Aller au contenu
IGS4

Les catastrophes ferroviaires

Messages recommandés

Savonnières (Indre-et-Loire)

Déraillement du train rapide n° 7 Paris - Nantes - Le Croisic le 21 juillet 1908.

La locomotive et son tender couchés dans le fossé, ont été
dégagés des peupliers qu'ils avaient abattus sur eux.

959_0010.jpg

Le fourgon de tête au bas du remblai et le premier wagon couché sur la pente.

956_0010.jpg

931_0010.jpg

Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plus extraordinaire monument du cimetière de la Salle à Tours (37) : la tombe de François Boileau (+1878) reproduit un accident ferroviaire, dans lequel locomotive et wagons se mèlent dans un enchevêtrement minéral d’une très grande minutie.

 

A voir sur ces 3 pages web :

aa_130.jpg

aa_132.jpg

aa_131.jpg

Photos de Philippe Landru sur site web http://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article1440 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Métal express :

Les photos de ces accidents , qui comportent des voitures à caisse en bois , sont impressionnantes . La compagnie PLM dans article paru en 1932 , dans son  bulletin d'information , met en avant la plus grande sureté des voitures métalliques .

http://wikiplm.railsdautrefois.fr/wikiPLM/index.php?title=Bulletin_PLM_N%C2%B0_20_de_Mars_1932_:_Solidit%C3%A9_des_voitures_m%C3%A9talliques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déraillements a saint Denis 93

23 octobre 1922 - À 1 800 mètres de la gare de Saint-Denis, à la bifurcation dite du Fort de la Briche, vers 23 heures, un express venant du Tréport percute un train venant de Persant-Beaumont, dont le mécanicien n'a pas respecté les signaux d'arrêt. La collision fait deux morts, dont le cheminot responsable, et dix-huit blessés

btv1b53094622c.thumb.jpeg.1a7092ddd0c4bd

btv1b53094623t.thumb.jpeg.2ff2a0256e610e

btv1b53094625q.thumb.jpeg.6a164d7ad32976

 

- Saint-Denis : déraillement à 19 heures 25 du train poste no 502 Boulogne-Paris entré en collision avec un wagon de marchandises en dérive à la suite d'une fausse manœuvre à 100 mètres de la gare de Saint-Denis. L'éclatement des réservoirs de gaz des voitures de 3e classe provoquera un incendie. Bilan : 14 morts et une vingtaine de blessés

btv1b6945688x.thumb.jpeg.795f09aad1df633

btv1b69456900.thumb.jpeg.fda18c183ba4b24

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_accidents_ferroviaires_en_France_au_XXe_si%C3%A8cle#Ann.C3.A9es_1920

 et photos gallica BNF agence meurisse

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

des revues sur le sujet :

TITRE REVUE NUMERO ANNEE
Nouvelle: la catastrophe du 12/01/2038
Loco Revue 500 1988
catastrophe de Fréjus
La Vie Du Rail 728  
Catastrophe de Fréjus
La Vie Du Rail 731  
Belgique scénario catastrophe état de la SNCB
La Vie Du Rail 2471  
Avignon histoire d'une catastrophe évitée accident
La Vie Du Rail 2474  
Allemagne catastrophe ICE accident dossier
La Vie Du Rail 2650  
le rail frein maudit créateur de catastrophes MÄRKLIN BING HORNBY
Jouets de collection 13 2007
Eurotunnel plan de sauvegarde scenario catastrophe ?
La Vie Du Rail 3105 2007
raz de marée Pays Bas catastrophe
La Vie Du Rail 386  
inondations janvier 1955 et autres catastrophes en photos
La Vie Du Rail 484  
La catastrophe d�Etrembières
Correspondances Ferroviaires 27  
catastrophe de Lagny 1933 241 017 Paris Strasbourg et photo
La Vie Du Rail 1760  
les voitures accident catastrophes démontables ou explosives
Jouets de collection 18 2007
catastrophe de Malpasset Fréjus rupture barrage X2804 photos...
Voies Ferrées 167 2008
couverture et article catastrophe en Belgique accident
La Vie Du Rail 3247 2010
PO illustré 22-juillet32- la première catastrophe ferroviaire 1843 Etrechy
PO Illustré 22  
couverture le drame de Paris Lyon catastrophe accident
La Vie Du Rail 2152  
catastrophe ferroviaire Avignon 1934 en chanson
Historail 27 2013
BD catastrophe de Malpasset
La Vie Du Rail 3504 2015

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Saint Benoît (86) : Quand l'histoire se répète au " pont de l'Accident " (source La Nouvelle République - 09/08/2016) 

Citation

... Dans son numéro 4283 daté du 4 avril 1925, « L'Illustration » consacre une page entière au « déplorable accident qui s'est produit le 25 mars, à 2 heures du matin, sur la grande ligne de Bordeaux à Paris […] (qui) aurait pu prendre l'aspect d'une catastrophe. Certes, il y a quatre morts – dont M. le sénateur Pédebidou – et une quarantaine de blessés ; mais qu'on imagine ce que dut être le bond formidable que fit, en pleine nuit, du haut d'un talus de plus de dix mètres et jusque dans la rivière le Clain, ce train roulant à la vitesse de 80 kilomètres à l'heure », peut-on lire dans les premières lignes de l'article encadrant la carte du secteur ...

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2016/08/09/Quand-l-histoire-se-repete-au-pont-de-l-Accident-2805366

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a 109 ans...les medias de l'epoque..

- Sur la ligne de Toulouse à Rodez, entre les gares de Carmaux et d'Albi, à la sortie du tunnel du Garric, un train de voyageurs roulant au pas à cause de travaux de voie

le petit journal via BNF gallica

aa.jpg

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 15/11/2012 at 19:14 , Invité a déclaré:

L'accident de Vierzy en 1972 ,108 morts..

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Effondrement_du_tunnel_de_Vierzy

en complement de

avec les photos des wagons  de secours de la plaine et BOB

http://www.tunnels-ferroviaires.org/tu02/02799.1.pdf

ver1.jpg

vierzy.jpg

 

 

 

 

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gare de Château-du-Loir (Sarthe)

Entre la gare et le passage à niveau de Goulard.

Déraillement dans la nuit du 14 au 15 mai 1910, il s'agit de la collision du train de bestiaux à
destination de Paris quittant les voies de service pour s'engager sur la voie principale avec un
train de voyageurs arrivant en sens inverse à une "vitesse excessive" et prenant le train de
bestiaux en écharpe. 9 wagons furent brisés, la machine du train tamponneur dérailla et son
fourgon-bagage détruit. Le chef de train fut tué et 5 voyageurs blessés.

Source (texte)

Débris du fourgon du chef de train tué dans l'accident.

13766410.jpg

Déblaiement de la voie à l'aide de la grue.

13766411.jpg

Une vue d'ensemble.

13938310.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎15‎/‎08‎/‎2017 à 15:09, IGS4 a dit :

Gare de Château-du-Loir (Sarthe)

Entre la gare et le passage à niveau de Goulard.

Déraillement dans la nuit du 14 au 15 mai 1910, il s'agit de la collision du train de bestiaux à
destination de Paris quittant les voies de service pour s'engager sur la voie principale avec un
train de voyageurs arrivant en sens inverse à une "vitesse excessive" et prenant le train de
bestiaux en écharpe. 9 wagons furent brisés, la machine du train tamponneur dérailla et son
fourgon-bagage détruit. Le chef de train fut tué et 5 voyageurs blessés.

Source (texte)

 
(Suite)
 
Sur la voie 22 bœufs tués dans le tamponnement.
 
accide10.jpg
 
Déblaiement de la voie à l'aide de la grue.
 
13939211.jpg
 
Déblaiement de la voie à l'aide de la grue.
 
13940910.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gare de Sablé (Sarthe)
 
Le 28 septembre 1910.
 
Il y a quelques semaines, un grave accident se produisait en gare de Sablé-sur-Sarthe. Hier, le Conseil général de la Sarthe émettait le vœu que cette gare fût mieux aménagée, pour éviter d'autres catastrophes. Un nouvel accident vient de prouver combien les abords de la gare de Sablé sont dangereux.
 
Aujourd'hui à 11h07, le rapide de Saint-Nazaire arrivait à toute vapeur. Le mécanicien ne fut pas maître de son train et le convoi alla couper en deux un train de marchandises qui stationnait à la sortie de la gare de Sablé, près du passage à niveau. Le choc fut effroyable : dix wagons de marchandises furent broyés, la locomotive du rapide s'inclina sur le côté, sans cependant dérailler.
 
Les voyageurs du rapide, affolés, sautèrent de leurs wagons et s'enfuirent dans toutes les directions : une trentaine portaient des blessures qui ne mettront pas leur vie en danger, mais un conducteur est plus grièvement atteint. Dès le premier moment, le personnel de la gare de Sablé rivalisa de zèle pour secourir les blessés, que bientôt les médecins de la ville pansèrent avec dévouement. Tout l'après-midi, les docteurs Bernard, Marcais et Dufosse, notamment, ont prodigué leurs soins à une trentaine de personnes.
 
 
14204510.jpg
 
13942512.jpg
 
13944410.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, IGS4 a dit :
 
 
Dès le premier moment, le personnel de la gare de ..... rivalisa de zèle... 
 
 

Genre de propos qu'on ne risque pas de lire dans le presse d'aujourd'hui...:Smiley_19:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, sdx a dit :

"le personnel de la gare", "les docteurs B..., M... et D..."   on ne parle pas de SAMU ni de plan ORSEC...

Le SAMU et les plans ORSEC existaient en 1910 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 52 minutes, assouan a dit :

Le SAMU et les plans ORSEC existaient en 1910 ?

Un premier service mobile de réanimation (ébauche des SMUR et Samu) fut créé à Paris
en 1956 par le professeur Maurice Cara (hôpital Necker), pour le transport inter-hôpitaux
de patients sous assistance respiratoire lors d'une épidémie de poliomyélite.

Source

Établi en 1952, le Plan Orsec vise à organiser et diriger les secours lors de catastrophes naturelles
ou accidentelles. Orsec signifie Organisation de la réponse de la sécurité civile. Initialement mis en
place sur un niveau départemental, ce plan se répartit depuis 2004 en quatre niveaux : on parle de
plans Orsec zonal, départemental, maritime alors que toutes les communes doivent quant à elles
présenter un plan communal de sauvegarde. Son objectif reste le même : mettre en place des secours
efficaces le plus rapidement possible.

Source

Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, assouan a dit :

Le SAMU et les plans ORSEC existaient en 1910 ?

C'était du deuxième degré, Assouan, mais je n'ai pa trouvé le bon émoticone...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, sdx a dit :

C'était du deuxième degré, Assouan, mais je n'ai pa trouvé le bon émoticone...

:Smiley_27:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎22‎/‎08‎/‎2017 à 17:31, IGS4 a dit :
Gare de Sablé (Sarthe)
 
Tout l'après-midi, les docteurs Bernard, Marcais et Dufosse, notamment, ont prodigué leurs soins à une trentaine de personnes.

(Suite)

Le 28 septembre 1910.

Parmi elles, il y a plusieurs employés du wagon-restaurant. Un service de transbordement s'effectue entre les trains venant d'Angers et de Saint-Nazaire et les trains venant du Mans, car les deux voies sont toujours obstruées. La gare du Mans a formé un rapide sur Paris pour remplacer le train tamponneur. Le parquet de La Flèche, arrivé sur les lieux, a commencé son enquête. Le mécanicien du rapide a déclaré que les freins n'avaient pas fonctionné, mais ce n'est pas là la seule cause de la collision.

La gare de Sablé est mal aménagée, les voies de garage sont insuffisantes, ce qui oblige les trains de marchandises à manœuvrer sur les voies d'arrivée et de sortie. Ainsi, le train de marchandises se trouvait arrêté sur le pont Gambetta à l'entrée de la gare, au moment de l'arrivée du rapide. La collision était donc inévitable. Dans son vœu d'hier, le Conseil général, en demandant que la gare fût élargie, n'a fait que répéter les termes de nombreuses délibérations du conseil municipal de la ville. Au dernier moment, on annonce que l'état du conducteur Galivel, du train tamponneur, serait assez grave.

Source (Texte) : Le Petit Journal du 29 septembre 1910

14201910.jpg

3027010.jpg

Source

57625510.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gare de Courville-sur-Eure (Eure-et-Loir)

Le 14 février 1911, à l'entrée de la gare de Courville (Eure-et-Loir), sur la ligne Paris-Le Mans, vers 18h30,
le rapide Paris-Rennes prend en écharpe un train de marchandises coupant les voies principales et se
renverse. Les deux trains sont heurtés à faible vitesse par l'omnibus Guingamp-Paris quittant au même
moment la gare. Un incendie se déclare dans les voitures disloquées du rapide, dont certaines sont encore
éclairés au gaz. On dénombrera au moins 12 morts et une vingtaine de blessés, dont plusieurs succomberont
les jours suivants. Venant après une série d'accidents graves sur le réseau de l'Ouest-État, cette nouvelle
catastrophe suscitera des débats animés au Parlement et provoquera une réorganisation du réseau.

Source (texte)

13756111.jpg

13949510.jpg

13950410.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, IGS4 a dit :

[...] par l'omnibus Guingamp-Paris [...]

La vache, ça fait un paquet d'arrêtS ça ! ;)

Modifié par Gom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire)

Le 4 août 1907, aux Ponts-de-Cé, sur la ligne d'Angers-Maître-École à Loudun, le train n° 407 à
destination de Poitiers parti de la gare d'Angers-Saint-Laud à 11h29 déraille dix mètres avant le
pont sur la Loire, et, s'y engageant hors des rails, en défonce le tablier, qui s'effondre. La locomotive,
le tender, le fourgon, et un wagon de troisième classe sont précipités 10 mètres plus bas dans le
fleuve, profond à cet endroit de 3 à 4 mètres. Cet accident fera 27 morts, pour la plupart noyés.

Source (texte)

410.jpg

Une heure après l'accident.

112.jpg

Une heure après l'accident.

212.jpg

Une heure après l'accident.

310.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gare de Saint-Saviol (Vienne)

Le 9 juillet 1911, peu après Ruffec, vers 18h30, à l'entrée en gare de Saint-Saviol, la
locomotive et les trois premières voitures du Sud-Express remontant en retard vers
Paris, déraillent après avoir heurté une machine haut-le-pied manœuvrant sur la voie
principale, dont le mécanicien est tué après avoir vainement tenté un ultime acte
d'héroïsme pour éviter la collision. Quatre voyageurs du rapide sont blessés.

Source (texte)

13772410.jpg

13773310.jpg

ac64e210.jpg

Modifié par IGS4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...