Aller au contenu
BB4100

Le groupe SNCF face à la concurrence et la libéralisation

Messages recommandés

L'Europe oblige l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire.

Mais comme on lit souvent sur ce forum et qui est vrai, le principal concurrent de la SNCF n'est pas Véolia et consorts, mais la route.

Or là, les règles de concurrence ne sont pas équitables.

L'usager des chemins de fer paye pour être transporté ou pour transporter ses marchandises. En décomposant le prix, on trouve bien sûr le service, le salaire des agents, l'entretien du matériel roulant, certaines taxes, mais aussi, l'entretien de l'infrastructure (coûts marginaux).

Or, ces coûts marginaux ne sont pas pris en compte pour le transport routier.

L'entretien de l'infrastructure est payé par les impôts et par les péages autoroutiers. Seulement, un camion abime les routes 600 000 fois plus que les voitures. Déja que les automobilistes ne payent pas complètement ces coûts, que penser des transporteurs routiers qui sont loin de payer 600 000 fois plus?

Le lobby routier est un conglomérat d'entreprises qui forme un sorte de monopole ne respectant pas les règles de la libre concurrence prônée par l'Europe.

LE problème, c'est que personne ne dit rien. A quand une grève qui soulèvera ce problème?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Europe oblige l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire.

Mais comme on lit souvent sur ce forum et qui est vrai, le principal concurrent de la SNCF n'est pas Véolia et consorts, mais la route.

Or là, les règles de concurrence ne sont pas équitables.

L'usager des chemins de fer paye pour être transporté ou pour transporter ses marchandises. En décomposant le prix, on trouve bien sûr le service, le salaire des agents, l'entretien du matériel roulant, certaines taxes, mais aussi, l'entretien de l'infrastructure (coûts marginaux).

Or, ces coûts marginaux ne sont pas pris en compte pour le transport routier.

L'entretien de l'infrastructure est payé par les impôts et par les péages autoroutiers. Seulement, un camion abime les routes 600 000 fois plus que les voitures. Déja que les automobilistes ne payent pas complètement ces coûts, que penser des transporteurs routiers qui sont loin de payer 600 000 fois plus?

Le lobby routier est un conglomérat d'entreprises qui forme un sorte de monopole ne respectant pas les règles de la libre concurrence prônée par l'Europe.

LE problème, c'est que personne ne dit rien. A quand une grève qui soulèvera ce problème?

Je te déconseille fortement d'aller voir un chargeur Fret et de lui dire qu'il est un usager cartonrouge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Europe oblige l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire.

Mais comme on lit souvent sur ce forum et qui est vrai, le principal concurrent de la SNCF n'est pas Véolia et consorts, mais la route.

Or là, les règles de concurrence ne sont pas équitables.

L'usager des chemins de fer paye pour être transporté ou pour transporter ses marchandises. En décomposant le prix, on trouve bien sûr le service, le salaire des agents, l'entretien du matériel roulant, certaines taxes, mais aussi, l'entretien de l'infrastructure (coûts marginaux).

Or, ces coûts marginaux ne sont pas pris en compte pour le transport routier.

L'entretien de l'infrastructure est payé par les impôts et par les péages autoroutiers. Seulement, un camion abime les routes 600 000 fois plus que les voitures. Déja que les automobilistes ne payent pas complètement ces coûts, que penser des transporteurs routiers qui sont loin de payer 600 000 fois plus?

Le lobby routier est un conglomérat d'entreprises qui forme un sorte de monopole ne respectant pas les règles de la libre concurrence prônée par l'Europe.

LE problème, c'est que personne ne dit rien. A quand une grève qui soulèvera ce problème?

Daccord avec toi, les règles de concurrence ne sont pas équitables. Par contre dire qu'un camion abime 600 000 plus de fois qu'une voiture me parait exagéré, cites tes sources dans ce cas-là.

Une grève ne souléverai aucun problème, il faut juste une volonté politique qui taxera les PL de manière à leur faire payer les dégats qu'ils occasionnent. Cela augmentera le cout du transport routier, et rendra le ferroviaire ou le fluvial plus attractif. Ca se pratique déjà en Allemagne et en Suissse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre dire qu'un camion abime 600 000 plus de fois qu'une voiture me parait exagéré, cites tes sources dans ce cas-là.

C'est un chiffre qui m'a été donné lors d'un cours sur l'efficacité énergétique, et je peux te certifier que c'est vrai. Je recherche l'info sur internet et je donne le lien... Tram 21 a les mêmes chiffres que moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Oups BB, tes chiffres me semblent forts... j'avais, au titre seulement des dégats sur l'infrastructure routière et autoroutière, un rapport de 1 à 3000.

En gros, si un automobiliste "paye" 1 euro pour contribuer à l'entretien sur une distance X, un poids lourd 40t devrait, lui, payer 3000 euros, pour la même distance.

Donc les contribuables (tous) et clients (beaucoup) du systéme routier, subventionnent le TRM.

Pour le bénéfice du systéme de "libre échange", "la souplesse", le "maintien de l'emploi au plus près des territoires".

Tout n'est pas faux, celà se saurait, et beaucoup d'entreprises n'ont pas besoin du Fret Ferroviaire.

Mais, d'accord, la concurrence est faussée.

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un chiffre qui m'a été donné lors d'un cours sur l'efficacité énergétique, et je peux te certifier que c'est vrai. Je recherche l'info sur internet et je donne le lien... Tram 21 a les mêmes chiffres que moi.

Je veux bien, ça m'intéresse. L'efficacité énergetique et dégats occasionnés sont 2 choses différentes. Le rapport de masse entre un vl et un pl est a peu près de 40, c'est pour celà que 600 000 me parait beaucoup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

On parle bien là de "dégats à l'infrastructure", pas de bilan énergetique.

Etais en Allemagne et Autriche la semaine dernière, le long de la ligne du Brenner Munich Venise, et du Fret, il y en avait de partout. Un bonheur, je ne pensais pas que celà existait..

Ca m'a bouleversé..mdr

Fabrice

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai apris aujourd'hui, par un cadre sncf de Quimper, que EWSI avait plombé la quasi-totamité du marché FRET en Bretagne, info confirmée sur le site de RFF (voir http://www.rff.fr/pages/connaitre/fiche_co...fr&code=137 )... Comme quoi ils arrivent plus vite qu'n ne le pense... Vous en aviez déjà entendu parler?

Modifié par quimper-paris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai apris aujourd'hui, par un cadre sncf de Quimper, que EWSI avait plombé la quasi-totamité du marché FRET en Bretagne, info confirmée sur le site de RFF (voir http://www.rff.fr/pages/connaitre/fiche_co...fr&code=137 )... Comme quoi ils arrivent plus vite qu'n ne le pense... Vous en aviez déjà entendu parler?

Ils ont pas eu de mal, y avait pas beaucoup de train de fret qui circulaient en Bretagne. La faute aux voies rapides gratuites.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement ça n'ira pas en s'arrangeant... Les voies rapides gratuites sont une des particularités de la bretagne, faites pour compense son éloignement géographique de la capitale, et un des vecteurs les plus importants de son éloignement géographique... En tout cas c'est pas l'avion qui concurrence le train en bretagne (Annulations à répétitions depuis septembre sur les vols Quimper-Orly)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Tu as raison Francoué, les voies rapides Bretonnes permettent aux ensembles routiers de ne pas payer pour circuler, uniquement sur le territoire de Bretagne.

Es tu vraiment certain que celà soit la cause réelle et profonde, si cause unique celà doit être, que cette gratuité de circulation......pour justifier l'abandon du fret ferroviaire ?

Chez nous, les ventres à choux, les routiers payent nos nouvelles infrastructures autoroutières, et celà fait des lustres que le fret ferroviaire est comme peau de chagrin....

Cherchons un peu plus, alors !!

Fabrice

PS Quimper Orly , c'est toujours Brit' Air et les Fokker 100 ?

Modifié par Fabr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben dans ma gare on fait toujours du Train Complet notamment du trafic Roquette: un des plus gros client de la sneuf.

Par contre EWS risque de nous piquer la cooperl, du coup des essais sont en cours depuis le 18 septembre pour tirer des trains depuis la région des Aubrais jusque chez nous avec 2 mecanos et les memes machines de bout en bout (UM 67400 ou 69000)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Uniquement des trafics en train complet d'une gare A à une gare B avec trafic aller et retour (rame chargée - rame vide ) avec conditions de travail en dumping social.

de toute façon le trafic diffus en wagons isolés a quasiment disparu en Bretagne.

Maintenant reste à savoir si ce sera rentable à long terme y compris pour le privé car le taux d'immobilisation des machines est important.

Les machines du privés restent dans les EP / C'est le chargeur qui s'occupe de faire le plein des machines diésel (bonjour la pollution et le développement durable).

Aucune information sur l'entretien des engins moteurs (sur place à priori ?)

déjà plusieurs incidents sécurité signalés (franchissement panneaux de signalisation fermés et demandes de secours...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PS Quimper Orly , c'est toujours Brit' Air et les Fokker 100 ?

Oui, sauf quand le fokker est en rade, ils font venir un CRJ 700 ou un CRJ 900 de Brest...

Il doit rester une dizaine de Fokker 100 dans la flotte Brit'Air.

Quand à EWSI, ils ont eu le marché de DOUX (poulets), selon les gens de Quimper, au niveau fiabilité, ça craint un peu... mais le client s'en fout tant que c'est 20% moins cher que la SNCF... j'ai d''ailleurs du mal à comprendre comment ils arrivent à maintenir une marge correcte en appliquant ces prix (si ce n'est les conditions sociales des ADC de chez eux), ils doivent payer les sillons au moins aussi cher que la SNCF...

Modifié par quimper-paris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au Gouessant (Lamballe par ex) c'est surtout le fait qu'ils font tourner les rames mieux que nous.

On faisait parfois une rotation en 9 jours. Eux ils font ça sur 3-4 jours. Donc moins d'immobilisation pour le client . De plus le Gouessant possède trois rames complètes. Et comme l'on mettait trop de temps pour les rotations, et bien ils etaient en plus obligé d'en louer d'autres. Donc bon faut les comprendre aussi.

Surtout que l'on est capable d'assurer une bonne production la preuve...Roquette depart J arrivée J+1 et en général c'est très bien suivi (enfin par chez nous en tout cas).

Sinon pour le wagon isolé, et ben justement dans notre gare on vient de récupérer un client de Lorient...(Easydis) Donc chez nous ça se développe... lol :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surtout que l'on est capable d'assurer une bonne production la preuve...Roquette depart J arrivée J+1 et en général c'est très bien suivi (enfin par chez nous en tout cas).

Malheureusement, ce que fait la Sncf avec Roquette, elle ne le fait pas avec ses petits clients.

J'ai livré un client mercredi soir qui attendait sa rame depuis 5 jours. L'agent de désserte m'a fait comprendre que le client envisageait sérieusement d'aller voir ailleurs, sa production étant affectée trop souvent par les égarements de la Sncf.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement ça n'ira pas en s'arrangeant... Les voies rapides gratuites sont une des particularités de la bretagne, faites pour compense son éloignement géographique de la capitale, et un des vecteurs les plus importants de son éloignement géographique... En tout cas c'est pas l'avion qui concurrence le train en bretagne (Annulations à répétitions depuis septembre sur les vols Quimper-Orly)...

Salut ,

NON , il ne sagit pas d'une particularité géographique pour la gratuité de toutes les routes de la

Bretagne mais d'un fait HISTORIQUE .

A la cession du duché de Bretagne à la couronne de France par la duchesse Anne de Bretagne , la circulation étant libre sur ses terres et sans octroi et sans péages sur les routes et ponts , cette contrée devait étre rattachée au royaume de France sous diverses conditions dont

la gratuité de circulation sans prescription dans le temps .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut ,

NON , il ne sagit pas d'une particularité géographique pour la gratuité de toutes les routes de la

Bretagne mais d'un fait HISTORIQUE .

A la cession du duché de Bretagne à la couronne de France par la duchesse Anne de Bretagne , la circulation étant libre sur ses terres et sans octroi et sans péages sur les routes et ponts , cette contrée devait étre rattachée au royaume de France sous diverses conditions dont

la gratuité de circulation sans prescription dans le temps .

Salut Zoreglube,

Ben oui mais, à ton avis, pourquoi ils ont demandé la libre circulation sur les terres ?

C'était pas pour faire plaisir au tiers-état... C'était bien pour combler une lacune géographique (80% de la frontière bretonne est facade maritime).

Modifié par quimper-paris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Uniquement des trafics en train complet d'une gare A à une gare B avec trafic aller et retour (rame chargée - rame vide ) avec conditions de travail en dumping social.

de toute façon le trafic diffus en wagons isolés a quasiment disparu en Bretagne.

Maintenant reste à savoir si ce sera rentable à long terme y compris pour le privé car le taux d'immobilisation des machines est important.

Les machines du privés restent dans les EP / C'est le chargeur qui s'occupe de faire le plein des machines diésel (bonjour la pollution et le développement durable).

Aucune information sur l'entretien des engins moteurs (sur place à priori ?)

déjà plusieurs incidents sécurité signalés (franchissement panneaux de signalisation fermés et demandes de secours...)

Qui conduit les machines: les hommes ou les automatismes.... certes les sytémes automatisés fonctionnent correctement, mais rien ne remplace les hommes sur les lignes à faibles retombées économiques. L'investissement pour tout automatiser y serait trop cher.

Donc l'homme conduit...,bien, alors pourquoi, s'il est SNCF, a t'il droit à l'erreur, et pas s'il est Véolia, EWS, Seco, Rail4.....

Désolé, je ne vois que des humains aux commandes des trains, et l'homme apprend de ses erreurs et empêche, justement, la venue des accidents dans plus de 90 % des situations accidentogènes.

On va me parler d'expérience, ce qui est juste, les stages conduites et les fonctions d'aide sont ou étaient une source d'expérience avant de faire "ses" trains. il me semble pourtant que les nouveaux exploitants mettent souvent deux personnes en cabine, pour contrer une relative inexpérience. Ne pas oublier la présence de mécanos ex SNCF qui du coup doivent en avoir un max d'expérience.

Aprés, les conditions de travail peuvent de manière importante, avoir des répercussions sur le niveau de vigilance des conducteurs, mais je crois aussi savoir qu'il existe pas mal de tournées mal ficelées à ce propos dans la grande maison. Non?

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y aurait eu qq franchissements de sémaphore en manoeuvre ss qu'il y ait d'agent au refoulement...

Ce que j'aimerai bien savoir c'est si ils ont des sanctions en interne.

Parceque chez nous si qqn voit ça on se fait allumer !

Sinon petite anecdote: un EWSI est passé devant notre pissotière l'autre jour et yavait un jeune qui fumait sur la passerelle !!!

Bon il était pas loin, mais les gars avaient du lui dire de sortir pour se la griller.

Il etait placer côté arrière à cote de la porte.

On a essayé de l'arreter en mettant en cause la STEM car personne n'est autorisé à circuler sur les passerelles à 100 à l'heure !!!

Mais bon le régul a appellé le mecano d'EWS et ce dernier a dit qu'il n'avait que la tête dehors !!

ralala....

Bon c'était surtout pour pas plomber le TGV derrière (qui sera quand meme plombé car EWS a mis du temps à rentrer au Gouessant....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Il y aurait eu qq franchissements de sémaphore en manoeuvre ss qu'il y ait d'agent au refoulement...

Ce que j'aimerai bien savoir c'est si ils ont des sanctions en interne.

Parceque chez nous si qqn voit ça on se fait allumer !

Sinon petite anecdote: un EWSI est passé devant notre pissotière l'autre jour et yavait un jeune qui fumait sur la passerelle !!!

Bon il était pas loin, mais les gars avaient du lui dire de sortir pour se la griller.

Il etait placer côté arrière à cote de la porte.

On a essayé de l'arreter en mettant en cause la STEM car personne n'est autorisé à circuler sur les passerelles à 100 à l'heure !!!

Mais bon le régul a appellé le mecano d'EWS et ce dernier a dit qu'il n'avait que la tête dehors !!

ralala....

Bon c'était surtout pour pas plomber le TGV derrière (qui sera quand meme plombé car EWS a mis du temps à rentrer au Gouessant....

Quand on dit que fumer tue...... okokkoiquessekoiquesse

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rail: Une majorité d'eurodéputés de droite votent une libéralisation limitée du trafic passager

STRASBOURG - En l'absence d'un quart des députés, la majorité conservatrice du Parlement européen a créé la surprise jeudi en acceptant une libéralisation du transport ferroviaire de passagers limitée au seul trafic international, comme le souhaitent les gouvernements des Etats membres de l'UE.

Tout le monde s'attendait pourtant à ce que les eurodéputés de droite poussent à une plus grande libéralisation, en fixant une date, 2017, pour l'ouverture à la concurrence du trafic national.

Mais en l'absence de quelque 200 élus sur 785, en cette dernière journée de session plénière à Strasbourg, cette recommandation de 2017 n'a recueilli que 358 voix, ratant de 35 voix la majorité qualifiée nécessaire.

"Je suis très déçu", a déclaré le rapporteur du texte, le conservateur allemand Georg Jarzembovski, qui attendait du vote qu'il ouvre la voie à "de meilleurs offres pour les voyageurs" sur les lignes nationales.

M. Jarzembovski a fustigé l'absentéisme de ses collègues de droite, dont beaucoup désertent régulièrement l'hémicycle strasbourgeois le dernier jour des plénières mensuelles à Strasbourg.

"Presque 200 députés n'étaient pas là et c'est un problème. Si ça continue, pour les deuxièmes lectures, où la majorité qualifiée est requise, vous n'aurez aucune chance de trouver une majorité, même si vous avez une opposition moyenne de quelques groupes", a dénoncé le rapporteur.

Les travaux du Parlement européen se déroulent en effet la plupart du temps à Bruxelles, sauf pour ses sessions plénières mensuelles, trois jours et demi par mois, qui se tiennent à Strasbourg.

Cette organisation inscrite dans les traités européens impose des navettes aux députés, dont certains dénoncent régulièrement les contraintes et les coûts. Mais personne ne pense probable que cette organisation soit réexaminée à court terme par les dirigeants européens.

L'absentéisme a d'autant plus joué sur cette législation ferroviaire que la majorité n'était pas écrasante. Les Verts, la Gauche unitaire européenne (communistes) et les socialistes étaient majoritairement opposés à cette directive jugée "trop libérale".

L'Union européenne est engagée depuis des années dans une politique de libéralisation du rail, un sujet encore ultra-sensible dans des pays comme la France. Ses partisans estiment qu'elle donnera un coup de fouet à un secteur de plus en plus concurrencé par la route et le transport aérien.

L'ouverture à la concurrence du rail a déjà franchi une étape importante le 1er janvier avec la libéralisation complète du transport ferroviaire européen de marchandises.

Si une majorité des eurodéputés a au final validé les grandes lignes de la position des Etats membres, le texte devrait malgré tout nécessiter une procédure dite de conciliation pour trouver un compromis sur des "points mineurs" de divergence, a précisé M. Jarzemboski.

Deux autres législations relatives au rail, adoptées jeudi par le Parlement, iront aussi en conciliation.

Concernant le texte sur les "droits et obligations des passagers", les eurodéputés sont allés en effet plus loin que les Etats membres.

Le texte prévoit notamment un système de dédommagement des passagers en cas de retards des trains: 25% du prix du billet pour tout retard de 60 à 119 minutes et 50% pour tout retard de 120 minutes ou plus, uniquement lorsque l'opérateur peut être tenu responsable du retard.

Mais les députés se sont prononcés pour que ces règles s'appliquent à tous les voyageurs, et non comme le demandent les Etats membres aux seuls voyageurs internationaux, qui ne représentent que 5% du total des passagers dans l'UE.

La majorité conservatrice au Parlement européen a enfin adopté un texte instaurant des licences européennes, sorte de permis de conduire pour les conducteurs de train et tout le personnel de bord chargé de tâches touchant à la sécurité.

Là encore, il a différé des Etats membres qui voulaient limiter ces licences aux seuls conducteurs.

Modifié par Dom-trappeur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le communiqué de presse de la CGT à ce sujet 18/01/2007

libéralisation du trafic international de passagers pour 2010

La politique de libéralisation se poursuit…

tout en étant freinée par les luttes !

Poursuivant sa logique dogmatique ultra libérale, la majorité du Parlement

Européen vient de voter la libéralisation du trafic international de passagers

pour 2010.

C’est un nouveau mauvais coup porté aux missions de Service Public dont

sont investies les Entreprises Ferroviaires Publiques.

Nul doute que la libéralisation du trafic international de passagers, donc la

concurrence ‘libre et non faussée », se fera sur les relations les plus rentables

comme elle s’est développée à propos des trafics ferroviaires de Fret.

Depuis le début des années 90, date des premières directives de

libéralisation dans le Secteur Ferroviaire en Europe, on ne transporte pas plus de

marchandises sur les trains. Pire, la part modale du ferroviaire dans le marché

des transports en Europe a régressé.

Durant cette période, plus de 600 000 emplois de cheminots ont été

supprimé.

L’exemple de la France est révélateur de la nocivité d’une telle politique de

libéralisation du transport de fret ferroviaire mise en oeuvre depuis 2003.

On est passé de 55 milliards de tonnes/kilomètres (GTK) transportés par

rail (20.6% du marché) en 2000 à environ 40 GTK (12% du marché) en 2006.

Cette politique de libéralisation qui fait le lit des futures privatisations n’a

que pour seule ambition de répondre à des intérêts particuliers, aux intérêts du

capital.

L’action de la Fédération Syndicale Européenne des Transports (ETF) dans

laquelle la CGT cheminots est active aura permis de faire adopter un projet de

directive instaurant une certification européenne des conducteurs de trains

(permis de conduire ferroviaire européen).

De plus la conjugaison des mobilisations des cheminots européens et de

l’action continue d’ETF auront mis en échec le Parti Populaire Européen (droite

européenne) quant à sa volonté de libéraliser les trafics nationaux de voyageurs

par rail.

Cette situation doit conduire les syndicats européens à amplifier leur

mobilisation pour imposer d’autres choix quant au développement des chemins de

fer en Europe, sans remise en cause des conditions sociales des salariés.

A cet effet, les cheminots français sont appelés par leurs fédérations

syndicales à manifester massivement dans les rues de Paris le 08 février

prochain.

Montreuil, le 18 janvier 2007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...