les conflits entre direction et syndicats ou contre l'esprit "rétrograde" de certains sur ce forum!

Amicalement

Kriss44

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

Le matériel a peut être des problèmes, mais il ne faudrait pas oublier sa responsabilité. En ligne un mécano en cas de problème il prend des décisions alors le personnel du matèriel pourrait faire pareil. Au lieu de marquer RAS qu'il note qu'il n'est pas intervenu par manque de temps ou autre chose.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est un cercle vicieux, le vrai problème c'est que personne ne veut prendre la responsabilité d'enrayer le problème

Le matériel : je laisse rouler l'engin , même si c'est limite

les mécanos : je roule avec l'engin car il faut faire rouler les trains même si c'est limite

Les choses seraient bien différentes si

-> le matériel disait : maintenant on traite vraiment le problème même si les la traction veut son matos

-> et les mécanos : je refuse de rouler avec cet engin car ....... et je comprends que le matériel ne puisse me le fournir.

Ce genre de comportement mettrait en valeur , le manque de matériel et le manque de moyen et mettrait à pied d'oeuvre ceux qui doivent régler le problème.

Si nous devons en vouloir à quelqu'un , c'est à nous, avec notre comportement nous favorisons le systeme actuel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est un cercle vicieux, le vrai problème c'est que personne ne veut prendre la responsabilité d'enrayer le problème

Le matériel : je laisse rouler l'engin , même si c'est limite

les mécanos : je roule avec l'engin car il faut faire rouler les trains même si c'est limite

Les choses seraient bien différentes si

-> le matériel disait : maintenant on traite vraiment le problème même si les la traction veut son matos

-> et les mécanos : je refuse de rouler avec cet engin car ....... et je comprends que le matériel ne puisse me le fournir.

Ce genre de comportement mettrait en valeur , le manque de matériel et le manque de moyen et mettrait à pied d'oeuvre ceux qui doivent régler le problème.

Si nous devons en vouloir à quelqu'un , c'est à nous,  avec notre comportement nous favorisons le systeme actuel.

Tout à fait d'accord avec toi et je rajouterais simplement que ce comportement satisfait bien la direction car elle y gagne sur les deux tableaux.

Miser sur la conscience professionnelle, ou tu du moins cette volonté de continuité de service, il fallait oser : la direction là fait.

Au lieu de mettre la volonté comune de faire rouler au service d'un service de qualité, elle s'en sert pour faire des économies.

Economies du jour car sur le long therme, je doute que retarder des réparations améliore la qualité et la durée de vie du matériel.

Mais je ne nous culpabilise pas, je pense juste qu'il ne tiend qu'a nous de faire changer cette manière de faire en refusant le matériel qui est déclaré "ne devant pas roulé" par les ateliers.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

.

Mais je ne nous culpabilise pas, je pense juste qu'il ne tiend qu'a nous de faire changer cette manière de faire en refusant le matériel qui est déclaré "ne devant pas roulé" par les ateliers.

j'en connais pas de mécano qui accepterait de rouler avec un matos que l'atelier a déclaré "ne devant pas roulé"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j'en connais pas de mécano qui accepterait de rouler avec un matos que l'atelier a déclaré "ne devant pas roulé"

Regarde plus haut :

"Vu aujourd'hui sur un CB de Z6400 : "impossible de changer la vitre (nd Kai : frontale, coté CRL suite fissures très importantes) suite pénurie au niveau national. Faire circuler encadré".

La vitre est signalée dangereuse depuis le début du mois, mais la rame roule encore - et pas encadrée qui plus est..."

Et il est partit sans que le matos soit encadré donc tu vois, ça existe.

Mais je ne le blame pas, y'en a bien d'autres qui partent avec du matériel qui ne devrait pas rouler mais qui estime que ça peu faire car le parcour est petit, car il vont changer de bout, car sinon, la journée saute toute entière.......plein de raisons qui font que ça roule alors que ça ne devrait pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Regarde plus haut :

"Vu aujourd'hui sur un CB de Z6400 : "impossible de changer la vitre (nd Kai : frontale, coté CRL suite fissures très importantes) suite pénurie au niveau national. Faire circuler encadré".

La vitre est signalée dangereuse depuis le début du mois, mais la rame roule encore - et pas encadrée qui plus est..."

Et il est partit sans que le matos soit encadré donc tu vois, ça existe.

oups désolé , j'ai du faire un loupé :blush2:

surtout si c'est signalé depuis le début du mois , mais la faute revient aussi au pc et régulateur qui n'ont pas assurés pour ce coup là.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Regarde plus haut :

"Vu aujourd'hui sur un CB de Z6400 : "impossible de changer la vitre (nd Kai : frontale, coté CRL suite fissures très importantes) suite pénurie au niveau national. Faire circuler encadré".

La vitre est signalée dangereuse depuis le début du mois, mais la rame roule encore - et pas encadrée qui plus est..."

Et il est partit sans que le matos soit encadré donc tu vois, ça existe.

Mais je ne le blame pas, y'en a bien d'autres qui partent avec du matériel qui ne devrait pas rouler mais qui estime que ça peu faire car le parcour est petit, car il vont changer de bout, car sinon, la journée saute toute entière.......plein de raisons qui font que ça roule alors que ça ne devrait pas.

<{POST_SNAPBACK}>

Et oui c'est la pression des chefs sur les jeunes CRL qui les poussent à ne pas trop faire de vagues et à être conciliants s'ils veulent être bien notés.

Moi je trouve ça dégeulasse d'autant plus que cela nuit à la sécurité.

Bien sûr un ancien proche de la retraite peut se permettre de refuser un engin parce qu'il sait qu'il ne risque plus rien.

Moi je dirai que quelque part les syndicats ne font pas leur boulots.

:valoche:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien sûr un ancien proche de la retraite peut se permettre de refuser un engin parce qu'il sait qu'il ne risque plus rien.

:valoche:

Pas besoin d'être ancien pour refuser un engin pourrit.

On risque quoi à appliquer ce que recommande l'atelier ? Rien!

Suffit juste d'avoir un brun de caractère et d'avancer des arguments valables devant l'assistant qui pousse à nous faire utiliser ce matériel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...