Jump to content
Sign in to follow this  
CC 72065

[Ligne Pau-Oloron-Bedous-Canfranc] - Sujet Officiel

Recommended Posts

Bonsoir , dernières nouvelles de la RN 134 à Etsaut :

Réouverture partielle de la route après sécurisation de la montagne .

D'autre traveaux sont à prévoir pour une réouverture totale de la route .

Voici les dernières photos du déblément de la route et la fin d'une activité sur la voie ferrée :blink: .

n134_1.bmp

n134_2.bmp

n134_3.bmp

n134_4.bmp

n134_8.bmp

n134_6.bmp

n134_7.bmp

n134_5.bmp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour , il y a du nouveau sur la ligne Pau Canfranc , ils ont attaqué le débroussayage de la voie de Oloron à Bedous avec des gros moyens , sont ils entrain d'envisager la réouverture de se tronçon pour une déserte jusqu'à Bedous ou juste du débrousayage obligatoire pour préserver la voie ?

Si des personnes ont des infos sur se qui se passe merci de transmettre ces infos .

Voici quelque photos pour preuve .

Cordialement , à bientot .

oloron_bedous_1.bmp

oloron_bedous_2.bmp

oloron_bedous_3.bmp

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest BB27180

"La Région Aquitaine a annoncé le 5 septembre 2007 son projet de

rouvrir la ligne d'Oloron à Bedous d'ici 2013. Il permettra de

prolonger le service TER Aquitaine jusqu'à Bedous et de desservir, pour

le fret, l'usine Toyal.

L'éboulement sur la RN 134 en janvier 2008 et le recours obligé au

tunnel de Sens (près d'Etsaut) pour débloquer la partie amont de la

vallée a mis l'accent sur l'intérêt de la ligne. En fait, le tronçon

Oloron-Bedous ouvrira sans doute en 2010, le débroussaillage commencera

dès février 2008 (réf. CRELOC).

Une réouverture du tronçon jusqu'à Canfranc n'est pas exclue, dans une deuxième phase."

J'ai trouvé ceci dans wikipédia, ça te donne une réponse à ta question. La réouverture "serait" en bonne voie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous,

eh bien, cela est, je le crois sincèrement, l'évènement majeur de l'année. Vingt-huit ans après la circulation du dernier train à Bedous, quelle joie d'enfin voir les premisses de la renaissance! Faisons simplement le voeu que ces très modestes travaux ne seront pas un fétu de paille et seront poursuivis opiniâtrement après les ... municipales.

Activament,

Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir , encore un accident , ce matin , sur la RN au niveau de Cete Eguin , un semi remorque de chez Norber , avec une citerne de vrac c'est jeté dans le Gave d'Aspe , donc quand on vat se décider à interdire les poids lourd sur cette route avant qu'une catastrophe écologique iréversible n'arrive ? bigbisouslapleunicheuse;)

Voici les photos toute fraiche de l'accident !

Merci à mon ami d'Urdos qui me tien au courant de la vie de cette vallée depuis le projet de réouverture dont j'attends la suite .

accident_urdos_1.bmp

accident_urdos_2.bmp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour , voici se qui est passé sur france 2 au J T de 13 heures : http://jt.france2.fr/13h/

Un superbe article sur la réouverture de la ligne jusqu'à Bedous .

A voir absolument et à plus .

CFPOLO66

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous (tes),

eh bien , "on" ne les aura sans doute pas ce soir, car la végétation est en train de reprendre la place sur la ligne... mdrmdr ... Cela fait plusieurs mois que rien n'a été fait; pire que tout, il n'a même pas été possible de fêter les 80 ans de la traction électrique à Oloron Sainte Marie... Le temps se remonte... et

" tout le monde s'en fout... mdrmdr " (enfin pas tous je sais bien mdrmdr..)

--> ... ' ' ON S'ENFONCE ENCORE UN PEU PLUS ' ' mdrmdr (où cela s'arrêtera-t-il?)

Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

pardonnez mon insistance sur ce fil... le transpyréréen occidental est LE combat ferroviaire emblématique, je crois.

Voici deux vues de la ligne, à la fin de l'été.

Le 6 septembre, à Bidos, ou la sous-station, arrêtée depuis ~ deux mois, est encore debout pour le moment.

En direction de Canfranc estaciòn, avec l'aiguille qui desservait l'usine Meyssier; -la même qui est en train de "détruire" la sous-station, et par là-même, commettre la plus inacceptable régression historique. mdrmdr . Signal "fin de caténaire"... mdrmdr

@ bientôt, pour des nouvelles que j'espère plus réjouissantes

Vincent

Edited by Vincent le réactivé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

pardonnez mon insistance sur ce fil...

Bien au contraire, tes infos sont les bienvenues ! koiquesse

Share this post


Link to post
Share on other sites

-Merci. :blush:

Un peu plus tard, un peu plus haut: Saint Christau-Lurbe .

Vue vers Bedous [Canfranc estaciòn.. lotrela ]. Il ne fait pas vraiment beau..? de ce côté des pyrénées seulement revoltages ! 13h47.

Les pédales pour le P.N. (?) sont bien en place. Celle de gauche pour la zone courte sens impair, et l'autre pour la réouverture sens pair cartonrouge ????

Suite; au tout premier plan, les vestiges du mécanisme ... des barrières? (nota: j'ai nettoyé un peu le dispositif pour la photo)

L'installation, vue de l'autre côté.

Dernier cliché à cet établissement PL abandonné, avant d'aller encore plus haut :blush: .

( revoltages ): il ne manque plus que les deux tons du sifflet: TAA - TIIIIIII revoltages !!! L'entendez-vous lotrela ....

Tenez, en post-édition, la première vue réalisée en arrivant: (j'ai masqué la plaque de police entre-temps) avec , en guise de sifflet de locomotive, la cloche d'annonce cartonrouge

activament motivé "por el Canfranc",

Vincente

Edited by Vincent le réactivé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

la sous-station de Bidos est aujourd'hui détruite, la caténaire déposée après la gare d'Oloron Ste Marie et on est passés en traction thermique depuis la rentrée de septembre 2008.

à part ça, la végétation repousse en vallée...et aucun tracto-pelle à l'horizon pour les travaux de réouverture jusqu'à Bedous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

la sous-station de Bidos est aujourd'hui détruite, la caténaire déposée après la gare d'Oloron Ste Marie et on est passés en traction thermique depuis la rentrée de septembre 2008.

à part ça, la végétation repousse en vallée...et aucun tracto-pelle à l'horizon pour les travaux de réouverture jusqu'à Bedous...

Salut les béarnais,

eh ben...ce que je craignais. Espérons encore. À Canfranc, le BV (futur "ex"!) a été découvert, à l'issue de la tranche de travaux de régénération des toitures.

Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

http://www.sudouest.com/bearn/actualite/ar...il/4499363.html

Le président de la SNCF accueilli en vallée d'Aspe</h1>

out un symbole. Guillaume Pépy, le président de la SNCF, s'est rendu hier en vallée d'Aspe pour faire quelque pas sur le viaduc ferroviaire d'Escot. Il répondait ainsi à l'invitation d'Alain Rousset, le président du Conseil régional, bien décidé à voir la liaison ferroviaire Pau-Oloron-Canfranc-Saragosse être rouverte un jour dans sa totalité.L'élu aquitain ne cesse en effet de le rappeler depuis des années. « Il suffit de regarder une carte de France pour comprendre que la liaison la plus directe existant entre Bordeaux et Saragosse passe par Canfranc. »

Du fret et des voyageurs

Un axe intéressant à plus d'un titre, souligne-t-il. D'abord parce qu'il permettrait de développer le trafic des voyageurs et des marchandises entre le sud-ouest de la France et une région espagnole où l'on dénombre 20 millions d'habitants. Ensuite, parce que le rail « est un élément de sécurité » par rapport à la noria de camions qui circulent en vallée d'Aspe. Trafic qui a déjà été marqué par huit accidents.

Enfin parce qu'une telle liaison ne peut que renforcer l'attrait touristique des Pyrénées en général, et de la vallée d'Aspe en particulier. Alain Rousset ne se résignant pas, au passage, à voir les ronces envahir une ligne ferroviaire ouverte en 1928, fermée en 1970, et qui devrait, selon lui, être inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Tout cela a été rappelé hier par l'intéressé. Il en a été de même pour les efforts financiers déployés par le Conseil régional d'Aquitaine afin de redonner vie à cette ligne, qui s'arrête pour le moment à Oloron, et poussera jusqu'à Bedous fin 2010 ou début 2011.

La majorité de ses élus estime qu'une réouverture totale serait un bon moyen de « tester l'intérêt d'un grand tunnel ferroviaire sous les Pyrénées ». En clair, de faire passer par le Béarn cette fameuse traversée centrale permettant de desservir la plateforme logistique de Saragosse, « qui est la plus étendue du continent européen ».

« Courageux » mais prudent

Ces arguments ont été entendus par Guillaume Pépy, dont la venue « courageuse » a été saluée par Alain Rousset. Ce qui n'a pas empêché le président de la SNCF de faire preuve d'une certaine prudence, en rappelant que « la SNCF, ce n'est pas l'État ». Et qu'un groupe de travail, dont il faudra attendre les conclusions, a été constitué sur ce dossier entre la France et l'Espagne. Même si, reconnaît-il, « les choses avancent ».

Autre réserve : « C'est Réseau ferré de France qui est propriétaire de la ligne. Et c'est lui qui discute avec les élus et l'État des travaux à engager ». Cela étant, assure Guillaume Pépy, comme on se trouve ici sur un réseau national, il reviendra à la SNCF de l'exploiter. « Je m'engagerai personnellement à le faire, comme cela a été fait sur d'autres lignes ».

L'exemple du « train jaune », vieux de 100 ans et rénové en Languedoc-Roussillon, a été évoqué. « Comme dans les autres vallées de montagne, il y a ici un potentiel intéressant dans un trafic de service public, notamment sur le plan touristique », ajoute-t-il. Sans évacuer pour autant la question du fret ferroviaire : « Nous croyons aux traversées des Pyrénées. Une réouverture de la ligne peut y contribuer ».

Même si, s'empresse-t-il d'ajouter, elle ne pourra pas absorber la totalité du fret circulant entre la France et l'Espagne. « Il faut d'autres projets. Le ferroutage appellera des solutions beaucoup plus ambitieuses. » La prudence, toujours.

Une fois qu'une liaison ferroviaire pour les voyageurs aura été rétablie jusqu'à Bedous, il restera à rouvrir la ligne entre Bedous et Canfranc sur 27 kilomètres. C'est le combat auquel vont s'atteler les maires de plusieurs villes françaises et espagnoles, a annoncé hier Martine Lignières-Cassou, la députée-maire de Pau.

« On voit depuis des années le président du Conseil régional se battre pour la réouverture de la ligne Pau-Canfranc. Il est temps de soutenir cet effort. Un réseau de villes va être créé pour faire du lobbying. Les maires de Saragosse, Jaca, Huesca, Tarbes et

Edited by necroshine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

espérons que la poussée écologiste sur le plan politique européen sera de nature à aider cette réactivation...

Vous l'avez compris je suis un grand "espérant" :blush:

Vincent, résistant du Canfrànc :wub:

P.S. :

à la lecture du R.T. de la ligne (n° 4.45.1, dernière version 1969), il existait à Saint Christau Lurbe un évitement. Longueur 335 m! :cool: Voilà peut-être l'explication de la cloche d'annonce sur la dernière photo que j'y avait fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

est-ce que quelqu'un a des nouvelles du BV de Canfranc ? On avait parlé d'un hotel international....

Si quelqu'un passe dans les parages, il serait possible d'avoir quelques photos ?

Ca fait 10 ans que j'y suis allé, ça a du bien changer....

Merci à vous !

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_12_2009/post-6943-1260213098.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_12_2009/post-6943-1260212774.jpg

salut sache que cette ligne et sur les startingbloks les subvention sont donner et les traveaux ont commencer il va de soit que c'est une remise en service et non une réouverture ! car pour une réouverture il faut une fermeture la sa n'ai pas le cas donc voila et en plus si cette ligne avait fait l'objet d'une fermeture sa remise en service aurais était impossible car sa engrange plus de contexte quont le pance

moi je vie à coté de cette ligne dans l'une des gares désafecter depuis sa cessation d'activité en 1970 je fait parti du patrimoine ferroviaire et en relation avec RFF dont je fait des rapport tout les jours sur l'état de celle ci voila quelque photos qui le prouve

si il y à des questions je serait ravis d'y répondre voila à bientot

URDOSGARE revoltages

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

http://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_12_2009/post-6943-1260213098.jpghttp://www.cheminots.net/forum/uploads/monthly_12_2009/post-6943-1260212774.jpg

salut sache que cette ligne et sur les startingbloks les subvention sont donner et les traveaux ont commencer il va de soit que c'est une remise en service et non une réouverture ! car pour une réouverture il faut une fermeture la sa n'ai pas le cas donc voila et en plus si cette ligne avait fait l'objet d'une fermeture sa remise en service aurais était impossible car sa engrange plus de contexte quont le pance

moi je vie à coté de cette ligne dans l'une des gares désafecter depuis sa cessation d'activité en 1970 je fait parti du patrimoine ferroviaire et en relation avec RFF dont je fait des rapport tout les jours sur l'état de celle ci voila quelque photos qui le prouve

si il y à des questions je serait ravis d'y répondre voila à bientot

URDOSGARE revoltages

C'est une excellente nouvelle cette remise en service...

Quel est l'avenir de cette ligne ? fret ? voyageurs ? les 2 ?

Urdosgare ; essaie d'eviter le langage SMS s'il te plait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les travaux vont bon train... malgré qu'on soit passé au thermique.

Mais là n'est pas la question, je fais appel à ceux qui connaissent bien l'histoire de cette ligne et des trains qui la parcouraient.

Voilà, lorsque j'étais petit, je prenais au début des grandes vacances, le train du soir à Austerlitz pour Tarbes. Je me souviens avoir vu une DEV AO portant la plaque de destination CANFRANC et en dessous Candanchou.

Quelqu'un a-t-il souvenir de cette ou ces voitures ?

Meci de vos éventuels éclaircissements.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pau - Buzy-en-Béarn - Oloron Sainte-Marie - Bedous - Canfranc (92.800 km)

De l'idée d'une ligne transpyrénéenne par le Somport, en 1853, à sa réalisation complète en 1928, jusqu'à
son abandon en 1970, on peut dire que l'histoire de ce transpyrénéen aura été mouvementée.

1853 - 1904 : un demi-siècle d'incertitudes

En 1853, diverses voix s'élevèrent en Aragon pour réclamer une voie ferrée entre l'Espagne et la France à
travers les Pyrénées centrales. Mais, la France était plus intéressée par d'autres liaisons internationales : la
voie côtière par Hendaye et Irun, par exemple, qui sera achevée en 1864. A la fin de 1864, le gouvernement
de Madrid envoya en France une commission d'ingénieurs pour étudier la question du tracé des liaisons
transpyrénéennes. Le 27 mars 1865, le ministre des Travaux Publics créa le " Service spécial d'étude des
chemins de fer pyrénéens ". Les premières études établirent un large éventail de tracés possibles.

Finalement, sur le plan international, les deux pays reprirent leurs discussions en créant une commission internationale
avec à sa tête les ingénieurs Decomble et Page. Cette commission proposa une douzaine d'itinéraires :
- de Saint-Étienne-de-Baïgorry à Pampelune, par les Aldudes,
- de Mauléon à Roncal par le Port de Larrau ou celui d'Urdayte,
- d'Oloron à Jaca par le Somport,
- de Lourdes à Lérida par Luz et Gavarnie,
- de Lannemezan à Lérida par les vallées d'Aure et de la Cinca,
- de Luchon à Lérida par Benasque,
- de Montréjeau à Lérida par le val d'Aran,
- d'Ax-les-Thermes à Ripoll par le Puymorens et la Cerdagne,
- de Prades à Puigcerda par le col de la Perche et la Cerdagne.

Source (et suite)

Edited by IGS4

Share this post


Link to post
Share on other sites

1904-1928 : la construction


Le texte de la convention signée à Paris le 18 août 1904 permit de régler plusieurs points techniques :
- le tunnel du Somport devra être exploité en traction électrique avec une pente qui n'excédera pas 34 mm/m,
- la gare internationale sera construite en France au lieu-dit " Les Forges d'Abel ",
- la traction pourra s'effectuer à la vapeur ou à l'électricité avec des rampes maximales de 43 mm/m.

En 1907, un accord modifia la convention de 1904 : la gare internationale sera construite en Espagne au lieu-dit
" los Arañones " à 4 km du village de Canfranc sous le nom de " gare internationale de Canfranc ". Les Espagnols
virent grand, très grand… Ils voulurent une gare monumentale, symbole de tout un pays et pour eux le site des
Forges d'Abel était trop encaissé. La même année, le Français Peyronel réalisa les études topographiques nécessaires
au percement du tunnel. La convention du 20 juin 1907 et la loi du 2 août 1907 concédèrent l'exploitation de la
partie française à la Compagnie du Midi. Le percement du tunnel international débuta en octobre 1908.

Quatre ans plus tard, le 13 octobre 1912, les deux équipes de forage se rejoignaient. Le tunnel du Somport, pièce
maîtresse de la ligne, était achevé, mais les travaux de construction de la ligne étaient loin d'être terminés et il
fallait encore construire l'immense gare internationale de Canfranc. La disposition des voies et des édifices fut établie
en décembre 1910. Trois mois après en septembre, les travaux de terrassement commençaient à Los Arañones. Le rio
Aragón fut dévié et endigué, les travaux de nivellement de l'emplacement de la gare pouvaient débuter.

Source

Edited by IGS4

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la fin des années 60 la desserte Oloron Sainte-Marie

- Bedous - Canfranc était assurée par :

3 trains de voyageurs au retour dont un MV

Train MV 4392/3632 - Canfranc 4.50 Urdos 5.21 Bedous 5.48/5.53

Oloron-Sainte-Marie 6.27 Buzy-en-Béarn 6.48/6.58 Pau 7.25

Sauf dimanches et fêtes

Train MV 4894/3636 - Canfranc 6.18 Urdos 6.49 Bedous 7.16/7.19

Oloron-Sainte-Marie 7.51 Buzy-en-Béarn 8.10/8.15 Pau 8.40

Dimanches et fêtes

Train 3642 - Canfranc 15.55 Urdos 16.26 Bedous 16.50/16.52

Oloron-Sainte-Marie 17.25 Buzy-en-Béarn 17.44/17.46 Pau 18.09

Train 3646 - Canfranc 18.50 Urdos 19.21 Bedous 19.45/19.47

Oloron-Sainte-Marie 20.17 Buzy-en-Béarn 20.34/20.35 Pau 20.58

Rapide 829/30 Pyrénées-Express - Pau 22.57 Paris-Austerlitz 7.16

Share this post


Link to post
Share on other sites

Train MV 4392/3632 - Canfranc 4.50 Urdos 5.21 Bedous 5.48/5.53

Oloron-Sainte-Marie 6.27 Buzy-en-Béarn 6.48/6.58 Pau 7.25

Sauf dimanches et fêtes

Train MV 4894/3636 - Canfranc 6.18 Urdos 6.49 Bedous 7.16/7.19

Oloron-Sainte-Marie 7.51 Buzy-en-Béarn 8.10/8.15 Pau 8.40

Dimanches et fêtes

Train 3642 - Canfranc 15.55 Urdos 16.26 Bedous 16.50/16.52

Oloron-Sainte-Marie 17.25 Buzy-en-Béarn 17.44/17.46 Pau 18.09

Train 3646 - Canfranc 18.50 Urdos 19.21 Bedous 19.45/19.47

Oloron-Sainte-Marie 20.17 Buzy-en-Béarn 20.34/20.35 Pau 20.58

Rapide 829/30 Pyrénées-Express - Pau 22.57 Paris-Austerlitz 7.16

Une idée des compositions entre Pau et Canfranc ?

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...