Aller au contenu

Mak

Membre
  • Compteur de contenus

    5 007
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Tout ce qui a été posté par Mak

  1. En même temps, malgré toute la sympathie qu'on peut avoir pour les mini autorails genre A2E, et que certains érigent, à tort, comme solution économique pour les lignes secondaires, les 57 l /100 donnés par Z 5121 pour le X 73500 démontrent que ce dernier est probablement une bien meilleure solution pour les lignes secondaires. Dans l'hypothèse où l'A2E ne consommerait que 30 l au 100, on économise bien 27 l par rapport au 73500, mais avec une capacité ridicule en passagers, on se prive de toute souplesse en cas d'affluence inopinée. Au final, il vaut mieux un engin qui consomme 27 l de trop quand il y a 30 passagers, mais qui est capable d'en transporter 100 inopinément, plutôt qu'un engin qui consomme 30 litres et qui oblige à commander, en catastrophe, des cars supplémentaires en cas d'affluence, avec le; légitime, mécontentement que ça implique de la part des usagers...
  2. Je ne pense pas. Ce sont des voitures automobiles, sur pneus, avec un poste de conduite à chaque extrémité. Il n'est même pas sûr qu'elles soient électriques, en revanche elles bénéficient d'un système de guidage immatériel : elles suivent un câble enterré sous la chaussée. Donc il n'y a ni rail de guidage, ni retour de courant...
  3. Suite à la remarque judicieuse de Z 5121, on peut noter que ce qui compte pour l'éligibilité à l'électrification, c'est la conso totale de la ligne. Paradoxalement, la ligne de métro diesel Toulouse Colomiers, parcourue incessamment par les sobres 73500 a sans doute une conso au Km/ligne bien inférieure à une ligne pentue parcourue par de lourds trains tirés par des UM soiffards de 67300...lotrela
  4. Tes BR 100 étaient sous 15 Kv. La situation est courante aussi en France : caténaire légèrement givrée sous 25 Kv ça éclaire dur dès que tu reprends la traction, mais pas d'inquiétude c'est inoffensif. En revanche dans le même cas sous 1500 v, il y aurait lieu de s'inquiéter...
  5. Rarissime , c'est tout à fait ce que je disais ! En 30 ans, il y a eu de nombreux accidents de PN, dans tous les cas ,il y avait une faute de l'usager de la route. S'il n'y avait eu ne serait ce qu'un cas de " dysfonctionnement contraire à la sécurité" sur un PN, vu le caractère exceptionnel de l'incident, il serait dans toutes les mémoires et tout le monde le citerait. Maintenant, ça c'est la réalité, cependant l'univers fantasmagorique de certains journalistes, peu au fait de la technique, doit probablement être peuplé de vilains trains qui se jettent sur les gentils automobilistes sur des PN qui, dixit la télé ou le journal "n'auraient pas fonctionné".
  6. " sur les lignes non équipées de bal seules les pédales existent ", tu ne peux pas généraliser, je connais une VU où tu as pédales + au moins une zone, démasquée par la présence de fils d'alimentation soudés sur les rails, maintenant à quoi elle sert... "un train arrive à un PN plein pot, il n'a pas le temps de freiner efficacement" nous sommes bien d'accord, mais les trains qui roulent lentement après un avertissement, en rampe ou reprise de vitesse existent aussi...
  7. Je crois que ce cas est rarissime , les spécialistes me corrigeront, mais en plus des pédales, il y a une zone, donc je suppose que les barrières se ferment quand la zone est shuntée ? Par ailleurs si les barrières sont ouvertes le conducteur du train freine à mort et klaxonne comme un malade, donc effectivement si l'automobiliste voit les barrières ouvertes mais qu'il entend le train klaxonner il a intérêt à s'arrêter ! De toutes façons si tu épluches les journaux des trente dernières années la responsabilité de l'automobiliste était toujours engagée, s'il y avait eu un seul accident à cause d'un PN ouvert, il serait célèbre et tout le monde l'aurait en mémoire...
  8. Extinction TOTALE et barrières ouvertes = pas de train , donc pas de précautions à prendre pour les automobilistes. Certains PN sont sur des routes limitées à 90, passer avec précaution revient à ralentir à 30, peut être moins, dfficile si un camion te colle en faisant des appels de phares rageux. Si tu passes avec précautions à un PN ouvert usuellement franchi à 90 par les voitures, tu as de grandes chances de te faire percuter par un automobiliste moins précautionneux ...
  9. Je te rappelle que je parlais des mesures anti lock-out à mettre en place, c'est à dire visant non pas les salariés, mais les patrons qui mettraient en place une grève patronale. On parle bien d'une grève patronale c'est à dire d'une opération qui ne vise pas à défendre les travailleurs,mais vise à défendre les avantages acquis des chefs d'entreprises routières. En gros , si par solidarité avec les entreprises privées un patron du secteur public décide de ne pas sortir ses camions ou de participer à une opération escargot, il est viré.
  10. En fait, alors qu'il y a effectivement des voies posées sur sable fin, ailleurs (par exemple Laluque Tartas) le BA était plutôt sur "gravillon" (comme beaucoup de voies secondaires de l'Est ) Paradoxalement, un gros effort a été entrepris ces dernières années : rail très lourd sur gros ballast et paradoxalement c'est cette voie lourde qui serait trop agressive pour le matériel...
  11. Je te fait remarquer que je me suis borné à poser une question sans fournir de réponse , donc comment peux tu en déduire mon comportement présumé ?
  12. C'est pas en Eure et Loir vers Fresnay l'Evêque , Angerville ?
  13. Je reviens sur le message de départ du sujet ; les sénateurs ( de droite et de gauche) ont fait le constat que le transport routier de marchandise était largement subventionné et que la concurrence était distordue au détriment du rail. - Les sénateurs préconisent la mise en place d'une taxation pour les camions. - Nicolas Sarkozy dit : " Ou,là là, si je fais ce que préconisent les sénateurs, j'ai plus qu'à changer de boulot " C'est une opinion politique et je la respecte, mais dans le fond tu es, sans doute pour d'autres raisons, comme le président opposé à la taxe et contre la proposition des sénateurs. Je résume : - comme Sarkozy, tu préconises, et c'est ton droit, la non-taxation supplémentaire des PL - Moi, je suis partisan de la solution des sénateurs, même si celle ci est abominée par le Gouvernement. Tu me qualifie d'être un "sarkoziste", alors que je prends parti contre son attentisme. Dans la mesure où tu préconise la même chose que le président (surtout ne pas taxer), on se demande qui, en réalité, est le plus sarkoziste des deux...:cool:
  14. <br /><br /><br /> Tout à fait d'accord ! Je ne vois pas très bien ce qu'il y a de pathétique ! Le plan suggéré vise les patrons (et non les travailleurs ) qui seraient tentés de se rébeller contre la volonté légitime de l'état de se faire justement rétribuer pour les infras mises à leur disposition. Que les patrons du secteur privé manifestent leur mécontentement, c'est leur droit, en revanche le patron des patrons du secteur routier public c'est l'état : donc ils obéissent à leur patron , la République Française, ou ils dégagent. Dur, mais juste. C'est le contraire qui serait pathétique: voir des patrons d'entreprises publiques se rébeller contre les autorités légitimes de l'état. Il ne s'agit évidemment pas de" taper sur le transport routier" , qui même en cas de rééquilibrage reste indispensable, ni même sur les automobilistes, mais la situation actuelle n'est pas tenable, donc il faut, dans le respect de la loi et de la démocratie, reéquilibrer. Que celà plaise ou non à certains..
  15. Une des qualités des vrais hommes politiques est le courage, une autre pourrait être le sens de la stratégie. Des taxes visant le transport routier risquent de provoquer la colère des transporteurs routiers. Une stratégie pourrait être : 1) plusieurs années avant la mise en place de la taxe, communiquer sur sa nécessité, de manière à isoler les partisans de la non taxation et à les rendre antipathiques à la population 2) entreprendre des actions de séduction (repas, voyages )vis à vis des leaders d'opinion (certaines associations de consommateurs, etc) pour les retourner 3) anticiper les actions de blocage et mettre en place un plan secret pour casser le blocage en s'appuyant sur les routiers du secteur public (groupe SNCF:Calberson, Bourgey Montreuil,etc...), les dirigeants des routiers du secteur public étant briefés à l'avance : on attend d'eux que leur entreprise ne participe pas au blocage, si tel est le cas ils seront licenciés sur le champ A mon avis, si on trouve un homme politique assez déterminé et astucieux, de telles mesures seraient applicables. Une autre possibilité, moins radicale, serait de commencer avec une taxe très légère et ne s'appliquant qu'à peu de camions, qui monterait en puissance au fil des années, jusqu'à devenir très lourde...
  16. [Mode provoc/on ] Ton train d'hydrocarbures est reçu sur signal fermé dans une gare, le signal Nf en bout de quai est éteint , le Chef de Service accompagné d'un pompier arrivent en courant et te donnent l'ordre verbal de franchir le carré éteint, car la gare est en feu et il n'est plus possible de rouvrir le carré (les fils ont fondu), que fais tu ? [Mode provoc/off ]
  17. Ce rapport est tout sauf démagogique, en effet à juste raison les sénateurs mettent l'accent sur la nécessité de mettre en place la Redevance Poids lourd et la contribution carbone, deux mesures que le gouvernement a prudemment "reportées" précisément par démagogie :ces mesures sont profondément nécessaires, mais elles sont aussi extrêmement impopulaires, non seulement pour la "cible" les entreprises de transport routier, mais aussi chez la majorité des électeurs ...
  18. Ca n'est pas la même chose là tu décris le comportement d'un automobiliste qui viole délibérement la loi, simplement parce qu'il pense que la loi est mal faite et ne le concerne pas :inadmissible. Mais on peut reprendre ton exemple :deux heures du matin arrêté à un feu rouge, carrefour bien dégagé pas de voitures en vue, mais tu vois des voyous en train d'exploser les parebrises des voitures en stationnement, ils se dirigent vers toi : a) c'est un feu rouge, je reste arrêté quoiqu'il arrive b) je pars, en grillant délibérement le feu c) même question en remplaçant Bondy ou La Courneuve par Medellin
  19. Tout à fait, mais hypothèse, on te signale la présence de délinquants extrêmement violents qui ont déjà attaqué des trains et roué de coups les passagers, tu roules, tu vois un groupe de gars avec des armes blanches brandissant un drapeau rouge, que fais tu ?
  20. A vérifier, mais il me semble bien que les partis politiques sont bien juridiquement des associations, comme les" Joueurs de pétanque du Clermontois" ou les "Collectionneurs de timbre de Haute Ardèche"
  21. Non. A Bordeaux l'APS fonctionne. Bon il est vrai que ce système est coûteux. Quand à la ligne aérienne pour remplacer l'APS, ça a été fait mais dans la banlieue de Bordeaux où une courte section encadrée par des sections en ligne aérienne était en APS Réponse du brave Donostian sur Linéoz : Bravo pour cette idée originale et intéressante qui fonctionnerait sans doute. Ceci étant dit le remplacement du fil + de la LAC par un rail APS uniquement positif est quelque chose de possible mais déjà extrêmement coûteux, à fortiori le rail APS qui en plus de l'APS change de polarité est théoriquement possible à mettre au point mais ce sera une usine à gaz d'un coût exorbitant. Il faut raisonner en bilan coût/avantages : - solution 1 rail APS à changement de polarité : avantage un seul rail (plus joli !), inconvénient mise au point longue et coût encore plus élevé que l'APS classique - solution 2 rail APS polarité uniquement positive, retour par barre (*) de retour toute bête à la masse :beaucoup moins cher La problématique est donc la suivante est ce que ça vaut le coup d'avoir un APS à 20 ou 40% de plus que l'APS classique (qui doit être déjà à 400% du coût de la LAC), tout ça pour n'avoir qu'un seul rail encastré dans la chaussée au lieu de deux ? (*) je ne parle pas de rail de guidage, car inévitablement les véhicules à monorail de guidage genre GLT,TVR et autres sont appelés à , selon moi, disparaître au profit de véhicules à guidage immatériel PS un véhicule à guidage immatériel genre Philéas électrique avec alimentation APS et retour par barre, techniquement possible, mais vu le coût élevé de l'APS peut être moins intéressant que le tram fer. Dans ce cas l'APS détruit l'avantage du Phileas qui est d'avoir des coûts d'installation inférieurs à ceux du tram fer. Finalement pour le "véhicule à guidage immatériel genre Philéas électrique" le meilleur compromis semble la LAC à un fil pour l'arrivée du courant et le retour par barre centrale toute bête et pas chère...
  22. Mak

    Rail - Route

    Ne pas confondre FERCAM et FERCAM Il y a eu le service FERCAM de la SNCF et il y a une société de transport et logistique italienne nommée FERCAM SPA Je suppose que cette société met l'accent sur l'intermodalité. Cependant en France les seuls véhicules FERCAM que l'on voit sont des camions. Je serais à moitié étonne si on me disait que certains produits FERCAM traversent l'Italie, l'Autriche, la Suisse ou l'Allemagne sur des wagons et la France uniquement sur des camions. Ce serait assez logique : sur train dans les pays où les PL sont taxés, sur route dans les pays où par démagogie, lacheté politique, je m'enfoutisme du futur, la situation est favorable à la route... http://www.fercam.com/en/news/detail/13.html
  23. Tout à fait. Les lignes RFF font partie du patrimoine de la République Française, si la République Française arrêtait d'autotaxer son propre patrimoine, ça lui éviterait que ce dernier ne parte en fumée. Il est vrai que la République Française est affiliée à la FFTBP ( Fédération Française de Tir à la Balle dans le Pied)
  24. Dans le même genre la ligne inutilisée Mondoubleau-Sargé avait été réactivée vers 1988 pour la construction du TGV Atlantique , trains de ballast Thouars Courtalain via Saumur et Chateau du Loir, hélas après les travaux... Pont ligne Chartres Bordeaux à Mondoubleau
×
×
  • Créer...